Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 20 décembre 2014

Virer Zemmour, une mauvaise idée

Le Parisien Libéral a fait dans l'euphémisme en assurant qu'éjecter Zemmour d'I-Télé était une fausse bonne idée.

En fait, ça n'a même pas l'apparence d'une bonne idée. C'est une mauvaise idée tout court.

Je pense qu'il faut apporter la contradiction à Zemmour. Ce n'est pas en l'empêchant de parler qu'on va y parvenir. Au contraire, il faut discuter avec lui pour le mettre face à ses contradictions ou ses erreurs, et elles sont nombreuses.

Je reçois évidemment l'essentiel de l'argumentation de Parisien dans son billet, et il fait bien de mettre en parallèle les dérives de Zemmour et celles de la gauche.

En ce qui concerne le discours antilibéral de Zemmour, en revanche, je ne partage pas complètement l'avis du Parisien Libéral.

En fait, je pense que les libéraux français devraient comprendre une bonne fois pour toutes que faire de Thatcher leur héroïne est contre-productif au possible tant elle est symptomatique du libéralisme que les Français rejettent. Et j'en fais partie, tout en étant favorable à un libéralisme tempéré (pas celui de Thatcher, en somme).

18:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : zemmour |  Facebook | | |

vendredi, 10 janvier 2014

Zemmour : l'erreur du Nouvel Obs

Quelle erreur monumentale de la part du Nouvel Obs que d'avoir mis dans le même sac Soral, Dieudonné et Zemmour.

Si le premier est un apprenti SA, le second un authentique fumier, le troisième joue plutôt dans la cour des ultra-réacs, souvent populiste et clownesque mais pas fondamentalement nocif.

Chapeau le Nouvel Obs : la gauche des années 80 le retour. C'est dommage parce que l'article de fond n'est pas inintéressant (je l'ai lu) mais le choix d'une Une hystérique fout en l'air tout le reste.

Comparons ce qui est comparable : je n'ai jamais entendu Zemmour préconiser de brûler, tuer, gazer qui que ce soit ni évoquer un vaste complot dont l'objet final serait la domination de la planète.

Soral et Dieudonné frayent avec ce qu'il y a de pire : racaille, islamisme ultra-radical et terroriste, néo-nazis et fachos de tout acabit. Rien de tel avec Zemmour.

La justification de Thierry de Cabarus est affligeante et ses exemples très mal choisis. Zemmour est un réac populiste, mais ses saillies à chaud traduisent aussi une exaspération devant la bonne conscience bobo de la gauche dégoulinante et son hystérie naturelle dès qu'il est question de des mots en "isme". On est loin d'un Soral et d'un Dieudonné qui puent la haine mauvaise, l'un essayant de la théoriser, l'autre d'en faire des spectacles.

18:04 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : zemmour |  Facebook | | |

dimanche, 27 mai 2012

Je n'irai pas pleurer pour Zemmour mais...

Maxime Tandonnet et Corto voient chacun une grave atteinte à la liberté d'expression que d'avoir viré Zemmour après ses attaques contre Taubira. J'avoue ne guère avoir de compassion pour cet abruti : il faut tout de même l'être pour balayer en ricanant toute loi sur le harcèlement sexuel en prenant à la légère main balladeuses et blagues salaces qu'il qualifie de gaudriole. Quel c....ard !

S'il avait eu une once d'intelligence, il fallait s'en prendre à Taubira sur ses contradictions de «gôchiste» patentée : la gauche «sociologique» est de retour avec ce qu'il faut appeler sans la moindre hésitation ni regret de la racaille.

Les mineurs de 16-18 ans qui devaient être jugés comme des majeurs sont ceux qui commettent les crimes les plus graves, à commencer par les viols ou viols avec assassinats. C'est ceux-là que Taubira peut pouvoir faire libérer plus tôt. Et dans le même temps, elle brandit l'étendard du féminisme pour porter une loi contre le harcèlement sexuel. 

Il n'y a pas comme une contradiction ? Cette loi est nécessaire, c'est une évidence pour moi, mais avec la gôche, on est assuré d'avoir toujours plus d'écart entre la parole et la pratique, comme au plus fort du sarkozysme qui s'en était fait pourtant une spécialité.

Dans les banlieues à racaille, les filles et les femmes sont menacées partout : peur de sortir le soir, peur de sortir seule, peur d'aller à la piscine,  peur de sortir sans burka et assimilé. 

