Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marine, ça urge ? | Page d'accueil | Pau, c'est très casse-gueule pour Bayrou »

dimanche, 20 octobre 2013

Choses minables lues à propos de Leonarda

D'une certaine manière l'affaire Leonarda a un effet cathartique inversé : elle permet d'ouvrir les fosses septiques partout où elles étaient fermées.

Que la famille de Leonarda soit devenue difficilement défendable, c'est un fait et je l'ai écrit. Cela ne justifie en aucun cas le tombereau d'ordures qui tombe sur la jeune fille. Ok, elle était absentéiste dans son collège, ok elle a du mendier deux ou trois fois (sans doute sur l'inspiration de son père ou de sa mère) mais cela n'en fait pas une criminelle pour autant.

Je continue à lire l'Didier (faut toujours se tenir au courant de ce qu'écrit la réacosphère) : il aurait mieux fait de laisser sa plume de côté ce jour-là. Pourquoi ? Parce qu'en arriver à écrire  «de toute façon, elle ne doit pas être une meilleure mère que le père n'est un bon père, sinon il y a beau temps qu'ils auraient mis leur boudin au régime et lui aurait payé une séance d'épilation des sourcils avec l'argent de la mendicité rapporté par les plus petits» c'est quand même tomber particulièrement bas.

Bordel, faut se calmer l'Didier (et les autres qui approuvent), c'est une adolescente de 15 ans, rien d'autre. Une cible un peu facile, non ? Même pas honte, en plus, je parie.

Jusqu'à nouvel ordre, on peut encore espérer que cela ne soit pas la perfection physique qui devienne un critère d'éligibilité à la nationalité française faute de quoi une quantité conséquente de réacs risquent de jarreter en même temps que notre jeune Rom. 

Bon, je me doute que le monde merveilleux (oserais-je dire le grand lebensraum sans me prendre une volée de points Godwin ?) de mes tovaritchi reacovitchi est un gigantesque défilé de mode, mais jusqu'à nouvel ordre, notre société n'en est pas encore là (encore que...suffit de considérer le jeunisme ambiant et les invitations consuméristes à se faire plantureuse et anorexique pour se dire qu'on en est pas si loin...).

NDLR : caramba ! A chaque billet je me dis que je vais passer à autre chose mais je lis une nouvelle crétinerie qui m'oblige à réagir.

13:31 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : leonarda, beauté |  Facebook | | |

Commentaires

Je suis d'accord. D'une manière générale, j'ai plus beaucoup plus de considération pour cette famille habituée aux arnaques, trafics en tous genres que pour le PS et certaines associations qui instrumentalisent la pauvreté à des fins politiques.
Pour ces derniers je n'ai que du mépris.

Écrit par : Vlad | dimanche, 20 octobre 2013

Salut Vlad
On peut renvoyer des gens sans pour autant verser dans la haine, surtout quand il s'agit de jeunes filles dont la faute ne va pas au-delà de l'absentéisme scolaire.
Comme le dit Bayrou, cette famille a abusé de l'asile politique, elle est renvoyée et basta. Pas besoin d'épiloguer sur le physique de la jeune fille. Ça, c'est vraiment bas. Et puis je n'aime pas l'acharnement de manière générale.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 20 octobre 2013

Cette affaire, ou plutôt son traitement politico-médiatique, illustre plutôt bien l'état actuel de notre société, déboussolée, grevée par ses contradictions... Avec parfois du n'importe quoi, de la hâte, du manque de réflexion, même au sommet de l'État, et un faisceau projecteur pointé sur un cas particulier qui lui-même risque de faire régresser les considérations sur une question politiquement, philosophiquement et humainement problématique, dans le contexte que l'on sait...
Tout cela est fort déprimant.

