Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bien fait pour les petits c... | Page d'accueil | Hamon annonce la réouverture de la chasse aux Koulaks ! »

mercredi, 07 avril 2010

Bayrou le franc-tireur

Qu'est-ce qu'il peut en prendre pour son grade, ce pauvre François Bayrou, tout de même, depuis l'échec des Régionales...On le voit comme mort, de même que son parti. L'une des critiques les plus récurrentes, c'est son incapacité à gérer un parti.

Soyons honnête : ce n'est pas tout à fait faux. Mais cela a aussi une explication assez simple : François Bayrou n'est pas un homme de parti. En politique, c'est un OVNI. Il a essayé de ressusciter une famille politique qui avait disparu de la vie politique française : la famille démocrate, dont le MRP a été le plus illustre représentant en son temps. A côté de cela, l'individu est incapable de se plier à une discipline et une logique de parti, parce qu'il est bien trop épris de liberté pour cela. D'ailleurs, seul le MoDem a inscrit dans ses statuts la liberté de vote de ses élus. De la même manière, du temps de l'UDF, le groupe, vers la fin de la précédente législature, a pris l'habitude de voter parfois en ordre dispersé.

Je suis souvent étonné que l'on considère Marielle comme son conseiller occulte. En réalité, au niveau des idées, ils ont au contraire des vues différentes, voire même éloignées, parfois. En revanche, ils ont exactement le même tempérament, très indépendant et n'aiment pas plus l'un que l'autre se sentir liés par une consigne partisane.

C'est à mes yeux la marque d'hommes et de femmes d'État. Mauvais politicards, grandes figures politiques au sens noble. L'inconvénient, c'est que des individus de ce calibre, finalement bien moins calculateurs que l'homme politique ordinaire, ont quelques difficultés à percer : il suffit de considérer les destins des Mendès-France, Seguin ou Rocard pour s'en rendre compte.

La presse lui tombe dessus à bras raccourcis, et les sondages ne le créditent pas d'une grande côte d'amour ni d'espoir à l'heure actuelle. Pourtant, à mes yeux, et à ceux d'autres sans doute, Bayrou a les qualités indispensables pour sortir notre pays de la nasse. Il ne doit rien à personne et ne dépend d'aucun réseau. S'il arrive aux plus hautes responsabilités, il n'aura aucun compte à rendre aux lobbies de toute obédience qui font le jour et la nuit à l'heure actuelle en France.

Je ne dirais pas qu'il y a un complot contre Bayrou, je ne suis pas un adepte des théories du complot et autre bilevisées. En revanche, je pense que Bayrou est victime d'une logique de réseaux qui est contre lui. Il ne figure pas dans les clubs très select des élites, n'a pas d'accointances avec des banquiers, des imprimeurs, des journalistes, des stars et plus généralement tous ceux qui font l'opinion. S'il a bénéficié un temps de nombreux soutiens sur la Toile, cette époque est révolue, parce que fondamentalement, la Toile qui aspire à devenir une alternative au tout médiatique, ne fonctionne pas autrement. La Toile n'est pas une autre voie, quelle que soit la confiance que Bayrou ait pu lui accorder, au demeurant, mais une voie parallèle. Il ne faut donc pas s'attendre à des miracles de ce côté-là.

Il reste à espérer que des esprits forts se lèveront pour soutenir et aider un homme aux défauts bien utiles à notre pays en temps de crise. Ceci suppose une certaine abnégation, d'une part, et une vraie souplesse d'autre part. L'homme a ses travers. Il est fait ainsi et on ne peut le changer. On peut en revanche l'infléchir en lui parlant. Il faut, désormais, le remettre en selle, c'est l'une des dernières voix libres et indépendantes dans un paysage politique de plus en plus terne.

11:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (89) | Tags : bayrou |  Facebook | | |

Commentaires

Si seulement vous aviez raison et que sa chute ne soit due qu'à des causes extérieures... mais il faut se rendre à l'évidence : un franc tireur peut faire de la résistance avec succès, mais il faut des qualités supplémentaires pour former un gouvernement pour rassembler le pays et créer les conditions nécessaires à la mise en oeuvre de sa politique. Ce n'est pas le travail d'un homme seul, même épaulé de quelques conseillers ou conseillères en qui il place toute sa confiance, c'est un travail d'équipe et d'équilibre. Un bon diagnostic des problèmes et une vision juste de la société ne suffisent pas non plus pour passer de la théorie à la pratique.

De Gaulle était au dessus des partis, quel femme ou homme politique peut prétendre y parvenir aujourd'hui? François Bayrou a besoin d'un parti.

Et la frontière entre connaissances, accointances et dépendance de tel ou tel réseau est rarement claire ni stable : on ne peut d'ailleurs pas dire que ces instruments et autres lobbies ou obédiences soient totalement absents ni recherchés au 133 bis, même si leur intérêt proportionnel aux chances d'accéder au pouvoir les a rendus moins actifs dernièrement...

Écrit par : Nicolas Mauduit | mercredi, 07 avril 2010

Merci l'hérétique pour ce texte fort réaliste!

Écrit par : David Guillerm | mercredi, 07 avril 2010

Bayrou peut insuffler une vision, il lui faut une equipe derrière et un manageur pour gerer cette équipe et appliquer les idées. Il a la place d'un president quoi ;-)

Écrit par : David Guillerm | mercredi, 07 avril 2010

Sur ce coup là, je te suis pas l'hérétique.
J'ai surtout découvert un homme qui n'avait justement pas les qualités de l'homme d'état, même s'il a d'incontestables qualités. Un homme d'état est rassembleur, Bayrou ne l'est pas, un homme d'état est à l'écoute (et même de Gaulle savait le faire), Bayrou ne l'est pas (et même pas de ses plus proches), un homme d'état est cohérent, en dépit de son discours Bayrou ne l'est pas dans ses actes etc etc... Que tu le compares à Séguin, pourquoi pas, mais ce n'est pas ses qualités d'homme d'état qui ont éloigné Séguin des plus hautes responsabilités, bien au contraire, c'est son incapacité à se fondre dans un véritable projet collectif, ce que le sens de l'état impose... Après Mendès, non (-; Mendès, peut-être le plus grand par l'intégrité et l'intelligence a montré trop souvent son manque de courage face à la décision. Le seul qui ait un peu les qualités requises est Juppé, mais son positionnement est un peu complexe.
Enfin, c'est juste une opinion perso (-;

Écrit par : Wuyilu | mercredi, 07 avril 2010

Bonjour César,
Je partage.

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 07 avril 2010

@Wuyilu
Tu le juges comme chef de parti, et je pense que tu as tort de t'appuyer là-dessus pour l'estimer comme homme d'état.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 avril 2010

@ l'hérétique

En même temps faut bien le juger sur quelque chose (-;
Et diriger la France, c'est un peu plus costaud que diriger un parti (demande à Sarko !), même si ce ne sont pas exactement les mêmes ressorts.

