« Un camouflet pour les Class Actions... | Page d'accueil | Ça va valser au wikio politique de novembre 2010 »

samedi, 30 octobre 2010

Les plus belle femmes de France...

Les Samnites avaient une coutume qui, dans une petite république, et surtout dans la situation où était la leur, devait produire d'admirables effets. On assemblait tous les jeunes gens, et on les jugeait. Celui qui était déclaré le meilleur de tous prenait pour sa femme la fille qu'il voulait; celui qui avait les suffrages après lui choisissait encore; et ainsi de Suite. Il était admirable de ne regarder entre les biens des gar­çons que les belles qualités, et les services rendus à la patrie. Celui qui était le plus riche de ces sortes de biens choisissait une fille dans toute la nation. L'amour, la beauté, la chasteté, la vertu, la naissance, les richesses mêmes, tout cela était, pour ainsi dire, la dot de la vertu. Il serait difficile d'imaginer une récompense plus noble, plus grande, moins à charge à un petit État, plus capable d'agir sur l'un et l'autre sexe.

(Esprit des lois, 1ère partie, livre VII, chapitre 16)

Je suis souvent amené à déambuler dans les rues de Paris. Or, s'il est un arrondissement qui est un enchantement pour les yeux de l'homme (du mâle), c'est le 16ème arrondissement. Jeunes filles, jeunes femmes, femmes mûres, toutes belles et délicieuses...! Mon Dieu : mais comment donc une telle concentration d'aussi belles filles est-elle possible ?

Il existe à mon avis une explication : on trouve dans le 16ème arrondissement de nombreuses familles d'individus riches de génération en génération. Parce que les hommes qui y vivent sont riches et puissants, ils ont pu choisir pour compagnes de belles femmes. Même s'ils étaient laids au départ, au fil du temps, les enfants et les enfants des enfants sont devenus beaux. Et comme les femmes, là-bas, ont les moyens de rehausser leur beauté naturelle avec tout ce que notre civilisation compte d'artifices, leur charme n'en est que plus éblouissant.

Les hommes (qui ne m'intéressent guère si ce n'est qu'ils sont de fâcheux concurrents en ces lieux) ne dépareillent pas la marchandise. Souvent athlétiques et fils de beautés, ils sont séduisants et mes lectrices s'y retrouveraient certainement en lisant les lignes que j'écris.

Je me fais parfois l'impression d'un Hérodote enquêtant en terre étrangère et méditant une nouvelle explication farfelue pour élucider quelque mystère d'une contrée lointaine et étonnante.

Bref, si certains lieux sont à voir pour les monuments qu'ils recèlent, le 16ème l'est, lui, pour ses trésors vivants :-)

P.S Je sais, parfois, j'écris vraiment ce qu'il me passe par la tête...

07:30 Publié dans Insolite, Ragots | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : 16ème, paris, femme, beauté | |  Facebook | | | |

Commentaires

N'y a-t-il pas une part de métissage dans tout cela?

Les métis ont souvent les trais plus fin....

Écrit par : europium | samedi, 30 octobre 2010

Tu devrais lire "Pourquoi les femmes des riches sont belles" de Gouillou.

http://www.amazon.fr/Pourquoi-femmes-riches-sont-belles/dp/2801113360

Écrit par : h16 | samedi, 30 octobre 2010

oubli d'un S dans le titre (commentaire à effacer)

Écrit par : Suzanne | samedi, 30 octobre 2010

D'accord, l'hérétique, mais j'attribuerais davantage ce phénomène à l'isolement qu'à la réussite. Quiconque est déjà allé en Hongrie, terre d'isolement par excellence, sait de quoi je veux parler.

