« Prix du gaz, Bayrou dénonce l'arnaque | Page d'accueil | Dur dur d'être candidat et inconnu... »

lundi, 28 mars 2011

Qui pour remplacer Sarkozy ? Juppé, non ?

Je me demande quand l'UMP et la droite en général vont se rendre compte que Nicolas Sarkozy ne peut plus être leur candidat. Il est battu dans tous les sondages et ne se relèvera pas car il ne mènera pas la politique qui serait nécessaire pour obtenir ce résultat. En effet, tant qu'il n'aura pas compris qu'il faut remplacer les mots par des actions (par exemple, annoncer le recrutement en hausse de gendarmes et de policiers, celui de greffiers et d'experts pour la justice, de gardiens et de personnels pour les prisons, puis mener une politique de fermeté déterminée), il sera cuit, et sa majorité, pas crédible, avec.

Il faut donc un homme à droite à la popularité montante, dont les qualités d'homme d'État ne sont plus à démontrer, capable de se réconcilier avec Dominique de Villepin, tout en étant acceptable pour les Sarkozystes sans être trop compromis avec eux, et bien considéré par les centristes.

Cet homme, c'est Alain Juppé, dont la seule présence à la tête du Ministère des Affaires étrangères, a modifié le visage de notre diplomatie. Un gaulliste, un vrai. A-t-on observé, chose encore impensable il y a quelques mois, comment la France s'est défendue becs et ongles pour ne pas faire intervenir l'OTAN dans les affaires libyennes ? On a vu là les convictions d'un homme qui veut redonner du poids à la France et à sa voix, qui souhaite également que les Européens soient capables de se manifester à la place des USA, bref, d'un homme capable de donner une vraie diplomatie à la France.

Au moins sur cet aspect, c'est un homme auquel je pourrais faire confiance, en tant que président, et, en tout cas, auquel j'apporterais volontiers ma voix contre un socialiste lors d'un second tour d'élection présidentielle. Évidemment il lui fautr se doter d'une programme économique, culturel et social qui soit autre chose que le vilain brouet que nous sert l'UMP depuis des années. 

Du travail en perspective, mais bien nécessaire, pour nous éviter de devoir supporter la gauche arrogante, mondialiste, euro-béate et dégoûlinante pendant au moins 5 années à partir de 2012 sauf miracle centriste...

16:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : juppé, gauche, centre, droite | |  Facebook | | | |

Commentaires

D'accord pour voter Juppé en cas de second tour face à un (une ?) socialiste mais il me faudrait l'assurance qu'il ne sera pas une marionnette de Sarkozy. Connaissant le personnage, il ne s'effacera pas comme ça.
Je pense que sa stratégie est de garder le contrôle à tout prix, quitte à capitaliser sur l'image de quelqu'un d'autre. En ce sens, Juppé est le meilleur ticket, capable de réunir gaullistes et sarkozystes.
Mais après 10 ans d'UMP, je pense qu'il sera temps d'amorcer une réelle alternance; et au centre, on sait tous qui pourra nous l'apporter.

Écrit par : Kevin_AvenirDem | lundi, 28 mars 2011

vous avez demandé si Bayrou voulait pas être le candidat de l'UMP ?

ça serait une possibilité... ;o)

m'enfin,

@+

Écrit par : oups | lundi, 28 mars 2011

"par exemple, annoncer le recrutement en hausse de gendarmes et de policiers, celui de greffiers et d'experts pour la justice, de gardiens et de personnels pour les prisons, puis mener une politique de fermeté déterminée"

Bien sûr, ce serait génial ... mais avec quel argent ?

Aujourd'hui, la priorité, c'est de réduire cette foutue dette, de réformer le fonctionnement de l’État, et de libérer l'économie et l'initiative entravées de tous les côtés pour préparer l'avenir, pas de promettre des dépenses qui ne permettront pas forcément toujours un vrai gain d'efficacité.