Écrit par : Wuyilu | mercredi, 07 avril 2010

@Wuyilu
Cela n'a strictement rien à voir. J'ai la plus grande défiance pour les chefs de parti, souvent prisonniers de leur idéologie, d'une courte vue et de calculs mesquins. Je pense que Bayrou ne verse dans aucun de ces travers. Par contre, côté stratégie politicienne, il n'est vraiment pas bon, en effet, le pauvre...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 avril 2010

Beaucoup l'accusent d'être trop autoritaire, je pense que c'est tout le contraire et que ce qui l'a perdu et continuera à le perdre c'est sa propension à ne pas prendre le taureau par les cornes et à pratiquer la politique de l'autruche. Il laisse pourrir les situations au lieu de les prendre à bras le corps et les traiter quand il est encore temps. Maintenant pour le reste bien d'accord avec ton billet et il est évident qu'il reste le seul candidat centriste crédible pour 2012 et je ne crois pas à la génération spontanée en la matière.

Écrit par : andre777 | mercredi, 07 avril 2010

En effet, André, il a été trop cool avec certains qui ont donné un très mauvais exemple que beaucoup ont imité, la démocratie ça ne veut pas dire l'anarchie ni se laisser déféquer sur les bottes.

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 07 avril 2010

C'est un article extrêment intéressant que vous avez rédigé : roboratif même. Oui, tuer Bayrou aujourd'hui parce qu'il est faible serait jeter le bébé avec l'eau du bain. On voit bien en coulisse ce qui se passe : les "autres centres" se recombinent pour présenter un candidat aux présidentielles, qui négociera 6 mois avant sa défection moyennant des portefeuilles pour ses notables. On n'en finit jamais à ce prixc là.
Le pari de Bayrou de chercher à faire exister un Centre qui ne soit plus la proie d'ailliances de circonstances, et aussitôt recraché après ces circonstances reste, selon moi, plus que jamais pertinent. Qui croit encore que le schéma français (ou d'ailleurs) bipolaire, opposant droite contre gauche, ait du sens pour l'avenir? Quoiqu'il arrive à Bayrou, la vérité ne sera plus dans des partis qui finalement, osons le dire, pilotent au rétroviseur, selon des modèles qui remontent aux années 50 et qui sont incapables d'apporter des réponses au monde de demain. Celui-ci, il faudra bien l'inventer!
Bayrou figure parmi les hommes qui s'y essaient. A défaut de l'aimer, apprécions, savourons le fait qu'il s'y essaie et à quel prix ! Le passage par le désert, qui en frappé d'autres avant lui.
En le condamant pour n'être pas assez fort aujourd'hui, nous hurlons avec le reste de la caravane. La politique reste d'abord un exercice de conviction et d'imagination. Il ne manque ni de l'un ni de l'autre. J'aimerais que des gens se lèvent autour de lui pour assurer la relève de cet exercice... qui consiste finalement à oublier de "se" servir.
Merci pour ce blog intelligent

Écrit par : Sylvie | mercredi, 07 avril 2010

"L'une des critiques les plus récurrentes, c'est son incapacité à gérer un parti.Soyons honnête : ce n'est pas tout à fait faux" : c'est une évidence? FB peut pas être au four et au moulin. Maintenant ceux qui avaient la charge au 133 d'organiser et de développer le Parti s'en sont montrés incapables. Voilà la principale leçon qui aurait fallu tirer des européennes et des régionales mais qui n'ont pas encore été tiré.
En histoire, les mêmes causes produisent souvent les mêmes effet.

Écrit par : Orange Sanguine | mercredi, 07 avril 2010

@ Sylvie
Merci. L'erreur qu'il a faite, toutefois, c'est de récuser tout accord avec l'UMp : il a donné l'impression de pencher à gauche.
@Orange
Faut pas trop leur tomber dessus, ce n'est pas si simple. Songe que les équipes, elles doivent aussi gérer Bayrou et Marielle, ce qui n'est pas toujours commode également.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 avril 2010

@ André et Luciole
Oui, il est particulièrement ouvert à la discussion. Mais il faut aussi des erreurs parfois.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 avril 2010

@L' hérétique,
Il décrie la dette publique depuis si longtemps, de plus un européen convaincu...Il est le seul présidentiable centriste envisageable tant pour notre pays que pour la zone euro! ;)

Écrit par : Martine | mercredi, 07 avril 2010

J'aime beaucoup vous lire. Mais sur ce texte. J'y met mon avis. Bayrou a de très grandes qualités d'analyse et c'est ce qui a donnée ses 18% en 2002. Mais son gros problème c'est qu'il n'a pas su capitaliser ces 18% et il suffit de voir que le nombre d'adhérents du Modem à profondément chuté. Son grand problème c'est qu'il ne sait pasactuellement fédéré. Et si on lit le blog du chevalier orange, on comprend bien quelles en sont les causes.

Écrit par : Hermes | mercredi, 07 avril 2010

@Hermès,
C'est joliment essayé, mais il va falloir réviser vos dates et tout et tout. :)

Écrit par : Martine | mercredi, 07 avril 2010

@ Hermes
Même remarque que Martine.

Quant au blog du CO je voudrais bien savoir ce qu'il en adviendrait par les temps qui courrent si on y remplaçait le nom de Bayrou par Sarkozy ! Quand on voudrait calife à la place du calife évidemment ça ne peut pas marcher.

Tout ce qui est excessif est insignifiant (Talleyrand).

Écrit par : airlane | mercredi, 07 avril 2010

...Quand on voudrait ETRE calife à la place du calife...

Écrit par : airlane | mercredi, 07 avril 2010

Analyse assez fine et juste selon moi de Bayrou,par Didier Bariani ( qui est toujours au MoDem!):

http://www.lepost.fr/article/2010/04/02/2016652_quand-didier-bariani-regle-ses-comptes-avec-bayrou.html.

Il manque vraiment à Bayrou cette intelligence politique,sans laquelle l'élection à la Présidence de la République française est impossible.
Dommage.

Écrit par : Eric | mercredi, 07 avril 2010

@Eric,
Qui est-ce?

Écrit par : Martine | mercredi, 07 avril 2010

Pardon pour la date, l'erreur est humaine. Mais pour Bayrou, il circule une petite video faite par France 5, elle circule même sur le blog du chevalier orange si je me souviens bien. Donc après à chacun sa nouvelle opinion. Sinon pour Sarko, personellement durant l'election présidentielle de 2007( et toc), j'avais moi même émis l'idée qu'en cas de crise majeure, qui était prévisible. Bon j'avais pas la date, je ne suis pas madame Irma. Donc pour dire que le programme Sarko se casserait la figure lamentablement car il n'avait pas d'issue de secours en cas de crise, contrairement à celui de Bayrou( il avait fait une bonne analyse dessus)

Écrit par : Hermes | mercredi, 07 avril 2010

@Hermès?
Qui est-ce?

Écrit par : Martine | mercredi, 07 avril 2010

Voici la video: http://www.dailymotion.com/video/xctzxi_le-modem-apres-les-elections-region_news

Ha je vous dis que des comploteurs. Au bucher!!

