Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Dragons of Atlantis, compassion pour le Japon | Page d'accueil | Tout ça pour deux robes longues ? »

mardi, 22 mars 2011

Une droite pas assez à droite ?

C'est très amusant toutes les analyses que je lis sur le FN ces derniers jours. On reproche à Sarkozy d'avoir droitisé le FN et d'avoir ainsi ouvert la voie au FN. Ben non, ce n'est pas ça le problème. Le problème, c'est de ne pas avoir droitisé ses actes. Quand j'écoute les gens qui votent pour FN, il y a tout de même des antiennes qui reviennent :

- le sentiment d'être abandonnés, certes, mais, constamment, l'insécurité et l'immigration. Alors, certes, cela ne préoccupe peut-être qu'une minorité de Français, mais pas de chance, la minorité en question vote pour le FN. 

- il est possible de faire reculer le FN. C'est juste une question de volonté. Il suffit de donner les moyens matériels et humains appropriés à la police, la gendarmerie et la justice pour fonctionner. C'est tout. A la limite, l'immigration n'est que secondaire, car elle ne préoccupe les Français que pour autant qu'elle génère de l'insécurité. Alors bien sûr, l'insécurité générée est le fait d'une minorité, mais le problème, c'est que cette minorité, on la voit sur tous les fronts des mauvais coups et de la délinquance. Les journalistes ont beau parler de jeunes, de jeunes gens, d'adolescents, de rixes entre bandes, personne n'est dupe. On sait très bien, dès que l'on se penche sur les faits, que ce sont majoritairement des jeunes d'origine immigrée qui sont impliqués.

- finalement, une politique sécuritaire, une vraie politique de répression, avec les moyens qui vont avec, c'est le plus sûr moyen de faire reculer la xénophobie. 

Je ris quand j'entends des chroniqueurs parler de ces petits villages ruraux et paisibles qui ne connaissent ni insécurité ni immigration et qui votent pourtant FN. C'est parfaitement faux. En fait, d'ores et déjà, dans certains de ces ensembles péri-urbains, il y a des bandes qui débarquent et sèment sinon la terreur au moins la peur. Alors, certes, peu de faits signalés, mais la peur est là. 

Ce que Sarkozy et l'UMP ne parviennent pas à comprendre c'est qu'ils ne regagneront pas l'électorat qu'ils ont perdu avec des mots. Il faut des actes, et ces actes ne sont possibles qu'avec des moyens ad hoc. Falsifier les chiffres en annonçant des réussites mirobolantes n'y changera rien. La température, ce sont les faits qu'i fleurissent çà et là dans la presse. Quand les faits (qui sont décidément têtus) baisseront vraiment, c'est à dire qu'on fera parler la matraque et le gnouf chaque fois que nécessaire, à ce moment-là, le FN reculera. 

Il existe d'autres causes qui favorisent le vote FN, mais j'y reviendrai dans un second billet. De toutes façons, les sondeurs politiques qui sont habitués à raisonner sur des faits et pas sur des discours idéologiques expriment de manière claire ce qu'il en est globalement. 

Enfin, bon, de toutes façons, je me répète : cela ne fait jamais que quatre ans que je dis les mêmes choses à l'envie sur ce blogue. J'adore d'ailleurs, quand on vient me qualifier de réactionnaire de facho, de droitier, ou encore de sous-marin du Front National...

 

 

Commentaires

Répression, répression ?

S'intéresser aux causes, soigner le mal à la source, non ? C'est désespéré à ce point docteur ?

Fermons les écoles et embauchons des policiers avec l'argent économisé, alors.

Écrit par : hipparkhos | mardi, 22 mars 2011

Bof, bof, bof, énième débat sur la mise en exergue de l'insécurité et de l'immigration pour expliquer la montée de FN.....C'est faux...

Ce sont juste des arguments qui permettent de détourner l'électorat des vraix problèmes auxquels il n'y a pas de solutions actuellement.

A chaque crise( cf l'histoire) il y a une montée de l'extrême droite par stigmatisation de l'étranger car la classe politique ne peut répondre rapidement a une crise.... il faut trouver des coupables!!!!!

il y a une faillite de la classe politique et il est logique qu'il y ait un sentiment de rejet qui s'exprime après une montée de l'abstention et des extrêmes....

