Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Je quitte à mon tour LHC | Page d'accueil | Chapeau, Obama ! »

lundi, 06 avril 2009

Les silences de l'Islam

Je fais partie de ceux qui veulent encore croire que l'Islam est une religion capable de générer de l'humanisme. Pourtant, quand je considère les pratiques les plus violentes dans les pays les plus réactionnaires, je finis par me demander si l'Islam n'est pas damné. Damné parce que quand le crime le plus horrible est commis au nom de l'Islam il ne se trouve aucune voix au sein d'un ensemble de presqu'un milliard de fidèles pour le condamner.

Que l'on juge donc en se rendant sur le blog d'Emmanuel Carré, Journalisme Total : Faute de pouvoir dominer l'Afghanistan, les Talibans ont réussi à s'installer durablement au Pakistan et y font régner leur loi. Emmanuelle Carré renvoie à une vidéo insoutenable qui se trouve sur le site du Guardian, en Angleterre. On y voit une adolescente (ce n'est même pas une femme) supplier d'être tuée plutôt que de continuer de recevoir les 37 coups de fouet auxquels elle est condamnée pour être sortie de son domicile accompagnée d'un autre homme que son mari. Et que dire de cette veuve de 75 ans qui devait recevoir 40 coups de fouet en Arabie Saoudite parce que deux hommes qui ne sont pas de sa famille se sont rendus chez elle : ils faisaient ses courses !!!

Pourquoi n'entend-on aucune autorité de l'Islam condamner fermement de tels crimes ? Ce sont ces silences-là qui  rendent coupables aux yeux du monde entier tous les Musulmans.  Et pourtant, nul doute que nombre d'entre eux sont horrifiés par de telles horreurs. Mais alors, quand donc se lèvera-t-il au sein de cette communauté, une voix forte, puissante et reconnue qui enfin les dénoncera ? Comment ne pas méditer la dernière phrase d'Emmanuelle Carré en forme d'interrogation : qui ne dit mot consent ?

Hélas, notre pauvre 21ème siècle est bien mal engagé avec des interprétations religieuses d'un autre rage : Catholiques qui excommunient la mère d'une fillette violée, Musulmans qui fouettent, lapident, pendent des femmes, mais l'horreur ne s'arrête pas à ces seules religions : en Inde, comme l'observe un commentateur d'Emmanuelle Carré sur Agora Vox, en Inde, dans un village reculé, deux jeunes gens ont été empalés pour avoir été amoureux l'un de l'autre tout en étant de deux castes différentes.

On me rétorquera que ces crimes trouvent leur source d'abord dans des coutumes tribales issues du fond des âges : certes, mais les religieux se taisent. J'ai souvenir que le Coran rapporte que Muhamad pacifia La Mecque en un temps où elle était le siège de l'idolâtrie, du crime, du vice et des rapines en tout genre. Qu'est devenue cette mission civilisatrice inscrite pourtant dans le Coran ? On rapporte que la tribu dont était originaire Muhamad avait l'habitude d'enterrer les filles vivantes : ce fut le Coran qui mit fin à cette pratique épouvantable.Comme il est loin ce temps-là, puisqu'aujourd'hui, ce sont les Talibans qui enterrent les femmes vivantes et les lapident à coups de pierre...Il y eut un Muhamad pour s'élever contre de telles abominations, mais aujourd'hui, un musulman qui serait humaniste observerait avec dépit que plus aucune voix ne s'élève...

 

 

Commentaires

Comme d'hab, pas grand chose à dire car entièrement d'accord. Pourquoi ce silence ? Peut-être la peur ou la solidarité confessionnelle qui passerait avant tout...

Écrit par : polluxe | lundi, 06 avril 2009

Comme d'hab, pas grand chose à dire car entièrement d'accord. Pourquoi ce silence ? Peut-être la peur ou la solidarité confessionnelle qui passerait avant tout...

Écrit par : polluxe | lundi, 06 avril 2009

Peut être aussi qu'il n'existe pas d'organisation des musulmans modérés avec suffisamment de voix pour se faire entendre.

Écrit par : vincent15 | lundi, 06 avril 2009

Oui, et ce n'est pas en déclarant la supériorité de notre culture que nous ferons avancer les choses, mais en oeuvrant avec les humanistes dans le monde entier, en exerçant des pressions là où nous le pouvons et en refusant de transiger sur les droits de l'homme (et de la femme faut-il l'ajouter???).