Écrit par : Hermes | mercredi, 07 avril 2010

FB a quand même un gros problème de personnalité. La liste de ceux qui l'ont quitté plein de rancoeurs est effarante. Que beaucoup soient allés à la soupe je suis d'accord mais de là être un tel répulsif...je me souviens que JC Lagarde s'était plaint que FB ne l'ait même pas appelé pour le retenir. Même chose aujourd'hui avec Bariani qui fait un constat fort et je crois sincère et sans haine sur FB. En fait pour comparer avec le foot c'est un peu comme un 10 qui garderait la balle en permanence et qui irait jusqu'à la prendre dans les pieds de ses coéquipiers. Qu'une équipe soit construite autour d'un super joueur oui mais si le super joueur joue tout seul c'est même pas la peine de le mettre en championnat ufolep.

Écrit par : zapataz | mercredi, 07 avril 2010

Bah...Mdr.
Meme pas je tremble.

Écrit par : Martine | mercredi, 07 avril 2010

@ L'hérétique: si il faut être dur parce que cela fait 3 ans que c'est la chienlit !!! De Sarnez est la première responsable de ce foutoir et de ce gâchis. Quand on est pas habitué à gère un parti de masse, on engage la personne adéquat. On ne gère pas des adhérents comme on gère des élus.

Quand on voit le bordel pour gérer les régionales, faut se poser les bonnes questions quand même, m^me si ça fait mal.
Quel est le secret de la résussite de Jean Lassalle et de Forces Aquitaine ?
Parce qu'en 2012, pour faire le relais sur le terrais, il n' y aura plus les élus de 2007. Quand aux adhérents, les vannes se sont ouvertes. Bayrou aurait tout intérêt à s'entendre avec les gaullistes et saborder le modem avant qu'il ne le saborde définitivement !

Écrit par : Orange Sanguine | mercredi, 07 avril 2010

@OrangeS,
Bonne soirée au ParaDem!!! :o)))

Écrit par : Martine | mercredi, 07 avril 2010

Bonsoir,

voilà un billet qui situe l'enjeu et dit, je crois, l'essentiel ... (même si je chipoterais bien sur quelques phrases, c'est mon côté chipoteur).

D'ailleurs, que François Bayrou soit un homme d'Etat, que François Bayrou puisse faire un excellent président de la République, vous ne trouverez pas grand monde dans ladite République pour prétendre le contraire, disons de Mélenchon à Madelin (et même certains au-delà, des deux côtés). Et même, ils seraient prêts à reconnaître que ce serait un président de la République démocrate, qui agirait de façon cohérente avec les principes qu'il a défendus depuis trois décennies et demie.

Ce qu'ils vous répondront, c'est : c'est bien joli, mais comment fera-t-il pour être élu ? Et une fois élu, avec qui gouvernera-t-il - avec quelle majorité, donc quelle politique ?

C'est d'ailleurs un peu deux fois la même question. Si un mouvement social / sociétal / politique assez puissant se crée autour du projet porté par François Bayrou, ce mouvement créera le gîte et le couvert - l'élection et la capacité à gouverner (fût-ce, bien sûr, avec d'autres).

Le Mouvement Démocrate aurait dû être ce mouvement. Il a perdu sa dynamique dès la fin mai 2007. Il a vécu sur sa lancée, fait trois campagnes très médiocres avec des résultats seulement médiocres, et une campagne bien meilleure amha sur le fond, qui pourtant a eu une absence quasi-totale de résultats - le réservoir était vide.

Trois années de quasiment perdues, le minuteur tourne, le compteur de la dette s'envole, sans parler du chômage, du réchauffement climatique, de la défiance publique et autres billevesées.

P***** - deux ans... seulement. Plus que deux ans.

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 07 avril 2010

Allez- c'est un billet, merci pour l'occasion !

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 07 avril 2010

Foutez la paix à ce pauvre FB, voyons : il est enfin débarrassé de ces élections intermédiaires si chiantes et débarrassé de la presque totalité des militants qui ont sacrifié temps et argent pour lui et vous voudriez qu’il se donne à fond ????
Trop casse-pieds de se constituer un réseau, trop casse-pieds d’écouter les autres, trop casse-pieds de travailler avec des gens qui pourraient vous faire de l’ombre, trop casse-pieds ces militants qui voudraient qu’il suive le discours de 2007 et qui ne veulent pas « lui lâcher les baskets », trop casse-pieds de préparer à fond les interventions dans les médias, trop casse-pieds les séances de media-training etc.
Il veut juste "se servir" , occuper assez l’espace pour pouvoir bien vivre dans la PME du 133 et s’assurer une retraite confortable avec sa garde rapprochée .
Le discours d’indépendance de 2007 était un leurre. Le PS ne lui a pas laissé la place qu’il convoitait et il s’est grillé à droite ... mais cela ne l’empêche pas de se retourner actuellement vers la droite. Président en 2012 ? On va dire qu’un miracle est toujours possible (et il reste même une poignée de miliants et de courtisans pour y croire… !) mais il ne fera guère plus que lorsqu’il était ministre de l’EN.

Écrit par : Géraldine | mercredi, 07 avril 2010

@Géraldine
ah, zut, alors, on était tranquille sans vous : j'avais bon espoir que vous eussiez élu domicile ailleurs, mais c'est raté, Caramba...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 avril 2010

Très bonne analyse.

Écrit par : KPM | jeudi, 08 avril 2010

@KPM
Merci. La difficulté, maintenant, cela va être de parvenir à le remettre en selle, et ça, ce n'est pas gagné.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 avril 2010

Bravo pour avoir su, comme souvent, retranscrire ce que beaucoup, dont je fais partie, pensent de François Bayrou : Toutes les qualités pour un très grand homme d'Etat... mais il lui manque les défauts nécessaires pour y arriver (réseau/copinage/clientélisme/mensonges, etc).
Dans tous les cas, il conserve ma confiance et mon soutien car ce sont des hommes de cette trempe qui manquent à notre pays.

Écrit par : Stephane F | jeudi, 08 avril 2010

Et pourtant la selle cela le connait

Écrit par : christophehumbert | jeudi, 08 avril 2010

Suite à mon post d'hier(07/04),désolé pour le lien erroné vers la video de l'interview de Didier Bariani.
Voilà le lien exact:

http://www.lepost.fr/article/2010/04/02/2016652_quand-didier-bariani-regle-ses-comptes-avec-bayrou.html

Tout-à-fait d'accord avec son analyse lucide sur Bayrou

Écrit par : Eric | jeudi, 08 avril 2010

@ l'hérétique :
Lol ! pour ce qui est de se remettre en selle ça devrait être possible, le problème sera de tenir la distance.

@ Stephane F
Tout à fait de votre avis. Selon moi FB a eu raison trop tôt. Il empèche les français de rêver en leur servant un langage de vérité. Espérons que ce langage ils sauront l'entendre prochainement.