En période de forte croissance on fait tout pour attirer les étranger car il faut trouver de la main d'oeuvre........CQFD....

La droite se plante en mettant en exergue les thèmes "débiles" et récurrents des extrêmes.

la mondialisation fait peur, l'UE est à la rue, la peur d'un changement de civilisation liée a la rareté de l'énergie, les grèves a répétition dans les pays durement touchés par des politiques d'austérité, etc......font qu'une partie de l'électorat par une forme de réflexe de survie se réfugie vers les extrêmes.....LE MONDE EST ANXIOGENE

Mais bon, MLP est en campagne, Mélanchon est en campagne, les partis dit de gouvernement ne le sont pas, il est donc logique que les extrêmes qui trustent les médias trouvent un certain échos.

De plus ces extrêmes sont de bons clients pour les médias auprès desquels ils ne sont pas mis en réelle contradiction, ce qui pose problème.....

Écrit par : Europium | mardi, 22 mars 2011

"Je ris quand j'entends des chroniqueurs parler de ces petits villages ruraux et paisibles qui ne connaissent ni insécurité ni immigration et qui votent pourtant FN. C'est parfaitement faux. En fait, d'ores et déjà, dans certains de ces ensembles péri-urbains, il y a des bandes qui débarquent et sèment sinon la terreur au moins la peur. Alors, certes, peu de faits signalés, mais la peur est là. "

Faudra m'expliquer le caractère "péri urbain" de certains villages ruraux dans des départements ruraux.

"La température, ce sont les faits qu'i fleurissent çà et là dans la presse. Quand les faits (qui sont décidément têtus) baisseront vraiment, c'est à dire qu'on fera parler la matraque et le gnouf chaque fois que nécessaire, à ce moment-là, le FN reculera. "
La presse ne parle jamais des types qui sont arrêtés, sauf pour souligner que le système judiciaire et carcéral est tellement engorgé qu'il les laisse dehors.
Sinon, on préfère parler de la mamie qui s'est faite agresser, c'est bien plus drôle.

Écrit par : KaG | mardi, 22 mars 2011

Donc en fait, pour battre le FN, il faudrait... être le FN. Graphique.

Écrit par : Rubin | mardi, 22 mars 2011

@Rubin
Si c'est tout ce que tu as à me répondre quand j'évoque la question de l'insécurité, le FN est à 30% dans pas longtemps.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 22 mars 2011

@hipparkhos
Tant qu'on opposera écoles et gendarmeries, on fera le jeu du FN.
@Europium
La peur de la mondialisation et de l'Europe est une autre cause, mais ce qui cristallise le tout, c'est l'insécurité. Écoutez les sondeurs, ils le disent tous.
@KaG
C'est ce que l'on appelle la très grande banlieue : du rural au-delà de la banlieue. L'Yonne, par exemple ou encore le Loiret par rapport à Paris.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 22 mars 2011

Et puis, que ferait donc le FN d'un sous-marin alors qu'ils ne savent déjà pas quoi faire d'un paquebot ?

Plus sérieusement, ce que vous dites des “ruraux” est parfaitement vrai, dans la mesure où il n'y a presque plus de campagne, de vraie campagne. C'est ce que Renaud Camus nomme le “devenir banlieue” du monde.

J'ajoute que les gens qui vivent dans de vrais petits villages niché dans une vraie campagne vraiment rurale, eh bien ils vont tout de même à la petite ville voisine, ces gens. Pour faire leurs courses, notamment. Et là, devinez à quoi ils sont confrontés ?

Écrit par : Didier Goux | mardi, 22 mars 2011

Et des infos comme celle-ci : "Michael Youn a été reconnu coupable d'insultes et violences à agents ; mais le tribunal l'a dispensé de peine. Le ministère public requérait 6 mois avec sursis et 2000 euros d'amende" ; ça ne fait pas monter le FN ?

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 22 mars 2011

Bah,
Les petits villages isolés bien tranquilles voient parfois souvent débarquer le banditisme qui y cherche ses pénates.
Mon village du sud, pas encore atteint par la vague bleue marine, cependant elle cherche incidieusement via les résidences secondaires.

