Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 juin 2008

Article du Canard Enchaîné sur le MoDem, étude de texte...

C'est marrant, ça, certains dramaturges (pour reprendre la terminologie Ginistéenne) au sein du MoDem, arguent d'un article du Canard enchaîné du 04 juin 2008 sur le MoDem, pour perpétuer (perpétrer, même...) leur agit-prop habituelle sur un prétendu manque de démocratie au MoDem.

Or, pour moi qui ai en mémoire mes bons vieux cours de grammaire française, voilà ce que je constate :

le Canard écrit :

"Leur grief : François Bayrou aurait établi le règlement intérieur du parti tout seul"

puis, plus loin, réponse du cabinet du Béarnais

"on a pourtant fait une réunion publique de sept heures sur ce règlement intérieur"

et enfin, un peu plus loin :

"Pour calmer le jeu, le MoDem vient de créer un poste - inédit en politique - de "médiateur des adhérents"."

Question de grammaire : analysez les modes utilisés dans les trois phrases ci-dessus et rappelez les caractéristiques de chaque mode.

Réponse :

phrase n°1 : conditionnel (aurait établi)

phrase n°2 : indicatif ( a fait)

phrase n°3 : indicatif (vient)

Le conditionnel est le mode de l'imaginaire, de l'hypothèse, utilisé notamment pour exprimer des iréels du passé (faits imaginaires dans le passé qui ne se sont pas réellement déroulés). J'aime bien la définition que wikipedia donne du conditionnel : Il est employé pour exprimer une action soumise à une précondition, ou pour rapporter des faits tout en exprimant un doute à leur sujet.

L'indicatif, au contraire, est le mode du réel, et sert à exprimer la réalité des faits.

Rappel des valeurs de l'indicatif selon le site Etudes littéraires :

# Les valeurs de l'indicatif :

    * Par le mode de l'indicatif (du latin indicativus, « qui indique, désigne »), on asserte, on indique.
    * L'indicatif est le mode du réel.
    * L'indicatif est le mode de ce qui est tenu pour vrai par l'énonciateur.


CQFD (ce qu'il fallait dire...ou démontrer...) ou encore, Quod erat demonstrandum...(j'aime bien le latin). Comme quoi, pas de quoi pavoiser pour nos dramaturges qui feraient bien d'étudier la grammaire avant de se lancer dans la dramaturgie...Une dernière remarque : le Canard Enchaîné n'est pas du genre à utiliser un conditionnel quand le volatile n'a pas de doutes sur la réalité des faits énoncés...

mercredi, 26 décembre 2007

Nicolas, tu n'auras pas Marielle !

Intéressante lecture que celle du Canard Enchaîné de ce matin. On y trouve vérifié ce qui bruissait depuis quelques temps. Si Christian Saint-Etienne a quitté Bayrou, c'est bien le fruit d'une tactique de débauchage systématique de Nicolas Sarkozy. Mais ce que l'on apprend dans ce numéro du 26 décembre 2007, c'est que Nicolas Sarkozy rêverait de débaucher Marielle de Sarnez, qui est, on le sait, le bras droit de François Bayrou. Il serait même prêt à lui offrir un ministère de taille.

8d51ea8667f0a0fd3baf56924cb29ff2.jpgNicolas Sarkozy va, pour une fois, se heurter à une réalité qu'il a rarement à affronter dans son entourage. Marielle de Sarnez n'échangera jamais ses valeurs et ses convictions contre de l'argent ou du pouvoir. Alors, ne te fatigue pas, Nicolas, c'est peine perdue. Occupe-toi plutôt de la France, qui en a bien besoin.

Pour le reste, nous appelons, sur notre blog, Démocratie et hérésie économique, tous les Démocrates à faire bloc autour de Marielle de Sarnez, et nous nous adressons tout particulièrement aux Parisiens afin qu'ils adressent un message fort à Nicolas Sarkozy en particulier et à l'UMP en général contre ces pratiques peu reluisantes. 

jeudi, 15 février 2007

Le volatile

Eh, volatile, heureusement que tu es là pour égayer les jours sombres de cette campagne présidentielle. A vrai dire, à te lire, je me paie pour une somme modique une franche tranche de rire chaque semaine.

Je vais même te faire une confidence, l'emplumé, tu me fais tellement rigoler que je t'achète volontairement au numéro, parce que je crois que cela te rapporte plus que l'abonnement. 

Alors tu mérites bien que je te fasse de la réclame, comme on dit en vieux françois, celui des années 60. 

 

Tiens, pour ceux qui veulent te lire, voilà une adresse où ils peuvent s'abonner :

http://www.lecanardenchaine.fr/abonnes.html 

 Coin, coin et attention aux renards, j'ai entendu dire qu'il y en avait qui tentaient de se déguiser en volatiles, ces derniers temps...