Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Dur dur d'être candidat et inconnu... | Page d'accueil | Cantonales 2008-2011 et scores du MoDem »

mercredi, 30 mars 2011

La violence et les extra-punitifs...

Dans ma prime jeunesse, je me suis piqué de psychologie, et me suis montré lecteur assidu des Mucchielli père et fils (Alex et Roger). J'ai notamment parcouru avec attention les réactions de défense dans les relations inter-personnelles. Je me souviens notamment de la classification qu'il en faisait selon les caractères des individus. Il distinguait l'impunitif (les malheurs ne sont la faute de personne mais de l'enchaînement des circonstances), l'intro-punitif (c'est ma faute si la centrale nucléaire de Fukushima a volé en éclats) et l'extra-punitif (salauds de profs qui ne savent pas gérer les situations de conflits avec les gentils apprenants).

Manager, gérer, se former, c'est la grande mode par les temps qui courent. La violence s'accentue à l'école ? Il faut former les profs, ils ne savent pas la gérer. On lance des pavés sur les CRS dans les cités ? Situation de conflit classique avec de gentils jeunes gens qui cherchent simplement à attirer l'attention de la société. Licencié et au chômage suite à délocalisation ? On va vous former pour apprendre à chercher un emploi.

On a dit du XIXème siècle qu'il était hystérique et du XXème qu'il était névrotique. On pourra dire du XXIème siècle qu'il aura été pervers. On y cultive le bon sentiment, et on y fait de la compassion (surtout quand elle ne coûte rien) l'alpha et l'oméga de toutes choses alors même que notre société devient impitoyable pour les perdants, sur lesquels nous jetons un voile pudique.

Les associations vertes fleurissent, on évoque la protection des animaux dans le temps même où l'on a industrialisé à grande échelle leur massacre et où espèce sur espèce s'éteignent.

De grandes marches pour protester contre la violence et les incendies de commissariats, de logements sociaux, d'écoles maternelles, ce crèches, même ? Les briquets qui sont brandis dans les défilés sont ceux-là mêmes qui ont enflammé mèches et bidons d'essence, comme l'observait avec acuité Xavier Darcos il y a une dizaine d'années.

On porte sur les fonds baptismaux l'enfance ? On conspue (à juste titre) les pédophiles ? Mais pendant ce temps, on organise les défilés de beauté pour enfants, et la mode prévoit pour de toutes jeunes filles des vêtements que des femmes honorables évitent de porter. Côté garçons, c'est la racaille et la mode racaille qui sont portées aux nuées ; le blouson noir autrefois, le rappeur aujourd'hui, le fumeur de joint, le présentateur qui s'en met plein les poches et cetera...

Les coachs, les invitations à cueillir le jour, les idéologies de développement personnel fleurissent, et dans le même temps, les conditions de travail se sont dégradées au point que nous sommes beaucoup plus proches de la misère de la condition ouvrière du XIXème siècle que nous le pensons. Pour les précaires, c'est "marche ou crève" et il n'y a pas d'autre issue.

Le grand marché de Noël nourrit les consciences et les charity-business de toutes sortes au moment même où les enfants chinois et nord-coréens se crèvent la carcasse à l'alimenter pour nous.

On cultive, enfin, le culte du gratuit, le souci de n'avoir aucun effort à faire, et pour la jeunesse, le slogan "citoyen" remplace l'initiative et l'esprit d'entreprise qui sont muselés par tous les moyens.

L'honneur, le courage, la générosité, la courtoisie sont des valeurs révolues sauf s'ils servent à mener de grands shows télévisés à grand renfort de tapage médiatique.

Bref, nous baignons dans une société dont l'hypocrisie atteint des sommets.

Ils sont bien peu aujourd'hui à se tourner vers un modèle de développement humain dont l'individu est le coeur. C'est le chemin emprunté manifestement par Thierry Crouzet dans sa Tune dans le caniveau, qui en dépit des reliquats idéologiques qui marquent sa narration, n'en considère pas moins que ce n'est qu'en se changeant que l'on peut changer le monde. C'est aussi une idée qui est relativement présente dans toutes les associations qui promeuvent le développement durable, comme les Amis de la Terre, par exemple, ou encore dans le programme politique du MoDem dont le préambule annonce la volonté de libérer l'individu et son esprit d'initiative.

Toutefois, des trois (rares) contre-exemples cités, Thierry Crouzet est le seul à engager autant la responsabilité des individus qu'il n'invite à leur libération.

