Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 02 juillet 2009

Grippe porcine, bientôt 100 000 cas par jour !

J'imagine mal que ce qui est sur le point de se produire au Royaume Uni  ne finisse pas par gagner la France. La progression, là-bas, est exponentielle depuis deux semaines, au point que le ministre de la santé estime qu'au mois d'août, la Grande Bretagne sera frappée de 100 000 contaminations par jour.

En France, la presse se concentre sur les cas recensés, qui sont en fait les cas surveillés, c'est à dire ceux qui apparaissent dans les écoles. Mais, et je le tiens d'un médecin, il y a en réalité plus de cas. Est-ce un hasard si un joueur de football du Sochaux F.C. a été touché récemment ?

Dans le monde, en un week-end, il y a eu 11 000 cas supplémentaires dans le monde, et on est passé de 60 000 cas environ à un peu plus de 70 000. C'est dire si la progression de la maladie s'accélère. Mais ce sont les cas recensés. On estime qu'il y aurait aux USA 1 000 000 de personnes contaminées dont quasiment la moitié à New York.

Il existe désormais un site spécifique à la France qui fait le point sur la propagation de la pandémie en France et sur ses conséquences quant aux activités des Français. Par exemple, quid des centres de loisirs, ou encore des colonies de vacances ? Faut-il continuer à envoyer les enfants là-bas ? Les experts s'attendent à une seconde vague qui pourrait toucher 25 à 50% de la population française d'ici l'automne.

jeudi, 11 juin 2009

La grippe porcine bientôt dans les écoles ?

Je ne cherche pas à faire du catastrophisme, mais je viens d'apprendre par une dépêche AFP que 139 enfants de 22 écoles de la région de Madrid sont infectés par le virus H1N1.

L'OMS vient de déclarer officiellement l'état de pandémie. La ministre espagnole, Trinidad Jimenez ne veut pas fermer les écoles où la grippe a été détectée. Choix que je juge pour ma part tout à fait irresponsable.  A Hong-Kong, le gouvernement n'a pas fait dans le détail. Après 12 contaminations d'élèves, il a ordonné la fermeture des écoles primaires. En France, Roselyne Bachelot a estimé que l'on pouvait demeurer en phrase 5A.

Il faut garder présent à l'esprit que le virus de la grippe peut muter rapidement, et pour ce que j'en sais, particulièrement la forme H1N1 du virus.

Ça commence à sentir le souffre.

L'Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) fait quelques recommandations dont je suggère fortement la lecture.

En cas de circulation de virus Influenza pandémique (niveau d’alerte 6), l’Afsset recommande de mettre en œuvre dans les bâtiments les mesures de protection suivantes, dans l’ordre prioritaire :

1. D’abord et avant tout appliquer rigoureusement les mesures de protection sanitaire individuelle du plan national « pandémie grippale » : hygiène respiratoire, lavage régulier des mains et port du masque pour les personnes présentant des signes d’infection respiratoire.

2. Protéger les occupants de bâtiments collectifs : inviter les personnes potentiellement contaminées à ne pas fréquenter les bâtiments publics et les immeubles de bureau ; éviter les rassemblements dans une même pièce (favoriser le télétravail et les réunions téléphoniques). A défaut, préconiser une distance de sécurité d’au moins 2 mètres entre chaque personne.
Par ailleurs, si une opération de maintenance des conduits de ventilation doit être faite, il est recommandé que l’opérateur porte un masque haute filtration (type FFP2) et des gants jetables. Cependant l’Afsset ne recommande pas de décontaminer les conduits pour lutter contre le virus ; cette décontamination n’a pas d’effet prouvé.

3. Prendre, en complément, des mesures particulières sur la circulation de l’air dans les bâtiments : aérer plusieurs fois par jour pour diluer les virus, en ouvrant les fenêtres dix minutes. En plus, dans les bâtiments dotés de ventilation mécanique simple ou double flux, maintenir la ventilation et fermer les portes.

Dans le cas des bâtiments collectifs équipés d’une centrale de traitement de l’air (climatisation centralisée), maintenir l’apport d’air extérieur et arrêter, si possible sans autre inconvénient, le recyclage. Cependant, lorsque le découplage du recyclage n’est pas possible, il convient de maintenir le fonctionnement complet de la centrale de traitement de l’air
.

