Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 février 2012

Et voilà, moi aussi je suis sur tablette :-)

Hé hé, l'ami Hervé et moi avons rejoint la cohorte des blogueurs qui figurent désormais sur une application pour tablettes et i-phone qui répond au doux nom de News Republic. A la base, sur l'heureuse suggestion de PMA, j'ai moi aussi franchi un pas. Merci à lui. Un manitou de l'application m'a contacté : le malheureux cherchait quelques blogues centristes dans la marée gauchiste qui a envahi nos écrans. Je me suis bien sûr empressé de lui donner quelques références, et, tant qu'à faire, puisque j'ai toujours le titre de consultant pour ebuzzing, je lui ai refilé quelques adresses de blogues de droite, de blogues libéraux et pour finir, quelques morceaux de choix de la réacosphère/fachosphère.

Ça m'a l'air d'une sympathique petite entreprise bordelaise qui a fait son chemin : ils sont presque deux millions à avoir téléchargé son application phare.

Le Grand seigneur que je suis leur a fait cadeau des retombées de la pub (faut aider les bébés start-up) : j'ai entre 15 000 et 20 000 visiteurs uniques par mois (et encore, à condition d'écrire tous les jours au moins un billet). En termes de retombées financières, heureux si cela rapporte deux à trois euros chaque mois. A ce tarif-là, j'ai la flemme de remplir le contrat. Mais bon, pour des blogues ou sites nettement plus fréquentés (faut taper dans les 100 000 uniques mensuels, je pense) ça peut commencer à devenir intéressant, le partage des gains :-)

jeudi, 18 décembre 2008

Orange, i-phone et liberté contractuelle

Tiens, je reviens de visiter le blog de LOmiG, Expression Libre, parce qu'un de ses billets m'a interpelé : il estime qu'il relève de la liberté contractuelle d'une société ou d'une entreprise que de pouvoir, pour Orange, commercialiser à ses conditions l'i-phone.

Or, le Conseil de la Concurrence a condamné Orange. Je me suis demandé pourquoi, après avoir lu le billet de LOmiG, et je suis allé voir en lien, l'arrêt de ce conseil. Eh bien je ne suis pas d'accord avec lui : je pense en effet qu'Orange ne respecte pas une concurrence libre et non faussée, non pas parce qu'il est le seul à distribuer l'i-phone, mais parce l'acheteur d'un i-phone est contraint de prendre un abonnement Orange. Toutes proportions gardées, on a le même problème avec Microsoft quand il s'arrange pour qu'un ordinateur ne puisse qu'accueillir Windows. Comme le fait valoir Bouygues, il y a peu d'opérateurs, et donc, le choix d'Apple ajoute une rigidité sur le marché des mobiles. Apple vend un téléphone, pas un téléphone et un abonnement Orange. Finalement, c'est le droit communautaire de l'Europe (on revient toujours à cette concurrence libre et non faussée qui a tant été décriée en 2005 avec le TCE, et qui pourtant, nous protège tellement !) qui est appliqué dans cette histoire.