Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 24 décembre 2013

Un problème avec Noël ?

Noël, cette grande fête universelle censée propager l'amour au sein de l'espèce humaine tend à perdre de sa superbe. Qu'on en juge : 73% des Français ne sont pas contents des cadeaux qu'on leur offre. Voilà qui augure mal de la suite.

Qu'on y réfléchisse : Noël, c'est le moment propice pour sortir les affaires de famille du placard, le temps opportun pour des brouilles mémorables et définitives. 

C'est aussi le temps des excès : on mange, on boit trop, et l'estomac, trop plein des denrées les plus riches, déborde jusqu'à l'oesophage.

Il reste les enfants, généralement enclins à apprécier la période. Toutefois, la surconsommation amène toujours plus de déceptions à la mesure de l'amoncellement de cadeaux qui les attend.

Noël, c'est aussi un sale temps pour les pauvres, les précaires, les exclus et les isolés. S'ils ont un toit, il leur reste la chaleur de la télévision, sinon, les oeuvres caritatives pour autant qu'elles puissent être présentes dans les froides rues des villes.

A la campagne, c'est la bonne heure pour crever tout seul dans son coin : pas de services sociaux, pas de grandes fêtes, pas de soupes populaires ni de restos du coeur.

Que faire pour changer ? C'est mission impossible. Quand je propose autour de moi de faire de cette journée un temps solidaire, des regards désapprobateurs m'invitent à changer rapidement d'avis.

La solidarité, c'est bien dans les discours, mais casse-pied dans les actes.

Il reste toujours les voisins, les connaissances et bien sûr la famille à laquelle on peut présenter ses salutations et souhaiter bonne fête.

Et le Père Noël alors ? Eh bien pour en savoir plus, j'invite à lire les deux très bons billets de PMA sur le sujet, un peu de culture ne peut pas faire de mal.

La véritable histoire du Père Noël

Mais d'où vient le Père Noël ?

Sinon, comme je l'écrivais il y a quelques années, il y avait au temps des Romains païens une énorme teuf qui tournait systématiquement à l'orgie... Mais bon, c'est une autre époque.

Respect à Jésus de Nazareth, sinon, puisqu'il est censé être né approximativement à cette date-là.

12:23 Publié dans Insolite, Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : noel |  Facebook | | |

dimanche, 09 décembre 2012

Noël pour le made in France ?

Une très intéressante étude d'Ipsos confirme l'intérêt grandissant des Français pour les productions locales. De plus en plus de Français ont bien l'intention d'acheter produits alimentaires et cadeaux fabriqués en France. Fait important, c'est le souci de maintenir l'activité économique dans leur région ou dans leur pays qui arrive en tête des motivations de leur choix.

Robert Rochefort, conseiller économique de François Bayrou et eurodéputé avait estimé lors de la campagne présidentielle qu'il suffisait de modifier 10% de nos achats pour rééquilibrer la balance commerciale de la France. François Bayrou, qui avait décidément eu du flair, vient d'appeler à une grande mobilisation nationale pour relancer nos productions, estimant que c'est là notre problème n°1.

Mois après mois, j'observe que les prédictions du Béarnais se réalisent. 

Il nous reste, nous Français, à devenir les acteurs principaux de notre redressement économique. Du côté des consommateurs, ce sont nos emplettes qui sont nos emplois. Et de celui des producteurs, c'est la qualité du produit, de ses usages, et des services qui y sont associés (ce que l'économiste Philippe Moati appelle les effets utiles), notamment leur longévité, qui sont la garantie qu'exigent les nouveaux consommateurs que nous sommes.

Des blogues et des sites militants portent maintenant depuis plusieurs années l'étendard de notre production. La fabrique hexagonale est le plus emblématique d'entre tous, le seul à publier très régulièrement d'authentiques guides d'achats (que l'auteur met à jour).

Le site madeinfrance est son parfait complément puisqu'il s'intéresse à nos productions du côté des fabricants, éditant un annuaire très complet.

Enfin, l'auteur de ce blogue rappelle à ses lecteurs qu'il est un consommateur expert dans ce domaine et qu'on peut le contacter via son adresse électronique disponible dans la colonne de gauche de son blogue pour lui demander conseil ou simplement lui fournir une information.

18:13 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : made in france, noel |  Facebook | | |

samedi, 25 décembre 2010

Tous sur ebay, les gars (et les filles) !

