Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les finances des États au bord du gouffre ? | Page d'accueil | A l'aube de la république romaine, la dette, déjà... »

dimanche, 14 décembre 2008

Le mot Europe rassure les Français !

Alors ça, c'est une bonne nouvelle. Je viens de le lire sur le blog de Jean-Pierre Jouyet, dans son message d'adieu (intitulé en fait Au revoir). Le mot Europe rassure les Français ! J'ai eu une confirmation grâce à un magazine luxembourgeois qui cite l'Institut Médiascopie. Europe, euro,eurogroupe,banque centrale européenne rassurent les Français. Dette, chômage, parachute doré sont anxiogènes. Je ne peux pas le dire, mais on est en plein dans le projet politique du Parti Démcorate Européen et du MoDem que j'expose ici depuis quelques temps. C'est une excellente nouvelle et un retournement de tendance inattendu. C'est le moment où jamais de renvoyer dans leurs cordes tous les nonistes de toujours. Si nous sommes protégés aujourd'hui, ce n'est pas grâce à eux. Je suis heureux que les Français se rendent compte du rôle de l'Europe pour eux.  Eurogroupe, cela résonne agréablement à leurs oreilles, et ce n'est pas sans évoquer le point d'orgue du projet démocrate : la solidarité. Devinez qui propose de renforcer l'eurogroupe ? Et voyez la place de l'idée de solidarité dans la déclaration de principe du Parti Démocrate Européen...

09:40 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : europe, modem, pde |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, il faut renvoyer dans les cordes les nonistes. Mais que faire face à des menteurs attitrés comme Melenchon, qui d'après ce qu'on m'a dit à affirmé qu'avec le Traité de Lisbonne, on n'aurait pas pu adopter le plan de relance européen (qui par ailleurs n'est guère plus que de la poudre aux yeux de boursiers écervelés)? C'est un combat inégal que d'avoir faire à des salopards qui pratiquent sciemment la désinformation. Ca fait trois ans et demi maintenant que l'Europe pâtit du Non au TCE et ce n'est pas fini. Dans le meilleur des cas nous en sortirons en 2010, au prix d'aménagements très dommageables par rapport au texte initial, tel le maintien du principe d'un commissaire par Etat membre, et ce alors que nos affrontons des défis sans précédent. Voila le fruit du Non, de cette alliance dévastatrice de tous les extrémismes, radicalismes, trahisons et national-souverainismes. Oui, il faut leur rentrer dedans aux matadors du Non, sans ambages.

Écrit par : pastel | dimanche, 14 décembre 2008

Je ne voudrais pas gâcher ton plaisir, mais l'enquête en question n'est pas sérieuse (pour ne pas dire franchement truquée). En effet si on te demande si tu préfères comme placement sûr le livret A ou les hedge funds, tu choisiras (probablement, car avec un hérétique on peut tout craindre) le livret A. Faut-il faire une enquête pour ça? C'est pourtant ce qu'ils ont fait.

Écrit par : le gaulois | dimanche, 14 décembre 2008

au Gaulois

Truquée, truquée, c'est vite dit. Je pense que les Français sont tout de même conscients que l'Europe représente une protection.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 15 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.