Ca me fait penser d'ailleurs au fait que la peine de mort est toujours d'application aux Etats-Unis, nation "occidentale" par excellence... et que ceux-ci ne se sont pas illustrés ces derniers temps par leur respect des droits de l'homme. Ce n'est pas pour relativiser les exactions dont il est question dans votre billet, beaucoup plus généralisées, mais pour dire que les "Occidentalistes" devraient mettre un peu d'eau dans leur vin, car notre culture "occidentale" ne nous a pas évité de tomber dans les pires travers, l'histoire du XXème siècle en témoigne, mais aussi celle du colonialisme (à toutes celles et ceux qui vont encore me reprocher de faire de la "repentance" ou de l'auto-flagellation: Non, j'aime faire la part des choses et voir l'histoire telle qu'elle est, avec ce qu'elle a produit de bien et de mal).

Écrit par : pastel | lundi, 06 avril 2009

Qui te dit qu'il "ne se trouve aucune voix au sein d'un ensemble de presqu'un milliard de fidèles pour le condamner" ?

Mes amis tunisiens, egytiens ou libanais me disent que la presse arabe est pleine d'articles d'intellectuels progressistes ou d'hommes de religion modernistes qui s'insurgent quotidiennement contre ses pratiques. Au Pakistan, un vaste mouvement laïc proteste en permanence contre les coutumes moyenâgeuses

Seulement, ces voix sont marginalisées par des régimes autoritaires qui se maintiennent au pouvoir grâce au soutien de l'occident, notamment le régime saoudien, le plus réactionnaire de tous, mais qu'on ne critique pas (contrairement à l'Iran) parce qu'il sert docilement les intérêts américains.

Écrit par : Parménide | lundi, 06 avril 2009

Et je viens d'apprendre que des milliers de femmes manifestent contre les Talibans dans les rues de Karachi et d'Islamabad suite à ces exactions qui se multiplient dans les territoires dominés par les talibans qui semble-t-il on négocié avec le gouvernement pakistanais le droit d'appliquer la charia.

Écrit par : pastel | lundi, 06 avril 2009

"Et je viens d'apprendre que des milliers de femmes manifestent contre les Talibans dans les rues de Karachi et d'Islamabad suite à ces exactions"

La femme est l'avenir de l'homme :-))

Écrit par : polluxe | lundi, 06 avril 2009

@ Parménide
Décidément, les confusions...j'ai parlé de Musulmans, pas d'Arabes. D'ailleurs, le Pakistan, ce n'est pas un pays arabe. L'Afghanistan non plus : ce sont des indo-européens.
Ensuite, je vous crois entièrement à propos des laïcs : mais justement, les laïcs, par définition, ne sont pas musulmans. Ce que j'attends, moi, c'est la voix des religieux !
@ pastel
Il en existe sûrement, mais ce sont les religieux que j'aimerais entendre, je veux dire les chefs religieux.
Il y a heureusement des individus qui s'opposent aux Talibans, au pays des Purs : mais le pouvoir est tellement faible et corrompu...Et puis ce sont les Chiites qui se sentent surtout persécutés, d'autant que les fondamentalistes sunnites doivent commencer à sentir le vent du boulet si jamais l'Iran et l'Amérique se rapprochent : un axe Inde-Iran-Amérique pourrait se mettre en place...

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 06 avril 2009

à l'Hérétique: Doit-on en attendre autant des chefs religieux? Chez nous aussi c'est à coups de pied au cul du clergé que la laïcisation et la démocratisation de nos sociétés se sont faites. Donc, j'attache en ce qui me concerne plus d'importance à l'opinion publique musulmane.

Écrit par : pastel | lundi, 06 avril 2009

Votre billet est remarquable.
Le problème est qu'un Musulman dont la voix serait assez forte pour s'élever contre les dérives que vous dénoncez à juste titre ne vivrait pas suffisamment longtemps pour être entendu. Il n'aurait pas le temps de fédérer les millions de pensées qui n'osent pas s'exprimer publiquement.
Il en va ainsi de tous les Justes. Ils parlent, se battent et meurent...

Écrit par : Marine | lundi, 06 avril 2009

à Marine: ben si, justement, il y a des milliers de femmes qui ont manifesté contre les exactions des talibans au Pakistan.

