Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mélenchon et Bayrou : si loin et si proches... | Page d'accueil | Le changement c'est maintenant ? mèkiçonkon ! »

mercredi, 25 janvier 2012

2017 : Marine Le pen et le FN gagnants ?

Tous ceux qui s'intéressent vraiment à la politique (et même les autres, d'ailleurs) doivent absolument acheter le dernier numéro de Marianne. Précipitez-vous, il est encore en kiosque.

L'hebdomaire a consacré une longue enquête à l'électorat FN. Une vraie enquête. Pas de celles que la presse condescendante et bobo consent de temps à autre à pondre pour conjurer le "péril brun" prolétarisé.

Marine Le pen est jeune, très jeune en politique. Elle n'est pas laide, et elle est charismatique. Elle a le vent en poupe, et surtout, son électorat est bien plus fidélisé que ne se l'imaginent les adversaires du Front National. En fait, pour 2012, récupérer les électeurs du Front National, c'est déjà foutu. Marine Le pen ne pourra prendre le pouvoir en 2012. Mais si la politique menée d'ici 2017 échoue, ses rangs pourraient grossir démesurément jusqu'au seuil fatal où elle pourrait devenir majoritaire...

La presse ne cesse de saluer en François Hollande l'inéluctable vainqueur de 2012. Le Canard enchaîné que j'ai connu plus caustique et perspicace esquisse aujourd'hui en une un sous-marin émergeant sous le pédalo. Cette absence totale de lucidité ne laisse de m'inquiéter. L'électorat Front National est d'abord jeune et populaire. Pas exclusivement ouvrier. On y trouve largement représentée une France qui ne bénéficie guère des avantages variés dont la gauche se voudrait la généreuse dispensatrice.

J'ai été assez impressionné de voir la gauche relancer le droit de vote des étrangers aux élections locales. Il me semble que l'on a tout de même d'autres étendards à porter, en période de crise, qu'une mesure qui fait polémique et de surcroît, ne concerne, dans la réalité, qu'un tout petit segment de la population. Sans doute la gauche se croit-elle populaire quand elle fait des immigrés sa préoccupation principale.

Il y a une très forte pression protectionniste au sein de l'électorat FN, et, plus inquiétant, au sein de la population française, ce qui laisse à penser que le FN a une marge de progression possible.

La seule réponse pertinente, m'a-t-il semblé, dans cette campagne, a été et demeure celle de François Bayrou avec son projet de Made in France. Les procès en nationalisme auxquels il a donné lieu à gauche montre d'ailleurs les limitations de la gauche actuelle : prise au piège de sa propre hypocrisie elle dénonce les méfaits de la mondialisation tout en récusant toute solution nationale au nom de la mondialisation. Chacun de mes billets ici sur les biens produits en France que j'achète me valent un concert de quolibets et de sarcasmes de la pravdasphère.

On ne sait où en est l'UMP et la droite en général tant elles naviguent à vue, elle aussi, n'usant du fait national que comme seul argument électoral.

Il n'y pas de Hari Seldon (les amateurs du Cycle de la Fondation d'Asimov apprécieront la référence) au MoDem ni nulle part ailleurs, et nul ne sait donc de quoi l'avenir sera fait. On peut essayer de débattre avec Marine Le pen et les experts du FN pour obtenir des réponses (c'est sans espoir dans le domaine économique, ni Anne-Sophie Lapix ni moi ne parvenons à en obtenir de cohérentes...) mais c'est peine perdue, me semble-t-il. Son électorat n'en a cure, et toute "victoire" dans ce domaine ne reviendrait qu'à s'autocongratuler, spécialité de la pravdasphère et du landernau politico-médiatique en général.

