Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« En direct du congrès du PDE | Page d'accueil | Le Parti Démocrate Européen proposera un candidat à la présidence de la Commission européenne »

vendredi, 05 décembre 2008

Parti Démocrate Européen (PDE) déclaration de principes

En avant première et en exclusivité, avant même l'AFP, voici la déclaration de principes du Parti Démocrate Européen, auquel adhère le MoDem de François Bayrou et Marielle de Sarnez. Magique. Je me reconnais à 100% dans ces principes. Lecteurs qui passez sur ce blog, apprenez que vous vivez un moment historique, et qu'un jour, peut-être, on dira que l'hérétique aura été au courant démocrate ce que le Code d'Hamourabi fut au droit et à la justice. Bon, j'exagère, évidemment, mais...contemple, passant, et va dire à tes semblables que les démocrates sont désormais unis.

PARTI DÉMOCRATE EUROPÉEN

DÉCLARATION DE PRINCIPES

Bruxelles, le 5 décembre 2008

 

  1. Le Parti démocrate européen porte en Europe les valeurs du courant démocrate dans le monde.

  2. Les valeurs démocratiques dans la société, fondées sur la dignité de la personne humaine, sont celles de la liberté, de la responsabilité et de la solidarité.

  3. Liberté et responsabilité, c’est le choix d’une citoyenneté de plein exercice, par la liberté d’information, la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice, le respect scrupuleux du pluralisme, la protection des citoyens contre l’oppression politique, le poids des discriminations, la domination des seuls intérêts financiers.

  4. Liberté et responsabilité, c’est le choix de l’état de droit, d’une économie d’initiative, régulée mais non dirigée par la puissance publique.

  5. Solidarité, c’est le respect actif des obligations réciproques entre concitoyens, chances de promotion offertes à tous, et réduction continue des inégalités sociales et culturelles.

  6. Solidarité, c’est le respect actif des obligations réciproques entre peuples, notamment des obligations des peuples les plus riches à l’endroit des peuples les plus pauvres et les plus exposés aux tragédies de l’histoire et de la géographie.

  7. Solidarité, c’est le respect actif des obligations entre générations, notamment en ce qui concerne le climat, le patrimoine naturel, l’eau.

  8. Responsabilité et solidarité exigent donc la recherche d’une démocratie politique, portant un modèle de développement soutenable.

  9. La défense de ces valeurs dans le monde ne peut s’envisager que dans le cadre d’un équilibre multipolaire.

  10. Dans cet équilibre, l’Union européenne, active et coopérative, doit être capable de s’exprimer d’une seule voix chaque fois que l’équilibre de la planète est en jeu, non seulement comme un des deux piliers de l’alliance atlantique, mais aussi comme acteur autonome et courageux dans le monde global.

  11. L’Union européenne est la condition même de notre avenir, comme pays et comme peuples qui comptent dans le monde. Elle est, en même temps, un modèle d’organisation qui peut se proposer à d’autres continents, à d’autres ensembles de pays sur la planète.

  12. La condition de l’avènement de l’Union européenne respectée et aimée, c’est la création d’un lien direct avec les peuples et les citoyens, qui permette un contrôle démocratique de son action et lui donne une vraie capacité politique.

 

23:10 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : pde, modem |  Facebook | | |

Commentaires

@ L'Hérétique
Joli scoop :-)

Cette déclaration est riche de pistes qu'il conviendra de suivre.

Il serait intéressant de connaître ultérieurement comment a été adopté ce texte. En effet, mes "coulisses" de Bruxelles personnelles font état d'une grande tension nerveuse chez certains des présents à cette réunion. Les négociations ont dû être serrées !!!

Écrit par : Thierry P. | samedi, 06 décembre 2008

@ thierry

Envoie-moi un petit mail à ce sujet, cela m'intéresse...

Écrit par : L'hérétique | samedi, 06 décembre 2008

"La défense de ces valeurs dans le monde ne peut s’envisager que dans le cadre d’un équilibre multipolaire."

