Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 octobre 2009

Tragédie bombinesque

Je suis triste. J'ai vu un magnifique bourdon des jardins. De belle taille. Seulement, il était mort, gisant au milieu du trottoir parmi des pétales de fleurs éparses et un long filet d'eau. J'ai levé la tête, et j'ai vu au second étage quelques pots suspendus. On y devinait, par la couleur, l'origine des pétales au sol. Nom de D... ! Quand vous arrosez vos plantes, m... alors, vérifiez au moins ce qu'il y a dessus !

Je me suis consolé en retournant à mon allée favorite. A 17h00, c'est pas gagné, d'autant que le soleil jouait à cache-cache avec les nuages. Cette fois, je n'étais pas avec mon aîné, mais avec le cadet et deux de ses amis, un frère et une soeur. J'ai cru d'abord qu'on ne verrait rien, puis j'ai poussé un soupir de soulagement en repérant un bourdon des champs. Hélas, la remontée de l'allée n'a guère amené de bonnes surprises : deux bourdons des champs supplémentaires, et c'est tout. Les abeilles, elles-mêmes, n'étaient pas au rendez-vous. Les papillons, n'en parlons même pas : néant. Mais contrairement aux habitudes prises précédemment, j'ai ouvert l'oeil au retour. Et j'ai eu raison. Parce que j'ai retrouvé une vieille connaissance : mon Bombinus lapidarius qui bombinait et butinait paisiblement, toujours aussi gras et bien nourri. Peut-être plus pour très longtemps. Les fleurs s'effritent, et à chaque abombinage sur le fleur, c'est autant de pétales qui sont tombées à terre. Le Bourdon des pierres est actif d'avril à octobre. On sent bien que d'ici peu, on ne le verra plus par ici.

Deux bourdons des jardins, de beaux specimens, ont croisé à leur tour notre chemin. Les petits étaient contents. Moi aussi. Ce sont peut-être les derniers que nous aurons vu si le temps venait à se gâter.

 

 

08:20 Publié dans écologie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : bourdon, bombinus |  Facebook | | |

vendredi, 09 octobre 2009

Jour faste pour mon observatoire des bourdons

bourdonpierre.jpgLa journée de mercredi a été une belle journée. Je suis revenu dans la grande allée aménagée en square où j'avais observé mes premiers bourdons, aux alentours de 14h00. L'allée est en fait aménagée au-dessus d'une voie ferrée de RER. J'entre donc dans le square avec mon aîné, cette fois muni d'un appareil-photo. Premiers massifs, rien. Soudain, alors que nous scrutons les fleurs sur lesquels nous avions vu nos bourdons des jardins, le dimanche précédent, que vois-je ? Un énorme bombinus, gras à souhait, bombinant et butinant à coeur joie. Alors celui-là, y'a pas de souci, il était bien nourri. Un bon bestiau. Je jette un oeil de près, et là, la joie : une espèce que je n'avais pas encore observée : un bombinus lapidarius de toute beauté (bourdon des pierres) aisément identifiable avec son rouge-orangé à l'arrière de l'abdomen. Y'a un truc qui m'étonne : les reines, est-ce que ça butine ? Parce que vu la taille, il aurait été logique que ce soit une reine, et pas seulement une ouvrière, ce que nous avons vu, mon fiston et moi. Je lis dans wikipedia que la période de vol est d'avril à octobre. Ouf, trois semaines de plus et c'était râpé !

bourdondesbois.jpgNous continuons donc nos investigations, et là, nouveau coup de pot : un bombus des bois (bombus lucorum). Reconnaissable à ses cercles concentriques blancs. Tiens, il n'est pas commode à distinguer du bombus terrestris. Je me suis posé la question, mais d'après mon pattern, il n'y avait pas de doute, parce que pour autant que je m'en souvienne, le bourdon terrestre est de couleur plus sombre et plus noire.

Nous avons fini en longeant tout le jardin par croiser en plus de nos neuf bourdons des champs deux bourdons des jardins. Mais, comme nous regardions tout ce qui volait autour de nous, nous avons repéré autre chose de magnifique :

paondejour.jpgUn paon de jour ! Trop beau ce papillon. Curieux, d'après wikipedia, ils ne sont plus trop actifs à cette période de l'année. On a donc eu de la chance. Nous avons aussi vu un petit papillon jaune, mais je ne suis pas certain de son espèce, en dépit du pattern du Muséum d'histoire naturelle que j'ai consulté après, et je ne m'avance donc pas. Oui, au fait, parce que le Muséum d'histoire naturelle propose aussi d'observer des papillons et fournit une plance très complète.

mercredi, 07 octobre 2009

Quelques bourdons, enfin !