La seule chose qui puisse faire reculer le FN, c'est d'une part un programme qui relance l'emploi et le pouvoir d'achat en France, la relocalisation de la production, en somme, et d'autre part, la prise en compte des inquiétudes de l'électorat FN (insécurité, immigration, déclassement). Bayrou répond au moins au premier item. Pour le reste, en revanche, rien au sein de la classe politique dans son ensemble en face du FN si ce ne sont tantôt de ridicules objurgations à rejoindre le camp du "bien" tantôt une imitation ridicule dont la servilité ne parvient pas à effacer la fadeur et l'inconsistance.

17:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (43) | Tags : marine le pen, bayrou, 2012, 2017 |  Facebook | | |

Commentaires

Jolie chute, et assez vraie, hélas.

Les politiques devraient se rappeler juin 68, et la vague de nouveaux engagés en politique, anti-chienlit, qui a donné à la droite une majorité de fer à l'Assemblée… et rendu la vie impossible au gouvernement Chaban-Delmas de 1969-71.

Ce genre de choses arrivent.

Et les anti-chienlit ne sont pas, au départ, de plus mauvais citoyens que les autres.

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 25 janvier 2012

Combien de militants du Front National faut-il pour changer une ampoule?
Un seul, mais il doit faire vite, ils supportent pas le noir.


Sérieusement, elle a beau avoir essayé de faire peau neuve en virant quelques "cadres" du FN connus pour leurs dérapages ça reste le même parti qui diffusent les même idées. La pression de son électorat de base fera qu'elle donnera toujours au moins légèrement dans la xénophobie quand bien même elle n'en partagerait pas les idées.
Le vrai problème c'est que contrairement à son père elle est formée depuis toute petite à répondre aux attaques contre le FN. Elle retourne journaliste sur journaliste au point qu'ils deviennent tous complaisant de peur de ce faire retourner ...

Écrit par : skunker | mercredi, 25 janvier 2012

@skunker
Pas mal la blague, je ne la connaissais pas :-)

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 25 janvier 2012

@Fred
Tiens au fait, on est plusieurs à se demander ce qu'il arrive à ton site...Inaccessible depuis un petit moment...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 25 janvier 2012

Je me demande à quoi pense le PS. Nous sommes dans une crise qui ne fait que commencer. Financière mais aussi sociale, économique, énergétique, bientôt alimentaire (?)et surtout mondiale et tout ce qu'on trouve à nous proposer et qui serait du pouvoir de la prochaine majorité, c'est le vote des immigrés aux élections locales et le doublement du plafond du livret A. Le reste ne dépendra pas du prochain président même pas sa guerre à la finance.

Écrit par : Pangloss | mercredi, 25 janvier 2012

Bayrou est en effet le meilleur antidote au vote de rejet et de colère (justifiée) provoqué par les dégâts profond du neo-liberalisme anglo-saxon qui a cru qu'un pays pouvait vivre uniquement sur les marges d'importation de produits délocalisées. Un fantasme qui à fait le bonheur des banquiers, des distributeurs et des publicitaires mais qui a ruiné le peuple.. et finit par ruiner les banquiers donc le pays entier. (un message à mes amis anglais, qui ont cru pouvoir suivre le modèle de leur "grand fils" les USA... ce fut une erreur, le fils a fini par ruiner le père), un modèle que nous avons commencé à emprunter aussi (Mitterrand post 83, mais déjà VGE) heureusement nous avons emboité le pas un peu après eux... il n'est pas trop tard pour changer de cap. De tout les candidats en lice si il en est un qui à analysé le premier et correctement notre situation c'est bien Bayrou. Son cap est clair et ressemble pour beaucoup à celui d'un De Gaulle "moderne", pour une Europe confédérale (et non une Europe Fédérale comme les USA voulaient nous imposer), pour un retour à la production nationale et une économie réelle et non purement financière... pas de quoi hésiter, sans parler que le peuple profond à compris qu'il s'agit de la bonne et de la seule voie possible. Bayrou 2012 est la meilleure option pour le centre, la droite républicaine mais aussi pour tout les citoyens qui souhaitent un sursaut dans notre pays cela apparaitra de plus en plus nettement au cours des prochaines semaines ce qui finira par entrainé de plus en plus de soutiens de la part d'élus du centre comme de la droite voir d'ailleurs :) Uncitoyencommelesautres.