Écrit par : airlane | jeudi, 08 avril 2010

@Éric
J'ai écouté ce que dit Bariani : c'est intéressant, bien entendu, mais en revanche, pas très juste sur l'ego de Bayrou ; c'est justement parce qu'il refuse d'être un Lider maximo qu'il est autant contesté.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 avril 2010

@l'hérétique
Réfléchissez un peu et demandez-vous pourquoi parfois il laisse faire, au lieu de dire : "[...] pas très juste sur l'ego de Bayrou ; c'est justement parce qu'il refuse d'être un Lider maximo qu'il est autant contesté."

Écrit par : Géraldine | jeudi, 08 avril 2010

@Géraldine
Parce que gérer un parti, cela lui casse les pieds, et que c'est bien cela son problème. Chirac, Mitterand, Sarkozy étaient très forts dans ce domaine. Giscard était un bon tacticien, et pour de Gaulle, personne ne peut lui être comparé, il tirait une légitimité hors du commun de son rôle exceptionnel pendant et après la Seconde Guerre mondiale.
Malheureusement, les contes de fée n'existent pas en politique, même si on aimerait bien y croire, et sans appareil politique, c'est très très difficile de percer.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 avril 2010

@l'hérétique
Oui, mais c'est plus complexe que ça. Cherchez un peu plus où est son intérêt.

Écrit par : Géraldine | jeudi, 08 avril 2010

@Géraldine,
Pourqoaaa? Vous lisez dans ses pensées? :o)) Wow! Il va falloir m'apprendre^^^ lol

Écrit par : Martine | jeudi, 08 avril 2010

"Il ne doit rien à personne et ne dépend d'aucun réseau. S'il arrive aux plus hautes responsabilités, il n'aura aucun compte à rendre aux lobbies de toute obédience qui font le jour et la nuit à l'heure actuelle en France."

Voilà pourquoi, il reste un des seuls hommes à pouvoir diriger notre pays. C'est de son indépendance et de sa fierté dont on a besoin.
Seules les personnes assez fortes pour lui tenir tête s'il le faut, mais toujours loyales avec lui, seront capables de l'aider à faire une bonne campagne. Je pense à Jean Lassalle évidemment.
De la créativité, de l'écoute et... de la fermeté. Mais surtout de l'honnêteté intellectuelle !

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 09 avril 2010

Voici une réflexion (pas forcément aboutie) que j'aimerais partager avec vous:

Hier soir le MoDem UK, avec les anciens de Sciences-Po, organisaient une conférence avec Jean-François Khan au King's College Londres sur "l'alternative humaniste". Il a décrit à nouveau les grandes lignes du "centrisme révolutionnaire" en le positionnant (suite à questions de la salle) par rapport à la politique démocrate, le libéralisme, le néolibéralisme, le socialisme, le communisme, l'écologie politique, les nouveaux intégrismes religieux etc. Il a esquissé quelques points programmatiques qu'il développe avec son think tank, le CRREA, notamment sur le dépassement du système néolibéral avec une un mécanisme de type "taxe Tobin" généralisé sur les transactions financières (progressif en fonction du temps d'investissement / spéculation) permettant de dégager des fonds d'investissement, sur un observatoire international des bulles spéculatives (Claudio si tu me lis, à intégrer dans ton "machin"), etc.

Lors d'une discussion de fin de soirée dans un pub avec des militants MoDem UK, j'ai réalisé que JFK, en integrant ses défauts (polémiste, manque de détail programmatique) et ses qualités (vision de long terme, projet de société, renouveau centriste, dépassement du discours négatif de FB ces derniers temps, positionnement politique clair par rapport aux autres tendances politiques, intégrité, orateur spectaculaire capable de faire rire et de choquer, de démontrer simplement les clivages réels, de discuter facilement avec les médias et les électeurs; un peu le DCB du centre en fait)... que ce serait peut-être le candidat idéal pour 2012 du MoDem... à méditer bien sur (je ne suis pas d'accord à titre personnel avec un certain nombre de points, notamment la place de l'écologie politique dans son analyse), mais il serait probablement un bon candidat dans la version électron libre, celui capable de redonner un espace médiatique et politique au MoDem (sans forcément gagner, mais en faisant une bonne prestation de premier tour qui dépasserait la figuration, redorant le blason du MoDem et permettant de mieux identifier ce qu'il représente), sans besoin de faire référence aux errements internes, tactiques et stratégiques du MoDem ces trois dernières années (avec un FB en Premier Ministre, lol).

Voila, une idée (de fin de soirée en pub londonien, elle vaut ce qu'elle vaut), à vous...

Écrit par : ArnaudH | vendredi, 09 avril 2010

JFK ? Je l'aime beaucoup, mais il n'était même pas au courant pour Bilderberg...
Pour un journaliste, ça la fout mal, impossible qu'il soit président.
Puis, malheureusement, son âge aussi joue un peu contre lui (bien que je ne sois pas une fana du jeunisme, au contraire) !

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 09 avril 2010

@Arnaud
J'aime bien JFK mais il n'a pas la carrure nécessaire pour être un homme d'état.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 avril 2010

@ArnaudH
J'ai conservé un seul "Marianne" celui du 14 au 23 avril 2007 "Le vrai Sarkozy" rédigé par JFK. JFK est un bon polémiste et peut être un bon tribun mais certainement pas un candidat crédible à une présidentielle. Ce qui l'intéresse c'est de vendre son discours. Je ne dis pas qu'il a tort dans tout ce qu'il dit surtout qi'il le dit en "amusant la galerie" (surtout que tout le monde ne saisit pas forcément toutes ses subtilités de langage) et je ne sais pas si les français électeurs souhaitent avoir à choisir dans une pléthore de prétendants juste là pour brouiller les cartes et favoriser la réélection du bling-bling.

JFK a fait la campagne des européennes en ayant annoncé d'avance, grand seigneur, qu'il se désisterait en cas d'élection au profit de Nathalie Griesbeck (qui n'est pas un anachronisme), pourquoi à votre avis ? Parce qu'il veut conserver sa liberté d'expression qui fait son fonds de commerce. Je considère que voter pour un candidat c'est sérieux même au 1er tour d'une élection (voir la présidentielle de 2002)...

Écrit par : airlane | vendredi, 09 avril 2010

@ Luciolebrune: oui mais bon, Bildeberg, c'est pas le G20 non plus...

@ L'Hérétique: honnêtement, à part Villepin, des hommes d'Etat (avec preuves à l'appui et reconnaissance d'une frange conséquente de la population française) ça ne court pas les rues en France à l'heure actuelle... Il s'agirait plus d'une étape intermédiaire, celle qui permet de clarifier ce que représente le MoDem pour l'électorat, de reconstruire un parti un peu plus solide en attendant les échéances suivantes (législatives, municipales).

@ Airline: en effet de bons points (tu ne trainerais pas dans les pubs londoniens par hasard, histoire d'alimenter les discussions politiques de fin de soirée quand ça dérive vers des idées bizarres, lol).

