« La France doit trouver des alliés au Mali | Page d'accueil | Député à deux ? »

mercredi, 16 janvier 2013

Instits vraiment pas contents le 22 janvier...Encore un coup de Peillon !

Comme j'allais chercher ma petite dernière à l'école, mardi dernier, j'ai appris que l'intégralité des instituteurs et institutrices seraient en grève mardi 22 janvier. Maternelle et Primaire. 100% d'enseignants grévistes dans une école où elles sont très rares (je n'en ai vu qu'une seule en 5 ans !) ce n'est pas commun ! Je me suis donc enquis de la raison de la chose et j'ai appris que dès l'année prochaine les enfants devraient se rendre à l'école 5 jours par semaine et non 4. Bien entendu, contrairement à ce qu'affirmait Peillon, ils ne finiront pas les cours à 15h45. En fait, rien ne bougera. Ils auront juste des cours en plus le mercredi et leurs enseignants avec eux.

Par le passé, avant la réforme de Darcos, les instituteurs et institutrices (comme je regrette que ces beaux substantifs soient tombés en désuétude, je les trouve autrement plus élégants que "professeurs des écoles") recevaient les parents ou se réunissaient un samedi sur deux, l'autre étant consacré aux heures de cours.

Peillon, lui fait fort : des cours le mercredi matin et les réunions pédagogiques le mercredi après-midi. Eh bien entendu, pas un kopeck socialiste en plus. Je rappelle au passage, qu'avec l'assentiment d'une floppée d'imbéciles de toute sorte, le raccourcissement des vacances scolaires est toujours dans les cartons (communs, pour le compte, à la gauche et à la droite). Cinq jours pleins en somme, avec la perspective de voir les congés réduits.

Bref, Peillon qui a été nourri à l'école de Ségolène Royal avant de la poignarder dans le dos considère que les enseignants gagnent trop et ne travaillent pas assez. Il a déjà expliqué à maintes reprises qu'ils n'oeuvraient pas pour l'argent afin de préparer le terrain, je présume.

De ce fait, les enseignants de la maternelle et du primaire qui vont encaisser de plein pot les lubies pédagogolâtres que Peillon met en oeuvre l'ont très mauvaise. On comprend aisément pourquoi.

Sarkozy voulait payer moins les heures supplémentaires que les heures réglementaires pour les profs : Peillon fait encore mieux en envisageant purement et simplement de ne pas les payer. Il appelle ça annualisation du temps de service...

23:19 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : peillon, école, rythmes scolaires | |  Facebook | | | |

Commentaires

en fait ce qui est terrible c'est qu'on est vraiment inquiets pour les enfants.

je me souviens qu'avant l'allègement de la semaine, ils se faisaient disputer tout le temps parce qu'ils étaient insupportables.

j'ai remarqué que depuis 3 ans je ne me fâche quasiment plus jamais.
et j'ai un peu peur que ce soit lié.

il faudrait raccourcir les journées des enfants, mais comme les parents finissent à 18h30, ça n'a aucun sens.

il faudrait changer beaucoup plus de choses.

Écrit par : do | mercredi, 16 janvier 2013

Et que dire des critiques de l'opposition de l'époque concernant de la masterisation et le massacre des innocents collègues non formés... Ils le seront encore moins ! Sur les 60 000 emplois prévus dans le programme de Hollande, combien de vacataires recrutés par Pôle-Emploi ne tiendront pas deux mois ? Alors oui, on arrivera bien vite aux 60 000 CDD !

Écrit par : Mapie | mercredi, 16 janvier 2013

@ l'hérétique :

Chez moi deux lycées viennent de décider unilatéralement d'interdire toutes sorties aux élèves, mercredis inclus et ce même s'ils n'ont plus cours de la journée. Ils doivent être présent de l'ouverture à la fermeture voire plus pour les internes.

Même avec l'accord écrit des parents pour les quelques élèves encore mineurs ça ne passe pas. Jolie façon de montrer qui commande non ? Bientôt vous ne serez plus responsable ni de vos enfants ni de vous même.

Tout ça pour dire qu'ils sont capable de faire encore plus fort que Peillon et sans consulter personne s'il vous plait. Donc qu'ils aillent bosser au lieu de se foutre de la gueule du monde ...

Pour les heures supplémentaire (qu'ils passaient déjà à travailler d'après eux mais qu'on a pas eu trop de mal à dégager de leurs emplois du temps surchargés visiblement (lol)) sans majoration de salaire c'est juste une super façon de récupérer un peu de l'argent qu'ils nous escroquent à chaque grève (si si, un prof en grève est quand même payé ce qui explique pas mal de choses).

