Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La droite ne peut plus compter que sur le centre pour éviter la gauche | Page d'accueil | 2017 : Marine Le pen et le FN gagnants ? »

mercredi, 25 janvier 2012

Mélenchon et Bayrou : si loin et si proches...

C'est curieux : je suis un centriste d'obédience libérale et je devrais donc considérer Mélenchon et ses supporters comme mes adversaires principaux, et pourtant, ce n'est pas le cas.

Bayrou et Mélenchon s'opposent radicalement par leur analyse de l'environnement économique, ce qui est loin d'être négligeable, mais ils partagent aussi un goût prononcé et profond pour la culture et la défense de la culture et un véritable amour du peuple français.

Quand j'entends Mélenchon parler sur l'école, par exemple, en dehors de Bayrou, je trouve que c'est le seul qui échappe à la doxa bien-pensante et si c'était l'unique critère de mon vote, nul doute qu'il lui serait acquis immédiatement après Bayrou.

Bon, évidemment, si vous lisez de temps en temps le blog du товаричь (tovaritch : paf, j'ai réussi à l'écrire en russe :-) !) Gauche de combat et ses échos de la gauchosphère, vous allez constater de, comment dirais-je, substantielles divergences de vue...

Au fond, Mélenchon et Bayrou ont en commun d'être des trublions, des empêcheurs de tourner en rond. J'ai bien aimé la manière dont Mélenchon a envoyé ch... le petit Journal. Il paraît que Barthès va perdre sa carte de presse. Bon débarras. Ce gars-là fait du divertissement, pas de l'information et en plus il diffuse des contre-vérités. A preuve l'histoire de l'audi qui n'appartenait pas à Bayrou ou encore, plus récemment, la fausse absence d'effusions entre Éva Joly et Mélenchon.

Bref, respect pour Mélenchon, mais...ça s'arrête là, parce que politiquement, les amis, c'est la baston, on n'a presque rien de commun, les gauchos et moi :-)

09:34 Publié dans Education, Politique | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : bayrou, mélenchon |  Facebook | | |

Commentaires

Salut,

En effet, moi aussi, Bayrouiste pur beurre salé (c'est mes origines bretonnes qui ressortent) j'aime bien le Mélenchon. Homme de culture, qui parle bien et a des convictions fortes qui le font avancer.
Il a aussi un point commun avec FB, c'est sa défense de la laïcité à la française. De gauche, il reconnait avoir été enfant de choeur et au contraire des écolos-socialos-bobos ne crache jamais sur la religion...
Bonne journée

JF

Écrit par : Breizhmaine | mercredi, 25 janvier 2012

Idem pour moi. Bayrouiste depuis déjà longtemps je reconnais ces qualités à Mélenchon. Je pense que ce sont les 2 candidats les plus patriotes, ceux qui ont le plus l'amour de leur pays. L'importance qu'ils portent à notre langue en est pour moi la plus belle preuve.

Écrit par : Thibault | mercredi, 25 janvier 2012

Je ne suis pas Bayroutiste =) mais plutot melanchoniste !

Effectivement je suis relativement d'accord sur les "points communs" des hommes, mais pas sur leurs programmes...

Un second tour Mélanchon / Bayrou serait tout simplement un pur bonheur pour notre démocratie et une excellente leçon pour les instituts de sondages qui nous manipulent...

Le PS, c'est une "droite" améliorée, le FN une droit droitisée... L'ump c'est une droite merdique. Bayrou c'est un vrai centre, et Mélenchon une vrai gauche !

Écrit par : Thomas | mercredi, 25 janvier 2012

@Thomas
Il va falloir que vous grignotiez drôlement Hollande pour espérer arriver à cela !

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 25 janvier 2012

entre les deux, il y en a quand même un, fils à papa héritier de surcroit (c'est pas mal en soi, mais il faut assumer, surtout à gauche), qui a une énorme capacité à raconter n'importe quoi. Et ca, ca fait une énorme différence avec Bayrou http://leparisienliberal.blogspot.com/2011/11/francois-hollande-tend-la-main-francis.html .