23:45 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : grippe porcine |  Facebook | | |

dimanche, 03 mai 2009

Grippe porcine : une conspiration capitaliste ?

Radio-ragots s'est intéressé à son tour à l'origine de la grippe porcine. Plus incisif que l'hérétique sur ce sujet, il a trouvé le fin de mot de l'histoire grâce à l'abnégation d'un de ses reporters les plus avisés.

La grippe porcine proviendrait (Radio-ragots cite un témoignage exceptionnel) d'un virus génétiquement modifié en laboratoire par les multinationales pharmaceutiques pour vendre au monde entier leurs médicaments. La mondialisation des virus, aboutissement de la mondialisation capitaliste, a été décidée par une officine secrète pour se débarrasser des pauvres. Nous, à Radio-ragots, nous l'avons dit de longue date,e t nous l'avions annoncé : la catastrophe mondiale devait tôt ou tard se produire. La planète se venge des mauvais traitements infligés par l'homme ! Remercions Gaïa d'envoyer un salutaire châtiment permettant la dépopulation humaine et une salutaire relocalisation préhistorique. Imaginons tous ensemble un monde meilleur aux couleurs chatoyantes.

Ah, la sale multinationale capitaliste ! elle ne perd rien pour attendre. Quant aux experts qui disent que la sale multinationale capitaliste n'y est pour rien dans l'apparition du virus, envoyons-les au goulag, en pleine nature sibérienne, histoire de les rééduquer, ces sales menteurs !

Cela dit, trêve d'idéologie, nous, à radio-ragots, avec le simple bon sens populaire, on se dit tout simplement que le seul fait de respecter des règles d'hyginène élémentaire, par exemple  ne pas laisser des carcasses de porc pourrir à ciel ouvert ou encore ne pas déverser 5 tonnes de merde de cochon dans la rivière, ça doit contribuer à enrayer la propagation des épidémies  en général...

17:46 Publié dans Ragots | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : grippe porcine |  Facebook | | |

vendredi, 01 mai 2009

La source de la grippe porcine est une multinationale

On ne sait plus comment l'appeler cette grippe : mexicaine ? porcine ? H1N1. Mais moi j'ai une idée : on pourrait l'appeler la grippe Smithfield. En effet, grâce à ce blog, qui a lui-même trouvé l'information ici, les coupables sont peut-être identifiés : il s'agit d'une multinationale de l'agro-alimentaire déjà condamnée plusieurs fois aux USA pour ses pratiques polluantes. Elle a apparemment récidivé au Mexique à La Granja dans l'État du Veracruz au Mexique. Depuis février dernier, un agent municipal, Bertha Crisostomo Lopez a sollicité l’appui des autorités sanitaires car des dizaines de familles souffraient subitement d’affections des voies respiratoires. Or, les habitants  luttent depuis de nombreuses années contre l’installation de l’entreprise Granjas Carroll, la filiale mexicaine de la plus grande entreprise mondiale d’élevage et de conditionnement de porc, Smithfield Foods (11,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires).

Je signale à tout le monde que l'une des marques de cette filiale, Aoste, est vendue en France : Campofrio Group (dont Aoste est une marque)  est le fruit de la fusion de Campofrio et du groupe Smithfield, c'est écrit en toutes lettres là. Et elle a été obligée de démanteler une usine en Roumanie en août 2007 en raison d'une épidémie de grippe porcine. Elle déversé près de cinq tonnes de matière fécale en Caroline du nord et en Virginie en 1997 et a été condamnée à une lourde amende pour cela. En septembre 2008 une forte épidémie de grippe avait comme par hasard touché l'État du VeraCruz.

Il est grand temps de faire payer à ces géants de l'agro-alimentaire très très cher leur dumping environnemental. Pour ma part, je me propose de lancer une campagne de très grande envergure pour boycotter les produits de Smithfield Foods.

Ces compagnies sans scrupules n'hésitent pas à prendre le risque de générer des pandémies mondiales simplement pour leurs profits égoïstes et à court-terme, n'hésitant pas à s'asseoir sur les droits des individus les plus pauvres dans les régions pauvres en faisant jouer leurs relations pour ne pas être justement condamnées.

Je suis à l'écoute de toute idée d'actions. Cette firme ne doit pas s'en tirer sans dommages.