Écrit par : pastel | lundi, 06 avril 2009

Il suffit de se renseigner un peu.

oumma.com/Islam-La-Reforme-Radicale

Concernant le statut de la femme :
oumma.com/Droits-de-la-femme-en-Islam-la
oumma.com/Droits-de-la-femme-en-Islam-la,3562

Il existe des organisations militantes en faveur de la réforme. En Malaysie : sistersinislam.org.my/

Bref, si on fouille, on se rend compte que ce débat fait rage au sein des pays à dominante islamique. Dommage quie nous ne suivions pas ces débats en France. A moins de suivre dohadebates.com ou Al-Jazeera, très riches sur la question.

Écrit par : Aurelien | lundi, 06 avril 2009

@ l'hértique,
C'est ce tromper que de croire que la réforme n'a pas existée en Islam et que des voix ne ce sont pas fait entendre. Je t'invite à lire le livre suivant qui a fait sensation dans les chaumières (musulmanes) récemment. http://www.amazon.fr/Que-dit-vraiment-Coran-AJAMI/dp/2953165908


Ensuite c'est très compliqué de calquer le mode de fonctionnement d'une église comme la catholique avec l'islam car ce dernier ne c'est pas construit ainsi, il y a eu historiquement une arnaque qui fait que le savant (entendre par là le théologien car à l'époque ces derniers étaient tous astronomes , médecins historiens et j'en passe, philosophe quoi) a été éliminé de la vie de la cité. Pour faire simple c'est comme si au moyen âge le saint empire avait réussi à marginaliser la papauté et les philosophe en même temps (je sais certain dirons que cela aurait été mieux. Or dans ces temps là, point d'union alter-national hors d'islam et donc forcement un islam "gouvernemental" à l'image des gouvernants Conclusion que décadence moral et intellectuel depuis que la bibliothèque de Bagdad fut brûlé par les mongols.
........

Écrit par : Tarik | lundi, 06 avril 2009

Un débat qui devrait intéresser tout le monde : http://www.dohadebates.com/debates/debate.asp?d=4&s=4&mode=details

Écrit par : Aurelien | lundi, 06 avril 2009

@ Aurélien et Tarik

Merci pour les infos, mais est-ce que ces débats dépassent le seul cadre des cercles d'intellectuels ? Est-ce qu'ils existent aussi dans la rue ? Car c'est là qu'il faudrait qu'ils existent !
@ pastel
:-D Laïc jusqu'au bout :-)

Écrit par : L'hérétique | lundi, 06 avril 2009

@ l'héritique,

tout le problème est là, ce ne sont hélas pas les cercles intellectuels qui mènent ce débat mais bien des religieux avec d'autres religieux. C'est donc encore plus grave du point de vue de l'élargissement du débat que ce que tu crois.
De ce que je pense savoir, les écrits critiques et rationnels du corpus islamique existent depuis déjà au moins un siècle (voir Abdou et El Afghani). Quant à la masse, elle n'est pas blâmable totalement dans sa non prise en charge du débat. il y a les des raisons sociodémographiques que E. Todd a, à mon avis, très bien décrit. Lorsque ces limites sont totalement ou partiellement levées comme c'est le cas en France, alors la normalisation laic tel que je l'espère et que tu l'entends (j'espère) se met alors inexorablement en marche.

Écrit par : Tarik | lundi, 06 avril 2009

"l'Islam est pas damné"

Attention tu risques la Fatoi, là vraiment j'ai peur pour toi...

Il ne faut pas confondre les problèmes liés à la religion avec développent industriel et culturel d'un pays.

La Turquie qui a un gouvernement islamique, n'est pas plus extrémiste qu'elle ne l'était avant, et même beaucoup moins...C'est juste un problème de niveau d'éducation du peuple...pas plus!

Écrit par : Philippe | lundi, 06 avril 2009

"Il y eut un Muhamad pour s'élever contre de telles abominations"

Très bon billet, sauf cette phrase. Tu t'es renseigné sur la vie de Mohamed ? Tu sais quel sinistre chef de guerre il a été...? Dire qu'il s'est élevé contre la violence est un peu fort. Jésus s'est elevé contre la violence. Mohamed, permets-moi d'en douter...

Écrit par : LOmiG | lundi, 06 avril 2009

Salut LOmiG
En tout cas, sur le fait d'enterrer les femmes vivantes dans sa tribu, c'est bien lui qui y a mis fin...

Écrit par : L'hérétique | lundi, 06 avril 2009

@ Philippe
Ce sont des facteurs aggravants : de toutes façons, on sait que les religions prospèrent sur la misère. Quoique...l'Arabie Saoudite ne vit pas dans la misère, et pourtant...
@ Tarik
si des débats existent entre religieux, ce serait plutôt de bon augure, non ?

