Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rigoler avec l'UMP ! | Page d'accueil | Ségolène Royal intimidée et tout le monde s'en fout ? »

vendredi, 11 juillet 2008

Les abeilles écrivent aux Parlementaires et aux Ministres

 L'excellent Thierry P. a écrit la synthèse de nos échanges. Je crois qu'il n'y a rienà ajouter. Il n'y a plus qu'à faire les copier-coller nécessaire et à les envoyer aux députés, sénateurs et ministres...

[…] L'apiculture garantit la continuité du capital naturel par le biais de la pollinisation des plantes agricoles et sauvages. Les plantes à fleurs et les abeilles entretiennent une relation d'interdépendance: l'une ne peut pas exister sans l'autre. Les abeilles récoltent leur nourriture en butinant les fleurs et leur activité pollinisatrice assure la perpétuation des générations futures de plantes pour les générations futures d'abeilles, ainsi que pour l'homme[…]
Extrait de la brochure "Apiculture et moyens d’existence durables" par Nicola Bradbear (FAO, 2005)

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire,

Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche,

Madame la Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie,

Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

Mesdames et Messieurs les Députés

Citoyens impliqués dans la vie de notre pays, et soucieux de leur environnement, nous sommes alarmés du sort des abeilles en Europe et tout particulièrement en France.

Ces insectes, acteurs indispensables de la biodiversité et du développement rural durable sont en grave danger (1).

Victimes avant tout des pesticides, plusieurs ruches disparaissent également, infectées par un parasite mortel.

Nous sommes plusieurs Blogonautes, à avoir publié dernièrement des billets au sujet des menaces qui pèsent sur les abeilles (2)


L'exemple édifiant d'une région de la Chine, où les ouvriers doivent désormais polliniser à la main les poiriers pour pallier à la disparition des abeilles a notamment suscité nos plus vives inquiétudes. Sans vouloir céder au catastrophisme, nous ne souhaiterions pas que notre pays connaisse une telle situation.

Aussi, nous avons l’honneur de bien vouloir vous inviter à agir à votre niveau de responsabilités pour faire de la survie des abeilles une cause nationale/européenne.

Par ailleurs, nous estimons que cette cause mériterait légitimement de faire l’objet d’un débat national afin d'aboutir à des mesures concrètes pour assurer la survie de cet insecte irremplaçable et nécessaire à notre autosuffisance alimentaire.

En effet, sans abeilles, toute notre production agricole pourrait se trouver très gravement affectée, et la biodiversité serait menacée.


Nous portons à votre connaissance deux initiatives émanant du monde associatif qui ont pour finalité de sensibiliser le grand public au rôle majeur que jouent les abeilles en matière de préservation de la biodiversité. Il s’agit d'une part du projet de l’Union nationale de l’apiculture Française UNAF (3), et des actions menées par l’association ’’Terre d’abeilles‘’(4) d’autre part.

En relais de la préconisation de mise en œuvre de mesures avancées par les associations, nous avons l‘honneur de vous soumettre les propositions suivantes :

  • Etablissement d’un calendrier conduisant à terme au retrait définitif du marché des pesticides neurotoxiques et systémiques et des produits à usage agricole contenant ces substances. Dans l‘immédiat, il serait opportun de réfléchir à l’élaboration d’un premier plan de réduction de 50 % l’usage des pesticides sur cinq ans.
  • Application du principe constitutionnel de précaution dans la procédure de mise sur le marché des pesticides et des OGM, mesures de respect de l'environnement d’une part, et de santé publique d‘autre part.
  • Instauration d’un moratoire sur les cultures des OGM en plein champ dans l'attente de la création d'un comité européen d'experts indépendants incluant des apidologues, chargés de l'évaluation de la toxicité des pesticides et des OGM. A cet égard, nous prenons note de la décision de modifier le fonctionnement de l’Agence européenne de sécurité des aliments (actée lors de la réunion informelle du 4 juillet 2008 par les 27 ministres de l’environnement).
  • Reconnaissance de l'abeille en tant qu'ingénieur écologique et indicateur biologique remarquable et comme acteur irremplaçable de la pérennité de la biodiversité, à la base de l'alimentation végétale.
  • Généralisation à l’ensemble du territoire national du dispositif de suivi de la situation des abeilles actuellement opérationnel dans trois régions (Aquitaine, Rhône Alpes, et Midi Pyrénées).
  • Au niveau européen, nous avançons l’idée de la création d’une Agence européenne apicole qui aurait vocation à fédérer et coordonner les initiatives nationales des Etats membres de l’Union en matière de préservation des abeilles. Ce volet pourrait figurer dans le cadre de la révision de la politique agricole commune qui va être initiée.
  • Sans plus attendre, il conviendrait d’évaluer le niveau des crédits à allouer à la recherche tant au niveau national qu’au niveau européen. Ces crédits devront être à la hauteur de l’enjeu que constitue le danger de la disparition des abeilles.

Nous insistons sur le fait que notre initiative est affranchie de toute considération partisane.