Écrit par : skunker | jeudi, 17 janvier 2013

Un lien pour vous rappeler les différents changements d'horaire.

http://blogs.mediapart.fr/edition/changer-les-rythmes-scolaires-lodeve/article/160311/l-ecole-contretemps

A méditer, surtout par les enseignants....

Écrit par : zorro | jeudi, 17 janvier 2013

pour skunker, et pour informer et non désinformer,
nous perdons notre salaire de la journée lorsque nous faisons grève, je peux vous assurer qu'à chaque fois que j'ai fait grève j'ai perdu 90 euros nets sur mon salaire par jour de greve, alors quand on ne sait pas on ne dit rien !

Écrit par : ajaja | jeudi, 17 janvier 2013

Un souvenir d'un "c dans l'air" ou un responsable de l'EN le disait lui même sans être contredit par les gens d'en face.

Mettons que j'ai tort sur ce point, il n'empêche que j'ai raison pour le reste. Au pire ça rattrapera le temps perdu par vos élèves ou leurs parents.

Écrit par : skunker | jeudi, 17 janvier 2013

Seulement 90€?! Oui vous perdez de l'argent mais en même temps c'est normal vous ne travailler pas et même pire vous forcer (des enfant) a ne pas travailler.

Il n'ont pas a subir vos humeurs, et puis je vais paraitre sans doute mauvaise langue mais tant pis.

- Protection de l'emploi
- Vacances scolaire
- grève constamment

Je me demande si ils ne sont pas pire que la SNCF parfois! :)

Une Biche

Écrit par : Mode | jeudi, 17 janvier 2013

@skunker
Ce n'est pas un problème de sécurité, ton histoire, là ? Ils ne peuvent pas sortir entre deux cours, c'est ça ?
Sinon, moi, je parlais des instits, pas des profs de lycée.
@zorro
Je l'ai lu entièrement. Historique intéressant mais on a bien compris l'intention de l'auteur.
@biche
tsss tss : pas de temps libre, pas d'achat d'articles de mode et adieu votre job...
Sinon, c'est qui "vous" ? Moi je suis surtout parent et content des différentes institutrices que mes enfants ont eu. En revanche la mode de merdailles tesxtiles importées de Chine, ça...j'aurais long à dire que le sujet...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 17 janvier 2013

@ l'hérétique :

Pas de sorties entre les cours j'aurais pu comprendre, on parle de lycéens ^^.
Non là à part les emmerder je vois pas. Je n'ai pas encore le détail ça c'est fait en début de semaine, mais apparemment (par exemple) même les externes doivent rester au lycée le mercredi jusqu'à xh bien qu'ils n'aient plus cours.

Écrit par : skunker | jeudi, 17 janvier 2013

@ l'hérétique :

Ça y est j'ai l'explication; c'est le directeur qui a décidé d'appliquer une version bien personnelle du plan vigipirate rapport au Mali (c'est ce qui a été dit aux élèves en tout cas (parce que les parents n'ont pas été prévenus officiellement en plus)).

Voilà comment ça ce passe (attention à la logique du mec c'est ébouriffant) :

Les élèves sont retenus comme je l'ai dit plus haut (sauf erreur de ma part ça ne fait pas partie du plan vigipirate déjà), ce qui n'a aucun sens puisque rien n'a été mis en place pour contrôler les multiples accès des deux lycées concernés. Comme ça si un terroriste finit effectivement par attaquer (rien que l'idée est risible où je vis) non seulement il entrera comme dans un moulin mais en plus il est certain d'avoir tout le monde sous la main y compris ceux qui n'auraient pas dû être là.
C'est d'autant plus drôle que le collège accolé à l'un des lycées n'a strictement rien changé lui.

Et au final ce gros taré ayant décidé ça tout seul en se passant même de l'avis de l'équipe éducative il doit maintenant faire face à une petite mutinerie :
Les CPE expliquent aux élèves comment sortir discrètement, les techniciens désactivent les alarmes sur les sorties de secours et les surveillants notent les élèves présents même s'ils sont en vadrouille.
Comme quoi la connerie ça paie toujours.

Écrit par : skunker | jeudi, 17 janvier 2013

@skunker
Ben tu vois, ça ne vient pas des profs :-)

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 18 janvier 2013

Écrire un commentaire