Je voterai pour le camp qui promettra à la fois un projet moderne et ambitieux pour la France, tout en osant avouer que pour les années qui viennent, il ne peut nous promettre que "du sang, de la sueur, et des larmes". Je ne voterai certainement pas pour ceux qui promettront plus de moyens à tout le monde, sans source de financement crédible.

Juppé ferait un pire score que Sarkozy. L'UMP est un parti qui marche à la fidélité, et sait se souder dans les moments importants, malgré des dissensions internes et normales, qui ont toujours existé. Et le moment venu, il sera beaucoup plus soudé et mobilisé qu'on ne l'imagine.

Imaginez bien qu'aujourd'hui, Sarkozy est le Président en fonction, cible de toutes les critiques. Il ne tombera pas plus bas, il est dans la pire des situations. Quant au PS, il ne peut que récolter quelques lauriers déplumés, puisqu'il ne fait que critiquer le bouc émissaire national, quant son candidat n'est pas carrément absent (donc à l'abri des coups). Attendez que le PS redevienne sur terre, doive se mouiller, s'avancer, prendre position, commence à prendre des coups de tous les côtés. Il est au plus haut, il baissera.

Si Marine, les Verts, et Méluche font un bon score, le second tour sera un 21 avril... à l'endroit !

On en reparlera. ;-)

Écrit par : Alexandre GERARD | lundi, 28 mars 2011

" A-t-on observé, chose encore impensable il y a quelques mois, comment la France s'est défendue becs et ongles pour ne pas faire intervenir l'OTAN dans les affaires libyennes ? On a vu là les convictions d'un homme qui veut redonner du poids à la France et à sa voix, qui souhaite également que les Européens soient capables de se manifester à la place des USA, bref, d'un homme capable de donner une vraie diplomatie à la France."
Mdr :DDD
Je me souviens parfaitement, lors d'européennes, quand certains défendaient une défense européenne non attachée à l'OTAN, il avait soutenu notre agité et avait obtenu un poste à "l'Europe" tout comme d'autres d'ailleurs... :o))
Très franchement, je crois certaines postures très diplomatiques quand à croire que je puisse en etre dupe, il en va autrement.
Pour le reste, pas membre de l'ump donc je me désintéresse complètement de la question, ils sont assez grands pour faire leur ménage.

Écrit par : Martine | lundi, 28 mars 2011

@Aleaxandre,
Bah, le requinos aux cheveux blancs, vot' poulain, issu du meme nid qu' AJ. Vraiment pas top.
Dans le style: je hurle puis je ferme ma gg, ainsi de suite...Sacrée bande de coucous tout cha.

Écrit par : Martine | lundi, 28 mars 2011

Jamais je ne voterai pour cet islamolâtre béat, jamais !

Écrit par : Didier Goux | lundi, 28 mars 2011

Et l'UMP n'a-t-il pas mieux à proposer qu'un repris de justice ? Un qui peut pas dire une phrase dans une interview sans sortir 3 gros mots ?

Ah oui, ils ont aussi : un 1er paillasson et un sorti du rang (trop sorti) le poète.

Sinon hors UMP c'est : le parti s. (ou la coalition de g.) qui distribue les allocs sans compter pour se faire un vivier d'électeurs en enfonçant le pays un peu plus dans son gouffre financier.

Seigneur, c'est bien une grande voie ouverte à la Marine...

Ne réalisent-ils pas les Français, la merde dans laquelle ils sont ??? Et ils se prennent toujours pour le nombril du monde ?

Qu'ils arrêtent un peu de rêver, là, qu'ils se secouent, et qu'ils prennent leur avenir en main en arrêtant de rêver qu'ils gagneront le loto et iront finir leurs jours en égoïstes dans des pays de vacances.

Et qu'ils arrêtent de compter sur des menteurs. Qu'ils regardent plutôt les actes que les paroles, je préparai un com sanglant à ce sujet sur un blog ami mais overblog est apparemment en maintenance ce soir, justement le soir où j'ai trouvé un peu de temps pour venir sur la blogo.

Fait beau de dire qu'on va voter pour l'un ou pour l'autre, regardez bien les actes passés pour vous faire une idée juste. Tous, avant de glisser votre bulletin dans l'urne.