 Oui, tous sur ebay, hein ? Parce que le Père Noël est passé, et donc, d'un côté, il y a plein de vendeurs déterminés à se débarrasser de leurs cadeaux, et de l'autre, quelques acheteurs non moins déterminés à profiter de l'opportunité. Du cadeau flambant neuf à peine déballé, parfois pas ouvert ! Que de la bonne came, quoi. Allez, faites péter les enchères, et que le meilleur gagne. Et...au fait, mis à part ces petits détails, joyeux  noël et bonne fête, hein ?

Tiens en parlant de noël, un truc m'intrigue : les linguistes assurent que le mot provient de natalis dies, jour de naissance du Christ dans la religion catholique. Pourtant, no'il (noio + hel en gaulois) en breton, néo helios en grec ancien signifient  nouveau soleil. Les linguistes récusent pourtant cette étymologie. Ça m'a toujours étonné, tant cela me semble naturel. Je ne m'y connais guère en phonétique historique, mais j'ai du mal à voir la transition natalis dies -> noël, alors que le no'il me paraît tout à fait pertinent et historiquement logique. natalis se serait contracté pour donner naël puis noël. Allez savoir. En tout cas, l'origine celtico-gauloise, elle me branche bien, parce qu'en effet, le solstice d'hiver coïncide à peu près avec la date.

Et au fait, le savez-vous ? ebay, fut fondé en 1995 par un Américain d'origine française, Pierre Omidyar. Tiens, voilà la lettre du fondateur : 

J'ai créé eBay en 1995, le jour de la fête du Travail. Depuis, ce site a acquis une immense popularité et j'ai réalisé qu'il s'agissait vraiment d'une expérience formidable dans le domaine du commerce sur Internet. En créant un marché ouvert, favorisant des transactions honnêtes, je souhaite faciliter les échanges commerciaux entre les internautes du monde entier. La plupart des gens sont honnêtes et pleins de bonnes intentions. De nombreuses personnes font de leur mieux pour que tout se passe bien. On m'a rapporté de formidables histoires sur l'honnêteté de certains membres. Malheureusement, il y a aussi des gens malhonnêtes ou de mauvaise foi. Il y en a ici, dans les forums, les annonces classées et dans notre entourage. La vie est ainsi faite. Mais dans notre communauté, ces personnes ne peuvent pas se cacher. Nous les écartons pour protéger les personnes honnêtes. Et nous ne pouvons le faire qu'avec votre participation active. Inscrivez-vous et utilisez notre fonction Évaluations. N'hésitez pas à être élogieux envers les membres qui le méritent et à vous plaindre lorsque cela est justifié. Au cours des six derniers mois, j'ai mis au point ce système tout seul, pendant mes loisirs. J'ai reçu des plaintes de la part de certains membres. Heureusement, ces plaintes sont peu nombreuses. Depuis notre lancement, quelque 10 000 objets ont été vendus sur eBay, et nous n'avons reçu que quelques dizaines de plaintes.

Nous avons à présent ouvert un forum. N'hésitez pas à l'utiliser. Formulez vos plaintes sur la place publique. Mieux encore, profitez de l'occasion pour faire vos éloges. Dites à l'ensemble de la communauté le plaisir que vous avez eu à effectuer une transaction avec tel ou tel membre. Par-dessus tout, adoptez un comportement professionnel. Comportez-vous avec les autres membres comme vous aimeriez qu'ils se comportent envers vous. Et n'oubliez pas : vous êtes généralement en relation avec des personnes comme vous. Nul n'est à l'abri d'une erreur. Des personnes bien intentionnées peuvent parfois se tromper. C'est humain. À nous de l'accepter. À nous de nous y faire. À nous de continuer à faire des affaires. Merci de votre participation. Bonne chance dans vos transactions!

Allez, enjoy, tout le monde, et bonnes transactions capitalistico-libérales ! La loi de l'offre et de la demande, quoi, la main invisible et tout ça et tout ça...

vendredi, 25 décembre 2009

Noël, joyeux noël !

Pas trop le temps d'écrire une note, en ce beau jour de Noël, mais bien sûr, je le souhaite agréable à tous mes lecteurs. Pour autant que je m'en souvienne, l'étymologie du mot est controversée, puisque pour certains, noël vient de Natalis Dies qui signifie naissance de Jésus (le Jour de la Naissance, en fait), et pour d'autres, cela vient du vieux breton no'il, nouveau soleil. La seconde étymologie est souvent contestée.