Écrit par : L'hérétique | lundi, 06 avril 2009

Je m'étais attaqué au Coran il y a quelques années, et ce que j'en avais retenu, c'est qu'on y trouve le pire comme le meilleur. J'avais cité sur mon blog le philosophe iranien Daryush Shayegan qui disait : "Sans outil d'interprétation, le Coran est un livre ouvert à toutes les aberrations".
L'Islam n'est ni violent, ni pacifiste. Il est ce qu'en font les personnes qui parlent en son nom. Lorsque ces personnes sont imprégnées d'humanismes, de tolérance, la religion musulmane devient un bienfait pour les régions où elle prospère. Mais quand les dignitaires religieux profitent de la foi de leur fidèles pour faire avancer la barbarie, l'Islam devient rétrograde.
Je pense qu'on devrait cesser de se poser la question de la nature de l'Islam, et condamner les pratiques barbares pour ce qu'elles sont, sans faire référence au cadre religieux dans lequel elles s'exercent.

Écrit par : Paul | mardi, 07 avril 2009

Hummm, l'Arabie Saoudite a été très déstabilisée par la première guerre du golfe. Il y a de la misère aussi là-bas, les travailleurs immigrés majoritairement Philippins...etc...
Je suis consternée, tantot on tape sur le Pape, tantot on tape sur l'Islam, tantot sur les Juifs, sur les Tibétains etc mais JAMAIS sur d'autres, cela ,ne me parait pas équitable!!!
A présent sur la presse.... déjà fort mal-menée partout sur notre planète!
Je prie pour que les débats reprennent chez les 'chefs' spirituels modérés, qu'ils fouillent les troncs communs.

Écrit par : Martine | mardi, 07 avril 2009

Je pense au Tibet, de nombreuses dénonciations de crimes et violences furent faites. Ici même, une commentatrice victime y dit son désarroi.
Où en est-t-on sur l'influence que l'on peut avoir ?
(c'est l'article de Mirabelle qui m'inspire cette réflexion).

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

@Chui Kalm,
Déformation professionnelle?

Écrit par : Martine | mardi, 07 avril 2009

Non, pourquoi ?
Sans bien sûr que ce soit une critique,
c'est le problème des dénonciations des horreurs qui sont plus faciles que d'avoir une influence.
Et j'avais été marqué par cette femme prise dans la tourmente et quand elle demandait dans un commentaire une réponse concrète à ses souffrances (sur un article sur le Tibet) ou même à des idées "pratiques" sur la résolution du problème n'en obtenait aucune.

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

Ah oui, qui était donc cette femme?

Écrit par : Martine | mardi, 07 avril 2009

Martine, c'est un article de l'Hérétique dans ce blog, du 28 Août 2008,
"Appartion du Daïla-Lama au Tibet."
Commentaire de Aïta
Mon souvenir a un peu romancé, en tout cas son commentaire était bien émouvant (cela m'avait marqué) et il y eut 3 ou 4 commentaires qui paraissent bien "Patauds".

Et c'est quand même intéressant un retour plus de 7 mois plus tard.

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

vouiii, super intéressant comme commentaire... :D

Écrit par : Martine | mardi, 07 avril 2009

Martine,Ben quoi, je dois être bon public, car je l'avais lu vraiment comme de quelqu'un qui avait habité en Chine ou au Tibet.
Je trouvais que les réponses étaient de peu de poids / La souffrance.
Et comment les juger aujourd'hui ?

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

D'ailleurs les 2 derniers commentaires sont venus quelques jours plus tard (je ne les avais jamais lus) et j'avais trouvé horrible que personne ne réponde.

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

Bah, il fallait répondre CK, l'avez-vous fait?

Écrit par : Martine | mardi, 07 avril 2009

Oui, l'obscurantisme se répand comme une traînée de poudre sur toute la planète. Nous devons lui répondre par l'humanisme et par la démocratie.

" mais justement, les laïcs, par définition, ne sont pas musulmans "

Ah bon !