Un indice sur celui qui raconte n'importe quoi ? c'est ici ;-) http://leparisienliberal.blogspot.com/2011/10/melenchon-chez-moodys-le-jeu-des-x.html

Écrit par : Le Parisien Liberal | mercredi, 25 janvier 2012

Pour un libéral, tu dois être fier de ce qui se passe en ce moment =)

@l'hérétique, on en a bien l'intention, Hollande vient de donner des voix gratos au centre avec son discours de dimanche.

Et pour le libéral, fais bien attention à toi, quand tu n'auras plus de boulot et que tu te retrouveras sans rien (ce qui n'est pas mon cas), Sarko et les autres te jetteront car tu ne leur seras plus utile !

Avec un peu de chance, ils diront que c'est de la faute des banques... et qu'il faut nous refaire un petit sommet "de la dernière chance".

Si vous voulez changer notre France (politique, économique et sociale), c'est pas Sarko ou Hollande (du pareil au même...) qui pourront vous aider !

Écrit par : Thomas | mercredi, 25 janvier 2012

Billet d'humeur sans doute , où l'on devine le démocrate scruter attentivement "les trublions" de cette campagne lorsqu'ils s'adressent au peuple et notamment les plus doués Bayrou et Mélenchon. Je fais pareil.

Le premier écrit ses discours et depuis 2007 la plupart sont enregistrés et mis en ligne ( le prononcé fait foi d'où la surprise d'apprendre qu'ils avaient été retirés de la circulation puis remis en lice ) Le second, dont le sens de la formule est innée , improvise ( comme tout bon musicien en connaissant ses gammes)

Les deux se retrouvent sur le mot "résistance" ( naissance de la démocratie selon les penseurs politiques) le premier sur le terrain d'une démocratie apaisée par la grâce du saint esprit qui commanderait à l'union nationale et au choix d'un guide inspiré, le second sur le terrain d'une révolution citoyenne déterminée à imposer une volonté de partage à laquelle les cupides de tous bords sont allergiques.

Le premier pense le peuple et s'y croit , le second pense au peuple et va manifester à ses cotés.

Écrit par : monpostdemocrate | mercredi, 25 janvier 2012

Moi aussi, je fais le lien depuis longtemps. Il parait qu'ils sont plutôt amis, dans la vie.
J'y ajoute d'ailleurs Montebourg et Joly.
Tous les quatre sont des espèces de mousquetaires 'chevaliers blancs". Ils ont des points communs, pour une rénovation et modernisation politique, et anti-corruption tous les quatre.
Dupond-Aignan aussi présente une ressemblance surprenante dans sa façon de s'exprimer et son énergie, avec FB. Jusque dans son inclassabilité à gauche ou à droite... Mis à part le fond du discours qui les oppose, l'Europe, on dirait son petit frère...Enfin, c'est ce que j'ai ressenti en l'écoutant là

http://www.debout-la-republique.fr/video/nda-chez-ruquier-sur-le-plateau-de-onpc

D'ailleurs, vu la fin de l'extrait, je me demande s'il n'appellerait pas à voter Bayrou au 2eme tour...

Écrit par : Evelyne59 | mercredi, 25 janvier 2012

Cela va avec la laïcité, mais les deux ont aussi en commun un véritable esprit républicain.
Je rajouterais un troisième larron ici, Dupont-Aignan.
Ces trois là ont eu le courage de rompre avec leur "vaisseau-mère" respectif et sont authentiquement - et très distinctivement les uns des autres - de droite, du centre et de gauche quand sur le fond les lignes entre l'UMP et le PS sont de plus en plus floues.