En fait, personne ne sait quand est né Jésus de Nazareth, mais il fallait bien que les Églises trouvent un truc pour empêcher ces cochons de Romains de se livrer à toutes sortes d'orgies au moment de la naissance du Christ. Il y avait à cette période-là les Saturnales. On y faisait la fête à tour de bras, et ça dégénérait pas mal, parfois. Le  Carnaval en est issu, même si ses dates se sont progressivement déplacées...

10:21 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : noël, saturnales, carnaval |  Facebook | | |

jeudi, 25 décembre 2008

Noël en France

Marrant la fête de Noël en France, quand j'y pense. La France est la fille aînée de l'Église catholique, et, à chaque jour de naissance de la figure emblématique de cette Église, elle célèbre joyeusement la renaissance du soleil, c'est à dire une pratique païenne issue du fin fond des âges. En effet, Noël vient du breton No'Il, le nouveau soleil. J'ai longtemps cru que cela venait directement du grec, d'ailleurs, parce qu'en grec, nouveau se dit néo, et le soleil, Hélios. Donc, néo + Hel, cela donnait facilement noël. En fait, c'est qu'il y a une parenté très forte entre le Breton, qui est une langue indo-européenne (groupe celtique) et le grec ancien (langue indo-européenne aussi).

Amusant quand on songe que les pays anglophones fêtent bien Christmas, et que de nombreux pays latins fêtent eux Nadal ou Natal du "natalis" latin. En effet, en latin, le jour de la naissance de Jésus c'est LE Jour de la Naissance : Dies Natalis.

Bon, eh bien nous, non, on fête le Soleil, en France. Dans aucune autre langue on ne fête ainsi le soleil, à ma connaissance, à cette période de l'année. Et quand on retrouve un "noyé" ou "nové" ou "noé" et cetera, ce n'est qu'une imitation du Noël français. Tenez, par exemple, demandez à notre bon Leroy-Morin ce qu'il en pense : je suis sûr qu'il nous gratifiera de la joviale formule Tahitienne de Noël, ia orana e te noera !

09:19 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : noël, breton, soleil |  Facebook | | |

mardi, 25 décembre 2007

Noël, Hélios et nos impôts...

Eh bien puisque je le disais hier, Noël est la fête du Nouveau Soleil, je choisis ce morceau d'un tableau de Jan Brueghel (l'inconvénient, c'est qu'avec tous les Jan Brueghel, je ne me souviens plus lequel exactement, et de surcroît, pas davantage du nom du tableau). Bon, allez, je me lance, je crois tout de même que c'est le I, c'est à dire Brueghel l'Ancien dit de Velours, mais c'est incertain. Pire, cela pourrait être Pierre, son frère aîné !

5c2a679e4e28eaf5353d0eb6ff8fdad6.jpg Le comble, c'est que ce que l'on voit ici, sur ce blog, c'est une toute petite partie de la peinture qui se situe en bas à droite du tableau. Mais cette minuscule partie, je la trouve fascinante, et je trouve qu'elle évoque très bien pour moi la venue d'un soleil nouveau.

En principe, dans ce tableau, il parcourt l'Océan, donc la nuit, et se dirige vers l'Orient, préparant l'avènement d'un nouveau jour. 

Bon, si un oeil expert pour ne pas dire érudit peut me retrouver l'oeuvre exacte...

Cela mis à part, j'espère que mes lecteurs ont réveillonné à souhait. 

Dans la mythologie grecque, Hélios  est le dieu du soleil. Son rôle principal est de dévoiler tout ce qui se passe sur terre.

Cela me fait bien rigoler, parce qu'il y a un autre Hélios, mais celui-là, il va peut-être moins plaire aux lecteurs : figurez-vous, chers lecteurs, que Bercy nous a concocté un magnifique programme informatique : en fait, ce n'est pas si nouveau, mais il termine son échelonnement pour 2008. C'est un programme qui vise à refondre les applications informatiques de la gestion du secteur public local en une application unique.

 

A votre, avis, pourquoi ils l'ont appelé Hélios ? Je vous laisse chercher , chers ecteurs, je vous ai mis sur la piste... Tenez, si vous voulez tout savoir sur Hélios, rendez-vous sur cette page du Ministère de l'économie et des finances...