Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bayrou le franc-tireur | Page d'accueil | Violence scolaire, 75% des Français adhèrent à la proposition de François Bayrou ! »

mercredi, 07 avril 2010

Hamon annonce la réouverture de la chasse aux Koulaks !

Benoît Hamon vient de l'annoncer, la chasse aux Koulaks est ouverte.

Koulak (russe : « poing » (кулак), c'est-à-dire « tenu fermement dans la main ») désignait, de façon péjorative, dans la Russie tsariste, un paysan qui possédait sur ses terres de grandes fermes dans lesquelles il faisait travailler des ouvriers agricoles salariés.

Après la révolution de 1917, la situation des koulaks change dramatiquement. Les bolcheviks au pouvoir assimilent au koulak tout paysan mécontent de leur politique. Grigori Zinoviev déclarait en 1924 : « On aime parfois chez nous qualifier de koulak tout paysan qui a de quoi manger ». (Source : wikipedia)

Vous vous souvenez du «Moi, je n'aime pas les riches» de notre assujetti à l'ISF François Hollande de la campagne présidentielle de 2007 ? 90 ans après la Révolution bolchevik dont on a pu mesurer les "réussites" tout au long du XXème siècle, 2010 odyssée du socialisme, voilà dans le rôle de Hal Benoît Hamon :

« Je vais rassurer les gens qui gagnent beaucoup d’argent : si nous revenons au pouvoir, nous allons en prendre un peu plus, voire même beaucoup plus, que ce que la droite leur prend aujourd’hui. »

Ah, et la presse de droite croit que même la gauche du PS s'est rangée à l'idée de la suppression de l'ISF ; que nenni, écoutons plutôt le propos de Hamon s'exprimant sur l'opinion de Manuel Valls :

«Si ça doit passer par la fusion de l'ISF dans un impôt plus large qui serait un impôt sur le patrimoine, pourquoi pas ?»

Vous avez compris, bobos qui votez socialiste à chaque élection en pensant préserver vos intérêts ? im-pôt sur le pa-tri-moi-ne, il vous dit le Hamon. Et ça va concerner évidemment tout le monde. En fait, la nouvelle fiscalité socialiste, ce n'est pas d'en finir avec les impôts débiles mais de taxer encore plus et plus largement, d'autant qu'ils veulent ajouter une tranche supplémentaire d'impôt sur le revenu.

Bref, chez les socialistes, c'est travailler plus pour être taxé plus...Conclusion de Hamon : «problème" du parti socialiste, c'est que les gens qui s'enrichissent payent plus d'impôts ». Corollaire, comme le dit h16, appauvrissez-vous, les amis...Hollande, Hamon, ça me fait rigoler, ces mecs qui vivent aux frais de l'État, dont les indemnités ne sont pas taxées, et qui doivent bien gagner, avec tous les dividendes de leurs divers cumuls quatre à cinq fois ce que je gagne chaque mois. A votre avis, c'est moi qui gagne très peu ou eux qui touchent beaucoup ?

Commentaires

Tout juste pour esprit de contradiction :-)

En soi-même le principe d'une imposition sur le patrimoine pourrait se défendre (ex. pour favoriser l'investissement productif) mais ce qui est assez absurde c'est de taxer (lourdement) le travail, la consommation et le patrimoine en même temps.

Coupe, coupe, ça reste pas grand chose. En tout cas pour ceux qui ne sont pas assez pauvres pour échapper (partiellement) à la ponction ni assez riches pour payer un (bon) conseiller en fiscalité et gestion patrimoniale ...

Écrit par : Claudio Pirrone | mercredi, 07 avril 2010

Le dernier paragraphe était de trop... sinon, cela aurait pu se défendre

Écrit par : steph | mercredi, 07 avril 2010

Excellent ton billet ! Put...la société du "bien être" ça fait rêver ! Bonjour le grand bon en arrière au PS. Vl'a la société asseptisée qu'ils nous préparent à Solférino "Aux Armes..."

Maintenant comme Claudio. Taxer plus le patrimoine, et le gros patrimoine, plutôt que l'outil productif et les salaires, présentent de gros avantages en matière de création d'emploi et de financement des comptes sociaux.