Écrit par : uncitoyencommelesautres | jeudi, 26 janvier 2012

Bayrou est en effet le meilleur antidote au vote de rejet et de colère (justifiée) provoqué par les dégâts profond du neo-liberalisme anglo-saxon qui a cru qu'un pays pouvait vivre uniquement sur les marges d'importation de produits délocalisées. Un fantasme qui à fait le bonheur des banquiers, des distributeurs et des publicitaires mais qui a ruiné le peuple.. et finit par ruiner les banquiers donc le pays entier. (un message à mes amis anglais, qui ont cru pouvoir suivre le modèle de leur "grand fils" les USA... ce fut une erreur, le fils a fini par ruiner le père), un modèle que nous avons commencé à emprunter aussi (Mitterrand post 83, mais déjà VGE) heureusement nous avons emboité le pas un peu après eux... il n'est pas trop tard pour changer de cap. De tout les candidats en lice si il en est un qui à analysé le premier et correctement notre situation c'est bien Bayrou. Son cap est clair et ressemble pour beaucoup à celui d'un De Gaulle "moderne", pour une Europe confédérale (et non une Europe Fédérale comme les USA voulaient nous imposer), pour un retour à la production nationale et une économie réelle et non purement financière... pas de quoi hésiter, sans parler que le peuple profond à compris qu'il s'agit de la bonne et de la seule voie possible. Bayrou 2012 est la meilleure option pour le centre, la droite républicaine mais aussi pour tout les citoyens qui souhaitent un sursaut dans notre pays cela apparaitra de plus en plus nettement au cours des prochaines semaines ce qui finira par entrainé de plus en plus de soutiens de la part d'élus du centre comme de la droite voir d'ailleurs :) Uncitoyencommelesautres.

Écrit par : uncitoyencommelesautres | jeudi, 26 janvier 2012

Amis français, il est temps de changer votre constitution et d'aboutir enfin à la démocratie, et non cette mascarade de monarchie élective (au niveau de l'exécutif), du sur mesure pour un Louis XIV en uniforme.
Les parallèles entre la crise de 29 et la crise actuelle sont des raccourcis etc., lit-on souvent. Sur le plan économique probablement, mais sur le plan politique, les effets sont les mêmes : M. Bayrou, "centriste", adopte des thèses à la droite de la droite, MM. les hérétiques se font les avocats du protectionnisme et de l’isolationnisme... Tout européen qui se respecte sait que la France a depuis longtemps une conscience nationale forte. Elle s'est manifestée à plusieurs reprises dans l'histoire récente. Je n'ai personnellement rien contre cela... Mais elles favorises une idéologie nationaliste qui met en jeu le destin européen. Je ne suis pas partisan de l'Europe actuelle (telle que construite par la France : le rejet de la CPE en 1954 en dit assez long), bien qu'étant pro-européen.
Vous condamner, MM les hérétiques et M Bayrou, les importations de produits manufacturés, mais êtes bien contents de refourguer vos produits agricoles de par l'Europe et le monde... La France est un pays agricole, sous-industrialisé, et cela ne peut changer en l'état actuel des choses. Meilleure croissance démographique (seule positive, avec l'Irlande peut-être, grâce aux immigrés magrébins en ce qui concerne la France), ça vous sauvera... Si ce petit jeu électoral basé sur un protectionnisme digne des années 1930 n'est qu'un enfumage...