Écrit par : Martine | mardi, 22 mars 2011

Sinon, les démultiplications de listes à gauche, j'inclue NPA, FDG,PRG, PC, VEE, PS etc n'ont pu que favoriser les scores du FN.
Vouais, le calcul de la tacatacatique pour le second tour des reports de voix, pas toujours très fine pas vraiment avisée, il n'y a qu'à observer les poussées dans le nord. MA ne me parait pas cohérente du tout entre ses actes et ses propos^^^.
Pas fastoche, entre ceux qui cherchent de l'audimat et ceux à grossir (comme les grenouilles) et ceux qui cherchent à conserver une main mise...

Écrit par : Martine | mardi, 22 mars 2011

Personnellement, je pense que la rhétorique des "Sarkoboys" est clairement une des causes de la montée du FN. Comme tu l'écris fort justement, il n'y a pas d'adéquation entre les actes et les paroles. Et c'est bien ce qui crée le malaise...

Si on dit: "fini les immigrés clandestins", alors il faut mettre en oeuvre les moyens pour y arriver. Si on dit: "trop d'insécurité", alors il faut aussi mettre en place les moyens pour la faire baisser (plus de forces de Police, plus de moyens pour la Justice, etc...)

Les statistiques qu'on façonne à dessein ne rendent plus personne dupe. Les discours à l'emporte-pièce ne rendent plus personne dupe non plus. C'est je pense la principale raison qui opère dans le transfert des voix de l'UMP vers le FN.

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 22 mars 2011

@ Ch. Romain

J'ai été surpris, voire choqué tout comme tu sembles l'être, par cette décision de Justice qui paraît... disons "très particulière". Je pense que si je cogne sur un policier, je me prends une condamnation. Et ce serait assez normal. M. Youn, lui, ne se prend rien... Choquant! Affligeant même.

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 22 mars 2011

"Tant qu'on opposera écoles et gendarmeries, on fera le jeu du FN." oui, mais tu ne parle pas des écoles... Ne faut-il pas faire les deux ?

Écrit par : hipparkhos | mardi, 22 mars 2011

Mouais. Le FN prospère trop souvent sur l'irrationnel absolu

Écrit par : romain blachier | mardi, 22 mars 2011

@hipparkhos
c'est évident. Mais les électeurs du FN sont surtout préoccupés par les gendarmeries...
@Romain
Ce serait une erreur de renvoyer les électeurs du FN à la seule irrationalité
@Christian et JF
Il y a en effet une justice à deux vitesses. La justice aussi est gangrenée et bien plus qu'on ne le pense.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 23 mars 2011

@l'hérétique

ce que disent surtout les sondeurs c'est surtout qu'une majorité des français a peur de l'avenir, en particulier les jeunes qui votent a quasiment 20% pour le FN...... , le thème de l'insécurité ils s'en foutent, a moins de parler d'insécurité de l'emploi et de l'avenir......

Voter MLP ou s'abstenir c'est quasiment la même chose car cela consiste a envoyer un message de négatif aux partis de gouvernement dit de GVT....

c'est quand même "grave" d'entendre des députés, des ministres, prôner l'abstention, d'aller a la pêche dimanche prochain, de voter blanc(a lors que ce vote n'est pas comptabilisé), de dire qu'entre la peste et le choléra il n'y a pas de choix possible, etc.....

En ce qui me concerne cela me choque, car ce sont des propos anti-républicains, anti-démocratiques et cela montre bien que l'UMP prend un très mauvaise direction, qu'elle ne sait pas ou elle va....le HIC c'est qu'elle gouverne....c'est plus que "gerbant" d'entendre tous ces propos....

"la peur de perdre le pouvoir et ses privilèges ne justifient pas de tels comportements".....

la France est vraiment un pays en pleine décadence car plus personne, même ceux qui sont au pouvoir ne respecte le pacte républicain, qui pour moi a volé en éclat depuis bien longtemps......d'ou le grand n'importe quoi actuel....

Écrit par : Europium | mercredi, 23 mars 2011

Je suis surtout sidéré quand un premier secrétaire du PS déclare que ces chiffres inquiétants sont de la faute à Sarko. Oui, pourquoi pas. C'est en tout cas un beau travail d'introspection de la part de la gauche, qui devrait plutôt se poser la question du pourquoi n'est-elle pas favorite dans les sondages et n'est-elle pas une alternative. Ah oui%

Écrit par : Dark Avenger | mercredi, 23 mars 2011

"On sait très bien, dès que l'on se penche sur les faits, que ce sont majoritairement des jeunes d'origine immigrée qui sont impliqués"
Oulala, j'en connais qui pour si peu se sont retrouvés en correctionnelle :)

Écrit par : corto74 | mercredi, 23 mars 2011

L'erreur consiste à croire qu'il existe des causes objectives à ce qu'on appelle, sentant bien ce qu'il y a d'inévitable, "la montée du FN".

