Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Associations : Tocqueville tâcle Delanoë | Page d'accueil | Crise financière, le syndrôme du volcan »

jeudi, 25 décembre 2008

Noël en France

Marrant la fête de Noël en France, quand j'y pense. La France est la fille aînée de l'Église catholique, et, à chaque jour de naissance de la figure emblématique de cette Église, elle célèbre joyeusement la renaissance du soleil, c'est à dire une pratique païenne issue du fin fond des âges. En effet, Noël vient du breton No'Il, le nouveau soleil. J'ai longtemps cru que cela venait directement du grec, d'ailleurs, parce qu'en grec, nouveau se dit néo, et le soleil, Hélios. Donc, néo + Hel, cela donnait facilement noël. En fait, c'est qu'il y a une parenté très forte entre le Breton, qui est une langue indo-européenne (groupe celtique) et le grec ancien (langue indo-européenne aussi).

Amusant quand on songe que les pays anglophones fêtent bien Christmas, et que de nombreux pays latins fêtent eux Nadal ou Natal du "natalis" latin. En effet, en latin, le jour de la naissance de Jésus c'est LE Jour de la Naissance : Dies Natalis.

Bon, eh bien nous, non, on fête le Soleil, en France. Dans aucune autre langue on ne fête ainsi le soleil, à ma connaissance, à cette période de l'année. Et quand on retrouve un "noyé" ou "nové" ou "noé" et cetera, ce n'est qu'une imitation du Noël français. Tenez, par exemple, demandez à notre bon Leroy-Morin ce qu'il en pense : je suis sûr qu'il nous gratifiera de la joviale formule Tahitienne de Noël, ia orana e te noera !

09:19 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : noël, breton, soleil |  Facebook | | |

Commentaires

Pas tout à fait d'accord avec ton explication, l'église catholique ne fête pas le soleil, mais bien la naissance de Jésus, qu'il est vrai, elle a fait coïncider avec cette fête païenne, simplement parce que Jésus est aussi considéré comme le Christ-soleil ! On n'a pas de date précise de la naissance de Jésus, il fallait que cela coïncide avec quelque chose de fort symboliquement parlant. Il s'agissait davantage de le placer au moment du solstice d'hiver, qui, avant la réforme du calendrier, tombait un 25 décembre !
d'autre part, au Danemark, noël se dit Jul.

Écrit par : Mirabelle | jeudi, 25 décembre 2008

Et oui, les fêtes c'est comme le reste, ça se recycle !
La fête du solstice d'hiver païenne devient ainsi le Noël Chrétien.. Faut pas changer les bonnes habitudes...

Écrit par : emanu124 | jeudi, 25 décembre 2008

En Suède aussi on fête "Jul", très proche de l'ancien nom de la fête solsticiale (hiol, jol, yule en norrois)

@emanu
comme quoi le markéting est une invention ancienne ;-)

Écrit par : Claudio Pirrone | jeudi, 25 décembre 2008

le marketing reste la grande arme de l'Eglise catholique.
Lorsque le catholicisme a cherché à se répandre en Europe notamment, il lui a fallu reprendre certaines traditions paiennes ou polythéistes pour s'imposer, le tranchant de l'épée n'y suffisant pas.

Écrit par : florian_germany | jeudi, 25 décembre 2008

Euh Florian, le marketing est aussi utilisé par d'autres Eglises.

Écrit par : Martine | jeudi, 25 décembre 2008

Solstice d'hiver, temps laissé à la terre pour sa régénération, et élimination des nuisibles.

Écrit par : Champomy | jeudi, 25 décembre 2008

@Martine
Strictement exact

Écrit par : Claudio Pirrone | vendredi, 26 décembre 2008

quant à l'étymologie de Noël, le mot vient du latin natalis, si si, via naël en ancien français, le o remplaça le ou les deux a par dissimilation, et le " sur le e marque la diérèse.
c'est donc bien la fête de la nativité.

la fixation le jour du solstice, pour coïncider, est exacte.

Écrit par : user.von | vendredi, 26 décembre 2008

Solstice d'hiver associé à Brigitte chez les Celtes, qui favorisait les accouchements, mais aussi l'accompagnement vers l'au-delà.
Origine 'paienne' et Celte.
Les Celtes et les Grecs ont communiqué, sachant que les Romains ont été grands récupérateur de cultures,à des fins marketing, car leur civilisation était basée sur le négoce ou les affaires, ceci explique cela.
Bonne soirée.

Écrit par : Martine | vendredi, 26 décembre 2008

@ user.von

C'est ce qu'on trouve dans la plupart des dictionnaires étymologiques. Mais cette origine est parfois contestée, et j'ai lu parfois que cela venait bien de no'il, c'est à dire du celte.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 27 décembre 2008

Il n'y a pas en général une origine mais plusieurs, ce qui est certain c'est que la fête des solstices est planétaire, elle se retrouve dans toutes les cultures, tout ceci est dans l'inconscient collectif avec ses variantes selon les endroits et les cultures.
voir mon article et ses liens :
http://lespagespolitiquesdemirabelle.over-blog.fr/article-26119870.html

Écrit par : Mirabelle | samedi, 27 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.