Écrit par : ArnaudH | vendredi, 09 avril 2010

@ArnaudH
Tout sauf Bayrou c'est ca?
Londres est sympa, Hambourg fait aussi beaucoup réver !! :o)))

Écrit par : Martine | vendredi, 09 avril 2010

@ Martine: non pas particulièrement... c'est plutôt tout sauf la mort politique d'une bonne idée.

Écrit par : ArnaudH | vendredi, 09 avril 2010

@Luciole
Vous plaisantiez peut-être mais ,sans smiley, j'ai un doute.
Ne dites pas qu'il ne connaît pas le Bilderberg, mais qu'il n'a pas voulu en parler.

Écrit par : Géraldine | vendredi, 09 avril 2010

Parce que d'après vous, DDV est représentatif de cette idée?
Depuis combien de temps?

Écrit par : Martine | vendredi, 09 avril 2010

@ Martine: Non. Villepin est un homme d'Etat. Il me serait par contre impossible de voter pour lui, hormis circonstances particulières, type 2002.

Écrit par : ArnaudH | vendredi, 09 avril 2010

@Arnaud
Mais Bayrou aussi est un homme d'État !

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 09 avril 2010

@Arnaud : non, hélas en vérité c'est à Bilderberg que les choses se décident vraiment.
Le G20 est une vitrine où on parle beaucoup, décide pratiquement rien et ne met jamais en route ce qu'on a dit.
@Martine : alors, je n'ai pas compris tout l'humour de JFK (ou sa discrétion), mais je crois que le regretté Choron en savait plus alors dans l'interview que j'ai vue.

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 09 avril 2010

@ L'Hérétique: depuis la phase finale des européennes, j'avoue avoir un sérieux doute sur ce point.

Les allers-retours avec DCB m'ont, avec le recul nécessaire, profondément marqué : manque de concentration sur les enjeux européens, utilisation d'arguments fallacieux concernant la connivence - bien qu'une stratégie d'affaiblissement du MoDem ait bien été mise en place à l'Elysée, il a été incapable de l’expliquer raisonnablement à l’instant décisif - ressemblant trop à du populisme électoral (et non intellectuel, je précise) ; utilisation d'accusations à peine voilées sur la pédophilie, hors contexte lourd, qui devrait être une condition sine qua non avant prise de parole par un Homme d'Etat, en l'occurrence, non prise en compte du contexte des écrits (nouvelle gauche post-68), des excuses et justifications passées (y compris celles des témoins de cette époque), de la nature de cette polémique à rebondissements multiples, que ce soit par rapport à Joschka Fischer (2001, Bettina Röhl et la Fraction Armée Rouge), ou par rapport à la guerre d'Irak et les attaques néoconservatrices (Fischer et DCB face à Rumsfeld et Perle). Cela démontre (pour moi en tout cas) un manque de préparation sur ses propres accusations dans un moment décisif pour l'UE (Lisbonne, SEAE, Barroso, PESD post Irak), pour la politique française (création d’un espace concurrentiel au centre / centre gauche avec EE, apparition des enjeux climatiques au premier plan de la campagne) et donc pour le MoDem (réussite exigée pour transformer l’essai de 2007). A cela s'ajoute le doute sur la capacité de rassembler (y compris dans son propre camp), mettre en musique un système gouvernemental efficace (laissant la place nécessaire aux candidats aux européennes, maîtrisant le tempo du cycle électoral) et les certitudes sur les défaillances stratégiques, tactiques et organisationnelles.

La réponse de DCB à la première accusation (connivence) était démesurée et anecdotique, mais révélatrice du malaise (du changement du candidat FB 2007 et du créateur du MoDem, celui de l’espoir démocratique, en chef de parti mal inspiré, mal entouré, peu préparé, qui ne semblait pas prendre la mesure des enjeux réels, capable d’effectuer des attaques au plus bas niveau). J’ai souffert à ce moment là, que ce soit en tant qu’européen convaincu ou démocrate convaincu. La stature d’Homme d’Etat de FB a été sérieusement ébranlée (amha).

La timidité des discussions post-européennes avec le centre gauche m’ont aussi marqué (mais les torts sont partagés), sans construction d’une majorité d’alternance pérenne, il n’y a pas d’alternance efficace possible (et il ne peut s’agir de savoir qui sera à la présidence, mais plutôt quel sera la convergence gouvernementale et cela doit se préparer à un autre niveau que celui de clubs ou de courants d’appareil, plutôt celui d’un conseil et conférence national, d’un vote militant, d’un débat entre chefs de partis, intégrant tous les membres d’une alliance possible). Le processus des régionales est venu confirmer cette timidité (effectuer un premier essai dans les gouvernances régionales), ce manque de vision stratégique (une force d’alternance solide qui ne se décide pas dans l’entre deux tours d’une élection), la perte de connexion avec l’électorat (que j’explique à travers les errements des deux dernières élections, voire des trois dernières), le tempo erroné (Livre Orange national qui devra forcément être revu pour les présidentielles, donc nouveau revirement du projet à venir). Le processus stratégique post-régionales m’inquiète, il correspond à un repli sur l’autonomie et l’indépendance (et donc un recentrage sur les principes libéraux), une chasse aux sorcières malvenue contre « les diviseurs » (notamment de la part de JMV, FM, dont le principe a forcément été accepté par FB et MdV, les échos préoccupants du dernier CN et, à un autre niveau, le ramassis de stupidités qu’on retrouve de la part de militants « démocrates » dont nombre d’anciens candidats sur Facebook « le MoDem de FB : aimez-le ou quittez-le », « lepagegate & climatoscpetiscisme», etc.) en lieu et place du rassemblement nécessaire (cf. Bariani), avec un sentiment croissant de déjà vu, sauf que la situation est nettement pire. Ne pas chercher à rassembler dans les moments les plus durs (y compris politiques), et à dépasser les rancœurs pour produire une énergie constructive, ne me semble pas non plus être des caractéristiques d’un d’Homme d’Etat.

Écrit par : ArnaudH | vendredi, 09 avril 2010

@Luciole,
Relisez-vous, j'crois ben que vous vous trompez de prénom^^Je ne vois pas trop la raison de votre apostrophe?!

Écrit par : Martine | vendredi, 09 avril 2010

@Arnaud : pas d'accord avec "hors contexte lourd". Nos dirigeants actuels ont pris l'habitude de légiférer suite à des faits divers, et c'est un travers regrettable.
En ce qui concerne le contexte, rappelez-vous que c'est DCB qui a exigé par 3 fois que FB vienne au sujet, enfin si FB a répondu à sa question posée 3 fois, c'est la moindre des politesses.
Les excuses post-soixante huitardes de DCB étaient offertes en alternance avec la provocation du bourgeois, (quand on a 2 versions disponibles de justification, permettez-moi de douter de la véracité de ces dénégations).
Elles ne tiennent pas quand on pense que DCB a adhéré chez les Verts allemands en 1984, et qu'en 1985 les Verts allemands ont inclus dans leur programme, après plusieurs mois de travail, des propositions visant à abolir les articles de loi sur la majorité sexuelle, en insistant par exemple sur le fait que « les rapports sexuels avec des enfants sont pour les deux parties [enfants et adultes] (...) productifs ».
En 1985, on est plus vraiment dans le frais post-68.
Enfin, si cela avait été une "manoeuvre" de Bayrou, alors il lui était facile de faire lancer cette rumeur, même anonymement, sur le net 3 mois avant, 3 jours avant les élections c'était suicidaire, à qui à profité le crime ? à celui qui a poussé à bout François, qui a certainement des raisons pour haïr ces comportements déviants.
@Martine : mes plus plates excuses, je m'adressais en fait à Géraldine, bien sûr.