Écrit par : luciolebrune | lundi, 28 mars 2011

N'enterrez pas NS si vite. Les réseaux sont en places, c'est un combattant, certainement le meilleur débatteur TV et les équipes de com' lui préparent un nouveau rôle pour 2012.

Écrit par : atlantic | lundi, 28 mars 2011

Ah vouais? Il était ministre des affaires étrangères lors des attentats à Karachi, c'lui aux ch'veux blancs, premier ministre.
Et puis, me souviens du sort qui fut réservé à deux jeunes gens kidnappés au Niger cet hiver( peu après les grandes déclarations de résolution de problèmes afghans^^^dont certains journalistiques) il était à la défense, crois bien me souvenir.

Écrit par : Martine | lundi, 28 mars 2011

J'ai beaucoup d'admiration pour Juppé, pour son intelligence, pour sa capacité d'abnégation aussi. Ce qui en fait un homme d'Etat exceptionnel. Mais comment le personnage pourrait-il en un an, alors qu'il vient tout juste de réintégrer le "1er cercle", atteindre la popularité d'un présidentiable? Je crois que c'est trop court.

En cas de défaillance de Sarkozy, ou de vendetta - parce que je pense que beaucoup d'élus UMP en ont marre de se faire "plomber" par Sarkozy, d'ailleurs pour certains ils renoncent à afficher l'étiquette UMP, c'est dire... -, c'est Fillon le dauphin naturel.

Écrit par : JF le démocrate | lundi, 28 mars 2011

Je pense que c'est un peu vain de penser à un remplacement de Sarkozy comme candidat. Tout simplement parce qu'aucun autre n'aura de meilleures chances. La perspective d'être battu n'est pas très attrayante, et je ne crois pas que ça intéresse Fillon ou Juppé.

Écrit par : xerbias | lundi, 28 mars 2011

J'espérais que le PS eût changé.
Qu'est-ce que je lis ce matin ?

http://www.metrofrance.com/info/300-000-emplois-d-avenir-au-programme-du-ps/mkcB!BGSJP0N4zetI/

Non, non, rien n'a changé.
On continue à prendre les gens pour des cons.
Pourquoi ne nationaliserions-nous pas toutes les entreprises de moins de 50 entreprises pour les forcer à embaucher des chômeurs ?
En effet, seules les TPE/PME embauchent. Mais pas assez vite ! En effet elles souhaitent conserver la main sur le magot. Au moins avec ce plan audacieux de nationalisation sans précédent (enfin, y'a Cuba et le Vénézuela, un sans ressources pétrolifère, et l'autre avec), nous pourrons montrer l'exemple partout sur terre. Gageons que cette politique sera suivi par tout le monde.

Franchement, j'en ai marre.
Les libéraux démocrates n'existeront jamais en France. Seuls les républicano-populistes et les socialo-populistes ont de l'audience. Les uns avec leur lubie d'ordre et de nation à tout crin et les autres avec leur combat affiché (mais pas dans les actes) contre les "riches" et leur tropisme étatique.

Écrit par : Fabrice_BLR | mardi, 29 mars 2011

@ Fabrice

C'est pathétique. Le retour des vieilles lunes, des incantations ridicules et de la danse de la pluie. Pas une idée, pas une mesure, pas un projet. Rien ! Je partage votre accablement.

Martine veut y aller ; elle transpire la candidature par tous les pores de la peau, et tant pis si elle permet à Sarko de rempiler. De toute façon, ce serait pire avec elle. On a pu apprécier sa terrifiante capacité de nuisance au moment des 35 heures, et ce n'est pas avec l'âge qu'elle a dû s'assouplir. Sans compter que, comme maire de Lille, elle avait institué des horaires de piscines aménagés pour ces dames du Coran...

Ça va se finir avec une guerre civile.