C'est pourquoi je milite discrètement autour de moi pour un boycott de l'UMP et du PS aux présidentielles comme aux législatives, au profit de Mélenchon si l'on est de gauche, de NDA si l'on est de droite, de Bayrou si l'on est du centre.
Les autres "petits" candidats et partis sont soit anti-républicain, soit inféodés, et donc participent à notre enlisement politique.
Ce serait une petite révolution tranquille... et rien que pour la panique ainsi provoquée chez les parlementaires "à vie", cela vaudrait le coup d'essayer ^^

Écrit par : Aurélien | mercredi, 25 janvier 2012

@Evelyne,
Ouaip, j'ai la sensation qu'il "copieuh" un peu com EELV lors des "Europ", me trompe-je? ;o)))

Écrit par : Martine | mercredi, 25 janvier 2012

Quand à M.Montebourg, il ne dit rien d'autre que nous n'ayions déjà entendu lors de la convention pour les européennes (maison de la chimie) dans la bouche d'E Todd ! Enfin bon bref, vaste débat culinaire... :o)))

Écrit par : Martine | mercredi, 25 janvier 2012

@ Le parisien libéral :

Nullissime ton blog. En particulier le billet sur Mélenchon qui déboule chez Moody's ... pas la peine d'essayé de démonter un candidat quand on n'a rien à dire.
Ok c'était juste de la com, ok ça n'a servit à rien, mais ça a le mérite d'aller dans le bon sens.
On ne va pas courber l'échine Ad vitam æternam devant la finance. Au bout d'un moment il va bien falloir dire stop et réglementer correctement tout ce joyeux bordel.
J'aimerais que ça ce fasse avant qu'on ce soit tous fait lessivé, et c'est pas avec des réactions partisanes comme la tienne qu'on va y arriver ...

Écrit par : skunker | mercredi, 25 janvier 2012

Tiens à propos de YB,
Il a secoué FH lors de son show...Il veut etre président, il ne connait meme pas l'hymne du pays qu'il prétend vouloir représenter, assez consternant...Si cela fait défaut à sa "culture", pourquoi s'imposer cet exercice? Mystère...
Son responsable numérique du ps, ce soir invité à une partie "d'accro branches", suite à son lip-dub facon cabalistique^^^ rhooo cela m'a beaucoup amusée du style les voisins de proximité: attention les secousses, vais vous refaire le portrait!
Com si, cela ne se savait pas...
Merci Yann, à votre facon, vous etes utile.

Écrit par : Martine | mercredi, 25 janvier 2012

Très franchement, jamais été adepte de "saga africa" à la sauce Noah...Shaka Zoulou, ouaip!

Écrit par : Martine | mercredi, 25 janvier 2012

Eh ben nom de gu ! C'est le moment des bisous ? Heureusement que le Parisien Libéral est là pour prêcher l'outrance !^^

Pour Bayrou, y a un peu ce même respect chez nous-autre les rouges. C'était un intime de la famille de Marchais : je crois bien qu'il était aux obsèques, sous les drapeaux rouges.
Allez, à mon tour les câlins gratuits : je vous souhaite de voir Bayrou plier la droite. Par pour mon pays, il serait foutu de gagner s'il passe au 2nd tour. Mais pour savourer la déchéance de Sarkozy dans son propre camp, et mettre le PS devant ses responsabilités. Comme Thomas, un duel Mélenchon/Bayrou, çà aurait de la gueule (et en plus, Bayrou pourrait plus se défiler).

Écrit par : Shaher | mercredi, 25 janvier 2012

Eh hoo, Shaher faudrait pas trop vous emballer! Mon dernier com pour faire le lien avec le dernier billet de l'héré.

Écrit par : Martine | mercredi, 25 janvier 2012

Rhoo, Martine, faut pas être jalouse : à vous aussi, je fais un poutou.