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 09 avril 2010

@ Luciolebrune: ok, mais je n'ai pas l'intention de refaire ici le même débat qui a déjà eu lieu à maintes reprises sur ce sujet depuis les européennes (rôle revendiqué des militants dans la "manoeuvre", journaliste précisant que des fiches avaient été données sur cette polémique aux têtes de listes MoDem à l'avance, qui a incité qui, représentativité des lettres des parents d'enfants et enfants étant passés par cette école à l'époque où DCB était enseignant, la nuance de taille sur la position des Grünen entre majorité sexuelle et pédophilie, etc.). J'exprime plus haut un ressenti de ma part (mes propres doutes, ma lecture de cet instant politique suite à réflexion et lectures, notamment en y réintégrant le contexte politique allemand et américain de la polémique), que je permets de signaler maintenant hors contexte électoral et hors guerre partisane. Je ne m'attends pas à ce qui quiconque adhère ou n'adhère pas, ça m'est complètement égal (ce n'est d'ailleurs qu'un élément d'un ressenti plus global). J'en reste au fait que nous ne sommes pas d'accord, pas de problème.

Écrit par : ArnaudH | vendredi, 09 avril 2010

Cela me parait sage ArnaudH, car mon tel avait sonné à titre préventif, je n'ai malheureusement rien compris au langage codé ce jour là. :(
Donc...Je vais faire preuve de sagesse, moi aussi une fois de plus :) en considérant vos propos comme caducs et non avenus.
Le ressenti ou les sentiments^^^Croirais lire du AJ!!! Ah l'Ossétie, ah la Mongolie, ah l'Otan^^^ :o)))

Écrit par : Martine | vendredi, 09 avril 2010

Quand vous dites :"L'une des critiques les plus récurrentes, c'est son incapacité à gérer un parti.

Soyons honnête : ce n'est pas tout à fait faux." Cela corrobore un article paru dans le magazine "CAPITAL" durant la campagne de 2007 et qui publiait un dossier sur les candidats et leurs programmes. Le dossier se terminait par une analyse graphologique des trois principaux candidats et concernant FB elle révélait :
"De fortes convictions et une immense détermination.[...]Il a un grand sens du statut qui le pousse à rechercher l'exemplarité. [...] C'est un homme de projet qui laisse volontiers à d'autres les problèmes d'intendance.[...] Il poursuit avec constance et pugnacité ses objectifs."
Il me semble que l'exemplarité est une qualité d'homme d'état, du moins à mon sens.

Écrit par : PAIS18 | vendredi, 09 avril 2010

@PAIS18
...et pour Sarkozy àa donnait quoi ? ;-)

Écrit par : airlane | vendredi, 09 avril 2010

Je ne dirais qu'une seule chose : les faits sont têtus.

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 09 avril 2010

Mais je développe cette chose ici : plaisantez-vous ? N'avez-vous donc jamais été confronté à ces plaidoiries : il avait 6 mois, mais il était consentant ? Elle m'a aguiché en grimpant sur moi avec son babygros ?
Et ces bébés pris dès leur sortie de la maternité ? Comment vont-ils prouver qu'ils ne sont pas consentants ?
Pensez-vous qu'un(e) ado de 12 ou 14 ans qui dit oui ne le regrettera pas plus tard ? Est-il/elle seulement en mesure de dire non ?
Si on cherche à descendre, pire à abolir l'âge de la majorité sexuelle cela signifie : plus de circonstance aggravante de l'âge en cas de viol, de proxénétisme, de torture, de barbarie.
En pleine affaire Dutroux, en Belgique, on a modifié la loi : âge de la majorité sexuelle à 16 ans, viol en dessous de 14 ans, vide juridique entre les deux.
Laissé à l'appréciation du juge.
Un député a voulu dernièrement abaisser l'âge de la majorité sexuelle à 14 ans.
Nous avons remué ciel et terre (alertes publiques, pétitions...).
Le projet de loi a été retiré, mais la Haute Cour a réexpliqué la loi.
Dans les faits, la majorité sexuelle en Belgique est donc aujourd'hui à 14 ans, sans l'être sur papier.
En dessous de 14 ans, toute relation sexuelle, même consentie, est un viol. Si vous abolissez cette disposition, vous ouvrez la porte à tout.
Oui, la demande de l'abolition de l'âge de la majorité sexuelle a tout à fait à voir avec la pédophilie.
C'est de la pédophilie.

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 09 avril 2010

@ Martine: que je sache, il n'y a pas de définition scientifique d'Homme d'Etat, donc c'est bien d'un ressenti qu'il s'agit, une analyse personnelle si vous préférez.

@ Luciolebrune: Oui les faits sont têtus. Non je ne plaisante pas, tout le monde n'est pas d'accord sur cette question, ceux qui vous opposent ne sont pas automatiquement des personnes qui prônent la pédophilie (malgré votre très bonne argumentation). Mais surtout je ne vois pas ce que vient faire cette question des années 70 et 80 (en effet) dans la clôture d'une élection européenne. Que je sache, la majorité sexuelle n'est pas traitée par les institutions européennes, ne se trouvait dans aucun programme électoral (en tout cas pas celui du MoDem ou d'EE), c'est donc rabaisser le débat au même niveau que Declan Ganley.

Écrit par : Arnaudh | samedi, 10 avril 2010

@Arnaud :
C'était pour vous répondre.
Cela n'a effectivement pas avoir avec le débat européen, enfin pour l'instant, mais pourquoi pas au futur ?
Je crois que le rôle d'un dirigeant est aussi (et surtout) de prévoir.
Il faut aussi que les gens soient au courant, ici on a élu un député qui a proposé d'abaisser l'âge de la majorité sexuelle, on ne savait bien sûr pas qu'il voulait le faire, sinon il n'aurait pas été élu. C'est trop dangereux de leur confier du pouvoir. Mais ces deux choses-là sont des parenthèses.
Car le fameux soir du clash DCB/FB, ce n'était pas une question de débat, mais de provocation de DCB, c'est lui qui a voulu que FB dise cela, et l'a poussé à bout, car il savait que ce problème le touchait profondément.
Ce n'était ni une question de débat, ni une manoeuvre de FB. Par 3 fois, DCB a insisté et voulait que FB sorte cette phrase, c'était une manoeuvre de DCB, cherchez donc à qui cette manoeuvre a profité, vous aurez l'auteur. Oui, DCB savait que FB était au courant.
Ce n'est pas FB qui a amené sur ce terrain glissant, c'est DCB, le traitant violemment de minable pour le chauffer. Revisionnez le débat, sans les coupures de l'insistance de DCB que l'on a fait en montrant l'extrait du clash par après.
Tous les 5 ans, DCB vient faire son scandale à la TV pour se faire réélire. Il en est à son 5e mandat grâce à cela. C'est un métier. Et les électeurs se font bien avoir. Un 5e mandat ! Toujours obtenu sur du soufre !