Elle émane de citoyens inquiets du risque majeur de mise en danger de l’équilibre de la biodiversité que la raréfaction voire la disparition des colonies d’abeilles engendreraient.

Nous avons donc l’honneur de proposer l’idée d’ouvrir un débat national ouvert à tous les acteurs concernés par ce dossier. Ce débat s’inscrirait dans le droit-fil du large débat public et consensuel ouvert à l’occasion du Grenelle de l’environnement.


Nous citerons pour conclure le poète latin Virgile qui évoqua le sort des abeilles au Livre IV des "Géorgiques" :

"Comme nous cependant ces faibles animaux

Eprouvent la douleur et connaissent les maux"


Nous vous remercions, Mesdames et Messieurs, de toute l’attention que vous voudrez bien accorder à notre démarche et nous vous prions de bien vouloir accepter nos salutations citoyennes les plus cordiales.


Notes :

(1) Pour information, un dossier complet sur la disparition des abeilles dans le monde est disponible sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (mis en ligne le 16 mai 2008)

(2) (Farid Taha, Marie-Isabelle Pichon,Werner, l'Hérétique (1 et 2 et 3)et Dominique Lemoine).

(3) UNAF : projet afin de sensibiliser les citoyens au rôle de l'abeille comme sentinelle de l'environnement.

(4) L’association Terres d'Abeilles, reconnue d’intérêt général, est parrainée par l’Institut européen d’écologie

 

Commentaires

C’est parti ! Merci L’hérétique
Comme certains l’ont vu, nous avons travaillé depuis quelques jours sur ce projet.
Cette initiative, non partisane, part d’un constat inquiétant. Il convient de montrer notre mobilisation de citoyens du web. Nous souhaitons que cette capacité à agir que nous espérons forte pourra remuer les consciences et contribuer à faire avancer les choses.
Il n’y a pas de clivages partisans, ni de calculs de cuisine politique à l’origine de cette initiative. Internautes d’ici ou d’ailleurs… vous êtes tous les bienvenus pour assurer le relais de l’action que nous lançons. Et nous vous en remercions par avance.

Désormais, c’est à vous d’agir… si vous le voulez bien

Comment faire ?

1. A ceux qui ont un blog, nous vous proposons de relayer cette action sur vos blogs à votre guise.

2. A tous, nous vous demandons d’adresser par copié-collé ce courriel à vos élus. Il ne nous est pas permis d’envoyer massivement ce message. C’est donc à titre individuel que nous vous demandons de bien vouloir le faire parvenir à vos représentants. Même si vos élus ne sont pas de votre sensibilité politique, n’oubliez pas que ce sont avant tout des élus du peuple.

Retrouvez leurs coordonnées en suivant ces 3 liens

Pour écrire à vos sénateurs :
http://www.senat.fr/elus.html

Pour écrire à vos députés à l‘Assemblée Nationale:
http://www.assemblee-nationale.fr/13/qui/circonscriptions/

Pour écrire à vos députés au Parlement européen:
http://www.europarl.europa.eu/members/public/geoSearch/zoneList.do?country=FR&language=FR

Pour ceux qui seraient en panne d’inspiration, je propose un petit laïus d’accompagnement à l’envoi;
A adapter en fonction des destinataires :
Monsieur le Député, Madame la Députée, Monsieur le Sénateur, Madame la Sénatrice,

*******************************************************************
(titre de la personne)
J’ai l’honneur de vous transmettre ci-dessous pour information une lettre rédigée à l’initiative d’internautes. Je vous précise que cette action est indépendante de toutes considérations partisanes, elle est avant tout le reflet de l’inquiétude des citoyens que nous sommes face à aux problèmes affectant les colonies d’abeilles.
Je vous prie d’agréer l’expression (titre de la personne) de mes salutations distinguées.
Votre nom

COPIE-COLLE DU COURRIEL
********************************************************************

Pour information, j’adresserai pour ma part ce courriel aux députés et aux sénateurs de mon département (AIN) ainsi qu’aux députés européens de la zone électorale 7 France sud-est.

On aura, je pense, l’occasion de faire des points de cette initiative
@micalement,
Thierry P.

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 11 juillet 2008

@tous
Voilà une action rondement menée, parfait. Je publierai le billet dans quelques jours.

Écrit par : Werner | vendredi, 11 juillet 2008

Bon ben moi, je vais le mettre sur mon site et l'envoyer aux six députés de mon département.

A noter que c'est le seul département équilibré de France : 2 à gauche, 2 MoDem et 2 à droite. C'est peut-être pour cette raison que nous produisons encore du miel...

Écrit par : BGR | vendredi, 11 juillet 2008

Et puis comme le département est tout aussi équilibré pour les sénateurs que pour les députés : 1 à gauche, 1 MoDem et 1 à droite, je vais faire l'effort de leur envoyer également...

Écrit par : BGR | vendredi, 11 juillet 2008

@BGR,
Excellente initiative, merci de l'aide apportée.

