« Le recrutement des enseignants tourne à la catastrophe... | Page d'accueil | L'Europe sans les Britanniques est-ce encore l'Europe ? »

mardi, 22 janvier 2013

Rythmes scolaires : Bayrou devrait se poser quelques questions...

Il est rare que je m'oppose radicalement à Bayrou sur les idées, mais aujourd'hui, clairement, je ne saurais en aucun cas le suivre quant à ses assertions.

Contrairement à ce qu'il dit la réforme voulue par Peillon n'est pas un retour à la situation antérieure. Moi, je suis Parisien et je sais tout de même de quoi je parle. Auparavant, les écoliers venaient en classe en alternance 4 ou 5 jours par semaines. Un samedi sur deux était consacré à l'animation pédagogique pour les enseignants ou pour la réception des parents, l'autre à la classe.

Là, il s'agit d'envoyer les enfants à l'école tous les mercredis et pour les enseignants, leurs animations pédagogiques se dérouleront les mercredis après-midi. Ils sont perdants sur tous les fronts.

Peillon et Delanoë qui n'a de préoccupation que sa clientèle boboïsée et/ou fonctionnarisée ont déplacé le curseur au mercredi. Plus de coupure dans la semaine pour les enfants alors qu'ils fatiguent, particulièrement en hiver. Je ne sais pas d'où les chronobiologiconnards tirent leurs abracabantesques études mais moi, je ne crois que ce que je vois, comme l'aristotélicien Thomas d'Aquin, et je constate que mes enfants sont fatigués en milieu de semaine. Et je ne suis pas seul à faire ce constat. Sondées il y a un an, 55% des familles étaient d'ailleurs opposées à cette modification. Après, il y a aussi celles qui escomptent user de l'école pour remplacer garderies et centres périscolaires car l'école, elle, est gratuite. Si ces familles ont des problèmes de garde, elles doivent faire pression sur leurs municipalités pour obtenir davantage de moyens dans ce domaine, pas faire peser sur l'école et sur toutes les autres familles leurs tracas.

Moins d'heures de cours dans la journée, c'est du pipeau. L'argument de Bayrou ne tient pas. Dans la réalité, les enfants repartiront aux mêmes heures des écoles. L'argument ne tient pas.

Au passage, à Paris, Delanoë escompte bien réaliser de jolies économies sur le dos des enseignants car il va économiser le mercredi matin en animation périscolaire et il n'est pas question d'en ajouter à partir de 16h00.

Bayrou accuse ni plus ni moins les 90% d'enseignants qui sont furieux de conservatisme. Je n'ai pas été habitué à un telle légèreté de cet homme. 90% c'est une somme. Ce n'est pas un quart, un demi, c'est une majorité écrasante. Je l'invite à prendre connaissance des véritables causes de cette grève. Contrairement à nombre d'individus qui se croient malins, j'ai pris le temps de discuter avec les instituteurs et institutrices de mes enfants...

J'ai bien noté que le programme du MoDem comportait les mêmes billevisées que celui des Socialistes et de la droite, tous d'accord pour marcher dans les pas des dernières pédagogolâtries en cours. Il est drôlatique au possible de voir SOS Éducation emboîter le pas avec entrain aux pédagogols sur le sujet. Je les observe à jouer les parangons de vertu depuis plusieurs années. Dans la réalité, ils sont comme les autres s'ils ne sont pires.

Je ne comprends pas que Bayrou, comme tant d'autre, s'obstine à vouloir agir sur la forme. On a procédé depuis 40 ans à toutes sortes de moutures et de boutures plus folles et contradictoires les unes que les autres dans l'Éducation Nationale sans jamais infléchir le cours de son déclin.

Bref, quant il y a 90% d'enseignants qui se mettent en grève, surtout dans une académie comme celle de Paris qui est de moeurs plutôt tranquilles dans ce domaine, il y a tout de même anguille sous roche, non ? 90% de cons, ça fait beaucoup pour une seule profession et autant de gens...Bayrou devrait méditer là-dessus. A bon entendeur, salut...