Écrit par : Orange Sanguine | mercredi, 07 avril 2010

@steph
Je reconnais que c'est populiste et démago, mais j'ai pas pu résister à la tentation.
@Claudio
Je ne suis pas contre, mais à condition que ce soit soft, voire indolore : pas plus de un pour mille, comme le préconisait, au demeurant, Bayrou en 2007.
@Orange Sanguine
Taxer encore et encore, je ne vois pas ce que cela présente comme intérêt. je préfère qu'on discute d'abord de nos dépenses, et qu'ensuite on ajuste notre fiscalité...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 avril 2010

@ l"Hérétique :"Taxer encore et encore, je ne vois pas ce que cela présente comme intérêt. je préfère qu'on discute d'abord de nos dépenses, et qu'ensuite on ajuste notre fiscalité..."
Malheureusement, vu la situation financière catastrophique de L'Etat et des comptes sociaux, l'un n'ira pas sans l'autre ! Examiner les dépenses qui relève de l'Etat et les réduire pourquoi pas mais les gains seront à la marge.
Une vraie refonte fiscale est indispensable et si l'on veut préserver notre système sociale, sécu et retraite par répartition en particulier, il faudra trouver d'autres sources de financements qui ne reposent pas sur le travail. Ne taxons plus le travail, premier frein à la création d'emploi !!! laissons les citoyens s'émanciper du tout Etat et se prendre un peu en main! Faudra bien quand même taxer "un peu" pour assurer le minimum, Education et Santé. Taxer le patrimoine, notamment celui qui est hérité, et non constitué, est une nécessité. Et pour retrouver l'équilibre budgétaire, même en réduisant certaines dépenses, il faudra augmenter les impôts. Il n' y a pas d'autre solution. Dire le contraire, c'est faire du Sarkozysme !

Écrit par : Orange Sanguine | mercredi, 07 avril 2010

Superbe et très roide billet ! La référence aux koulaks me semble pertinente : je vous mets en lien.

Écrit par : Didier Goux | mercredi, 07 avril 2010

eh bien ... je suis d'accord avec M. Hamon ! (une fois n'est pas coutume).

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 07 avril 2010

@Didier
Venant d'une plume comme la vôtre, je suis flatté. Je vous rends la pareille, vous figurez désormais dans ma blogroll et mon reader.
@Fred
Je suis navré que tu te laisses entuber par Hamon. Tu ne vois donc pas que l'on est toujours le riche de quelqu'un et que phraséologie pré-marxiste à deux balles est vraiment minable ?
Si tu as pensé à l'idée de Bayrou de 2007 de remplacer l'ISF par un impôt sur le patrimoine, plus large mais beaucoup plus light, cela n'a rien de comparable : Bayrou ne cherchait pas à punir les riches, lui (quel c.. ce Hamon !) mais à se montrer fiscalement efficace tout en évitant de provoquer des fuites des capitaux.
Rien de commun entre les deux projets, donc.
@Orange Sanguine
Ok avec ce que tu dis, mais il faut avoir l'honnêteté de dire que l'État est à sec et qu'on a besoin de sous pour renflouer les caisses. Balancer qu'il faut punir les riches comme Hamon et les Socialos, c'est insupportable.
Ensuite, ras-le-bol des blancs-seing donnés aux administrations et aux politiques pour dépenser l'argent : que l'on discute de tout, des finances, des limites de la solidarité, de la fiscalité, tout ça sur la table, et après on tranchera.
Les mecs, ils n'ont même pas encore réfléchi à tout ça et ils pensent déjà à de nouvelles taxes.
@Claudio et d'autres
Les mecs, vous êtes tous pour l'impôt sur le patrimoine, parce que vous pensez que cela ne vous concerne pas, mais méfiez-vous, un jour, cela vous retombera sur le paletot, et il sera alors trop tard pour avoir des regrets.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 avril 2010

Tz Tz ... raccourci hasardeux

Je n'ai jamais dit que je suis "pour". J'ai que, dans point de vue théorique "pourrait" se tenir.

Personnellement, ce qui m'intéresse en priorité et ce qu'on appelle la "pression fiscale", tous prélèvements confondus, et ce qu'on a en retour.

Le système m'intéresse moins, même si je trouve alambiquesque que l'on taxe : le revenu, la consommation, et le patrimoine qui rien d'autre est que l'accumulation d'épargne (y inclus l'épargne futur par le biais des emprunts).

Car le revenu est pleinement taxé deux fois.

Autre bizarrerie, les prélèvements eux mêmes imposables, tel une partie de la CSG ou, dans les faits, une partie non négligeable de la TIPP.

Et pourtant, vous avez des éléments clairs sur ma position en matière de fiscalité ...

Écrit par : Claudio Pirrone | mercredi, 07 avril 2010

Cela fait des années que la droite est au pouvoir et que nous voyons le désastre de sa gestion néolibéral à coup de baisse de fiscalité et de baisse de dépense publique. Il est temps de taxer, même si cela ne plaira sans doute pas aux riches du MODEM et de l'UMP, pour plus de justice afin de restaurer une société citoyenne, solidaire et responsable tant mise à mal pour vous et vos amis du gouvernement, Hamon a donc entièrement raison, et a tout mon soutien, la récréation est fini, il est temps de revenir aux choses sérieuses et de remettre l'humain au centre de tous les intérêts.

