Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Et si on laissait sa chance à Jean Sarkozy ? | Page d'accueil | De l'EPAD à la Métropole »

mardi, 13 octobre 2009

Europe écologie et les Verts, c'est pas pareil...

Pour ceux qui en douteraient encore, les Verts, le parti politique, et Europe écologie, le rassemblement qui a fait fureur pendant la campagne des Européennes, ce n'est pas pareil. Europe-écologie a vocation à rassembler largement, au-delà des étiquettes traditionnelles. Les Verts sont avant tout un parti de gauche. Tout le monde n'a pas l'ouverture d'esprit de Gabriel Cohn-Bendit...

Les Verts essaient de vider le MoDem de sa substance en proposant aux militants de Cap21 de venir les rejoindre. On a beaucoup parlé d'alliance avec les Verts au MoDem, depuis quelque temps. Je n'y suis guère favorable. Comme le dit Bayrou, l'écologie est UN problème et non LE problème. Or, dans le programme des Verts, je ne vois aucune réponse, à l'heure actuelle, à quelques questions qui vont revenir comme des boomerangs lors des prochaines régionales. Pas de réflexion sur la disparition de la taxe professionnelle (une authentique ânerie pour laquelle je ne peux pas comprendre qu'on ait pu adresser des félicitations à Nicolas Sarkozy), et, plus généralement, sur la fiscalité. Ce ne devrait être un secret pour personne, et les Français de chaque région doivent le savoir : les collectivités locales, régions y compris, sont de plus en plus endettées et supportent de plus en plus de charges.

La taxe professionnelle, c'est tout le contraire d'une politique fiscale incitative, puisqu'elle touche également les entreprises quelles que soient leurs activités.

Le débat qui valait pour la France toute entière en 2007 à propos de la dette, va trouver 20 déclinaisons régionales en mars prochain. Et Bayrou a bien raison de s'en soucier. Au MoDem, plutôt que de passer notre temps à parler de nous-même, de la tactique, ou, dans le meilleur des cas, de marcher dans les pas de la gauche et de ses thématiques, nous ferions bien de commencer à réfléchir à la question, et notamment, à prévoir d'offrir une opération-vérité aux Français. Il vaut mieux dire les choses clairement à l'avance plutôt que de les amener en catimini, à la Delanoë, par exemple, après élections (taxe foncière et taxe d'habitation à Paris).

J'ai parcouru le site de la commission économique des Verts. Sur la dette, un unique document et que des poncifs. Et sur la fiscalité, en dehors de la fiscalité écologique, on n'y trouve qu'un discours très à gauche qui consiste à dire qu'il suffit de taxer les riches pour que les choses aillent mieux...

Bref, les Verts ne veulent de toutes façons pas de nous, et pour m part, en l'état, je ne vois pas en quoi nos positions sont compatibles avec les leurs, l'écologie mise à part, et encore...

 

Commentaires

Ce soir justement,

Réunion publique d'information co-organisée par Cap21 / Europe Ecologie au Kremlin-Bicêtre:

" Antennes-relais, un scandale sanitaire?"

En présence de:

Janine Le Calvez, présidente de l'association PRIARTéM

Yves Contassot, conseiller de Paris


à 20h30

Espace André Maigné
18bis,rue du 14 juillet
Le Kremlin-Bicêtre / M° Ligne 7/ Bus 47 arrêt Salengro

www.antennes-brossolette.blogspot.com

Écrit par : Mohamed | mardi, 13 octobre 2009

@ L'Hérétique
Pourquoi "que" 20 déclinaisons régionales ?

Écrit par : Thierry P. | mardi, 13 octobre 2009

imagines-toi, j'aurais bien de choses à dire sur le sujet. Et on serait même parfois d'accord. Sauf que.

Que j'essaie d'impliquer des militants démotivés dans la réflexion, alors je ne prends pas de position publique, pour ne pas fausser le débat.

Ensuite, on va soumettre tout ça à l'exécutif régional. Dois-je faire un dessin pour exprimer mon anticipation rationnelle sur l'impact de ce travail sur le programme final ? On en a déjà au candidats, il porteront leur programme. Normal.

Dans ces conditions, parler de ce qu'on fait serait même contreproductif.

De toute manière si on parle on est taxé d'être borderline, si on se tait ...

Désolé, je trouve ton poste insultant même si je sais que c'est 100% involontaire.