18:36 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : bayrou, école, rythmes scolaires | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour l'Hérétique...
Il y a quelques paramètres que tu négliges dans ton analyse :
1/ Tu ne parles que de la situation de Paris... Qui, au sein de l'éducation nationale, est quand même une particularité et non pas un cas général. Les enseignants y ont des droits qu'ils n'ont pas ailleurs et sont bien plus conservateurs qu'ailleurs.
Pourquoi crois-tu que la grêve d'aujourd'hui ne concernait que Paris ?
90% des enseignants de Paris ne représentent pas la moitié, ni même le quart des enseignants de France...

2/ Bien sûr que tes enfants sont fatigués en milieu de semaine... C'est pour cela que les chronobiologistes préconisent plutôt l'école le samedi matin. Mais cela soulèverait évidemment d'autres problèmes...

Ceci dit, je suis d'accord avec toi pour dire que "moins d'heures à l'école", c'est du pipeau : Pour beaucoup d'enfants, ce sera toujours de 8h30 ou 9h à 16h30 ou 18h à l'école. Moins d'heures de cours n'aura donc pas d'effet sur leur fatigue.
Pour être efficace, il faudrait permettre aux enfants de rentrer chez eux, c'est à dire qu'il faudrait changer la société toute entière. Mais est-ce possible ? D'ailleurs, est-ce souhaitable ?

Écrit par : Matthieu | mardi, 22 janvier 2013

"On a procédé depuis 40 ans à toutes sortes de moutures et de boutures plus folles et contradictoires les unes que les autres dans l'Éducation Nationale sans jamais infléchir le cours de son déclin."

Euh... Bayrou n'a pas été ministre de l'Education ou queq'chose du genre, au cours des quarante dernières années ?

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 22 janvier 2013

Que faire dans un système où on mélange tout, intérêt des élèves, intérêt des parents, intérêt des enseignants? Que faire dans un système de fonctionnariat qui a ses propres "diplômes", qui n'en sont pas de vrais en fait (puisque sauf erreur de ma part, le Capes se perd au bout de quelques années d'inactivité) et qui ne sont même pas spécifiques puisqu'il n'y a que du théorique derrière? Faut-il être BAC+5 pour enseigner au collège, comme tu l'indiquais fort justement dans un de tes billets précédents, ou ce qui serait plus raisonnable, à partir d'un bon niveau théorique, ne vaudrait-il pas mieux dispenser une bonne formation pratique aux futurs enseignants?

Est-il normal de dire à des gens qui se sont emmerdés à décrocher un Capes qui n'est reconnu que dans la fonction publique, vous serez nommés à tel endroit et point barre et en plus vous serez payés peanuts? Est-il normal que pour deux concours aux épreuves identiques, le CAPES et le CAFEP, l'un des lauréat ne pourra enseigner que dans l'enseignement public et l'autre que dans l'enseignement privé sous contrat? On marche complètement sur la tête de toute façon...

L'E.N doit clairement être réformée en profondeur. Et ce n'est pas V. Peillon qui le fera.

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 22 janvier 2013

J'ai oublié de conclure: à système merdique, grève parisianniste merdique pour tout et n'importe quoi...

Je suis en effet personnellement persuadé que les vraies causes vont bien au-delà de ce qui est avancé. Faisons du travail d'enseignant un travail comme un autre, qui mérite formation, mais qui ne soit pas à la fois un refuge et une prison pour ceux qui sont fans de la fonction publique. Je suis bien conscient qu'en écrivant cela, je vais heurter certains conservatismes...

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 22 janvier 2013

Pour ce qui me concerne, je suis enseignant depuis trois ans dans un établissement privé hors contrat. J'ai d'abord assuré des cours de marketing et de management en terminale STG, puis en terminale et première. Avec une expérience professionnelle de plus de vingt ans dans le domaine et certaines qualités pédagogiques, j'ai pu le faire sans grande difficultés. Au passage, cela m'a permis d'apprécier l'inanité des programmes, conçus dans des ministères par des gens qui n'ont aucune expérience pratique des matières dont ils établissent lesdits programmes... Et depuis cette année, je suis également prof de Français en première, sans autre qualification que des connaissances littéraires que je crois, sans fausse modestie, assez supérieures à celles d'un prof de français moyen.

Et jamais, au grand jamais, je n'envisagerai de devenir prof dans la fonction publique.

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 22 janvier 2013

Dslée l' héré,
Vous auriez du et savoir décrypter: et etre présent en commission éduc, plutot que sur les forums eco...