Écrit par : Erasmus Tharnaby | samedi, 30 octobre 2010

oui, il peut y avoir plusieurs raisons, mais il y a aussi qu'une femme qui se lève à 5h pour faire des ménages avec les mains dans de l'acide et qui se couche à 24 h parce qu'on ne fait le ménage qu'avant et après le travail des autres, qui n'a jamais vraiment profité de sa mère parce qu'elle aussi elle travaillait d'arrache pied pour lui trouver à manger des trucs bas de gamme, qui a recherché un peu d'affection en courant après des garçons dès 12-13 ans, qui a vécu des ruptures à la file, qui a pris des medocs pour tenir, et qui est blasée, qui de plus n'a pas eu une éducation paisible et épanouissante parce que tout le monde autour d'elle était énervé par un travail trop stressant, elle pouvait peut-être être belle au début, mais ça lui a vite passé!
Je croise souvent dans les lieux où je vis des enfants, des jeunes filles, très beaux-belles, mais avec une peau terne, des cheveux teints et coupés n'importe comment, un regard triste, puis après la trentaine, les kilos de compensation, quand ce n'est pas le regard vide des neuroleptiques!

Je crois que tout le monde peut être beau, mettre en valeur une sorte de beauté unique, la sienne, je connais une fille avec un nez bossu qui est resplendissante (mais vraiment!!) et qui pourrait à mon avis être mannequin (bon, sauf qu'elle fait pas 1m80): mais elle rayonne quelque chose d'intérieur.

Et je crois qu'on peut devenir ou redevenir beau à tout âge, mais c'est l'amour, au final, qui rend beau. Et l'amour, c'est plus facile quand il y a moins d'épreuves dans la vie, et quand il y a une meilleure éducation.

Donc attention à la tentation de jalousie qui pousse à certaines époques à vouloir tuer les riches: il vaut mieux les imiter autant que possible, principalement pour ce qui est de l'éducation des enfants, et le reste, peu à peu, pourra peut-être suivre.

Écrit par : do | samedi, 30 octobre 2010

Les pauvres sont moches et les riches sont beaux....

Je t'ai connu plus en forme hérétique

Tu sais bien qu'un pot de peinture et un bon dressing peut faire des miracles...

Écrit par : Philippe, | dimanche, 31 octobre 2010

@Philippe,
Ne ressemble en rien à un pot de peinture etc...
Je ne vous rends plus visite car les thèmes de vos articles ou titres sont repris pas "Rimbaud" and co, la seule raison.
Biz

Écrit par : Martine | dimanche, 31 octobre 2010

pour l'explication globale il suffit de lire le premier chapitre de "Hell", de Lolita Pille.

Écrit par : Le Parisien Liberal | lundi, 01 novembre 2010

@ Martine
Comme souvent, je ne comprends pas trop ce qui tu veux dire quand tu t'exprimes par énigmes. Je suis un très mauvais devin et je ne vois pas ce que Rimbaud, que j'adore, a avoir avec la mécanique.

Essaye de donner des infos, pas des énigmes...
A+

Écrit par : Philippe, | lundi, 01 novembre 2010

@Philippe,
Bah, c'est bien dommage :DDDD
@+

Écrit par : Martine | lundi, 01 novembre 2010

Tu as mon adresse mail Philippe,
Donc, si tu as besoin de traduction, simple et facile.

Écrit par : Martine | lundi, 01 novembre 2010

Pas de problèmes, reste dans ton nuage fabuleux...
:-)

Écrit par : Philippe, | lundi, 01 novembre 2010

Des indices déposés sur ton blog,depuis un certain temps déjà.
Bon il se débrouille, débarbouille, se lave se récure se lessive etc ;)
Suis en grève prolongée ! :PPP
Pas inquiète pour lui, il ira taquiner la muse ailleurs.

Écrit par : Martine | lundi, 01 novembre 2010

Tu sais quoi,

tu devrais t'engager à l'armée dans les services de cryptage. Avec toi pas besoin d'ingénierie sophistiquée...c'est d'office introuvable...
;-D

Écrit par : Philippe, | lundi, 01 novembre 2010

Quelle ingratitude^^!? Ah la la... :-D

Écrit par : Martine | lundi, 01 novembre 2010

Écrire un commentaire