Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un élu PS lyonnais a raison de refuser la gratuité des transports | Page d'accueil | Convier ou non le FN à la marche républicaine ? »

mercredi, 07 janvier 2015

Attentat à Charlie-Hebdo : le problème n'est pas l'Islam mais les cités

Je pense qu'on va encore se tromper de cible après l'affreux massacre qui a visé Charlie Hebdo. L'Islam va être pointé du doigt et on va demander des comptes aux Musulmans dans leur ensemble. On sait, maintenant, que le crime a été accompli par deux racailles des cités revenus de Syrie pour commettre leur forfait.

Le crime est épouvantable, mais le pire n'est pas là. Le pire, ce sont les réactions sur twitter ou sur facebook des jeunes des cités, originaires d'Afrique sub-saharienne ou du Maghreb. En fait, un nombre conséquent d'entre eux approuvent ou trouvent des circonstances atténuantes au crime. 

Le djihadisme se nourrit de la rencontre des facteurs suivants :

a) concentrations ethniques et sociales dans des zones d'habitation de type cités

b) impunité à peu près totale pour la racaille, et ce, jusque dans les prisons (il n'y a qu'à voir aux Baumettes). Merci le laxisme inouï de de la justice et des médias depuis plus de trente ans.

c) talibanisation des banlieues depuis 15 ans qui vise particulièrement les filles. La racaille se convertit à l'Islam pour redorer son blason, et entraîne dans son sillage tout son environnement, y compris des Catholiques ou laïcs, Africains ou Européens, qui finissent par adopter le discours et les opinions de la racaille. L'Islam sert de véhicule à cette talibanisation parce que de nombreux pays musulmans ont adopté une interprétation du Coran hystérique et intégriste. Mais cela aurait tout aussi bien pu être une autre religion si les circonstances avaient été différentes.

Les djihadistes viennent donc de notre pays et pas d'ailleurs. On peut souligner si l'on veut le rôle déstabilisateur du Qatar ou de l'Arabie Saoudite au sein de l'Islam, mais l'honnêteté commanderait de reconnaître que nous payons surtout nos errements depuis 40 ans : immigration incontrôlée, regroupements ethniques et sociaux, laxisme, absence de fermeté.

Les attentats en France ne sont pas une fatalité. En rétablissant la loi, la justice, en protégeant très fermement les filles dans les banlieues (et je ne parle pas de déclarations d'indignation sur les réseaux), en réformant les prisons (il faut les doter de moyens considérables), en réformant la justice tant du point de vue des lois (refondation du code pénal en associant les plus fortes peines aux crimes) que des magistrats (il faut peut-être affecter à la "circulation" les juges gauchistes qui se permettent des murs des cons où ils épinglent les pères de jeunes filles violées et tuées), on peut renverser la vapeur. Et, pour que toutes ces réformes aient un sens auprès de ceux qui les vivent, il faut aussi leur donner des perspectives.

C'est une politique de longue haleine, très éloignée de ce qu'ont fait droite et gauche, la première surfant sur les événements, la seconde bêlant à perdre haleine, depuis de nombreuses années.

On va me dire que j'instrumentalise ce qu'il vient de se produire. Eh bien non ! Ce que je dis, je le dis depuis longtemps. Je suis convaincu que le sort affreux de nos journalistes n'est pas un accident. C'est un enchaînement dont on aurait pu stopper la logique avec une véritable volonté. Aujourd'hui, tout le monde va s'indigner, mais qui va s'attaquer aux racines du mal ?

Commentaires

Je ne saurais mieux dire et moi aussi c'est quelque chose que je porte depuis une vingtaine années.

Écrit par : estelle92 | mercredi, 07 janvier 2015

Tu as raison en ce qui concerne la delinquance en banlieue, ou à force de vouloir acheter la paix sociale on a laissé s'installer des ghettos qui sont devenus des zones de non droit.
Quanr a etablir un lien entre cette delinquance ,la religion et cet attentat il y a un pas qu'il est, à mon sens, prématuré de franchir tant que l'on n'en connait pas les auteurs

Écrit par : paulo40 | mercredi, 07 janvier 2015

Vous allez voir :
Il va y avoir des #JeSuisCharlie sur tous les réseaux, des manifestations pour la République et la Démocratie, un grand bêlement collectif, et après, les choses reprendront leur cours habituel :-(

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 janvier 2015

Mais arrêtez donc. Il faut dissocier les hommes de leur livre. Si les hommes ne sont pas tous des sanguinaires qui n'auront de repos que le monde entièrement converti et les récalcitrants passés au fil de l'épée, leur livre en revanche est le centre de gravité qui crée tous les types que nous voyons passer à l'acte. Ouvrez donc un Coran bon sang !

Et que l'on ne vienne pas me dire qu'il y a des passages très cools avec les infidèles. ils ont été écrits à l'époque où l'islam était loin d'être en position de force, mais dès lors que la donne a changé, les versets abrogeants, appelant au massacre des infidèles, sont arrivés et définissent la position officielle de l'islam tel que l'a voulu leur prophète.