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

@Luciole
Bien sûr que DCB l'a provoqué..."imaginons" que FB n'ait pas eu l'intention de lâcher le morceau : est-ce que vous trouvez bien que quelqu'un qui veut être Président de la République perde les pédales aussi facilement dans une discussion ? ça peut être dangereux lors de discussions avec d'autres chefs d'état ... !

P.S. Et si DCB l'a provoqué, c'est parce qu'il y a un paquet de gens que ses histoires de braguette ne choquent pas plus que ça et qui vous sortent comme excuse que ça s'est produit à une autre époque !!!

FB est TRES susceptible et ne supporte pas qu'on dise qu'il a "touché la vierge", que les Guignols se foutent de lui etc. Mais quand on arrive à ce niveau en politque, c'est affligeant de ne pas savoir cacher sa susceptibilité.

Écrit par : Géraldine | samedi, 10 avril 2010

@ Luciolebrune: Oui DCB sait que l'attaque va probablement venir (il l'a d'ailleurs écrit par la suite), oui il insiste pour que cela sorte (est-il bien conscient qu'il va en profiter électoralement, pas sur, suffit de voir les réactions des autres candidats EE le soir-même, par contre il a l'intuition probable - cf. comment de Géraldine - que cela ne va pas le nuire). Par contre les deux insinuations de FB (connivence, écrits passés) sont de sa propre responsabilité (dans l'entre deux et amenant la discussion sur la deuxième: "je ne suis pas sur que vous soyez,DCB, le mieux placé pour employer ce mot "ignoble"",on voit bien vers quoi cela va mener, pour moi, la responsabilité est claire). Par la suite, faire semblant de ne pas connaître la polémique et le contexte lourd (à savoir le pourquoi cette polémique rebondit politiquement dans trois pays, j'insiste, désolé) démontre soit de la naïveté (préoccupante à ce niveau), soit de la mauvaise foi. Sur les mandats de DCB (4ème mandat), je ne partage pas votre avis (il porte un certain nombre de choses positives, notamment sur les questions européennes et environnementales, à mon sens pas très lointaines du MoDem, sinon il n'y aurait pas porosité entre les deux électorats, du moins en France).

@ Géraldine: oui.

Écrit par : Arnaudh | samedi, 10 avril 2010

Géraldine, oui est c'est désespérant que les histoires de pédophilie soient si bien acceptées des Français (pas de tous, cependant). Depuis l'affaire Dutroux, les Belges voient les choses d'une toute autre manière.
Et pendant 15 jours après que DCB ait fait ce score historique aux européennes et que Bayrou ait été honni, je n'étais pas fière d'être Française en Belgique, mais mon accent provençal qui me reste toujours un peu me trahit dès que j'ouvre la bouche.
Je trouve que François a été honnête sur ce coup-là, qu'il ait su plus tôt le prouve, car s'il avait fait une manoeuvre, il aurait fait répandre le bruit avant sur le net anonymement.
Je ne suis pas d'accord avec vous, je trouve très sain qu'il s'indigne sur ce sujet-là, si les hommes politiques des autres partis ne se taisaient pas parce qu'ils abritent des pédophiles haut placés dans leurs mouvements, on n'aurait pas honni Bayrou, ce serait DCB qui serait depuis longtemps à l'index, et il n'y aurait pas eu de boulevard pour Marine Le Pen dans ces dénonciations.
Oui, les enfants valent bien qu'on s'indigne Géraldine, tout bon parent veut qu'un président s'indigne pour le pire des crimes qu'on puisse commettre à leur égard.
Et ne dites pas que FB est un "Le Pen light" à cause de ça. Si Marine Le Pen dit que Noël tombe le 25 décembre, je ne pense pas qu'il faille changer la date.
Mais je sais que nous ne serons pas d'accord là-dessus, personnellement, membre de la Ligue des Droits de l'Enfant en Belgique, je place ce problème-là au dessus de tout, mais je comprends très bien que d'autres ne partagent pas cette opinion et préfèrent pour candidat à la présidence quelqu'un qui fasse comme les autres partis lambdas : se taise et ne dénonce pas par complicité tacite.
à ce propos, je trouve que FB a eu tort de s'excuser par après : on ne s'excuse pas quand on a raison.
Et finalement, que les écolos ne veulent pas de nous pour une alliance, bien ça ne me chagrine pas du tout.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

@Luciole
Je suis comme vous très choquée par DCB(
et je n'étais pas du tout d'accord avec les premières réactions de l'Hérétique et d'autres sur ce sujet).
Ce que je reproche à FB, c'est d'avoir très mal choisi le moment.

Écrit par : Géraldine | samedi, 10 avril 2010

@Géraldine : en effet, le mauvais moment, c'est ce qui me fait penser que ce n'était pas une manoeuvre de sa part.
Et bien, finalement, nous sommes tombées d'accord !

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

@airlane

Désolée, j'étais partie. Pour SARKOZY C'était : " C'est un homme de pouvoir, un conquérant qui a le désir constant de relever des défis. Ambitieux, ces convictions sont fortes... Doté d'un amour propre chatouilleux... Il est aussi dérangeant par sa brusquerie..."

Écrit par : PAIS18 | samedi, 10 avril 2010

@Luciole

"@Géraldine : en effet, le mauvais moment, c'est ce qui me fait penser que ce n'était pas une manoeuvre de sa part.
Et bien, finalement, nous sommes tombées d'accord !"

:-)))) Heeeeuuuuu, je ne suis pas si sûre que nous soyons d'accord, car, pour moi, FB a aussi le chic pour faire de mauvaises manoeuvres.
Mais pour ce qui est de protéger les enfants au maximum, je serai toujours d'accord avec vous (et c'est la raison pour laquelle je critique souvent mes collègues professeurs).

Écrit par : Géraldine | samedi, 10 avril 2010

@Géraldine, oui, nous n'avons pas la même explication, mais je me doutais bien de cela !
Mais pour les enfants, oui c'est primordial.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

@ PAIS18
Merci pour ces précisions.
Sans faire une fixette sur l'influence des astres sur nos décisions, si on s'y intéresse un peu il est à noter que FB est Gémeaux ascendant Balance? 2 signes doubles...

Écrit par : airlane | samedi, 10 avril 2010

Si ma mémoire est bonne, FB ne connaissait pas le livre de DCB et l'avait lu peu de temps avant l'émission d'A. Chabot. Il n'aurait pas dû se laisser entraîner dans la provocation de DCB puisque finalement c'est tout juste s'il n'est pas considéré plus coupable que ce dernier, alors qu'il n'a fait que dénoncer des faits, certes anciens mais réels et qui doivent être condamnés.