=> Ah enfin un parti politique qui le dit haut et fort :-)))

"Dans cet équilibre, l’Union européenne, active et coopérative, doit être capable de s’exprimer d’une seule voix chaque fois que l’équilibre de la planète est en jeu, non seulement comme un des deux piliers de l’alliance atlantique, mais aussi comme acteur autonome et courageux dans le monde global."

=> important en termes de déclinaison de politique étrangère :-)))

"Elle est, en même temps, un modèle d’organisation qui peut se proposer à d’autres continents, à d’autres ensembles de pays sur la planète."

=> :-))))

Écrit par : ArnaudH | samedi, 06 décembre 2008

MAGNIFIQUE

Écrit par : Martine | samedi, 06 décembre 2008

Oui, c'est vraiment un texte superbe.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 06 décembre 2008

Quand on a dit ça on a rien dit... J'attends un véritable projet crédible, pas une liste de bonnes intentions toutefois plaisantes à se rappeler.

Écrit par : yann 35 | samedi, 06 décembre 2008

Et voilà, enfin un texte qui rassemble vers le haut :-)

Écrit par : Claudio Pirrone | samedi, 06 décembre 2008

@ yann

Mais ça, c'est juste la déclaration de principe. La feuille de route, j'ai commencé à la publier en commençant par l'économie.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 06 décembre 2008

Je signe ! :)

Mais je ne peux m'empêcher de ronchonner un peu :

- Que signifie “réduire les inégalités culturelles” ?!

- Les obligations envers les générations futures, la prise en compte des conséquences de ses actes et de son mode de vie, relèvent à mon sens plus de la responsabilité que de la solidarité (d’ailleurs le souci des questions environnementales qui en découle, a aussi ses implications dès le présent, et quand on connaît les enjeux, sanitaires et autres, on se rend bien compte qu’il s’agit bien plus que la simple expression d’une solidarité).

- On dirait que l’alliance atlantique n’est toujours pas remise en cause ; or dans le monde actuel elle n’a plus lieu d’être, les conflits doivent être gérés au sein de l’ONU et elle seule.

Écrit par : florent | samedi, 06 décembre 2008

@ florent

n'oubliez pas que cela a été le fruit d'un compromis...

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 07 décembre 2008

Mouais. Mais si l'on commence à transiger sur des points pourtant fondamentaux, rien qu'au sein d'une alliance... que va-t-il rester après les "affrontements" réels avec les autres forces politiques ?

Écrit par : florent | dimanche, 07 décembre 2008

"Solidarité, c’est le respect actif des obligations entre générations, notamment en ce qui concerne le climat, le patrimoine naturel, l’eau."

ok avec ceci. j'aurais rajouté une remarque plus économique qui concernerait la gestion/transmission de la dette entre les générations.

florent a écrit
"On dirait que l’alliance atlantique n’est toujours pas remise en cause ; or dans le monde actuel elle n’a plus lieu d’être, les conflits doivent être gérés au sein de l’ONU et elle seule."

d'accord sur la remarque mais c'est un sujet tellement complexe. l'UE n'a pas pour l'instant les "moyens" pour s'affranchir comme cela de l'alliance atlantique.

Écrit par : europium | dimanche, 07 décembre 2008

@Thierry P. : une piste au sujet de la "grande tension nerveuse chez certains des présents à cette réunion" :
http://politique.hautetfort.com/archive/2008/12/04/partis-politiques-europeens.html

Écrit par : Laurent de Boissieu | lundi, 08 décembre 2008

Merci Laurent.

Écrit par : Champomy | lundi, 08 décembre 2008

à florent: pas d'accord sur la remise en cause de l'Alliance atlantique. Elle reste un pilier essentiel de notre sécurité. L'ONU, otage des vétos, n'est pas toujours opérationelle. Le texte est admirable en ce qu'il dessine une perspective d'une action autonome de l'Union, tout en restant un des deux piliers de l'OTAN.

Écrit par : pastel | lundi, 08 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.