Écrit par : Martine | mardi, 22 janvier 2013

Bonsoir Christian
Vous omettez juste de préciser que vous avez le diplôme d'HEC soit le diplôme le plus reconnu d'Europe pour les écoles commerciales et assimilées.
@martine
Bah, même si j'avais été là, je n'aurais rien empêché.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 22 janvier 2013

Bah...Vous ai appelé en vain ici meme.
J'aurai eu plaisir à vous y voir présent.

Écrit par : Martine | mardi, 22 janvier 2013

C'est vrai... Mais est-ce que ça suffirait à faire de moi un bon prof de terminale ? En fait, je m'appuie infiniment plus sur mon expérience concrète et ma capacité à "traduire" le quotidien en termes marketing (exemples concrets de pubs, de lancements de produits, de réussites ou d'échecs...) que sur un savoir livresque.

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 22 janvier 2013

@L'héré,
Le diplome HEC, ne représente plus grand-chose...En vérité, fut le cas autrefois pour la génération précédant la mienne.

Écrit par : Martine | mardi, 22 janvier 2013

@L'héré,
Merci de ne pas chercher à me vendre le Ch.R, il faudrait me comprendre un peu^^^.

Écrit par : Martine | mardi, 22 janvier 2013

Tiens... Voilà que la foldingue vire nombriliste à présent : elle s'imagine que chaque avis ou commentaire est un message à elle spécialement adressé. Et en prime, elle s'institue experte ès-grandes écoles, elle qui ne connaît de l'enseignement post-bac français que les présentations de malades auxquelles elle a pu participer à Charenton ou à Sainte-Anne en tant que vedette du jour. Sans compter que, d'après mes infos, à la génération précédant la sienne, on venait juste de gagner la guerre de 14 et HEC n'était même pas en projet...

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 23 janvier 2013

Pov' garcon, frustré de ne pas avoir mon arbre généalogique en plus de pensées pertinantes.

Écrit par : Martine | mercredi, 23 janvier 2013

Allez, je suis moqueur : quand le père de Martine est revenu de Verdun, HEC existait déjà depuis une trentaine d'années. ;-)

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 23 janvier 2013

Pour les curieux qui voudraient en savoir plus sur l'arbre généalogique de la pauvre folle, ils en trouveront tous les détails dans "Les Rougon-Macquart", d'Emile Zola, aux rubriques "L'Assommoir" et "La Bête humaine"...

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 23 janvier 2013

Les lecteurs "z'importants et z'inluents" savent et n'ont rien à faire de vos moqueries.

Écrit par : Martine | mercredi, 23 janvier 2013

Essayez donc meetic ailleurs Christian! Normal en tant que divorcé de tenter sa chance, mais en tant que jeune veuve, vous dis "m" et vous "em", c'est: niet!
La comprends d'ailleurs votre ex, certainement mieux pour elle, qu'elle ait mis les voiles!

Écrit par : Martine | mercredi, 23 janvier 2013

Ceux qui ont suivi ce blog, savent que mon époux est décédé un 23 Janvier en afrique...

Écrit par : Martine | mercredi, 23 janvier 2013

Martine, aucun commentateur de ce blog n'est responsable de la mort de votre époux.

Tout le monde a eu, a ou aura ses drames personnels.

Pas la peine d'en vouloir à la Terre entière pour autant.

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 23 janvier 2013

Merci pour votre article qui me plaît beaucoup.

Écrit par : avigueur | mercredi, 23 janvier 2013

oups c'est chaud sur ton blog. Revenons à ton article : tous les petits Belges vont à l'école le mercredi matin et c'est très bien.

Il faudrait évidemment voir que ce soit bien préparé, et que ces heures soient bien organisées, les plaintes que j'ai entendues étaient beaucoup sur ces questions.

(En plus, en Belgique on n'a qu'une semaine de vacances à la Toussaint et à Carnaval).

Mais il faut dire qu'en France, c'est un pays de fainéants qui bossent 35h par semaine quand ils ne font pas grève : normal que leurs enfants doivent avoir des rythmes allégés aussi...

Non, je rigole, chez nous les cours en primaire finissent à 15h15, (12h15 le mercredi) après il y a l'étude pour ceux qui veulent...