Écrit par : Shaher | mercredi, 25 janvier 2012

Jalouse moi? Alors là...C'est vraiment mal me connaitre.
Vous pouvez, vous me donner du "chère Martine" des "Mme Martine" et j'en passe sur le web à tout loisir, tester d'éventuelles rivalités, en ce qui me concerne complètement hermétique, je cloisonne. Ne m'agace vraiment, que sur le fond, si vous n'aviez pas remarqué c'est bien dommage.
Ensuite, pour tout avouer suis bien plus "à gauche" que le hollandiste sur certains thèmes, toute orange que je suis.
Il s'énourvouille ce soir, mais il ne s'est pas énervé quand au quotient familial, il a trouvé super tip-top! Ni quand dans certaines entreprises par esprit de solidarité, les employés en temps partiel se sont vus privés de vacances en été totalement ou de l'ordre d'un week-end prolongé...Fallait aider les pov chou à temps complet qui amassaient salaires complets primes complètes etc...Quand d'autres avaient fait d'autres choix pour libérer des postes, assumer leurs enfants etc sans contribution aucune de l'état, ni des entreprises...Alors, il faudrait devenir un peu sérieux, pas loin de m'énerver sévère!

Écrit par : Martine | jeudi, 26 janvier 2012

Ce serait un signal que le Pays va mieux si on retrouvait Bayrou et Mélenchon au second tour car cela voudrait dire que le peuple reconnaît leur "non collaboration" au système de l'argent même si tous les deux ont travaillé dans des gouvernements de droite ou de gauche. Ils sont respectables même si tout les oppose sur le plan économique et la lutte des classes.
Ils devraient plus s'avancer suir la question de l'instruction, de la transmission de savoir; de changement de régime : pour la fin du système "royal et de sa cour" et pour la mise en place d'un véritable régime parlementaire avec un Président devant rendre des comptes à l'Assemblée et devant mettre au point des gouvernements de coalition. Ca donnerait de l'air à tout le monde.
Et, puis, un chrétien est plus près d'un franc maçon qu'un socialiste ou un libéral pur jus.

Écrit par : Devuyst | jeudi, 26 janvier 2012

@ Skunker
Nullissime ton blog.
==> merci du compliment. De la part d'un gauchiste, c'est toujours bon , la detestation de la liberté

En particulier le billet sur Mélenchon qui déboule chez Moody's ...
==> essaye au moins d'argumenter

pas la peine d'essayé de démonter un candidat quand on n'a rien à dire.
==> ok, t as pas compris le message. C'est le suivant : les agences de notation sont un MESSAGER, pas un MESSAGE.

Ok c'était juste de la com, ok ça n'a servit à rien, mais ça a le mérite d'aller dans le bon sens.
==> le bon sens, c'est d'expliquer comment on equilibre le budget public. Ma réponse : en baissant la dépense publique.

On ne va pas courber l'échine Ad vitam æternam devant la finance.
==> c'est pas le peuple qui courbe l'échine devant la finance mais les jeunes et les actifs qui courbent l'echine devant les retraités et les fonctionnaires, pourquoi tu n'arrives pas à comprendre cela ?


Au bout d'un moment il va bien falloir dire stop et réglementer correctement tout ce joyeux bordel.
==> il l'est , demande aux avocats, à l'AMF, aux compliances officers et autres si les banques ne sont pas régulées. Tout le monde peut ouvrir une épicerie ou une usine de Kalach, mais pas une banque.

Écrit par : Le Parisien Liberal | dimanche, 29 janvier 2012

@Parisien Libéral
Les agences ne sont pas que le messager. Elles produisent des croyances, et influencent les marchés qui s'en nourrissent. Elles donnent à ces croyances une caution pseudo-scientifique, qu'on ne peut pas contrôler (concurrence et statut privé obligent), et par conséquent pas contester (sinon par une croyance inverse).