L'islam, c'est une formidable machine à décérébrer, qui en plus abolit les frontières au profit d'une solidarité religieuse. c'est ce qui fait que des types armés, préparant des attentats peuvent vivre tranquillement au milieu des autres, sûrs qu'ils ne seront jamais dénoncés. Ce qui s'est passé à chaque fois.

Écrit par : Koltchak91120 | mercredi, 07 janvier 2015

@koltchack
A titre personnel, je préfère le catholicisme que je crois supérieur à l'Islam, principalement grâce à Jésus de Nazareth. Mais dans cette histoire, la religion n'est qu'un prétexte. Vous parlez d'abolition des frontières, mais on sait que ceux qui ont massacré viennent de France. Moi, contrairement à vous, je crois que c'est un phénomène très local, parfaitement lié à notre politique.
Pour revenir à l'Islam, il y a un dérapage depuis 20 ans, et c'est un phénomène nouveau dans son histoire.
Si vous renvoyez le problème à la religion, vous tombez dans le panneau et vous ne parviendrez pas à éradiquer les vraies causes.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 janvier 2015

Interprétation délirante. "Cela aurait tout aussi bien pu être une autre religion", mon cul ! Si les racailles des banlieues utilisent l'islam, s'y convertissent et s'en revendiquent, c'est parce que cet islam connaît une croissance fanatique partout dans le monde, croissance encouragée en loucedé par les pétrodollars de pays arriérés autant qu'ils sont friqués. C'est parce que des millions de personnes qui barbotent dans la misère et l'arriération sociale se consolent avec le souvenir fantasmé d'une grandeur passée depuis trois ou quatre siècles, et remplacée par une décadence accablante face à un Occident qui ne cesse de porter le monde à bouts de bras - pour le meilleur et pour le pire.

Les dessinateurs de CH ont été assassinés par des petites frappes françaises d'origine maghrébine, mais parce qu'ils avaient relayé des caricatures qui ont généré émeutes et exactions dans de nombreux pays du Moyen-Orient ou de l'Asie à cause de l'islam. Et ces caricatures ont été dessinées en réaction à l'obscurantisme, à l'arriération et la barbarie qui sont aujourd'hui, hélas, le visage de l'islam dans la plupart des pays du monde. Raconter que la relation entre l'islamet l'assassinat des dessinateurs n'est qu'un hasard, c'est de l'angélisme ou de la sottise.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 07 janvier 2015

Mais je n'ai pas dit le contraire, Christian ! En d'autres circonstances (autre pays, autre époque) ç'aurait pu être une autre religion. En ce début de XXIème siècle, c'est en effet l'Islam pour toutes les raisons que vous venez d'évoquer...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 janvier 2015

Et à qui profite le crime?

Écrit par : Pas Convaincu | jeudi, 08 janvier 2015

trois ans après... à mi-mandat... la question ne se pose pas si les suspects sont musulmans, ils sont coupables... "on sait maintenant"...

Triste France...

Écrit par : Pas convaincu | jeudi, 08 janvier 2015

De quand date la dernière caricature de Marine Lepen?

Écrit par : Pas convaincu | jeudi, 08 janvier 2015

les deux terroristes présumés sont des parisiens. Des gens qu'on a peut etre croisé dans le métro, aux Halles ou vers le canal st Martin.

Arretons de parler d'immigration la où cela n'a pas lieu d'etre.

Écrit par : Le Parisien Libéral | jeudi, 08 janvier 2015

Vous êtes bien mignon Parisien Libéral, mais ces types qui agissent pour le compte d'une organisation étrangère ne sauraient être Français. Bien sûr, ils ont des papiers, mais s'il suffisait d'une carte d'identité pour être Français, ça se saurait. Tout comme Richard Millet, j'affirme qu'un Français ne peut pas s'appeler Mohamed. J'ai grandi à Paris avec des africains de mon âge qui portaient tous des prénoms français, idem pour des des asiatiques. Vous ne verrez jamais un musulman porter un prénom français, sauf s'il s'agit d'un converti qui cherche à s'assimiler.

Écrit par : Koltchak91120 | jeudi, 08 janvier 2015

La faute aux tecis ?
Zetes certain ?
Vraiment ?
J'aurais plutôt dit la fautasarko
Ou alors la fautoeffehene
Ou encore la fautaouallestrite

Les tecis vivent en paix, merde, tant qu'on coupe pas les paraboles et le 'ternet, hein, venez pas les faire iech, continuez à vous pignoler sur l'exclusion, le ouacisme et toute la lyre

Comme dit morsay, grand représentant des tecis "regarde, ici on dubizness, oui du bizness ! Cahuzac est un branleur qui s'est fait pecho, moi je gard' la thun', la maille, le flouz"

Écrit par : kobus van cleef | vendredi, 09 janvier 2015

Tres bien dit !! Je partage de suite sur FB !!!

Écrit par : Koala indigné | vendredi, 09 janvier 2015

L'Islam ne peut faire l'économie de son aggiornamento :
http://www.marianne.net/Lettre-ouverte-au-monde-musulman_a241765.html

Écrit par : granit | samedi, 10 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.