Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Si peu de bio, en France ? | Page d'accueil | Taxer les CDD l'idée géniale de Valls et Macron. Désespérants... »

mardi, 12 avril 2016

Boycotter les marques qui proposent des vêtements "islamiques" ? Absurde.

J'avoue avoir connu Élizabeth Badinter nettement mieux inspirée. Voyons : elle suggère de boycotter les marques de vêtements qui proposent des tenues islamiques, c'est à dire conformes aux canons des régimes intégristes et autoritaires. Je pense qu'Élizabeth Badinter fait une très grande erreur d'analyse.

Si la mode s'en mêle, particulièrement les créateurs, je peux lui garantir que ce ne sera pas le rigorisme qui va gagner...

Le principe moteur de la mode et des marques, c'est de toujours pousser à la singularité (en apparence, tout du moins) et pour cela, elles doivent tôt ou tard se démarquer. En réalité, si les religieux acceptent la venue des modes chez eux, en Iran, en Arabie Saoudite, ailleurs, ils creuseront leur tombe, et on ne peut que s'en réjouir.

François Bayrou, et je salue sa grande sagacité, s'est fait manifestement la même réflexion que moi, bien qu'en termes moins directs.

«Il y a des moments où j’ai l’impression qu'en Occident, nous ne regardons que nous-mêmes. Il y a des centaines de millions de femmes dans le monde qui vivent selon les coutumes qu’on appelle l'islam, ou islamique - je ne sais pas si les deux mots on le même sens. Elles vivent comme ça dans leurs sociétés à elles. Eh bien, que la mode s’y intéresse, comment voulez-vous que ça ne soit pas le cas ? Du fait que la mode s’y intéresse, peut-être y a-t-il une ouverture, une autre manière de voir les choses ? Quelque chose qui n’est plus seulement dans l’enfermement ? Moi, c’est une polémique que je ne comprends pas bien

Franchement, on ne saurait mieux dire.

Les marques ne sont pas irresponsables, elles sont futées et s'engouffrent dans le moindre espace de liberté pour faire leur commerce. Le mauvais signe, ce n'est pas quand la mode s'en mêle, c'est au contraire quand elle disparaît.

13:59 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : islam, mode, bayrou |  Facebook | | |

Commentaires

C'est une question de marketing de niche ethnique. En fait les vêtements 'islamistes' ne sont pas religieux mais ethniques. Et si Les créateurs tirent profit de la coquetterie des femmes en mettant l'accent sur leur spécificité ethnique. C'est normal. Si les femmes d'une certaine ethnie portent le foulard, les femmes d'une autre ethnie portent le chapeau sur la tête et le foulard autour de leur cou.les chapeaux se vendent mieux aux non musulmanes depuis que les foulards se vendent aux musulmanes. Donc on peut aussi bien se faire de l'argent en vendant des chapeaux aux femmes non musulmanes qui ont aussi le droit de se protéger du froid.Depuis que les musulmanes s'habillent en long, la mini jupe refait surface pour les 'desouche'. Tout cela permet de singulariser chaque groupe ethnique. Cela s'appelle les modes ethniques.

Écrit par : Astrid leroy | mardi, 12 avril 2016

Je trouve cette polémique inutile comme beaucoup d'autres......il y a un marché autant que les créateurs occidentaux s'y engouffrent sinon d'autres le feront.....

Écrit par : Europium | mardi, 12 avril 2016

La mode en Chine en ce moment... c'est d'avoir la peau la plus claire possible et les yeux débridés. Alors beaucoup de chinoises coquettes vont se baigner en se protégeant "intégralement du soleil". Y compris le visage !
http://www.huffingtonpost.fr/2015/07/27/chine-plages-facekini-fait-fureur_n_7878478.html

Un jour ça leur passera.
Comme à nous en France qui avons moins envie de bronzer qu'avant, tant le soleil est en effet néfaste pour la peau.

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 12 avril 2016

Les commentaires sont fermés.