Écrit par : Claudio Pirrone | mardi, 13 octobre 2009

Le mariage de la carpe et du lapin, entre les Verts qui militent à gauche de la gauche et les écolos qui ont répondu à l'appel de DCB et de Hulot, il y a autant de différences qu'entre le MoDem et le FN!!
Aujourd'hui les Verts tirés vers le centre par les Cohn-Bendit brother's, prennent peur et se redémarquent sous la pression du PS qui les menace de leur retirer tous les élus, ils refusent toute alliance avec le MoDem.
Je dirai dommage!!
Une telle alliance comme le signale Le Figaro, nous plaçait en seconde position dans pratiquement 20 régions, c'est à dire qu'il ne restait plus au PS qu'à nous mendier des miettes pour que nous leur laissions quelques régions en échange de leur retrait dans les autres.
Sauf changement d'attitude des Verts, la règle du jeu change et le PS se retrouve second partout. Les Verts pourront toujours mendier quelques vices présidences et peut être même une présidence. Le MoDem s'il est en dessous des 10% fera mieux de se retirer purement et simplement et s'il est au dessus dans certaines régions soit il se maintient et fait le jeu de l'UMP, soit il trouve un accord qui ne lui fasse pas perdre son âme. L'idéal serait que l'on dépasse les 10% dans suffisament de régions pour négocier notre retrait dans toutes sauf une ou c'est le PS qui se retire à notre profit. Nous gagnerions une région, l'honneur serait sauf, en contre partie nous perdrions des postes de conseillers et ça risque de ne pas être du goût de tout le monde.
Je ne vois pas par contre CAP21 se rapprocher des Verts ou alors Corinne Lepage va en être verte de rage!!
CAP21 peut fort bien se rapprocher des écolos de Hulot ou de DCB, mais pas des Verts.
Attendons la réaction de DCB et de voir comment il va se repositionner après ce camouflet que lui infligent les Verts qui veulent lui reprendre le leader ship du mouvement.
On peut rêver de l'improbable ou CAP21 pourraît bien conditionner son entrée avec les écolos à la formation de listes sans les Verts, les Verts se retrouveraient ainsi isolés et condamnés à disparaître.
N'oublions pas non plus que ça rue sérieusement dans les brancards du coté de l'UMP et notamment du NC ou Santini fait monter sérieusement la pression.
Les européennes nous ont jetté en touche, si nous pouvions revenir un peu sur le terrain avec les régionales ce ne serait pas si mal et il apparaît qu'il y a des opportunités à saisir, mais il va falloir pêcher fin et ne pas se refourvoyer dans des déviances qui ne feront que nous ridiculiser un peu plus.

Écrit par : andre777 | mardi, 13 octobre 2009

@ Claudio
je ne comprends rien à ton commentaire. Qu'est-ce qui est insultant ? Tu n'es pas chez les Verts, que je sache...
@ André
la position de Corinne Lepage ne me paraissait pas si claire, mais je peux me tromper.
@ Mohamed
j'en ai pris note, mais je ne peux pas m'y rendre.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 13 octobre 2009

@L' hérétique,
Les périodes pré-électives sont sources de toutes sortes de sottises.
Relax
@Claudio,
Je sais ;) Biz.
@andre,
Je vais finir par croire que tout le bruit de ces derniers jours, était orchestré. ;)
@+

Écrit par : Martine | mardi, 13 octobre 2009

@Martine, bien sûr que le bruit de ces derniers jours devait amener les écolos à se positionner ou à la gauche de la gauche avec les Verts ou au centre avec les autres.
Nous avons la réponse des Verts, attendons la réponse des autres, s'ils répondent....

Écrit par : andre777 | mardi, 13 octobre 2009

Bien sur que nous, Humanistes-Démocrates, sommes pour la protection de notre planète. Mais sans en faire une religion. Il faudrait prendre le sujet "écologie" comme une science pour l'humanité et sans oublier les sujets essentiels: la faim dans le monde, les maladies dans les pays en développement, la pauvreté, l'emploi....

Écrit par : Fanal Safran | mardi, 13 octobre 2009

Que veux-tu, cela m'interpelle

'Au MoDem, plutôt que de passer notre temps à parler de nous-même, de la tactique, ou, dans le meilleur des cas, de marcher dans les pas de la gauche et de ses thématiques, nous ferions bien de commencer à réfléchir à la question, et notamment, à prévoir d'offrir une opération-vérité aux Français. Il vaut mieux dire les choses clairement à l'avance plutôt que de les amener en catimini, à la Delanoë, par exemple, après élections (taxe foncière et taxe d'habitation à Paris).'

Mais je répète, je sais bien que ton intention n'est pas d'être blessant mais de stimuler.