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 23 janvier 2013

luciole
Je ne vois pas en quoi c'est bien, primo, et secundo terminer vraiment à 15h15 ce n'est pas finir à 16h00.
Enfin, que je sache, le système belge n'est pas non plus la panacée universelle.
Au final, peu importe ce qui se fait ailleurs : cette histoire de rythmes est une parfaite poudre aux yeux. Et là, pour la circonstance, elle va épuiser les enfants. En tout cas, les miens et ceux de plusieurs autres parents.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 23 janvier 2013

Justement c'est ce que j'explique : comme ils finissent à 15h15, ils ne sont pas épuisés de venir aussi le mercredi.

C'est bien car ça évite aux mères qui travaillent d'avoir à sacrifier des heures de travail et donc de salaire (c'est encore trop rarement le père qui s'y colle).

Ce n'est pas la panacée mais juste un exemple où les enfants vont à l'école le mercredi et ne sont pas épuisés.

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 23 janvier 2013

Aie aie aie... La folle se croit l'objet de mes assiduités, à présent ! Ce n'est plus Zola, c'est Molière, version Bélise dans "Les Femmes savantes". Et, sans complexe, elle se prétend "jeune veuve"... Un véritable appel d'offres.

Pauvre chose... Ayons néanmoins une pensée émue pour elle, en ce triste anniversaire.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 23 janvier 2013

Bien d'accord avec toi l'Hérétique. Dommage que Bayrou joue ce jeu. Il a d'ailleurs donné du grain à moudre à la chronique "le vrai du faux" sur France Info, qui enchaîne avec un reportage vantant les essais réussis de semaine à 4,5 jours.
L'absence de pensée - et de "penser" - sur les domaines de l'éducation et de la recherche est une catastrophe dont nous ne nous relèverons pas.

Écrit par : Pierre67 | mercredi, 23 janvier 2013

@Pierre : De toute manière, Bayrou en 2012, contrairement à 2007, n'avait pas de programme, ce qui explique d'ailleurs son effondrement au 1er tour.

C'est valable pour l'éducation et pratiquement tout le reste, mis à part 2-3 détails.

Les associations handicap qu'il a carrément envoyé ballader ont été fortement choquées. Jeter comme cela un Français sur 4 (chiffres INSEE) traduit bien hélas un sentiment de toute-puissance qui n'est ni plus ni moins qu'un pétage de plombs cataclysmique.

Quel dommage qu'il ait ainsi bousillé le centre... Pour bien faire il faudrait que l'UDI ne soit pas une construction visant à assurer des postes à des vieux pros de la politiques contre une alliance stratégique plutôt qu'à proposer un véritable projet de société... Sur cette question, pour ma part, je serai fixée avant le printemps. En attendant, je me garderais de tout optimisme...

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 23 janvier 2013

LA MAUVAISE EDUCATION :

http://en-rase-campagne.over-blog.com/article-la-mauvaise-education-106225092.html

Écrit par : Carbone 12 | mercredi, 23 janvier 2013

@L' héré,
J'ai deux enfants l'un et lève-tot, l'autre est lève-tard, et ce depuis pichouns...
Meme les chrono-biologistes ne sont pas d'accords sur le bienfait du mercredi matin, certains disent que mieux l'après-midi, mais il est vrai que cela pourrait perturber l'organisation des différents clubs sportifs artistiques & co ^^^ Hum? ;))
Ayez confiance en un certain Pierre, moi, j'ai confiance en lui.

Écrit par : Martine | jeudi, 24 janvier 2013

Sinon l'héré,
" De toute manière, Bayrou en 2012, contrairement à 2007, n'avait pas de programme, ce qui explique d'ailleurs son effondrement au 1er tour."
Analyse qui appartient à son auteur mais qui n'est pas la mienne.
En forum éduc, certaines assos handicaps étaient bel et bien présentes.

Écrit par : Martine | jeudi, 24 janvier 2013

Oui elles étaient bien présentes les assos dans les forums je suis bien placée pour le savoir...

Je ne parle pas des commissions éducation, handicap ou autres qui étaient là pour attirer le chaland, je parle du programme de Bayrou.

