Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Quelques bourdons, enfin ! | Page d'accueil | L'homme de la rue »

mercredi, 07 octobre 2009

Et les TPE, Sarko ?

Il y a parfois des témoignages pour lesquels tout commentaire serait inutile. Christophe Ginisty remarquait avec justesse, tout récemment, que le plan de Nicolas Sarkozy pour les PME passait à côté de l'essentiel : il observait, notamment, que l'on associe presque mécaniquement (Pavlov ?) PME, innovation et financement de l'innovation. S'il s'agit d'aider les entreprises en difficulté, il est évident que sélectionner celles qui sont éligibles par leur propension à innover, revient à laisser de côté toutes les petites entreprises ordinaires qui ont un problème, in fine, assez simple : la trésorerie.

Il y a dans les commentaires, un témoignage édifiant d'une militante MoDem qui est chef d'entreprise d'une TPE, juju41. Je le reproduis intégralement ici :

et les TPE? tout le monde s'en fout...
j'en sais quelque chose, puisque de 8 salariés, nous sommes passés à 5, avec les ennuis financiers qui vont avec... parce que lorsqu'on licencie pour raison économique, 3 personnes , c'est un licenciement collectif, donc convention de reconversion, départ immédiat des salariés sans effectuer leur préavis, et les 2 mois correspondant au préavis, payés charges comprises au Pôle Emploi.. je vous laisse imaginer ce que ça représente pour une TPE artisanale qui doit sortir l'équivalent de 20 000 euros pour 3 salariés, sans avoir facturé quoique ce soit qui corresponde à ce travail... et que le carnet de commande est bien bas.. La trésorerie étant forcément limitée, on n'a plus qu'à renflouer la boite avec nos biens propres..pour éviter de couler, et d'envoyer 5 autres personnes au chomage, et nous au RMI à 55 ans...voilà ce que c'est que la réalité des TPE, dont sarko se fout comme de sa première rollex...quand à la banque elle nous tolère un découvert de 30 000 euros.. et faut se démerder avec ça... ça en fait des nuits de cauchemards..et on ne voit pas le bout.. on renfoue encore et encore avec nos économies, on finira sur la paille , si ça continue..au bout de 35 ans de travail acharné et passionnant, on a quelques envies de meurtres, et le dégout au bord des lèvres...

il y en a combien comme nous qui ont fait marcher la machine économique durant des années, honnêtement, en payant bien leurs salariés, en payant des impots assez consistants,sans rechigner et sans en mettre à gauche à l'étranger,et qui aujourd'hui crèvent en silence...

Ras le bol
!!!!

L'État a bien consenti des prêts aux banques : pourquoi ce plan de permettrait-il pas de garantir des facilités de trésorerie aux PME tant que les temps sont durs ? Voilà qui serait bien plus utile. Je pense que le gouvernement et Nicolas Sarkozy devraient être davantage à l'écoute du tissu entrepreneurial, si cher au MoDem, au demeurant. Il y a avec le billet de Christophe Ginisty et le témoignage de juju41 l'avis de deux chefs d'entreprise. Cela vaut le coup qu'on les écoute, non ? Ensuite, il ne faut pas oublier l'autre côté de la chaîne, à preuve, cette fois, un autre témoignage d'un militant MoDem, Fred LN (qui tient un blog) qui déclare : Je crois lire ce qui arrive a mon principal client (et débiteur...).

Et moi, je m'arrête évidemment sur le mot "débiteur". Il est symptômatique du cercle vicieux dans lequel toute une branche de l'activité économique risque de rentrer en plongeant dans le marasme.

Des solutions existent, et Démocratix (blogueur lui aussi) en propose une qui me semble censée : une société d'affacturage sur le modèle de la COFACE !

Et pourquoi ne pas imaginer en temps de crise, un cautionnement de certaines sociétés d'affacturage par l'Etat? Pour couvrir le rachat de certaines créances à un niveau de risque un peu plus élevé (sans aller trop loin toutefois) que ce que des institutions privées sont prêtes à faire. Après tout, c'est déjà ce qui se passe avec la Coface pour l'export, et l'Etat n'a aucun intérêt à voir des entreprises chuter les unes après les autres par effet de "dominos"...

Il est loin, désormais, le temps où François Bayrou voulait faire de la France un pays pro-entreprise. Il ne reste de cette période qu'un essartz de Small Business Act à l'européenne toujours pas appliqué. Il y a eu pourtant des propositions du MoDem sur l'entreprise. J'essaierai d'en faire une synthèse très prochainement.