Écrit par : airlane | samedi, 10 avril 2010

@airlane
MAK lui a dit de répondreà DCB un truc du genre: il vaut mieux toucher la Vierge que les petits enfants et il n'a pas lu le texte "juste avant" l'émission.

Écrit par : Géraldine | samedi, 10 avril 2010

@ Géraldine
Je sais que c'est MAK qui lui a "mis le doigt" si je puis dire sur le bouquin de DCB mais il a bien confirmé qu'il l'avait lu récemment. Comme quoi les réactions "à chaud" ne sont pas conseillées.

Cela dit, MAK aurait voulu lui savonner la planche qu'elle ne s'y serait pas mieux pris !

Écrit par : airlane | samedi, 10 avril 2010

Mais comment le savez-vous, Géraldine ?
Moi-même, en septembre de l'année précédente, j'étais tombée sur ce texte en lisant cet article :
http://michelbouffioux.skynetblogs.be/post/6049866/elizabeth-brichet-060307
J'avais effectué des recherches sur le net, j'avais lu la polémique précédente, et j'ai commandé et acheté le livre de DCB pour en avoir le coeur net.
Il n'y a pas que les 2 passages qui ont été diffusés sur le net et dans la presse à l'époque de la 1ère polémique, un 3e relevait bien d'une rhétorique pédophile.
J'avais transmis à une personne de ma hiérarchie locale (qui ignorait tout de cette histoire, je rappelle que nous habitons à l'étranger), cette personne ne l'a pas transmise alors au siège (je croyais pourtant qu'elle l'aurait fait) : je ne l'ai su qu'après le clash, quand cette personne m'a demandée si je l'avais transmise moi-même à Paris, ce que je sais pertinemment que je n'ai pas fait.
Je peux vous assurer que la personne du bureau de Belgique ne savait pas pour DCB : quand on devient tellement pâle que mêmes les lèvres blanchissent, on ne joue pas la comédie.
Maintenant, je ne sais pas quand FB l'a su, et qui le sait ? Lui-même et celui ou celle ou ceux qui l'ont mis au courant. à moins que ce ne soit vous-même,je ne vois pas comment vous pourriez le savoir.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

J'avais déjà répondu à l'hérétique sur ce blog:
" à propos "des excuses" de DCB :

http://www.dailymotion.com/video/x9jpb6_cohnbendit-et-les-accusations-de-pe_news

Il s'est pourtant écoulé du temps entre les écrits de 1975 et la vidéo de 1982 (Apostrophes 23/04/1982)"

D'autre part, vous lirez sur Google que MAK et DD n'ont pas nié leur rôle dans cette affaire ... ce qu’en ont dit R. Rochefort et JFK ... le fait que
DCB s’est vanté d’avoir appris que son livre était sur le bureau de FB etc.

Écrit par : Géraldine | samedi, 10 avril 2010

Dans la vidéo, DCB a l'air de provoquer le bourgeois, comme il s'en est justifié pour ses écrits, elle n'est donc pas très parlante à mon avis, sauf si on la rapproche du reste : une autre de ses justifications est qu'on le harcèle parce qu'il est gauchiste. Une autre encore est de dire qu'il s'est trompé, que dans le contexte post-68, on croyait que c'était bien pour les enfants, mais que maintenant, on sait ce qu'est la pédophilie et qu'il la condamne...
3 versions pour une excuse, pour moi il y en a 2 de trop.
Les vantardises de DCB, je n'y prête pas non plus attention. S'il ment sur des sujets bien plus importants, alors sur la date à laquelle François a lu le bouquin...
Avant le débat, c'est sûr, mais quand ?
Kahn "pense" que le clash était préparé à l'avance, je ne suis pas de cet avis. Lors de notre dernière conversation sur un autre sujet, je vous avais dit que je l'avais déjà vu se tromper.
Pour Rochefort, je n'ai trouvé que des discussions : les gens disent sur le net qu'il n'a pas dit que c'était préparé, après avoir écouté un lien d'une interview radio dont quelqu'un leur avait affirmé que RR disait cela. Le lien de l'interview même, je ne l'ai pas retrouvé.
Cependant, moi-même j'ai lu ce livre et j'ai pensé alors qu'on ne devait pas s'allier avec DCB pour les européennes au cas où cela se poserait, en raison de ce passé. On ne s'y est pas allié, sans doute pour d'autres raisons, maintenant je pense que cette erreur de communication aura appris à FB. Mais sur le fond, il a entièrement raison.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

@Luciole
R. Rochefort a dit sur Europe 1 qu'il avait reçu des extraits du livre de DCB.

Écrit par : Géraldine | samedi, 10 avril 2010

C'était cette interview dont je parlais dans mon précédent commentaire. Je vais voir si je la retrouve.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

J'ai vu sur le post qui racontait l'interview que RR avait lu le livre une semaine avant le débat, c'est tout ce que j'ai trouvé, l'interview elle même par la radio je ne l'ai pas trouvée.
J'aurais dû peut-être être mauvaise et balancer les extraits du bouquin que j'ai lus bien avant sur la toile. Si j'avais su à quel point DCB aurait été odieux avec Bayrou...
http://www.facebook.com/isabelle.resplendino?v=app_2347471856&ref=profile#!/note.php?note_id=268679846821
Je ne réussirais jamais en politique, mais je n'ai pas l'intention de m'y lancer !!!
:-))
Merci pour cette cordiale conversation,
Isabelle

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

*réussirai pardon pour la faute.

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

Bonsoir Luciole
Je n'ai pas pu lire votre article, car je ne suis pas inscrite sur facebook.

Il me semble que c'est en 2004 que la polémique a rebondi avec Marine le Pen.En 2001, c'est une journaliste allemande qui a relancé la polémique et publié des extraits du livre de DCB.

Écrit par : Géraldine | samedi, 10 avril 2010

Bonsoir, mon article parlait d'autre chose : le désir de détruire ou plutôt de manger le modem par les écolos (purement politique et récent).
En effet, les polémiques précédentes (auxquelles j'avais échappé, étant déjà en Belgique, pays autrement préoccupé par des faits plus graves dans ce domaine alors)étaient de cet ordre (chronologique comme vous l'avez cité), bien que l'attitude de la journaliste allemande ait été sujet à caution depuis.
Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée, étant particulièrement fatiguée, je pense que je reprendrai, si elle continue, cette conversation demain matin,
Bien à vous
Isabelle

Écrit par : luciolebrune | samedi, 10 avril 2010

Pour ceux que cela intéresse, la conférence de presse de F. Bayrou au lendemain de l'incident avec DCB :

http://www.mouvementdemocrate.fr/actualites/bayrou-incident-cohn-bendit-050609.html

Écrit par : airlane | lundi, 12 avril 2010

Les commentaires sont fermés.