Qui n'a rien gardé de ces commissions... Et même défait le programme de V. Fayet qui avait osé reprendre les suggestions des assos, défait cela en catimini avec son conseiller AXA pour proposer un programme, celui que Sarko n'avait pas osé soutenir par peur de passer pour un valet du grand capital et qui viendra sans doute très bientôt : l'obligation de cotiser à une assurance privée pour la dépendance. C'est dans l'air et ça va venir. Mais la droite n'aurait jamais pu l'imposer.

Nous laisserons donc les autres achever le boulot :)

Écrit par : luciolebrune | jeudi, 24 janvier 2013

@luciole,
Dslée, pour les commissions cela dépend desquelles, mais en ce qui concerne celle de l'éduc, bien sur que certaines choses plus terre à terre sont passées.
Bien le bonsoir de la dame "pipi".

Écrit par : Martine | jeudi, 24 janvier 2013

Dslée Luciole,
Ces assos n'étaient pas présentes de votre fait.

Écrit par : Martine | jeudi, 24 janvier 2013

ah ben tout s'explique : la commission éducation n'a jamais entendu parler de cette mesure dont on lui a mis la responsabilité sur le dos :
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/03/27/francois-bayrou-pris-en-defaut-sur-une-mesure-de-son-programme_1676553_1471069.html

Maintenant, je comprends si c'est la Martine qui a soufflé le programme...

"La femme qui murmurait à l'oreille de Bayrou" on comprend maintenant pourquoi il a pété les plombs et pourquoi moi et Christian ce soir on est pétés de rire... (s'il nous lit ce soir)

Entre la Martine et le conseiller AXA, y'a pas à dire, je comprends maintenant la logique du programme...

Quel dommage que le taulier de ce blog n'ait pas eu plus d'influence... Finalement qui se ressemble s'assemble : Bayrou a préféré Martine et le conseiller AXA à nos lumières

Tout s'explique !!! les scores aussi

Écrit par : luciolebrune | jeudi, 24 janvier 2013

Oups, sinon c'est koaa cette coallition débile? Qui a su prouver son "humanisme"? :o)))

Écrit par : Martine | jeudi, 24 janvier 2013

Bayrou avait un programme en 2012? En 2007, je l'ai vu, mais en 2012 mince alors j'ai dû le rater. Et apparemment je n'ai pas été le seul. Deux mois de plus de campagne et il finissait avec un score négatif.

Écrit par : JF le démocrate | vendredi, 25 janvier 2013

lol!

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 25 janvier 2013

@ L'Héré

Au fait, je ne sais pas si c'est un gag ou si vous êtes sincère mais, quand on dit : "Je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois", il ne s'agit pas du père de l'Eglise Saint Thomas d'Aquin mais de Saint Thomas, disciple du Christ et qui refusa de croire à la résurrection, disant : "Tant que je ne l'aurai pas vu de mes yeux, je ne le croirai pas" (Jean, 20, 24 à 29).

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 25 janvier 2013

@Christian
Oups...C'est bien Saint-Thomas, pas Thomas d'Aquin le commentateur d'Aristote et l'auteur de la Sommme...
J'ai dû penser à l'un puis à l'autre et finalement, il y a eu collision...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 25 janvier 2013

Ma femme est prof. Maintenant nous vivons en Australie et avons pleins d'amis avec enfants de pleins de pays differents. Je l'entends pester souvent sur plusieurs points. Qu'en France on a cree des vacances non pas pour les enfants, mais pour l'agriculture, l'economie du ski et des stations balneaires et des particularites historiques catholiques. On ferait mieux de faire comme beaucoup de pays dans le monde:

- Point 1 - 1 mois de vacances en hivers (autour du nouvel an), 1 mois en Ete (~15 Juillet-15 Aout), 15 jours au printemps (~ autour du 15 Avril: pacques), 15 en Automne (~ autour 15 Octobre: Toussain).

avec cette regularite a large echelle temporelle, les enfants seraient deja moins fatigues pendant la semaine. Mais ceci rallongera de facto le nombre de jours par an de travail (en fait cela le ramenerait a la moyenne mondiale), donc point 2:

- Point 2 - reduire le nombre d'heures par jour, et completer la difference par des activite sportives, sociales et artistiques au sein de l'etablissement. Pourquoi on pourrait pas avoir des clubs dans les ecoles? Pourquoi on pourrait pas enfin dire "l'ecole c'est cool, tous les apres midi a partir de 3 heure les lundi et mardi j'ai club d'echec, mercredi et jeudi: sport, et vendredi: musique mercredi". L'ecole devrait enfin devenir un lieu ou on s'epanoui, et non pas une soufrance.