Que veux-tu, le sceptique s'est muté en stoïcien et a compris que le lièvre ne dépassera jamais la tortue. Le problème est qu'il n'y a pas une autre route.

Et comme le stoïcien est contaminé par l'écologie ne veut pas utiliser la dynamite pour tracer un autre chemin.

Écrit par : Claudio Pirrone | mardi, 13 octobre 2009

Quand Bayrou dit que l'écologie ne couvre pas la totalité des questions se posant à notre société, il a raison. Mais il oublie un peu trop rapidement, que le développement durable, lui permet justement une approche dépassant les strictes questions environnementalistes. Le MoDem aurait très bien se doter d'un projet de société prenant vraiment en compte l'exigence d'un développement durable. Et il aurait pu constituer une alternative intéressante à ce que propose aujourd'hui les Verts, dont l'approche trouve certainement trop ses sources à l'extrême gauche.

Écrit par : Bob | mardi, 13 octobre 2009

En effet le développement durable dépasse la stricte question environnementale et l'agenda 21 intègre le développement économique et social. Mais il est injuste de dire que Bayrou néglige cette question. Il est vrai que le Modem a eu tendance depuis un moment à se défausser sur Cap21, mais le programme présidentiel de Bayrou en 2007 intégrait sans équivoque le développement durable y compris évidemment dans sa composante environnementale (et à ce propos, le discours de Bayrou sur le nucléaire est beaucoup plus clair et cohérent que celui de Cap21). La nécessité d'un développement durable était d'ailleurs déjà présente dans le programme de Bayrou en 2002, on s'était suffisamment moqué de lui à cette époque où le thème n'était pas encore porteur.
Mais aujourd'hui, il est clair pour tous que non seulement le concept de l'agenda 21 mais la simple question écologique dépassent largement le parti des Verts, devenu pour sa part assez archaïque.

Écrit par : ChristineB | mercredi, 14 octobre 2009

Suis assez d'accord avec l'hérétique sur le fait que l'écologie est un problème mais n'est pas le problème.

Le Modem doit tenir compte du développement durable dans son approche mais doit-il en faire une priorité, je ne suis pas sûr. Pour ma part la dette, l'emploi, le social, l'impartialité de l'état sont aussi important si ce n'est plus important. Pour passer d'un changement de société a un autre il faut une transition en douceur pour éviter trop de casse...

Sans une intégration de l'endettement de la France dans leur programme les verts ou EE n'iront pas loin...

Peut sortir de la crise sans croissance? NON. le débat sur la croissance avec les verts et EE sera intéressant.

l'Hérétique a raison sur l'opération vérité. les régions sont endettées et au sortir de la crise elles le seront encore plus.Hollande parle déjà d'augmenter les impôts.

je ne pense pas que la suppression de la taxe professionnelle soit une ânerie, mais cette suppression devrait être reportée a cause de la crise qui va mettre les collectivité en grande difficulté. Il ne faut faut pas oublier que les collectivités locales jouent un rôle important dans le tissu social local....

sinon suis assez d'accord avec andre777

Comme l'hérétique je ne comprends rien aux interventions de CP...

Écrit par : europium | mercredi, 14 octobre 2009

FB sur RMC ce matin, confus sur l'offre publique de dialogue. L'idée n'est pas mauvaise en soi mais il est incapable de donner un timing et une procédure.Bourdin l'a pourtant relancé plusieurs fois

Pas clair non plus sur le fait que le Modem soit dans l'opposition et sur l'alternance à mettre en place.Il oublie complètement d'ou il vient, le centre droit. Il semble définitivement fermer la porte à ce courant,pas top....

Bien sur le thème de la dette, sujet qu'il maîtrise . Bien aussi sur l'affaire EPAD.....