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 29 mars 2011

Oups, j'ai raconté des sottises, l'un à la défense, l'autre aux affaires étrangères; cela m'apprendra à faire deux choses à la fois ;)

Écrit par : Martine | mardi, 29 mars 2011

Bonjour,

C'est vrai, intellectuellement parlant, il n'y a pas photo, Alain Juppé l'emporte haut la main. Il y a fort à parier que la partie diplomatique libyenne lui doit tout. Pour autant, et même si personne ne disconviendra qu'il possède la stature requise pour tenir le poste, il souffre d'un handicap irrémédiable. M. Juppé a, malheureusement pour lui, été condamné à quatorze mois de prison avec sursis et reconnu coupable. Les attendus, tant du jugement que de l'arrêt, sont particulièrement sévères (http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Juppé).
Indépendamment de ses qualités, je comprendrai mal qu'une personne reconnue coupable de graves malversations, qui plus est touchant au fonctionnement de la sphère publique, puisse briguer la plus haut fonction de ce pays quand une vulgaire contravention peut vous interdire l'accès à la fonction publique!!! Cette condamnation le place, à son corps défendant, au même niveau qu'une personne condamnée à une peine identique pour trafic de drogue par exemple. Qui plus est, le fait qu'il ait été condamné à un an inéligibilité peut peut-être l'interdire de compétition puisqu'un candidat n'a pas le droit d'avoir été privé de son droit de vote (j'ignore si inéligibilité englobe cette clause).
Si on ne doit pas soupçonner la femme de César, ce dernier n'a pas le droit de se tenir quitte de cet engagement moral. Cette dernière est de plus en plus absente du débat politique. Etonnez-vous, après cela de voir Marine le Pen monter dans les sondages.

Écrit par : H. | mardi, 29 mars 2011

Juppé ????? ... tu as la fièvre ou quoi ?

Écrit par : Mirabelle | mardi, 29 mars 2011

mon hypothèse : Fillon... On mise quoi ?

Écrit par : GdeC | mardi, 29 mars 2011

Si il devait y en avoir un, je pense que Juppé serait effectivement le meilleur mais il ne serait jamais choisi par l'UMP qui préfèrerait Fillon.

De toute façon je en crois pas trop à une défection de Sarko, trop fier et orgueilleux pour laisser sa place. Et puis je suis de l'avis de Xerbias, c'est cuit pour l'UMP, les ambitieux vont laisser Sarko se faire ratamer en le lâchant progressivement (ça commence déjà)en espérant rebondir après 5 ans de PS.

Écrit par : Nicolas007bis | mardi, 29 mars 2011

Christian Estrosi en remet une couche sur Copé.

Christian Estrosi est en pleine offensive. Loin du ministre ultra-sarkozyste, le maire de Nice est maintenant un élu social, concentré sur le pouvoir d'achat des Français. Et un peu sur Jean-François Copé.
Le patron de l'UMP attire en ce moment toutes les attaques de Christian Estrosi. Ce dernier critique toute tentative d'imposer au sein de l'UMP une forme de pensée unique qui s'appellerait, dit-il, "le copéisme", dans des déclarations publiées mercredi par le quotidien régional Nice-Matin.

"Je suis pour que les différences puissent s'exprimer mais je refuse qu'on nous impose une unité ressemblant à une pensée qui s'appelerait le 'copéisme'", indique l'ancien ministre de l'Industrie.

Christian Estrosi estime que la position de Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, en faveur d'un débat sur la laïcité était de plus en plus minoritaire dans ce parti.

"Il y a ceux, de plus en plus minoritaires, qui continuent à attendre des débats qui ne sont pas la préoccupation majeure des Français et ceux qui, comme moi, souhaitent que nous soyons dans l'action pour apporter des réponses concrètes au quotidien des Français", souligne-t-il.

Des réponses, Christian Estrosi en apporte au moins une : on pourrait demander à Total, qui a engrangé des bénéfices considérables, de "baisser les prix à la pompe et soulager le pouvoir d'achat des Français. C'est là un sujet plus concret qu'un débat sur l'islam ou la laïcité".

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/estrosi-en-remet-une-couche-sur-cope_977738.html

Écrit par : BA | mercredi, 30 mars 2011

Écrire un commentaire