Elles sont loin les sagesses pratiques des écoles de l'Antiquité, épicurisme, stoïcisme, pythagorisme, qui faisait de l'être humain et sa capacité à se modifier (ou au contraire à demeurer égal) la pierre angulaire du chemin vers le bonheur.

17:19 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : violence, bonheur, individu |  Facebook | | |

Commentaires

Pour moi, liberté = responsabilité, l'une ne peut aller sans l'autre... Par exemple, si tu es libre, tu peux aller là où ça te dérange.

Comme je fais découler la liberté de la complexité, elle même des liens que nous tissons... l'homme ou la femme libre sont liés et donc responsables.

Un de mes derniers commentaires avant déconnexion.

Écrit par : tcrouzet | mercredi, 30 mars 2011

"Les associations vertes fleurissent, on évoque la protection des animaux dans le temps même où l'on a industrialisé à grande échelle leur massacre et où espèce sur espèce s'éteignent."
J'ajouterai, les canisettes fleurissent mais les toilettes publiques ou autres, quand on a des enfants en bas age et que l'on leur apprend à etre autonomes (sans couche) pas fastoche...
De plus, pas d'accord pour qu'une partie de mes impots servent les canisettes: affaire de choix, on veut un animal son choix perso et on assume, donc on se baisse pour ramasser plutot que d'etre sckotché à son portable...Pinaise, j'inventerais volontiers un impot especial pour les propriétaires de chiens, puisque la majorité est loin d'etre raisonnable et laisse leur chien faire dans les bacs à sable réservés aux enfants,ou sur les sites verts des mairies, ou à la sortie des écoles et se refusent à ramasser sur la voie publique en général, je passe sur les déguisements...
Pov' betes !

Écrit par : Martine | mercredi, 30 mars 2011

Je retiens de tout ce que tu dénonces qu'il faut former les CRS à accepter de se prendre des pavés sur la tronche, sans broncher...

Triste époque.

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 30 mars 2011

Bah, la formation des CRS a toujours (pour autant que je sache) axée ainsi.
Alors rien compris à ce com.

Écrit par : Martine | mercredi, 30 mars 2011

Martine, vous me gonflez... Vous voulez et vous l'avez d'ailleurs écrit déjà, m'interdire de commenter sur le blog de l'Hérétique...

Qu'en penses-tu l'Hérétique?

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 30 mars 2011

@JF,
Rien à foutre de vous gonfler, d'ailleurs vous laisse bien volontiers vous débrouiller avec.
Ne vous ai jamais interdit de commenter ici, et naan.
J'ai toujours encouragé l'hérétique à s'ouvrir,pas récent et il le sait, il sait aussi que j'aide à ma facon pour l'essentiel, pas pour les "égos".
Pas ma faute si vous avez raconté des clowneries par rapport aux CRS, dslée vraiment dslée d'avoir du recadrer.

Écrit par : Martine | mercredi, 30 mars 2011

@jf et martine
hello tous les deux : tout un chacun est libre de commenter ici, et ...même de se friter :-)

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 30 mars 2011

Sur un billet de l'Hérétique du 19 mars 2011:

Commentaire de Martine:

@JF,
Dslée, ne redéposerai pas la pointe de mes chaussons chez vous.
Merci de laisser, l' héré en paix.

La première promesse Martine, apparemment, vous n'avez pas su la tenir... Puisque vous êtes revenue sur mon blog et que j'ai dû vous censurer, comme vous serez systématiquement censurée à l'avenir si vous y remettez les pieds.

Sur la deuxième incantation, c'est à l'Hérétique de décider ce qu'il accepte de recevoir comme commentaires sur son blog. Pas à vous je crois, à moins que vous ne considériez le blog de l'Hérétique comme votre propriété, faute d'avoir le courage d'en ouvrir un par vous même.

Alors, vos leçons, vous les gardez pour vous. Et en attendant, merci de ne pas me faire c...

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 30 mars 2011

Bah vouais, vot' faute z'etes venu me chercher, de plus vous ne semblez intervenir ici que pour "pilonner" l'héré que j'aime bien, pour preuve le commentaire qui m'a fait réagir.
Ensuite, ses billets et mes interventions précédentes ici meme par rapport à la centrale^^^, je comprends fort bien que l'on puisse etre en mal d'audimat et d'inspiration.
Merci de ne pas me faire "c" de trop... :)

Écrit par : Martine | jeudi, 31 mars 2011

Alors vous foutez-moi la paix Martine! Moi, je ne vous embête pas, alors faites de même, c'est pas difficile...