- Point 3 - Profs present a l'ecole de 8 heure a 5 heure AVEC UN BUREAU ATTRIBUE DANS UNE SALLE COMMUNE DE PROF. comme cela les eleves savent ou aller pour discutter avec le prof a n'importe quelle heure, et les profs peuvent travailler dans une piece et une ambiance motivante.

Écrit par : teri | dimanche, 27 janvier 2013

@teri
Ridicule. Et vous croyez qu'il restera un seul gogo pour choisir le professorat avec les conditions que vous posez ?
Il y a mieux à faire avec un bac + 5 et un concours.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 28 janvier 2013

oops, mon commentaire précédent était imprécis. Par "constater l'échec de la réforme N. Sarkozy et revenir à la situation antérieure", je voulais dire : revenir à l'idée de Xavier Darcos, c'est à dire conserver le rythme antérieur de 4 j 1/2, mais en déplaçant simplement le samedi matin au mercredi matin (et les activités de loisir municipales du mercredi matin, au samedi matin). Ça, ça aurait dû être simple et de bon sens. Le gouvernement me semble s'être lancé dans quelque chose de trop compliqué, peut-être inutilement.

Écrit par : FrédéricLN | dimanche, 10 février 2013

L'Hérétique : tu vas apprécier la dernière intervention de François Bayrou sur le sujet, http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/10/97001-20130210FILWWW00194-bayrou-reparler-des-rythmes-scolaires.php

Au fond je suis d'accord avec lui sur les deux points. D'une part, il ne devrait pas être difficile de constater que la réforme imposée par N. Sarkozy à X. Darcos (supprimer le samedi matin) est globalement un échec, donc de revenir à la situation antérieure. Si un gouvernement n'est pas capable de ça, c'est désespérant.

Et deuxio, le gouvernement a voulu en même temps monter un nouvel assemblage sur les rythmes scolaires (au lieu de revenir simplement à la situation antérieure, PUIS de reprendre les recherches et négociation sur l'organisation future). Et ce nouvel assemblage semble peu convaincant.

Écrit par : FrédéricLN | dimanche, 10 février 2013

Avec ça,
Vous ne savez même pas imaginer combien d'enfants seront absents le samedi matin parce que leurs parents travaillent toute la semaine et que le Week-end en famille, c'est sacré.. Et pas que pour le tourisme, hein maintenant faut avoir les pieds sur terre quand tant de Français sont dans la mouise.

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 10 février 2013

@FLN,
Quel samedi matin? En fonction des établissements, parfois le mercredi parfois le samedi, parfois semaine de quatre jours avec sortie et rentrée plus ou moins tardives quand au planning national, qui n'a d'ailleurs jamais fait preuve pour le dernier des meilleurs résultats^^^.
Sans commentaire quand à la Luciole qui vit en Belgique, si ce n'est: quand on ne sait pas, le mieux est de fermer sa grande bouche.
Salut!

Écrit par : Martine | dimanche, 10 février 2013

Tiens je croyais que la foldingue avait été blacklistée... faut croire qu'elle a changé d'IP pour revenir, elle avait déjà fait le coup...
T'es contente, ma poule ?
Va prendre ton Tranxène ton Xanax et fous-nous la paix...

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 10 février 2013

Tu as cru^^^, mais nan suis saine moi...
Pas besoin de jongler avec les IP, prends en de la graine!

Écrit par : Martine | dimanche, 10 février 2013

Pauvre, pauvre petit être déglingué...

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 10 février 2013

@luciole
ce n'était que temporaire mais si Martine reprend ses agressions, il va y avoir à nouveau un filtrage...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 10 février 2013

Grand bien vous fasse l'héré, vous suggère cette écoute:
http://www.youtube.com/watch?v=XmSdTa9kaiQ
N'ai jamais eu besoin de vous, l'inverse^^^
Les z'influents lecteurs d'autrefois toujours là?
Ne me soumettrai pas, j'en ai ras lààà de vos clowns!
Salut!

Écrit par : Martine | dimanche, 10 février 2013

Écrire un commentaire