Il suffirait pourtant d'un très méchant coup de torchon dans le tas, d'en finir avec l'impunité des bandes qui les menacent, de refuser ne serait-ce que la plus petite concession à l'islam radical quand il s'avise de dicter à nos amies, nos filles, nos soeurs et nos mères de quelle manière elles doivent s'habiller ou se comporter pour être crédible. 

C'est mon credo et il est simple : quand une bande s'en prend à des filles il ne faut pas punir un leader, il faut punir tout le groupe et taper fort. Très fort.

N'attendons pas cela de la gôche. «Sociologique» elle était, «sociologique» elle restera.

14:30 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : taubira, zemmour |  Facebook | | |

mardi, 27 avril 2010

Les Arabes, ils sont sympas et ils bossent tard le soir...

C'est à la mode, en ce moment, les statistiques ethniques : très tendance. On les présente comme un mystère honteux dont seuls les esprits courageux osent parler. Zemmour avait fait réagir la presse et la Toile il y a un peu plus d'un mois. J'en avais parlé. En réalité, les statistiques, on peut leur faire dire plein de choses différentes, c'est une affaire de point de vue et d'objet observé. Par exemple, Zemmour avait affirmé qu'il y avait plus d'Arabes et de Noirs parmi les délinquants. C'est bien possible, mais j'avais alors montré que le niveau social était peut-être plus pertinent que l'origine ethnique pour juger de la propension à la délinquance.

Cela dit, je me suis livré à ma petite statistique ethnique, moi aussi : avez-vous remarqué que 90% des supérettes et épiceries ouvertes tard le soir, les jours fériés et les dimanches sont tenues généralement par des Arabes, parfois des Asiatiques ? Où que j'aille (pas seulement dans Paris) j'ai observé ce phénomène. J'ai aussi remarqué qu'on y est toujours bien accueilli, que ces épiceries sont bien dotées, et que les épiciers qui y travaillent sont aimables, cordiaux et prévenants. C'est loin d'être le cas partout. Donc, moi aussi je fais mon Zemmour, et je déduis de l'objet que j'ai ciblé que les Arabes sont cordiaux, sympathiques, aimables et travailleurs.

CQFD...

13:31 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : arabe, travail, zemmour |  Facebook | | |

mardi, 23 mars 2010

Il faut sauver le soldat Zemmour !

Le politiquement correct n'a décidément pas de limites : le Figaro s'apprêterait à licencier Éric Zemmour pour ses propos sur les trafiquants de drogue. Ridicule. Il suffisait de répondre à Éric Zemmour que s'il y a plus de trafiquants de drogue parmi les Africains et les Maghrébins (c'est en effet une réalité) c'est qu'il y a aussi bien plus de foyers pauvres et/ou misérables dans ces catégories de population. In fine, ce n'est donc pas l'origine ethnique qui fait le trafic, mais la pauvreté et la misère (sans que cela exclue, bien sûr, la responsabilité individuelle). Par ailleurs, sa formulation favorise la stigmatisation, et je ne vois pas bien ce qu'elle apporte exactement.

La bien-pensance n'en a pas moins manqué d'y voir un crime de lèse-racisme et le voilà conspué de toute part. Comme l'écrit Didier Goux, les chiens de garde du Bien vont avoir leur nonosse. Ah, qu'est-ce que je déteste ce consensus gauchouillard et mollasson dès qu'il s'agit de parler d'immigration ; car, in fine, c'est bien de cela dont voulait parler Éric Zemmour.

Non qu'il s'agisse de glisser vers l'amalgame, mais tout simplement de se demander s'il est pertinent de poursuivre une politique d'immigration qui amène à grossir les catégories défavorisées de notre pays.

Or, les organisations anti-racistes hurlent très facilement au délit de faciès face à ce type de contrôle. Déni de faciès, oui, plutôt ! Ce que Zemmour voulait entendre, à l'évidence, c'est qu'il n'était pas question que la police ne fasse pas son travail parce que ce n'était pas politiquement correct d'admettre le fait qu'il a énoncé.

Il aurait évidemment gagné à assortir son discours d'une réflexion solide sur les vraies causes de la délinquance, mais bon, la finesse, à ma connaissance, n'est pas la qualité première du bougre.

Il n'en reste pas moins que sa possible (probable) éviction , est un nouveau coup porté à la liberté d'expression. Éric Zemmour est une forte tête et une grande gueule : manifestement, Monsieur Mougeotte a du mal à accepter cet état de fait évident mais assez facilement plaisant pour ses auditeurs, que l'on soit d'accord ou non avec le personnage.

18:07 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (44) | Tags : zemmour |  Facebook | | |