Écrit par : Champomy | vendredi, 11 juillet 2008

Auteurs du site "Abeilles perdues" nous soutenons cette initiative, mais invitons également à un approfondissement des études sur l'influence des champs électromagnétiques

Cyril, Mélanie, François
http://abeillesperdues.ouvaton.org

Écrit par : abeillesperdues | vendredi, 11 juillet 2008

Merci pour votre message. On relaiera pour l'électro-magnétisme

Par ailleurs, lettre envoyée à Marielle de Sarnez.

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 11 juillet 2008

@ l'Hérétique,
L'électro-magnétisme, figure déjà dans le rapport du ministère.
Merci d'avoir pris en compte le soutien d'abeilles perdues, cela apporte à votre crédit. ;-))

Écrit par : Weiya | vendredi, 11 juillet 2008

Pourquoi ne pas attendre un peu?l'avis de Marielle par exemple?cela permettrait une action plus efficace...
Je ne comprends pas cette frénésie, etes-vous tombés dans un essaim?

Écrit par : leila | dimanche, 13 juillet 2008

@ leila

l'initiative est trans-partisane bien qu'inspirée par des militants MoDem. Je ne sais pas trop ce que Marielle pense de la question : sa spécialité, c'est plutôt l'éducation, mais rien ne l'empêche de se joindre au mouvement, bien sûr :-)

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 13 juillet 2008

:-(( 'Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre'

Écrit par : leila | dimanche, 13 juillet 2008

@ Leila
... Et pire aveugle qui ne voudrait pas voir ? ,-)
N'y voyez pas surtout pas une attaque personnelle, mais je ne comprends pas le sens de votre deuxième commentaire.
Je croyais que vous aviez saisi toute la nuance que L'Hérétique vous a apportée dans sa réponse.
"l'initiative est trans-partisane bien qu'inspirée par des militants MoDem"
Tout y est dit.
Relisez bien cette lettre. Nulle part il n'y est fait mention de mouvements politiques.
Cette initiative émane de citoyens (certes engagés). On peut la relier à ce qui est écrit à l'article VI de la DDHC :
"La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont le droit de concourir personnellement, ou par leurs représentants, à sa formation."
Notre devoir est de relayer auprès des politiques les inquiétudes des apiculteurs (et les nôtres) touchés par ces problèmes.
L'action sera d'autant plus efficace dès lors que les élus se seront saisis du problème. Sur ce point, je partage entièrement votre avis.
Si cette initiative peut susciter l'amorce d'un débat, nous aurons atteint notre but.
Je ne peux concevoir la démocratie, pour ma part, sans engagement actif des citoyens.
S'il vous arrivait un jour de retomber sur une initiative de la sorte, intervenez plus tôt dans les débats et faites valoir vos arguments. ;-))
J'ai tout dis, veuillez m'excuser si je vous ai fâchée..; Telle n'était pas mon intention.
@mities

Écrit par : Thierry P. | dimanche, 13 juillet 2008

@Thierry,
Fort bien, j'attendrai tout de meme fin aout pour intervenir dans mon secteur, les élus exclusivement?

Écrit par : leila | dimanche, 13 juillet 2008

@ Leila
Merci pour votre intervention prochaine "dans votre secteur". Si ce n'est pas trop un secret, pourriez-vous nous indiquer en gros de quel secteur il s'agit ?

Non, il n'y a pas que les élus et le gouvernement. Il y a aussi la presse.
J'ai transmis cette lettre à mon ami apiculteur. Ce courrier sera je pense progressivement diffusé aux @piculteurs par effet "boule de neige".
Il y aura le congrès national des apiculteurs à la rentrée à Villefranche-sur-Saône... Les occasions sont nombreuses.
@mitiés

Écrit par : Thierry P. | dimanche, 13 juillet 2008

Ok

Écrit par : leila | dimanche, 13 juillet 2008

Superbe initiative Thierry, je vais évidemment relayer sur mon blog. Et bravo pour ce travail avec l'Hérétique ! Bises à vous deux, Chantal

Écrit par : force_hyeres | dimanche, 13 juillet 2008

Question: serait-il possible d'avoir une version Allemande de la lettre et liens Allemands?

Écrit par : Champomy | jeudi, 17 juillet 2008

Pour information
L'excellentissime émission "C dans l'air" sur France 5 de ce jour était titrée "Il faut sauver les abeilles"

lien vers le site de l'émission (vidéo en ligne):
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=medias&id_article=3228

Lien vers le forum où j'ai mentionné notre initiative :
http://forums.france5.fr/cdanslair/Science/abeilles-sauver-sujet_85_1.htm

@+

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 01 août 2008

@Thierry,
J'attends toujours version Allemande...
Ce sujet me tient à coeur,vous le savez, je n'aime pas la précipitation, je l'ai déjà dit, et n'aime pas avoir à répéter...
Sur certains sujets, il faut savoir laisser un peu de temps.

Écrit par : Champomy | vendredi, 01 août 2008

@ Champony
Il n'était pas prévu de la traduire !

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 01 août 2008

Il ne faut pas relâcher la pression. Vigilance et pertinence du propos finirons par payer ...

Écrit par : Farid | dimanche, 24 août 2008

Les commentaires sont fermés.