Écrit par : Mairon | dimanche, 20 octobre 2013

Oups, cliqué trop vite. Evidemment je suis d'accord avec l'hérétique en ce qui concerne la sottise, l'absurdité et le côté malsain de certains commentaires qui dépassent l'entendement. On ne devrait même pas avoir besoin de l'écrire, mais j'ai l'impression que les cerveaux se détraquant de plus en plus (peut-être le rapport sur les ondes wifi etc. est-il un gros mensonge, et qu'en réalité elles font devenir tout le monde zigoto, ce qui expliquerait bien la situation), il n'est pas si mauvais que cela de soutenir les rappels à la raison, voire à la simple décence. ;)

Écrit par : Mairon | dimanche, 20 octobre 2013

Bonjour Mairon
En fait, j'ai au départ approuvé la décision de Hollande mais je me suis rendu compte après coup que j'avais eu tort. Elle est complètement illogique.
Oui les cerveaux se détraquent en ce moment : un vent très mauvais souffle sur la France. Le FN n'en est d'ailleurs pas la cause mais la conséquence.
Je suis effaré par ce que je lis depuis quelque temps.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 20 octobre 2013

En effet l'hérétique. Pour la proposition d'Hollande, oui, au final, c'est une erreur, et même un exemple de cruauté -involontaire- au fond (cela a dû paraître intelligent sur le moment, et "il fallait qu'Hollande intervînt", n'est-ce pas, mais au fond c'était manquer l'évidence)...

Tiens, je viens de lire ces propos de Bayrou :
http://www.lejdd.fr/Politique/Depeches/L-affaire-Leonarda-c-est-destructeur-pour-cette-jeune-fille-aussi-Bayrou-634781
C'est là aussi un thème important. On peut repenser à d'autres phénomènes de ces derniers temps, semblables ou dissemblables (le bijoutier de Nice, par exemple), mais qui soulèvent les mêmes interrogations. Notamment lorsque les gens finissent par juger à l'emporte-pièce, oublient la réflexion, ou n'en ont pas de profonde, ou pire, renvoient cela au tragique "de toute façon je vais voter FN et ça va changer". Heureusement qu'il y a des personnes qui discutent cela de manière plus informée et en pesant leurs propos (et surtout en montrant qu'un avis évolue justement dans ces conditions). ;)

Bonne journée l'hérétique.

Écrit par : Mairon | dimanche, 20 octobre 2013

http://desmotsgrattent.blogspot.be/2013/10/handignee.html

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 20 octobre 2013

Les propos que vous dénoncez sont évidemment condamnables. Cela dit, c'est peut-être le côté face d'un côté pile constitué par les outrances et les excès inverses, abondamment servis pendant plusieurs jours par les défenseurs - manipulateurs ou manipulés - de cette gamine et de sa famille. D'un côté, la gamine était présentée comme une sorte de croisement de Cosette, du Petit Chose et de la Petite marchande d'allumettes ; de l'autre, une fois la vérité connue, elle est vouée aux gémonies. C'est bien la preuve qu'elle a cessé, dans l'esprit de beaucoup, d'être une personne pour devenir un symbole, le symbole de quelque chose de défendable ou d'haïssable. Pour mieux cerner le mécanisme, on pourra lire ou relire les "Mythologies" de Roland Barthes, qui montrait déjà ce même mécanisme à l'oeuvre dans les années 60...

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 20 octobre 2013

@Christian
Certes, mais dans ce cas, c'est aux logographes qu'il faut s'en prendre, pas à la jeune fille. Dire qu'elle a été présentée comme Cosette ou la petite marchande d'allumettes est excessif. En revanche, j'ai lu des choses haïssables sur elle, entre autres celle que j'évoque dans ce billet mais il y en a d'autres ailleurs.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 20 octobre 2013

Le billet de Didier G a été publié suite à intervention chez Homer^^^.
Ceci dit, le père Christian n'insulte pas peut-être chez vous et ailleurs et ceci depuis des années? Jamais de la vie, huum n'est-ce pas?

Écrit par : Martine | dimanche, 20 octobre 2013

"Elève studieuse", "jeune fille appliquée", "victime d'une rafle", "arrachée à son école"... Je ne sais pas ce qu'il vous faut.


Sinon, il semblerait qu'après une longue et reposante absence la folle soit sortie de son congélateur. On n'est jamais tranquille.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 20 octobre 2013

@Christian
Ce n'est pas ce qu'a dit la presse mais ce que rapportaient certaines associations.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 21 octobre 2013

Ai-je dit le contraire ? Je n'ai jamais parlé de la presse, mais (je me cite) "des défenseurs - manipulateurs ou manipulés - de cette gamine et de sa famille". Ces gens des associations et des groupuscules gauchistes étaient les symétriques de ceux dont vous dénoncez (à juste titre) les commentaires baveux. C'est ce que j'appelais les côtés pile et face d'une même monnaie.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 21 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.