Écrit par : Pas convaincu | jeudi, 26 janvier 2012

@pas convaincu

Je crois que vous avez mal lu les propositions de Bayrou et la retranscription de notre cher Hérétique.
Bayrou ne propose pas de protectionnisme et demande un effort sur l'achat de produit fabriqué en France à une hauteur de 20%, tout le reste peut être des produits Européens, si on le veut. mais surtout, il n'en fait pas une obligation car tout le monde ne peut pas forcément acheter Français car leur porte-monnaie ne le permet pas.

Écrit par : AG59 | jeudi, 26 janvier 2012

Merci d'excuser les honteuses fautes grammaticales, mais vous savez ce que c'est...

Écrit par : Pas convaincu | jeudi, 26 janvier 2012

@Pas convaincu
C'est tout comme réponse ^^'
C'est un peu léger

Écrit par : AG59 | jeudi, 26 janvier 2012

@Ps Convaincu
Là, je crois que vous avez vraiment mal lu. Bayrou fait au contraire observer qu'il y a une nécessaire part d' importations pour favoriser la production nationale, notamment certaines pièces détachées. Il s'en prend par ailleurs vertement au protectionnisme.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 26 janvier 2012

Oups... concernait mon commentaire évidemment.

@ AG59

Je regarde cette campagne française de loin... et de près.

Si cet "effort sur l'achat de produit fabriqué en France à une hauteur de 20%" n'est pas du protectionnisme voir du "dumping", je me demande ce que c'est...

Écrit par : Pas convaincu | jeudi, 26 janvier 2012

ce n'est pas du protectionnisme puisqu'il n'est pas obligatoire mais il fait remarquer que si il n'y plus de production sur tous les secteurs d'activités, on aura une France au chomage et sans ressource. cela veut dire de la fin des valeurs Françaises au niveau Social, par exemple.

Donc, oui, il est important de penser à notre avenir.

Écrit par : AG59 | jeudi, 26 janvier 2012

N'est-ce pas proche du discours de Lepen? Le MALHEUR est que ça traverse l'Europe politique comme en 30... Les "valeurs françaises"... la loi Le Chapelier? rétablissez la pourquoi pas?

J'exagère bien sûr...

Reste que la politique française semble enlisée dans un nationalisme où tout débat est stérile.

Importer pour produire, d'accord. Cela dit importer quoi? plus de lait?

Écrit par : Pas convaincu | jeudi, 26 janvier 2012

@Pas Convaincu
Non : des composants. En segmentant la production. Je pense que c'est une des idées de Bayrou.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 26 janvier 2012

@ l'hérétique
Le lait est un composant du fromage... Ma remarque était bien sur ironique, mais soulignait que la France n'a pas actuellement la capacité de produire à forte valeur ajoutée. La reconversion en période de crise est irréaliste...

Écrit par : Pas convaincu | jeudi, 26 janvier 2012

On ne travaille pas que pour aujourd'hui mais aussi pour demain.

C'est fort, que toutes idées qui pourrait relancer l'économie nationale est forcément une idée Nationaliste... non, juste les B.a.-ba que la France n'aurait jamais du perdre.

Après, il y a des tablettes internet qui sont fabriqué en France et qui ne sont pas plus cher que les autres... C'est un exemple qu'on peut produire en France des choses qu'on ne croyais plus possible, il y a encore quelques mois.

Écrit par : AG59 | jeudi, 26 janvier 2012

La seule à prèsenter un plan d'action qui va aider les FRANCAIS et la FRANCE a se sortir des problèmes énormes où l'on mis l'UMPS.

Le PS qui est anti français se fout complètement de la France et l'UMPS des incapables!

Si vous regardez les pays européens qui n'ont PAS joints l'euro comme le Danemark, la Norvège et la Suède : ces petits pays se portent comme un charme et se félicitent de leurs décisions.

IL FAUT SORTIR DE L'EURO ET ARRETER DE CROIRE LES MENSONGES DE NOS POLITICIENS.