Les retraités et fonctionnaires ne disposent pas du pouvoir direct de décider des conditions de vie des jeunes et des actifs. Ils ne l'ont que par leur droit de vote, égal à celui des spoliés putatifs (1 homme=1 voix).
Les actionnaires qui les emploient ont ce pouvoir. Par leur vote en AG, proportionnel à leur investissement (1$ = 1 voix). Au contraire des jeunes, actifs et retraités (salaire différé) qui n'y ont pas droit bien qu'ils en subissent les conséquences.
Il est donc pertinent de condamner l'actionnariat tel qu'il existe, et impertinent de condamner le fonctionnariat, qui ne sont que des actifs particuliers.

Je me rappelle, au cours de mon master de maths financières, comme nous riions de ces illuminés dogmatiques qui, comme vous, croient encore aux marchés efficients et autres sornettes du catéchisme libéral. Et plus encore de ceux, boursicoteurs du dimanche, que nous nommions les gogos : la viande à trader.

Écrit par : Shaher | dimanche, 29 janvier 2012

@Parisien Libéral
Les agences ne sont pas que le messager. Elles produisent des croyances, et influencent les marchés qui s'en nourrissent.
==> puisque vous etes un financier, vous n'ignorez pas que le downgrading des notes de credits n'a pas entrainé de hausse des taux

Elles donnent à ces croyances une caution pseudo-scientifique, qu'on ne peut pas contrôler (concurrence et statut privé obligent), et par conséquent pas contester (sinon par une croyance inverse).
==> Dagong est privée ? La Coface est privée ?

Les retraités et fonctionnaires ne disposent pas du pouvoir direct de décider des conditions de vie des jeunes et des actifs. Ils ne l'ont que par leur droit de vote, égal à celui des spoliés putatifs (1 homme=1 voix).
=+> d'accord avec vous, les jeunes feraient mieux de voter. Ceci etant dit, quand on voit la repartition des élus au niveau national, et la surrepresentation des elus de zones rurales ,au detriment de Paris Ile de France ...

Les actionnaires qui les emploient ont ce pouvoir. Par leur vote en AG, proportionnel à leur investissement (1$ = 1 voix). Au contraire des jeunes, actifs et retraités (salaire différé) qui n'y ont pas droit bien qu'ils en subissent les conséquences.
Il est donc pertinent de condamner l'actionnariat tel qu'il existe, et impertinent de condamner le fonctionnariat, qui ne sont que des actifs particuliers.

Je me rappelle, au cours de mon master de maths financières, comme nous riions de ces illuminés dogmatiques qui, comme vous, croient encore aux marchés efficients et autres sornettes du catéchisme libéral.
==> comme tous les socialos, vous avez un train de retard. Lisez Philippe Herlin plutot que Arthur Cecil Pigou, merci

Et plus encore de ceux, boursicoteurs du dimanche, que nous nommions les gogos : la viande à trader.

Écrit par : Le Parisien Liberal | lundi, 30 janvier 2012

Les agences produisent des croyances. Les marchés sont libres de les croire ou non. Vous avez raison, ma phrase "influencent les marchés qui s'en nourrissent" peut laisser croire que c'est systématique. C'est néanmoins assez fréquent pour qu'on s'en plaigne.

Quant à la critique du marché efficient, et à mon "train de retard", je pensais entrer dans votre wagon pour vous y moquer. J'appuyais mon pari sur le fait que malgré les recherches de Mandelbrot, reprises par Herlin, la majorité des acteurs de bourse et des économistes continuent de se vautrer dans l'erreur gaussienne et les hypothèses idéologiques foireuses.
Je constate mon erreur : nous sommes dans le même wagon. Je suis toutefois surpris que la lecture d'Herlin vous ait laissé si pétri de certitudes...

Vous ne remettez pas en cause la critique de l'actionnariat. Je choisis de croire (par narcissisme) que vous en êtes convaincu.

Écrit par : Shaher | lundi, 30 janvier 2012

Oh, c'est bien, un blog où les gens ne s'insultent pas...je reviendrai plus tard pour vous donner mon point de vue tiens!
a+

Écrit par : front de gauche lozère | samedi, 25 février 2012

Les commentaires sont fermés.