Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Projet éducatif des Républicains, pas si mal mais... | Page d'accueil | Les intentions de Bayrou »

jeudi, 14 avril 2016

Réfugiés : et si la France écoutait Marielle de Sarnez ?

Sur la question des filières d'immigration et des admissions de réfugiés, Marielle de Sarnez a une position constante (et de bon sens) depuis toujours (en tout cas, au moins depuis que je la connais).

C'est l'absence de filières sûres et légales qui provoque une flux de réfugiés dans des conditions effroyables sur le sol européen.

Ce que propose Marielle de Sarnez est simplement le bon sens : que l'Europe établisse des représentations partout où il y a des exils massifs et donc des demandes d'asile à prévoir. On construit des bureaux au Liban, en zone kurde en Syrie ou en Irak, en Turquie, bref, partout où il y a un grand nombre de candidats à l'émigration et on traite les dossiers sur place.

Si on est logique, on le fait tous ensembles, nous les Européens, à défaut, au moins ceux qui seront d'accord pour cette procédure. Et si on veut aider les réfugiés à vivre décemment, on organise des systèmes de sanitaires, de la distribution d'eau, et on recrute des gens valables parmi les réfugiés pour protéger les femmes (bon, tout cela, c'est moi qui l'ajoute à la proposition initiale de Marielle de Sarnez - et de l'ADLE et du MoDem qui la soutiennent).

L'Europe ne peut déléguer son droit d'asile aux pays qui l'entourent. Elle doit, au contraire, assumer son droit d'asile, l'harmoniser, réformer enfin Dublin, et gérer des voies d'accès légales et sûres pour les réfugiés syriens, comme l'a fait récemment le Canada par exemple.

Voilà, ça me paraît le moins.

14:24 Publié dans Europe, Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : réfugiés, sarnez, adle, modem |  Facebook | | |

Commentaires

C'est une fausse bonne idée si elle n'est pas associée à un action de relocalisation systématique des réfugiés. Ce n'est qu'une variante de l'idée que l'Europe doit accepter passivement les millions de migrants que l'ONU veut lui imposer alors même que son modèle de développement est à bout de souffle.

L'accueil ne peut qu'être associé à une volonté européenne de reconquête et de reconstruction des zones sources d'exil.
Sans cette action militaire et d'aide type plan marschal les trafics d'êtres humains continueront sans controle

Écrit par : vernizeau | jeudi, 14 avril 2016

@vernizeau
Qu'entendez-vous exactement par relocalisation ?

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 14 avril 2016

relocalisation?
ben , les renvoyer chez eux , ça paraît évident , non?
pas pour vous?
si vous voulez les garder , demandez nous , à nous les citoyens , proposez un referendum

surtout qu'on sait que les tueurs du batacloche étaient en partie constitués de ces "réfugiés" en clair , d'éléments de la 5ème colonne

Écrit par : kobus van cleef | vendredi, 15 avril 2016

Les commentaires sont fermés.