12:53 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : entreprise, pme, tpe, trésorerie |  Facebook | | |

Commentaires

merci l'hérétique de relayer mon ras le bol!
cela dit, comme nous travaillons quasi exclusivement des marchés publics ou travaux issus de l'Etat ou des collectivités locales, notre pb est multiple.. d'abord la crise a réduit les appels d'offre de pas mal de collectivités, et l'Etat a choisi de privilégier certains chantiers de prestige, qui favorisent exclusivement les grosses entreprises, qui se permettent de casser les prix normaux par 6, pour obtenir le monopole dans notre branche d'activité.. encore un peu, ça sera fait, plus aucune TPE n'existera parce que les Gros copains de sarko auront bouffé le marché , et imposeront leur monopole absolu..à des prix qui ne resteront pas si bas bien sur!Donc , nous n'avons plus beaucoup de boulot, les gros , si...
deuxièmement , les collectivités et les structures de l'Etat sensées payer dans un délai de 30 jours, nous font lambiner, durant des mois.. inutile de dire que pendant ce temps, il faut payer , salaires, charges, impots etc .. donc, pour pallier au retard, Oseo, ce cher, Oseo, nous permet d'avoir une avance sur facture immédiate , mais avec des intêrets maximum.. ben oui, faut bien bouffer sur la bête.. donc on a un organisme semi-public, qui nous prend des intêrets sur des factures que le secteur Public nous doit.. ou comment tondre le couillon de mouton qui n'a pas les reins assez solides pour avoir une trésorerie d'avance de plusieurs mois..
et pour finir la banque qui nous regarde avec des yeux de merlan frit, sans vouloir se mouiller, lorgnant sur nos biens, en caution...
voilà , c'est génial , la sarkozie, inutile de dire que des milliers de TPE crèvent chaque jour dans l'indifférence générale, entrainant dans leur chute, des dizaines de milliers d'emplois, ce qui fait plus que le nombre de salariés de Renault...mais ça , pour sauver des bagnoles pollueuses, pas de problème, le pognon est là..alors que nos métiers , surtout les métiers d'art, sont des métiers qui disparaitront, avec leur savoir-faire à jamais...
Oui j'ai la rage contre ce pouvoir qui distribue l'argent qu'il n'a pas à ceux qui n'en ont pas besoin... puisse Bayrou partir en croisade pour tous ceux qui ne veulent qu'une chose, Travailler, vivre de leur travail, créer du travail et faire fonctionner l'économie Française..nous les petits entrepreneurs, n'avons plus beaucoup d'autre espoir...

Écrit par : juju41 | mercredi, 07 octobre 2009

Et le Medef qu'est-ce qu'il dit, son activité c'est pas la défense des entreprises (toutes les entreprises mini-micro)française ?

Écrit par : Christine | mercredi, 07 octobre 2009

Le Medef ?
Faut pas rêver. Vous avez vu qui est à la tête ? Et encore, Parisot n'est pas la pire mais elle n'est pas seule.

Quant à la CGPME qui l'entend ?

Écrit par : airlane | mercredi, 07 octobre 2009

Juju41, je soutiens absolument tous tes propos et j'enrage également de constater le gaspillage des richesses de notre France. Filon réellement inépuisable de savoir-faire dans tous les domaines, d'intelligences individuelles et collectives, d'imagination, de pugnacité et de courage ! Partout... Aussi bien dans les cités qu'au fin fond de la campagne. Nous avons absolument tout pour réussir et nous en sommes quelquefois réduits à devoir vivre d'expédients et de combines pour garder notre dignité. Nous ne pouvons plus accepter, plus laisser faire !

Toi tu as des cauchemars... moi même plus ! D'abord parce que certaines nuits je ne me couche plus et surtout parce que j'ai la chance de ne plus rien avoir à perdre ! Oui j'emploie de façon volontairement provocatrice ce mot de "chance" parce que je n'ai plus à penser maintenant à préserver ma propriété d'éventuelle saisie : je n'en ai plus ! Ou aux études de mes enfants : ils sont autonomes. Ce qui fait que je ne peux que gagner maintenant. Je sais c'est un curieux rasonnement mais c'est celui qui me permet de continuer à chercher des solutions enfin viables. Il ne sera pas dit que l'argent passe avant l'humain.