Écrit par : europium | mercredi, 14 octobre 2009

Ce n'est pas parce que les Verts sont pour une fiscalité de gauche et écologiste qu'ils n'ont pas de politique fiscale! votre commentaire est absurde. Vous écrivez: à part la fiscalité écologique et des recettes de gauche, les Verts n'ont rien à proposer sur la fiscalité! c'est à tomber par terre. Par ailleurs, vous dites caricaturalement que les Verts croient qu'il suffit de taxer les riches (vous préfèrez taxer les pauvres? en même temps il faut aller chercher l'argent là où il est, non?) pour que les choses aillent mieux, mais vous reconnaissez implicitement qu'ils basent une grande partie de leur programme fiscal sur la question écologique. c'est donc qu'ils ne pensent pas, comme l'extrême gauche, que "taxer les riches" doive être un monocritère fiscal détenteur de toutes les solutions. La fiscalité écologique n'est pas un petit "plus", c'est une véritable révolution fiscale qui réoriente complètement les pratiques d'investissement et de consommation, ne se résume pas à la contribution climat-énergie et comprend aussi des politiques de détaxe. Ensuite je vous invite à regarder le programme des Verts pour les dernières élections nationales (législatives et présidentielles), qui est très complet et inventif sur la fiscalité, proposant une fiscalité à la carte pour les entreprises, construite sur des critères sociaux, écologiques et humanistes et non plus strictement économiques. Je rappelle aussi que les Verts sont le seul parti à thématiser la question de l'impôt négatif (pourtant très présente dans les débats des pays du nord, et testée timidement par Jospin sous la forme de la ppe) et à en présenter des ébauches dans leurs programmes. Enfin, les Verts ont pris des positions claires sur tous les débats fiscaux de ces dernières années, que ce soit sur la baisse de l'ISR sous Chirac, la TVA à 19.6, la taxe pro, le paquet fiscal ou la taxe carbone. Et effectivement, les Verts, qui sont pour le passage d'une société de surproduction et de stress à une société du mieux-vivre et de l'immatériel, sont farouchement opposés à la détaxation des heures sup'(une idée on ne peut plus anti-écologiste), certains d'entre eux évoquant même une taxation inversée des heures de travail (moins taxer les premières heures- tiens! encore une idée sur la fiscalité, décidemment, ces Verts...) ce qui je crois est l'un des plus gros points de désaccord avec Bayrou et suffit à justifier le refus d'une alliance. Enfin si vous comparez les programmes des Européennes en toute objectivité vous verrez que Europe Ecologie avait une batterie de propositions bcp plus complète en matière de fiscalité que les autres listes.
Mais au fait, quelle est la politique du Modem sur la fiscalité, et notamment la fiscalité du travail? Entre Bayrou qui en 2007 concurrençait Sarkozy sur le terrain du travailler plus pour gagner plus et bennahmias qui défend les 32h, je m'y perds un peu.

Écrit par : jacques baur | mercredi, 14 octobre 2009

@ Jacques Baur
Merci pour cette réponse précise. Je vais vous répondre au plus tôt. Je dois simplement affiner mes remarques.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 14 octobre 2009

@ Jacques Baur
Vous voyez donc bien que votre réponse en termes de fiscalité dénote une pensée qui sur le fond, ne songe qu'à opposer riches et pauvres.
Au MoDem, nous ne pensons pas qu'il y a les vilains riches d'un côté, et les gentils pauvres, mais qu'il existe des moyens termes intelligents qui permettent de taxer sans spolier. Par exemple, une fiscalité qui exclurait les niches mais qui demeurerait légère là où c'est possible.
Vous admettez également que vous ne concevez pas autrement la fiscalité qu'à l'aune de l'écologie. C'est précisément ce que je vous reproche.
Votre fiscalité sociale, humaniste et écologique, je me demande ce qu'elle va produire si plus aucune richesse n'existe pour lui donner la moindre efficience. C'est jouer avec le feu que de vouloir gommer les critères économiques. Au MoDem, nous ne souhaitons pas opposer économie et écologie mais les marier.
Quant aux positions que vous avez prises, je les connais : cela ne fait pas un programme.
Vous pouvez être farouchement opposé à la détaxation des heures sup, moi, je suis farouchement favorable à l'emploi, et je pense que les TPE et petites PME ont besoin de mesures spécifiques de ce type pour pouvoir embaucher. Il n'y a pas les méchants patrons d'un côté et les gentils salariés de l'autre.
Bayrou a une idée simple : pouvoir créer deux emplois francs dans toutes les PME et les TPE, ni plus, ni moins. Autrement dit : vous avez 5 salariés : le 6ème et le 7ème sont francs, mais le 8ème voit s'appliquer la fiscalité du travail habituelle. Si votre 6ème salarié devient un salarié à fiscalité normale, vous dégagez un nouvel emploi franc. Demandez aux TPE ce qu'elles en pensent, mais à mon avis, elles risquent certainement de préférer notre programme au vôtre...
Quant à Benhamias, cette histoire de 32 heures me dit vaguement quelque chose, mais pas dans le sens où vous l'entendez. Vous auriez un lien précis à ce sujet ?

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 14 octobre 2009

Personnellement je n'accorde aucune confiance à cet article qui prend les autres de haut.

Écrit par : CK | mercredi, 14 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.