Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le protectionnisme est l'enjeu principal des Européennes | Page d'accueil | UDI/MoDem comment capitaliser sur leur popularité ? »

mercredi, 30 avril 2014

Mutualiser les dettes : une arnaque ?

Même si officiellement, l'idées d'eurobonds a le vent en poupe au sein de l'Alternative, ou, au moins du MoDem, je me montre de plus en plus sceptique.

Il y a un problème de fond : nous demandons aux autres peuples européens d'être solidaires des excès des plus dépensiers, et ce alors qu'ils continuent à emprunter pour dépenser toujours plus. Et quand je dis ça, je compte la France dans le lot.

L'euro, c'est bien sympa, mais il finira par succomber à l'inconséquence des paniers percés. Il faut remettre les choses à leur place : c'est assez insupportable de voir accusés les pays du nord ou l'Allemagne de manquer de solidarité simplement parce qu'ils ont une gestion plus rigoureuse que l'Espagne, la Grèce, l'Italie ou la France.

Ces pays ont fait déjà beaucoup d'efforts pour des problèmes qui ne sont pas les leurs. Trop facile de dépenser et de demander ensuite la couverture de pays plus sérieux pour pouvoir continuer à dépenser plus que ce que l'on gagne.

Que l'on réfléchisse un peu : que se passerait-il à votre avis, dans une famille, si un cousin ou même un frère ou une soeur se comportait ainsi ? Cela se passerait mal et même les parents les plus proches finiraient par cesser de prêter au plus prodigue, d'autant plus généreux que l'argent ne serait pas le sien.

Les eurobonds, c'est se donner une nouvelle facilité pour continuer à dépenser encore plus l'argent que l'on n'a pas. Si on ne veut pas avoir de soucis avec les taux d'emprunt, c'est très simple, il suffit de présenter un budget en équilibre et le problème est réglé.

C'est à chaque pays de réfléchir à ses dépenses. Le principe général qui consiste à faire toujours payer à certains les dépenses des autres commence à bien faire, et ce que je dis pour les États vaut aussi pour les individus et les impôts.

Tenez, par exemple : il paraît que la fonction publique territoriale a trouvé moyen d'embaucher 31 000 fonctionnaires supplémentaires ces dernières années. Nous en avons les moyens ? Ou même seulement la nécessité ?

J'ai une idée simple : finie la redistribution via l'État. Que chaque commune finance ses dépenses avec ses seuls revenus, c'est à dire les impôts qu'elle perçoit et, tant qu'à faire, l'interdiction de contracter la moindre dette. Plus de dotation de l'État. L'impôt au plus proche, rien de mieux que la proximité.

Je suis certain que nombre d'édiles commenceraient à y réfléchir à deux fois avant de préparer de nouvelles et somptuaires dépenses.

16:45 Publié dans Economie, Europe | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : dette, budget, eurobonds |  Facebook | | |

Commentaires

Excellents billet et réponse à Serge, club jade, nouvelle d, Spinémachin etc. ;)
Sur ce, je retourne dormir.

Écrit par : Martine | mercredi, 30 avril 2014

Si on ne veut pas avoir de soucis avec les taux d'emprunt, c'est très simple, il suffit de présenter un budget en équilibre et le problème est réglé.
L'hérétique président!

Écrit par : michel | jeudi, 01 mai 2014

l'idée des Eurobonds n'est pas pas une mauvaise idée en soi si ceux qui sont les plus forts(les fourmis) prennent le pouvoir pour indiquer au plus faibles (les cigales)la marche a suivre en négociant des contre-parties... ce qui serait logique!!!!!

l'UE doit être solidaire, c'est son intérêt a moyen, court et long terme car les économies émergentes vont vouloir imposer leurs règles face a cette vieille Europe qui se meurt... et ces USA qui voit la chine devenir cette année la première économie du monde, dépassant ces USA qui détenaient la première place depuis les années 1875....

le monde bouge de façon impressionnante et il est nécessaire de raisonner au futur plutôt que de défendre des idéologies passéistes.......

Écrit par : Europium | jeudi, 01 mai 2014

L'eurobond n'est légitime que lorsqu'il s'agit de couvrir le financement d'infrastructures transnationales comme un canal (Seine-Nord), une LGV (Lyon-Turin) etc.
En exiger pour couvrir des dépenses de fonctionnement excédentaires est une escroquerie. Mais on sait de longtemps que nous sommes gouvernés par des escrocs.

Écrit par : Catoneo | jeudi, 01 mai 2014

Assez d'accord avec le billet et les deux premières phrases de Catoneo ! Je me permets de mettre un lien vers un billet un peu ancien sur le sujet : http://demsf.free.fr/index.php?post/2011/08/21/euro-obligations-bonne-idee

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 01 mai 2014

@Fred,
Merci d'etre passé, bien sur que je ne peux qu'etre d'accord avec Catoneo, vous savez bien^^^ ;)
L' héré, doit essayer de me réveiller, je suppose, mais la météo me suggère plutôt de rester sous la couette. Il aurait du se réveiller quand il était encore temps...

Écrit par : Martine | jeudi, 01 mai 2014

Les commentaires sont fermés.