Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« ça chauffe en Égypte pour le voile intégral ! | Page d'accueil | Et les TPE, Sarko ? »

mercredi, 07 octobre 2009

Quelques bourdons, enfin !

bourdonjardin.jpgAh ! enfin des bourdons. Après avoir découvert l'Observatoire des Bourdons, je me suis inscrit sur le site du Muséum d'histoire naturelle, côté Observatoire de la biodiversité des jardins, et j'ai enregistré d'abord la cour de ma copropriété.  Après trois jours de patientes observations, échec total : pas un bourdon, pas une abeille, pas un papillon, nada. C'est tout juste, en fait de volants, si j'ai vu un moucheron, et encore. De désespoir, je me précipite vers le square le plus proche, l'enregistre illico presto et commence de nouvelles observations. Bilan : trois mouches, et bien sûr, pas un bourdon...Désespoir. Il me vient alors soudainement à l'esprit qu'il y a une sorte de longue allée truffée de massifs de fleurs à proximité de ma rue. J'y retourne donc avec mes fistons, et là, le bonheur : on a vu trois bourdons des jardins (y'a plus qu'à planter des haricots !) et deux bourdons des champs (après un certain temps). Eh bien sûr, une bonne trentaine d'abeilles au moins sinon plus. D'ailleurs, là où il y a des abeilles qui butinent, vous avez de bonnes chances de trouver des bourdons. Pas évident de les identifier avec le pattern, d'autant que je ne suis pas très observateur, mais, a priori, on ne s'est pas trompé. Le bonheur de voir bombiner et butiner nos sympathiques Bombini...est-ce que ce n'est pas simple, le bonheur, parfois ? C'est marrant, dans mon souvenir, c'était beaucoup plus gros, les bourdons. Ce n'est pas facile à identifier ces bestioles.

bourdonchamps.jpgPar exemple, pour mon bourdon des champs, je me suis demandé si ce n'était pas plutôt un coucou des champs, mais après réflexion et concertation avec mes fistons, il n'était pas exclusivement jaune, et j'ai donc tranché pour un bourdon des champs. Oh, mais au fait, tilt : je sais pourquoi je n'aurais jamais du hésiter ! Ça ne peut pas être un coucou ! les bourdons que j'ai vus butinaient, or, le coucou des champs ne butine pas ! Ben voilà, je viens de trouver ma preuve définitive en écrivant mon billet.

Pour information, l'observatoire des jardins étudie aussi les papillons et les escargots. Pour les bourdons, cela finit à la fin du mois d'octobre. Pour les escargots, en revanche, je crois que c'est en cours de comptage. Bon, moi, tant que l'on ne me demande pas de compter les cloportes ou les cafards (ou les frelons => à ce sujet, attention, le frelon asiatique vient d'arriver en île de France !!!), tout m'intéresse. Accessoirement, pour ceux que la pédagogie Montessori intéresserait, elle recommande, entre 7 et 12 ans, d'observer la nature pour développer l'esprit des enfants. Moi, je trouve que ces observations sont sympas en soi, mais si vous avez des enfants, ou que vous êtes instituteur et que vous cherchez une activité qui passionnera les petits, qui sera utile, et le tour pour pas un kopeck, le décompte des bourdons, des escargots ou des papillons est pour vous. On peut même en profiter pour faire des mathématiques ensuite en additionnant les bourdons de chaque espèce.

Si j'en revois des bourdons, avec l'hiver qui approche, cela n'a rien d'une évidence, cette fois, je me munis de mon appareil-photo et je prends des photos.

 

Commentaires

j'aime bien cette note !

Écrit par : Laurent de Boissieu | mercredi, 07 octobre 2009

"Entre sept et douze ans" plus jeune aussi, c'est possible :)
Pour les escargots, ils sont tellement nombreux, qu'il va falloir aborder les tables de multiplication rapidement! ;)
Mais aussi les axes de symétrie via les arts plastiques, ah la magie de voir se déplier un magnifique papillon, après quelques coups de ciseaux!
@l' hérétique,
Ce billet fait aussi un lien avec Copenhague :) Ces petites betes ont besoin d'eau aussi.