Demain je vais voir un véritable inventeur, un facteur d'automates qui fabrique aussi du matériel de magie. Il a exactement les mêmes problèmes que tous les entrepreneurs. Peut-être que je trouverai avec lui une solution de création d'emploi ?! Peut-être.

Merci à toi L'hérétique pour ton billet.

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 07 octobre 2009

L'Hérétique, c'est précisément pour cela que nous étions plusieurs à vous seriner depuis des semaines (mois?) à propos des difficultés de crédit causées par les banques alors même qu'elles ont été renflouées pour cela. Content de voir que vous avez ouvert les yeux.

Écrit par : florent | mercredi, 07 octobre 2009

@Florent,
Les banques font des sondages actuellement à propos de leur image.

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

N'ai retenu que quelques thèmes:
Paradis fiscaux,
Affaire Kiervel,
Ethique!?
Humaine !?
Bref, bref, bref
Ah si une partie suffisamment rare pour le souligner: suggestions. ;)

Écrit par : Martine | mercredi, 07 octobre 2009

lol il serait temps qu'elles s'en préoccupent !!

et puis l'essentiel n'est pas dans leur image, mais dans le fait qu'elles fassent leur boulot !!

Écrit par : florent | mercredi, 07 octobre 2009

@ florent
Je pense que ce n'est pas uniquement un problème bancaire. Mais la trésorerie, oui, dans des temps difficiles, c'est le nerf de la guerre.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 07 octobre 2009

Je suis malheureusement passé par les affres que connaissent Juju et Françoise et même si sur la fin j'ai réussi à sauver quelques meubles, ce n'est pas grand chose comparé à ce que j'ai perdu.
Je suis allé voir sur le site officiel du MoDem et j'y ai trouvé une interwiev de notre trésorier qui s'exprime sur le sujet.
Je dois malheureusement dire que ce ne sera pas avec ça que le MoDem fera avancer le problème.

Écrit par : andre777 | mercredi, 07 octobre 2009

Il semble aussi que des TPE pour leurs commandes dépendent d'autres entreprises ou administrations plus grandes.

Écrit par : CK | mercredi, 07 octobre 2009

@ CK

C'est bien pour cela que je dénonce l'effet de "dominos". Une entreprise plus grosse peut via le non règlement de ses sous-traitants, qui eux-mêmes du coup sont incapables de régler leurs propres prestataires... etc. Et tout l'édifice peut s'écrouler.

La société "phare" peut avoir des problèmes momentanés, que des sociétés d'affacturage jugeront rhédibitoires, notamment en période de crise.

C'est pour cette raison que j'ai avancé l'idée d'un cautionnement par l'Etat, qui évaluerait les risques de façon... disons-moins rigides qu'une institution privée, de certaines sociétés d'affacturage (qui sont d'ailleurs souvent des filiales de banques).

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 08 octobre 2009

Il y a un truc que je ne pige pas, c'est comment l'état s'est fait avoir par les banques. Elles ont bien négocié! Dès le départ elles savaient qu'elles allaient utiliser cette argent pour faire rapidement des profit, donc elles avaient théorisé de spéculer et non de faire du crédit....

Elles remboursent plus vite que prévu afin que cela leur coûte moins cher, c'est qu'elles ont rapidement fait des bénéfices :étaient-elles réellement dans le rouge?

Vu que l'état récupère pas de mal milliards qui auraient dû théoriquement servir à accorder des crédits aux entreprises, pourquoi ne s'en sert-il pas pour aider les TPE?

Écrit par : europium | jeudi, 08 octobre 2009

Le cautionnement Oséo existe pour les TPE qui recherchent des lignes de financement de 10 à 50K€, via la mobilisation des créances professionnelles :

www.jefinancemapme.com

Écrit par : modeloo | jeudi, 08 octobre 2009

La caisse de dépot et consignation cautionne déjà les actions de salariés de grands groupes à une certaine hauteur,l'idée de JF me parait donc intéressante.

Écrit par : Martine | jeudi, 08 octobre 2009

Bonjour,

Voici le seul et unique livre sur l'affacturage. Un must de rire dans ce monde de brute.

Affacturage Version 3eme Mi-Temps, des infos sur:
http://www.actu-cci.com/article/2851/
http://blog.derhins.com/confidence-expert/laffacturage-for-dummies/
http://www.cfo-news.com/Jean-Luc-Mordoh-MDH-factoring_a8884.html

Écrit par : Lucho | jeudi, 08 octobre 2009

@Lucho,
:) Merci.

Écrit par : Martine | jeudi, 08 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.