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 31 mars 2011

Bah, dslée, quand je lis des clowneries impossible pour moi de ne pas réagir.
Ensuite, mon intervention était soft et non nomminative.
Pour l'essentiel je sais: travail sur l'environnement ce week-end...Loin d'etre dupe, voyez?
@+ JF, sans rancune

Écrit par : Martine | jeudi, 31 mars 2011

Oh non! Pas à plus Martine! Je ne veux plus vous voir sur mon blog, et si possible, si vous savez vous montrer raisonnable, voire simplement saine d'esprit, ne pas être systématiquement être emmerdé par vous sur d'autres...

Bonne route.

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 31 mars 2011

@JF,
Mais, je croyais avoir été claire...Meme plus en rève chez vous!
Et ici, j'espère que l'héré me laissera m'exprimer.
Rien à cirer de vos problèmes de "gonflage" ne souhaite aucunement vous soulager, mieux de chercher ailleurs...
Bonne route.

Écrit par : Martine | jeudi, 31 mars 2011

C'est beaucoup mieux comme ça vous voyez... Vous aviez été claire jusque hier soir où je vous ai à nouveau retrouvée sur mon blog (j'ai gardé vos charmants commentaires, ils sont dans ma poubelle, mais pas disparus!).

Foutez-moi la paix une bonne fois pour toutes nom d'un chien!!!

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 31 mars 2011

@JF,
Bah vouais, fuku...Cf un de mes précédents commentaires, il est ou le 'blème?
Faudrait arréter de réver JF...
Dslée d'avoir alimenté les "trolls" l'héré...
@ JF, je regrette de devoir vous dire que vous etes complètement hors sujet.
(meme pas je tremble des coms dans la poubelle, aucune insulte, le premier: "rien compris", vous avez répondu puis effacer pour un autre, j'ai dit que je préfèrais le premier et que parfaitement consciente de mes compétences et connaissances, la belle affaire! Z'allez me trainer devant les tribunaux pour ca??!)
Meme pas je tremble, meme pas...
Merci de me lacher la grappe JF, vous me fatiguez.

Écrit par : Martine | jeudi, 31 mars 2011

Oh là, Martine et JF, il me semble que ce billet et ce blog d'une manière générale méritent beaucoup mieux que des chamailleries de cour d'école.
En tout cas, pour ma part je me contenterais d'un sobre mais très sincère "bravo" pour ce billet très juste.

Écrit par : Nicolas007bis | jeudi, 31 mars 2011

@Nicolas,
Vous avez tout à fait raison :)

Écrit par : Martine | jeudi, 31 mars 2011

@ Martine
Martine, j'ai l'impression une fois encore que vous n'avez rien compris à rien... Comme personne ne comprend rien à rien à ce que vous écrivez, tellement vos pensées semblent confuses, désorientées.

Mais peu importe... Il se trouve que vous m'agressez systématiquement depuis quelques temps, avec une dose d'acharnement qui me paraît plus qu'étrange, et je ne demande qu'une chose: QUE VOUS ME LAISSIEZ EN PAIX, que ce soit sur mon blog, ou lorsque je commente d'autres blogs tel que celui-ci.

Pour qui vous prenez-vous lorsque depuis quelques temps vous m'écrivez systématiquement: "laissez l'Hérétique en paix"? Vous vous croyez en ex-URSS ou quoi?

C'est à l'Hérétique et à l'Hérétique seul de juger s'il accepte mes commentaires sur son blog. Car c'est son blog, pas le votre. N'outrepassez-pas vos compétences et surtout vos droits...

@ Nicolas007bis
Bien sûr que le billet présent de l'Hérétique vaut bien mieux que cette mise au point qui me semble nécessaire aujourd'hui vis-à-vis d'une personne en particulier. Mais cette mise au point me semble indispensable quand une personne "déconne" à ce point. Et l'Hérétique a écrit que "je pouvais me friter". Alors...

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 31 mars 2011

Z'etes pas intéressant, aucune solution rapide pour fuku...Donc, m'en fous complètement de ce que vous pouvez blablater, là tout de suite.

Écrit par : Martine | vendredi, 01 avril 2011

Très franchement, j'aurais préféré sur le thème fuku, une intervention de Philippe,
Dslée pour vous.

Écrit par : Martine | vendredi, 01 avril 2011

@ Martine
Moi, j'aimerai juste lire un jour un propos intéressant, voire simplement intelligible de la part de Martine, mais apparemment je risque d'attendre longtemps...

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 05 avril 2011

Morte de rires.

Écrit par : Martine | mardi, 05 avril 2011

Les commentaires sont fermés.