Écrit par : Gene | jeudi, 26 janvier 2012

Je crois que les Pays-bas, l'Allemagne, Finlande et Luxembourg ne s'en tire pas trop pour des pays de la Zone Euro ;)

Écrit par : AG59 | jeudi, 26 janvier 2012

"Sortir de l'euro"... c'est là qu'on en arrive et je trouve cela affligeant. Non que ce soit une question soulevée par quelques abrutis (chiens fous lâchés sur le net), mais que ce point soit relayé par le parti "centriste".
Non, bien sûr, il ne s'agit pas là d'un isolationnisme mussolinien. Reste qu'ayant connu M. Bayrou sur le plan (fédéraliste) européen avant de le connaitre sur la scène politique franchouillarde, l'appel à consommer du français pur porc me choque. Vos billets MM. les hérétiques sur le lave-vaisselle ou la toile de Nîmes me refilent de l’urticaire. Payer plus cher parce que c'est français? N'est-ce pas du nationalisme économique? Est-ce compatible avec l'idéal européen? Je suis idéaliste et m'en félicite. Je pensais Bayrou construit de ce même bois : l'idéal prime sur la contingence. Il faut bien sûr conjuguer avec la raison, mais ce que fait là Bayrou, c'est un jeu opportuniste. Je ne pensais pas qu'il s'y prêterais...

Sur les "tablettes internet", AG59, leurrez-vous tant que vous le pouvez... C'est une niche, certes pas de la haute technologie, et c'est un programme massif de reconversion économique dont la France aurait besoin pour sortir du fromton pinard subventionné par l'Europe. Pour autant qu'elle ait besoin d'en sortir...

Écrit par : Pas convaincu | vendredi, 27 janvier 2012

@ pas convaincu :

"Payer plus cher parce que c'est français? N'est-ce pas du nationalisme économique?"

Du patriotisme plutôt. Pour le nationalisme économique (ou pas) il y a le programme du FN.
"la scène politique franchouillarde"
"l'appel à consommer du français pur porc"
"sortir du fromton pinard"
Bon le patriotisme c'est pas votre fort apparemment. Limite méprisant et ce n'est pas une première me semble ...

"Est-ce compatible avec l'idéal européen?"

Aucune idée. Par contre ce dont je suis sur c'est que les chaines de productions qui foutent le camp en Chine ou en Inde ne profitent ni aux français ni aux européens.

Il ne prend aucune mesure, il lance un appel rien de plus. Pas d'isolement, pas de protectionnisme, pas comme avec le FN quoi. Quand les entreprises comprendront que le "fabriqué en France" leur ouvre une part de marché tout ce fera progressivement et en douceur.

A la limite il faudrait juste réglementer l'affichage pour éviter que le client ce fasse flouer par une étiquette. Par exemple moi je fume des tubes. Sur ma boite de tubes c'était marqué fabriqué en France, mais en regardant les petits caractères en dessous de la boite on ce rend compte que c'est seulement l'emballage cartonné qui est produit ici.

Écrit par : skunker | vendredi, 27 janvier 2012

En passant ma boite de tubes me coûte 1.20€ qu'elle soit fabriqué en France ou pas ;)

Écrit par : skunker | vendredi, 27 janvier 2012

@ Skunker

"populisme" vous convient mieux?

Pour le reste (franchouillard pur porc etc...) excusez-moi d'avoir heurté votre sensibilité.

Puis fumer des tubes... ^^

Écrit par : Pas convaincu | vendredi, 27 janvier 2012

@Pas convaincu
Aujourd'hui, pour que l'Europe aille bien et quelle puisse avancer dans une Europe plus solidaire, plus politique et plus social... Il faut que les Nations soient bien... donc dans un premier temps de ce recentrer sur elle-même pour mieux continuer le chemin de l'Europe... maintenant, le "acheter Français" peut évoluer en "acheter Européen" et je pense que c'est une des volontés de Bayrou.
Donc il faudrait arrêter bêtement le cadre pour voir ce qu'il y a à l'extérieur de celui-ci.