Écrit par : MJS | vendredi, 09 avril 2010

Bonjour MJS,
Apparemment, d'après les analyses d'échantillons d'électeurs, les riches ne votent guère pour le MoDem. Ensuite, je pense que j'exprime une opinion personnelle, plus à droite que la ligne du MoDem.
Enfin, le gouvernement n'est certainement pas mon ami, loin de là : je ne serais pas contraint de voter à gauche lors des seconds tours si ce n'était pas le cas.
Je suis bien d'accord avec vous pour remettre l'humain au centre de tous les intérêts, ce n'est pas moi qui vais vous dire le contraire.
Mais les déclarations de Hamon sont ridicules et populistes : elles visent à monter le peuple contre un catégorie de population avec des menaces.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 avril 2010

Cela fait des années que vous cherchez à saper l'état, et d'ailleurs vous mêmes êtes parfois plus néolibéral que l'UMP, en bon petit soldat du système capitaliste. Hamon a parfaitement raison, il est temps de faire payer toute cette clique vivant sur le dos de la population lambda avec les résultats que l'on connait: accroissements de la pauvreté et des inégalités, disparition des services publiques, coupes drastiques dans les dépenses de l'état avec une politique de rigueur rageuse, violence, chômage, ...


Et nous n'oublierons pas, une fois en 2012 au pouvoir ces gens là dont vous faites partis pour les taxer d'avantages afin que vous payez votre crise.

Écrit par : MJS | vendredi, 09 avril 2010

Bon tovaritch MJS,
vous cherchez à défendre Hamon ou à la discréditer ? Oui, le capitalisme, c'est un plutôt bon système, bien meilleur que le socialisme, en effet. Vous en doutez ?
Ensuite, le capitalisme devient défaillant quand il y a collusion entre les intérêts des États et ceux de grosses entreprises qui deviennent alors monopolistiques. Il défaille également quand la concurrence n'est pas libre et qu'elle est faussée.

Et pour les riches, au fait, quand il n'y aura plus (cf Zinoniev et les koulaks) qui taxerez-vous ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 avril 2010

Hamon incarne ce que devrait être le parti socialiste par apport à la gauche mollassonne et social démocrate ( voir néolibéral pour certain). Sinon mise à part l'énième argument que socialisme = URSS ? Vous faites dans le Mac Carthysme ? Surtout que c'est votre système néolibéral mon petit qui s'effondre en ce moment ne l'oubliez pas. Mais bon après tout je comprends, vous avez bénéficiez pendant des années des faveur gouvernementale à coup d'exonérations fiscales et de course au profit, il est donc logique que vous ayez peur d'un retour à la solidarité et à une société plus humaine et juste vis à vis de chacun ( vous savez les gens qui crèvent petit à petit du fait de votre système individualiste et égoïste ?) . Pour le coup de la concurrence pure et parfaite, j'ai envi de rire, on ne peut pas plus faire soumis à l'ultra-libéralisme friedmaniens.

Courage, car 2012 marquera le retour de la gauche au pouvoir, votre politique destructrice n'a que trop durer, et les gens s'en rendent de plus en plus compte ( peut être trop tard à vrai dire), il est donc temps de tirer un trait.

Écrit par : MJS | vendredi, 09 avril 2010

@MJS
Je m'étais juré de ne jamais voter Sarko, mais je vous jure que je le ferai au second tour si le PS présente un candidat qui tient un discours comme le vôtre en 2012.
Entre Sarko et la résurgence du socialisme autoritaire et démago, en dépit de la répulsion que m'inspire le premier, je crois que je le préfère encore au second.
J'espère que votre position sera majoritaire au PS, car cela ouvrira un champ plus large au centre et aux libéraux (pas à l'UMP, c'est pas pareil).

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 avril 2010

Hamon association de "ham et jamon" !
Dslée, clin d'oeil terrien et écologique. :))

Écrit par : Martine | vendredi, 09 avril 2010

@Martine
jamon, c'est quoi exactement ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 avril 2010

La traduction de "ham" en espagnol.

Écrit par : Martine | vendredi, 09 avril 2010

"si le PS présente un candidat qui tient un discours comme le vôtre en 2012."

Ce n'est ni plus, ni moins le type de candidat que les Français ont besoin après l'horreur néolibéral des Chirac et Sarkozy.



"car cela ouvrira un champ plus large au centre et aux libéraux (pas à l'UMP, c'est pas pareil)."

Pardon ? Le MODEM aussi bien que l'UMP applique l'idéologie néolibéral, celles qui fut mise en place sous Thatcher et Reagan et avec les conséquences désastreuses que l'on connait. On devrait créer le crime économique contre l'humanité avec des gens comme vous, histoire que vous assumiez les conséquences de vos idées ...

Écrit par : MJS | dimanche, 11 avril 2010

Les commentaires sont fermés.