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

Merci Laurent
Si le coeur vous en dit et que vous avez quelques minutes par jour à consacrer aux Bombinis :-) ...
@ Martine
Oui, mais attention, l'observatoire suggère de les compter dans des endroits précis. Sinon, oui, on peut faire plein d'activités avec notre environnement. Revenons à des plaisirs simples.
Pour Copenhague, Thierry m'a fait une piqure de rappel, il faut que je m'en occupe.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 07 octobre 2009

Ce qui est grave c'est que bientôt on ne verra plus que des abeilles dans les villes...

Écrit par : europium | mercredi, 07 octobre 2009

@ L'Hérétique
C'est un très beau billet.

Europium a rason de rappeler que les abeilles sont relativement protégées en ville.
Le comptage des moineaux communs avait mis en evidence une baisse significative de leur population. Comme ce piaf est très proche de l'humain, il y a lieu d'être vigilant.
Tous ces indicateurs, qui sont autant de "signaux discrets", doivent être pris au sérieux.

Pour Copenhague, tu as carte blanche ;-)
Un conte ?
La petite Sirène actionne la sirène d'alerme.

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 07 octobre 2009

Ouh la la!
La petite sirène a le bourdon!!

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

Oups ;-)
Où ai-je la tête ?
Mon néologisme "alerme" est une contraction d'alarme et d'alerte ;-)

@ Martine
C'est mignon ;-)
Il n'y aura pas que la petite sirène qui aura le bourdon si ce sommet accouche d'une souris. Nous frolons la catastrophe, ça donne le cafard.

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 07 octobre 2009

Eh ben,
Vous etes d'un optimisme qui fait plaisir. :(
Et pourquoi pas: La petite sirène sonne le tocsin ?
Bah, voui étant donné votre enthousiasme..!!??

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

@L'Hérétique : je n'ai malheureusement dans mon immeuble de banlieue que quelques jardinières et pots que j'entretiens avec amûr... mais voilà plusieurs années que j'ai délaissé contre les pucerons les insecticides au profit des larves de coccinelles !
Sinon, effectivement, le miel de Paris est aromatiquement très riche et il y a moins de pesticides et autres fongicides en ville que dans les espaces cultivés...

Écrit par : Laurent de Boissieu | mercredi, 07 octobre 2009

A défaut de sonner les cloches,
La petite sirène sonne les bourdons.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bourdon
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bourdon_(insecte)
@+

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

@ Martine
J'étudie en ce moment les conclusions du rapport de l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC).
Rien que pour notre pays, certains chiffres ne sont pas rassurants.

@ Laurent
Certes, mais le miel des villes s'il contient moins de pesticides comporte d'autres éléments provenants notamment des gaz d'échappement.
Ce n'est pas simple de trouver le juste équilibre ;-)

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 07 octobre 2009

@Thierry,
La guerre des chiffres peut effectivement donner des boutons ;)
Effacez donc mon troisième commentaire, quoique lié à mon quatrième...Enfin,euh... disons que je n'ai rien dit. :)

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

@ Laurent
A cette période de l'année, vous avez peu de chances.
Belle récolte pour moi aujourd'hui :
9 bourdons des champs, 1 bourdon des bois, 1 bourdon des pierres et 2 bourdons des jardins.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 07 octobre 2009

@ Martine
OK ;-) Ces chiffres sont arides mais hélas éloquents

@ L'Hérétique
Ce rapport de l'ONERC est intéressant, tu pourrais en faire ton miel.
Le résumé te donne une bonne indication des enjeux.

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 07 octobre 2009

Agréable bouffée d'air des jardins. Que compter dans le mien ? Pas les taupes, pas les fourmis, Les oiseaux alors qui prospèrent.

Écrit par : CK | mercredi, 07 octobre 2009

@CK,
Quelle horreur vecteur de virus! Notamment de grippes en tous genres ;o)))

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

@Martine,
Les Oiseaux vecteur de virus ? allez ...
Tans pis, on ne va compter aussi les microbes !!

Écrit par : CK | mercredi, 07 octobre 2009

@CK,
:DDD
Cha ché clair, vous parlez microbes quand je parle virus!! :o)))
Bon, je vous laisse à votre ouvrage!!

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

@Martine, bon d'accord virus, mais est-ce une si grave erreur ?
Je crois que je vais surtout compter les moutons.

Écrit par : CK | mercredi, 07 octobre 2009

@CK,
Ne suis pas juge, pour statuer :)
Comptez ce qu'il vous plait, chacun son dada :)) Personnellement je dormirai sur mes deux oreilles.
@+

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.