Écrit par : AG59 | vendredi, 27 janvier 2012

@Pas Convaincu
Acheter français c'est du nationalisme ? On n'est définitivement pas d'accord.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 27 janvier 2012

oups, il y une partie de phrase que j'ai mangé ^^'

Donc il faudrait arrêter de regarder bêtement le cadre pour voir ce qu'il y a à l'extérieur de celui-ci.

Écrit par : AG59 | vendredi, 27 janvier 2012

@ l'hérétique

Je me permet de citer M. Thureau-Dangin qui exprime parfaitement ma pensée dans l'édito du CI de cette semaine : "En France, nous avions deux voix populistes, l'une à gauche (Jean-luc Mélanchon), l'autre à l'extrême-droite (Marine Le Pen). Est venue s'y ajouter, au centre, celle de François Bayrou, qui dans ses discours n'a que le mot 'peuple' à la bouche et qui a lancé il y a un mois le 'achetons français', un slogan démagogique aux antipodes de son engagement européen."
Comprenez-vous mon écœurement, ma nausée? Acheter français n'est pas du nationalisme, en faire un slogan de campagne présidentielle l'est (à tout le moins c'est jouer le jeu des nationalistes, ce qui revient au même vous en conviendrez, et cela m'étonne de Bayrou... malgré son côté populiste, je le pensais capable de tenir un cap idéologique).

Écrit par : Pas convaincu | vendredi, 27 janvier 2012

Mais pas du tout ...
C'est bien un truc de français que de penser "extrémiste" à chaque fois qu'on voit notre drapeau porté en étendard.
Je suis fier d'être blanc, fier d'être français, j'ai du respect pour les autres cultures parce qu'on m'a appris à respecter mon voisin tout simplement, mais ça ne m'empêche pas d'avoir envie de voir la mienne rayonner, s'exporter et être appréciée. Rien ne me fait plus plaisir quand je vais à l'étranger que d'entendre parler fr.
Le mot peuple n'a rien de honteux, et le mot nationalisme ne le serait pas non plus si les idées étaient parfois portées par des gens modérés et ouvert d'esprit.

Le FN en fait quelque chose de malsain qui nous isolerait, FB rappel juste que, pour reprendre un bon mot de Coluche, le "made in china" il suffirait qu'on arrête d'en acheter pour que ça arrête de ce vendre ... et comme déjà dit plus haut, ça ne va pas à l'encontre de son engagement européen. Les emplois créer en France profitent à l'Europe, pas ceux créé hors de ses frontières.

Pas la peine d'ergoter comme ça sur un sentiment que vous n'arrivez même pas à exprimer clairement ...

Écrit par : skunker | vendredi, 27 janvier 2012

Je suis pourtant un pro-fédéraliste et je n'ai pas de nausée.... Mais d'après ce que je comprends vous n'aimez pas non plus le régionalisme ou le localisme. Pourtant, tout ça est compatible.
Un petit rappel aussi, l'élection présidentielle est la rencontre de femmes et d'hommes avec le peuple Français et que le président doit agir pour le bien de la France... La France à ses difficultés que le président doit y répondre. Mais cela ne veut pas dire que Bayrou ne travaillera pas pour l'Europe, il fera tout pour que l'Europe évolue, pour que celle-ci plus responsable, plus solidaire, plus démocratique. Par contre, c'est un travail qui ne mènera pas seul et il n'a pas l'arrogance d'un Hollande qui dit qu'il va reformé le nouveau traité en faisant plier Merkel ou encore pire faire plier la Chine pour sa monnaie.

Écrit par : AG59 | vendredi, 27 janvier 2012

@ AG59

Alexandre Marc aurait comme moi été choqué par ce discours, j'en suis persuadé... Alors pour le "régionalisme ou le localisme"....