À la fin des fins, la réussite du FN repose sur une cause subjective mais en progrès constant parmi nos compatriotes : la haine.

Écrit par : Rubin | mercredi, 23 mars 2011

@Rubin
L'erreur consiste à faire de causes objectives des causes subjectives. En somme, à déclarer que les gens fantasment. C'est ce qu'a fait la gauche de Jospin, et c'est pour cela qu'elle s'est violemment ramassée.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 23 mars 2011

Bonjour. Je passe sur l'ensemble des arguments. En revanche je suis en désaccord concernant "les petits villages ruraux" que vous décrivez. Dans ma région la majeure partie des zones rurales que vous évoquez est effectivement paisible (pas de criminalité, peu d'immigrés) et le vote FN assez récurrent cependant (lié en partie à un affaiblissement de l'UMP). Il existe une grande diversité des votes et comportements politiques selon les régions de France.

Écrit par : cyril | jeudi, 24 mars 2011

J'ajoute (désolé pour ce deuxième message)que pour répondre à Didier Goux qu'ils vont effectivement faire leurs courses dans "la petite ville voisine" qui possède peu ou prou les mêmes caractéristiques en terme d'immigration ou de criminalité (ok un peu plus mais dans une quantité vraiment faible).

Écrit par : cyril | jeudi, 24 mars 2011

Je partage tout à fait votre point de vue !

Rien à ajouter.

Écrit par : François Vauclin | jeudi, 24 mars 2011

Que l'Hérétique poursuive sa guéguerre anti Delanoé et ne préoccupe pas des ruraux !

Insécurité et immigration ne sont pas les seuls ressorts du FN pour exister. Sarkozy en a fait des tonnes pour le propulser dans les sondages et la concrétisation dans les votes. Hors insécurité et immigration ...

Les ruraux votent FN tout autant, sinon plus, (plus facilement ?) que les citadins, véritablement confrontés, eux, aux problèmes d'insécurité et d'immigration.

Alors ? Retour à Delanoé ...

Écrit par : anamo | samedi, 26 mars 2011

"d'ores et déjà, dans certains de ces ensembles péri-urbains, il y a des bandes qui débarquent et sèment sinon la terreur au moins la peur."

Ça alors... dans des villages ruraux tranquilles ? Vite, l'hérétique, des liens ! des URL, qu'on puisse manifester notre solidarité à ces villageois envahis par les bandes qui sèment la peur !

Heureusement, je vis à Argenteuil, ville parfaitement urbaine où les bandes ne risquent pas de débarquer, vu que, si je suis ton raisonnement, elles y habitent. Et où le FN a obtenu 17-18%, soit à peu près sa moyenne nationale dans les cantons où il était présent.

Et où j'ai rencontré des milliers de gens et discuté - souvent brièvement, certes - avec des centaines pendant la campagne cantonale. Et où zéro personne m'a dit avoir peur, ou a semblé avoir peur, de quoi que ce soit (cependant, deux ou trois moins plus tôt, une personne, un partisan de Nicolas Sarkozy en l'occurrence, m'a bien dit avoir peur, suite à une tentative de "car-jacking" à son pavillon).

D'accord avec ta réponse à Rubin sur le fait que chercher des causes purement subjectives (telles qu'une montée de la haine) à un phénomène objectif (le vote FN) est un raisonnement fragile.

Mais valider le diagnostic et le discours du FN pour la seule raison que des gens votent pour lui, serait tout aussi fragile. (Beaucoup de gens de mi-2007 à 2009 ont défendu dur comme fer l'idée que les Français avaient voté Sarkozy en 2007 pour pouvoir travailler plus... au mépris de tous les faits constatés pendant la campagne électorale : témoignages, chiffres, enquêtes le jour du vote etc.).

Écrit par : FrédéricLN | samedi, 26 mars 2011

Les commentaires sont fermés.