bourdonjardin.jpgAh ! enfin des bourdons. Après avoir découvert l'Observatoire des Bourdons, je me suis inscrit sur le site du Muséum d'histoire naturelle, côté Observatoire de la biodiversité des jardins, et j'ai enregistré d'abord la cour de ma copropriété.  Après trois jours de patientes observations, échec total : pas un bourdon, pas une abeille, pas un papillon, nada. C'est tout juste, en fait de volants, si j'ai vu un moucheron, et encore. De désespoir, je me précipite vers le square le plus proche, l'enregistre illico presto et commence de nouvelles observations. Bilan : trois mouches, et bien sûr, pas un bourdon...Désespoir. Il me vient alors soudainement à l'esprit qu'il y a une sorte de longue allée truffée de massifs de fleurs à proximité de ma rue. J'y retourne donc avec mes fistons, et là, le bonheur : on a vu trois bourdons des jardins (y'a plus qu'à planter des haricots !) et deux bourdons des champs (après un certain temps). Eh bien sûr, une bonne trentaine d'abeilles au moins sinon plus. D'ailleurs, là où il y a des abeilles qui butinent, vous avez de bonnes chances de trouver des bourdons. Pas évident de les identifier avec le pattern, d'autant que je ne suis pas très observateur, mais, a priori, on ne s'est pas trompé. Le bonheur de voir bombiner et butiner nos sympathiques Bombini...est-ce que ce n'est pas simple, le bonheur, parfois ? C'est marrant, dans mon souvenir, c'était beaucoup plus gros, les bourdons. Ce n'est pas facile à identifier ces bestioles.

bourdonchamps.jpgPar exemple, pour mon bourdon des champs, je me suis demandé si ce n'était pas plutôt un coucou des champs, mais après réflexion et concertation avec mes fistons, il n'était pas exclusivement jaune, et j'ai donc tranché pour un bourdon des champs. Oh, mais au fait, tilt : je sais pourquoi je n'aurais jamais du hésiter ! Ça ne peut pas être un coucou ! les bourdons que j'ai vus butinaient, or, le coucou des champs ne butine pas ! Ben voilà, je viens de trouver ma preuve définitive en écrivant mon billet.

Pour information, l'observatoire des jardins étudie aussi les papillons et les escargots. Pour les bourdons, cela finit à la fin du mois d'octobre. Pour les escargots, en revanche, je crois que c'est en cours de comptage. Bon, moi, tant que l'on ne me demande pas de compter les cloportes ou les cafards (ou les frelons => à ce sujet, attention, le frelon asiatique vient d'arriver en île de France !!!), tout m'intéresse. Accessoirement, pour ceux que la pédagogie Montessori intéresserait, elle recommande, entre 7 et 12 ans, d'observer la nature pour développer l'esprit des enfants. Moi, je trouve que ces observations sont sympas en soi, mais si vous avez des enfants, ou que vous êtes instituteur et que vous cherchez une activité qui passionnera les petits, qui sera utile, et le tour pour pas un kopeck, le décompte des bourdons, des escargots ou des papillons est pour vous. On peut même en profiter pour faire des mathématiques ensuite en additionnant les bourdons de chaque espèce.

Si j'en revois des bourdons, avec l'hiver qui approche, cela n'a rien d'une évidence, cette fois, je me munis de mon appareil-photo et je prends des photos.

 

mercredi, 30 septembre 2009

Et les bourdons ?

800px-Apinae_Bombus_pascuorum.jpgDepuis quelque temps, on parle des abeilles (et tant mieux !) car leur effectif s'effondre dans les campagnes. Mais il y a un autre pollinisateur que l'on oublie, et pourtant il accomplit le même travail que l'abeille, c'est le bourdon ! J'ai découvert grâce à l'observatoire des bourdons qu'il existait bien plus d'espèces que je ne l'imaginais en France et en Europe. L'observatoire des bourdons organise pour l'année à venir une session d'observation et de décompte des bourdons. Tout le monde peut y participer à condition de respecter un protocole et de remplir des fiches (disponibles sur le site). Le moindre espace fleuri est une opportunité de compter ces sympathiques insectes. Un bac à fleur en ville suffit, dès lors qu'ils y viennent butiner. En naviguant sur le site, j'ai appris plein de choses sur ces petites bêtes : il existe par exemple un bourdon coucou ! Oui, il vient tuer la reine bourdon, et prend sa place, où il pond ses oeufs et les larves qui naissent quelque temps après, bâffrent toutes les provisions. Un détail, au fait sur les bourdons : même s'il faut vraiment les chercher pour qu'ils le fassent, si ce sont des femelles, ils peuvent piquer. Mais bon, globalement, ce sont des insectes tranquilles au possible.

En tout cas, la proposition du Museum d'histoire naturelle est alléchante : c'est une occasion d'être utile, d'amuser ses petits et de découvrir la bio-diversité. Quelle bestiole rigolote, tout de même quand j'y pense : même son nom latin me fait rire. Ils appartiennent à la grande famille des «Bombi» qui regroupent aussi les abeilles, et à la sous-catégorie des «Bombini» de la tribu Bombinae. Ça, c'est clair, il y a une relation entre le nom de la bestiole et le bruit qu'elle produit :-D

11:04 Publié dans écologie | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : bourdon |  Facebook | | |

lundi, 07 juillet 2008

m...alors, le bourdon aussi !

bourdon.jpgC'est à vous f... le bourdon ! Il n'y a pas que les abeilles : le bourdon aussi serait menacé. Un entomologiste californien n'en trouve plus un seul au nord-ouest de la Californie et pas davantage au sud-ouest de l'Oregon. Il pense que l'espèce pourrait disparaître avant même d'avoir eu le temps d'être déclarée menacée d'extinction. Or ces bestioles-là pollinisent aussi ! Je fais une recherche pour savoir où en sont les guêpes !

Voir l'article du Figaro sur le sort des bourdons.

19:08 Publié dans écologie | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : bourdon, abeille |  Facebook | | |