@ Skunker

On peut difficilement être d'accord... Je n'arrive pas à exprimer clairement mon sentiment? C'est toujours le fr.porc qui vous choque? il me semble vous avoir présenté mes excuses...
Rien ne vous fait plus plaisir en voyage que d'entendre parler français? Rien ne me ferait plus plaisir que d'entendre les Français s'essayer à un autre langage. Vœux pieu, et l'une des raisons qui rendent le "made in Fr." utopique. Le mot nationalisme n'a rien de honteux? Donc c'est bien du nationalisme? du honteux nationalisme...
Pour exprimer clairement mon sentiment : il y a deux mois j'aurais voté Bayrou, plus maintenant. Que les militants centristes en tirent les conclusions qu'ils souhaitent.

Écrit par : Pas connvaincu | samedi, 28 janvier 2012

@ Skunker

Fier d'être blanc, fier d'être Français... Un petit cadeau en espérant que vous compreniez l'anglais :

http://www.youtube.com/watch?v=kkrHYHqChlI

Sans rancune...

Écrit par : Pas convaincu | samedi, 28 janvier 2012

@ps convaincu
J'espère que pour vous que vous n'acheter jamais des produits de votre région ou des légumes qui proviennent de votre ville car c'est localiste :)

Écrit par : AG59 | samedi, 28 janvier 2012

@ AG59

Alexandre Marc? Le fédéralisme intégral? Avant d'être "localiste" il était mondialiste et antinationaliste. Question de degré et priorité... Je ne le vois pas en tous les cas sortir un "achetons français"... Cela dit je ne voyais pas Bayrou le faire non plus, comme quoi...

Écrit par : Pas convaincu | dimanche, 29 janvier 2012

Mais de mon coté, je ne suis pas un mondialiste mais fédéraliste Européen uniquement mais aujourd'hui, on est loin de ça... mais comme j'ai dit si on veut que l'Europe aille bien, il faut que la nation aille bien... donc que le peuple aille bien... le peuple est la base et si on veut construire une autre Europe, ca se fera avec le peuple... donc, l'étape d'aujourd'hui... fabriquons Français et achetons Français pour que demain nous puissions monter d'un échelon... Griller les étapes ne sert à rien.

Écrit par : AG59 | dimanche, 29 janvier 2012

@Pas convaincu,
Z'avez pas compris, sommes polis mais vos déliriums trollesques, je crois que...Comment dire?

Écrit par : Martine | dimanche, 29 janvier 2012

@ag?
Merci d'entretenir vos invités chez vous.

Écrit par : Martine | dimanche, 29 janvier 2012

@ AG59

"je ne suis pas un mondialiste mais fédéraliste Européen uniquement"

Il convient de rappeler que le "fédéralisme européen" avait une forte composante internationaliste (MSEUE et UEF notamment). "La Fédération", mouvement d'A. Marc, prônait quant à elle un "fédéralisme intégral" : une option idéologique extrémiste, qui à d'ailleurs conduit à la rupture avec l'UEF, entre autre à cause du refus du "robinet à dollars", mais que je respecte... je suis un idéaliste. Marc disait en 1950, comme Spinelli ou Usellini : Nous ne pouvons faire la fédération mondiale aujourd'hui, mais la fédération européenne est possible. Frenay était moins enthousiaste. Marc ajoutait également : commençons par la fédération française. Tout ceci pour clarifier ma référence à Marc, que certains ne semblent pas avoir compris.

@ Martine

"sommes polis mais vos déliriums trollesques"

Le "nous" royal maintenant? mes déliriums comment dire? dites-le.
Depuis deux ou trois ans que je lis ce blog j'ai appris à passer sur vos commentaires. Faites de même avec les miens si tel est votre plaisir.

Écrit par : Pas convaincu | dimanche, 29 janvier 2012

"Fier d'être blanc, fier d'être Français... Un petit cadeau en espérant que vous compreniez l'anglais :

http://www.youtube.com/watch?v=kkrHYHqChlI

Sans rancune..."