Écrit par : BGR | mardi, 07 avril 2009

Sur la vie Muhammad, voilà ce qu'on sait. Il faut lire, c'est long mais très intéressant.

http://www.islam-documents.org/7.html

Sur le même site, un texte sur les fondements de l'idéologie musulmane.

http://www.islam-documents.org/13.html

à bientôt

Écrit par : LOmiG | mardi, 07 avril 2009

Bonne nouvelle, le Conseil d'Etat belge vient de débouter le Mrax, dont le Président répond au nom de Radouane Bouhlal qui avait attaqué les autorités en justice en ce qui concerne l'interdiction du port du voile à l'école. Le Conseil d'Etat estime qu'interdire le foulard dans les écoles est « loin de porter atteinte à l’objet social de la requérante » (le Mrax, donc). Au contraire : « Elle a pour effet de le rencontrer et de le conforter. » L’objet social du Mrax ? C’est notamment la lutte contre le racisme et toutes formes de discriminations (basée sur la race, la nationalité, la langue, etc.). C’est aussi de « faire triompher l’amitié et la paix entre les peuples et promouvoir l’égalité et la fraternité entre les êtres humains ». Donc, pour le Conseil d’État, en interdisant le voile, les écoles rencontrent et renforcent le principe d’égalité et de fraternité.

Remarquable décision de justice, compte tenu notamment de l'attitude un peu "laxiste" des autorités belges par rapport à cette question puisqu'ils laissent à chaque établissement le soin (donc la responsabilité) de "prendre les règlements qu’ils jugent bons en fonction de la réalité locale et du projet d’établissement" (sic!).

Incroyable ce Président du Mrax qui a réagi vigoureusement en estimant que «cette décision est idéologique, orientée et antidémocratique" et qui envisage maintenant de porter le dossier devant la Cour européenne des droits de l’homme, voire du Comité des droits de l’homme de l’ONU. Restons donc attentifs.

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/voile-ecole-autorise-interdiction-mrax-2009-04-07-699758.shtml

Écrit par : pastel | mardi, 07 avril 2009

Martine,Oui j'ai répondu,mais ça lui faisait une belle jambe !!

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

Pastel, vous m'apprenez cela et je suis sur ce point, parfaitement d'accord avec vous.
La liberté de religion devant bien sûr pouvoir s'exercer librement en d'autres lieux.

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

Ben vous voyez, Chui Kalm, il y a quand-même des points de convergence entre nous....et en plus nous ne faisons même pas partie d'un réseau, donc pas nécessaire de se prendre la tête :-)))

Écrit par : pastel | mardi, 07 avril 2009

"Catholiques qui excommunient la mère d'une fillette violée" : c'est faux...

Tout d'abord, l'excommunication qui a été rapportée par l'archevêque n'a pas été prononcée par lui, mais établie par le seul fait d'avoir avorté (latæ sententiæ). C'est une règle de droit canonique (can. 1318) qui d'habitude ne fait même pas l'objet d'une déclaration à l'auteur du délit.

Mais tu vas me dire, que ça soit à l'issue d'un jugement ou que la peine soit automatique, à partir du moment où on laisse la mère de la fillette en état d'excommunication, c'est bien que l'Église n'y voit pas de problème.

Eh bien c'est là qu'intervient mon second argument puisque cette excommunication, qui n'a donc été prononcée par aucun membre de l'Église mais subie de façon automatique en raison d'une règle de droit, a été immédiatement levée par la Conférence des Évêques du Brésil, et le Vatican a lui-même pris position dans le même sens et de façon très claire par la voix du président de l'Académie pontificale pour la Vie :

« C'est vrai, Carmen portait en elle d'autres vies innocentes comme la sienne, même si elles étaient le fruit de la violence, et qui ont été supprimées ; mais cela ne suffit pas pour porter un jugement qui tombe comme un couperet. (...) Carmen, nous sommes avec toi. Nous partageons avec toi la souffrance que tu as éprouvée, nous voudrions tout faire pour te rendre la dignité dont tu as été privée et l'amour dont tu auras encore plus besoin. Ce sont d'autres personnes qui méritent l'excommunication et notre pardon, pas ceux qui t'ont permis de vivre et t'aideront à retrouver l'espoir et la confiance. Malgré la présence du mal et la méchanceté de beaucoup. »

À la lecture de ces faits et de cette déclaration tout ce qu'il y a de plus officielle, je crois que tu agréeras volontiers que l'on ne peut pas reprocher quoi que ce soit à l'Église catholique en la matière :-)

Il y a beaucoup de mensonges et contre-vérités qui sont diffusés actuellement contre l'Église, c'est inquiétant...

Écrit par : KPM | mardi, 07 avril 2009

Tout bêtement, il y a erreur de casting pour le Pape !!

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

Pastel, oh comme c'est vrai !!

Écrit par : Chui Kalm | mardi, 07 avril 2009

Merci à Pastel et KPM de leurs infos, magnifique poème KPM.

Écrit par : Martine | mardi, 07 avril 2009

Les commentaires sont fermés.