Ah ouai le cercle de penseurs nofx; bon bah s'ils le disent j'ai plus qu'à la boucler ...

Vous m'expliquerez comment vous comptez faire l'Europe sans prendre en compte les identités nationales ?
L'idéalisme quand on en démord pas ça devient vite de l'autisme.
Comme philosophe foireux qui ce mêlent de politique on a assez de BHL.

Écrit par : skunker | dimanche, 29 janvier 2012

@ Skunker

L'ironie de la chanson vous a apparemment échappée, comme la raison pour laquelle j'ai posté ce lien. Je pensais que ça vous ferait plaisir... c'est pas bien grave.

Les "identités nationales" sont une construction. Les appartenances varient dans le temps et l'espace. Alors "dépasser les identités nationales" ça me fait doucement rigoler.
Un publiciste liégeois de la fin du 18e siècle écrivait : "un Liégeois et un habitant des Pays-bas (actuelle Belgique) se ressemblent autant qu'un Italien et habitant du Tibet". Un Breton aurait pu dire la même chose d'un Savoyard. La construction de l'état-nation au 19e n'a pas créé un socle de valeurs immuables partagées par tous les ressortissants de cet état, ni ne s'est imposée à une "identité" lui préexistant. Si la conscience nationale existe, elle fut construite (sur un temps relativement cours, consciemment ou non) et peut être déconstruite, pour autant que la classe politique cesse de l'agiter comme un hochet sensé détourner le vote FN, avec l'effet inverse.
Rassurez-vous, je n’appelle pas à "casser" votre identité et vous dépouiller de ce petit quelque chose qui vous rend spécial... laisser mourir cette scorie de l'époque impériale me semble suffisant.

Écrit par : Pas convaincu | dimanche, 29 janvier 2012

@Martine

"Merci d'entretenir vos invités chez vous."

Hein ?

@Pas convaincu

juste sur la fédération Française.
Je suis pas sûr que cela soit le plus pertinent comme échelle qui prendrait en plus du temps... temps perdu pour le niveau Européen qui je pense qui est l'échelle la plus adapter pour faire une fédération.

Écrit par : AG59 | dimanche, 29 janvier 2012

@ Pas convaincu :

"Je pensais que ça vous ferait plaisir... c'est pas bien grave."

C'est déplacé à la base. En plus l'avis d'américains, sur ces questions ça me fait doucement marrer ... c'est un peu comme citer un nazi qui parle d'humanité.

Les gens voient que je suis blanc en me regardant et comprennent que je suis français dès que j'ouvre la bouche, en attendant que ça ait "varié dans le temps et l'espace" je suis bien obligé de faire avec et de regarder la réalité en face, c'est le monde qui me l'impose.
Cette scorie de l'époque impérial comme vous dites ce n'est pas ce qui me rend spécial ( mais c'est gentil de reconnaitre que je le suis :) ), étant donné que tout le monde a une nationalité, une identité et une culture propre.
Nos entreprises ce barrent ailleurs pour profiter d'une main d’œuvre moins chère, sur le plan étique je trouve ça moche étant donné que c'est nous qui avons fait leurs richesses, je ne voit pas pourquoi je devrais acheter leurs produits.
Si dans la foulée je peut créer de l'emploi ici, réduire la pollution dut aux transports, éviter de soutenir certains états aux pratiques plus que douteuses, c'est tout bénef.
Bayrou le fait sans l'inscrire dans le marbre, par un simple appel, ça montre qu'on reste ouvert à tout et tout le monde.

Écrit par : skunker | dimanche, 29 janvier 2012

Le FN ou un équivalent arrivera tôt ou tard au pouvoir ... c'est écrit, n'en déplaise aux salafistes !

Écrit par : greg | jeudi, 19 avril 2012

Les commentaires sont fermés.