Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La bombe nucléaire ne doit pas tomber entre les mains des Talibans ! | Page d'accueil | Halte au dépeçage du Palais de la Découverte ! »

samedi, 25 avril 2009

Orelsan, Bayrou s'est vraiment planté en beauté !

C'est rare, mais là, je suis vraiment furieux envers François Bayrou. Comment peut-on donner la caution d'écrivains comme Lautréamont ou Sade à ce bouffon de rapeur homophobe et sexiste ? Comment peut-on donner sa propre caution d'homme politique respectable et cultivé à ce crétin ?

Il s'est exprimé au sujet de la polémique autour du rapeur Orelsan : "Je suis toujours mal à l'aise quand les pouvoirs publics disent: S'il est là, je ne paie pas".

François Bayrou a déclaré "il est vrai que les paroles de cette chanson sont choquantes. Mais je ne l'ai pas ressentie comme une apologie de la violence, plutôt comme une dérive passionnelle. Des dérives, dans la littérature, il y en a beaucoup, par exemple chez Sade, Lautréamont ou Céline. Cela ne veut pas nécessairement dire qu'il y ait une apologie des actes décrits".

C'est tout de même incroyable de ne pas être fichu de comprendre à qui il a affaire. Ah bon, tu ne ressens pas ces paroles comme une apologie de la violence faite aux femmes ? Tu l'as lu, ce texte, au moins, François ? Et les autres d'Orelsan ? Ensuite, il est plus que maladroit de donner en exemple Céline alors que les dérives de l'individu ont bien fini par cautionner  Vichy, l'anti-sémitisme et toutes ses horreurs.

Quant à Lautréamont, il y a en effet dans un chant, un passage de tortures assez épouvantable sur une fillette avec l'ancêtre de l'opinel d'Orelsan et des actes de zoophilie par un chien (qui viole la fillette). Mais ce n'est pas le fait d'un humain, mais celui d'un démon, c'est à dire Maldoror lui-même. Ensuite, l'ouvrage est clairement onirique et surnaturel, écrit de surcroît à une autre époque et répond à un projet littéraire et psychologique tout entier dans la transgression et l'apologie de la haine en soi. In fine, c'est un choix esthétique privilégiant le mal et le satanisme comme vecteur du beau  plutôt qu'un appel à la violence

Quant à Sade...Cet auteur m'a toujours agacé et la reconnaissance dont il fait continuellement l'objet m'énerve. Il a d'ailleurs fait de la prison pour ses écrits. Étant donné les moeurs débridés et les débauches hypocrites de l'Ancien Régime finissant, je ne le perçois pas comme le novateur que les beaux esprits ont voulu en faire. Bref, il ne m'intéresse pas.

Dans tous les cas, donner une telle reconnaissance à cet abruti de rappeur avec sa "culture" de taliban de banlieue de merde, j'en suis vert de rage. Bayrou aurait mieux fait de se taire, ce jour-là.

Commentaires

@l'hérétique
"Je suis vert de rage": vous laisseriez vous envahir par la passion? :)

Écrit par : Martine | samedi, 25 avril 2009

les excès du White Trash made in France ou l’histoire d’un mauvais remake

White Trash.
Le terme sera la coquetterie des prochains jours dans la presse ignorante ou en déficit d’adulescence.
Le phénomène a été sociologiquement marqueté par un spécimen quelconque dans une maison de disque, major ou indépendante, il n’y a plus de différence. Il n’y en a jamais eu.
Puisque le but principal des organes de production culturelle est de fournir une solution adaptée à toutes les niches de population, alors autant tirer avantage de la paupérisation ambiante qui unit les enfants de prolétaires high tech et de la bourgeoisie vintage dans une middle class pseudo universitaire.
White Trash. Là où l’on pourrait trouver l’expression raciste comme bamboula® ou bougnoule, on y trouve une forme méliorative d’acceptation socialo-artistique qui émoustillera les mêmes illuminés qui ont mis au panthéon l’illettrisme d’Abd Al Malik.
La suite :
http://souklaye.wordpress.com/2009/02/16/white-trash-made-in-france-ou-l’histoire-d’un-mauvais-remake/

Écrit par : walkmindz | samedi, 25 avril 2009

C'est faire un grand cas d'un chanteur assez insignifiant...

Je fais peut-être du constructivisme, mais, derrière les scrupules de Bayrou n'y a-t-il pas de l'ironie ?

Lorsque Bayrou évoque Lautréamont dans le cas Orelsan, cela ne fait-il pas ressortir la nullité de ce dernier ?

Écrit par : Fulrad | samedi, 25 avril 2009

"Quant à Sade...Cet auteur m'a toujours agacé et la reconnaissance dont il fait continuellement l'objet m'énerve. Il a d'ailleurs fait de la prison pour ses écrits."

Oui... Voltaire aussi, Soljenitsyne aussi...

C'était la seule phrase un peu excessive de ce billet légitime ;)

Écrit par : Nicolas | samedi, 25 avril 2009

Je suis d'accord, ce rappeur a clairement dépassé les bornes. On ne peut pas - on ne doit pas - tout se permettre au nom de la liberté d'expression.
Et le pire dans tout ça, c'est qu'en suscitant la polémique, il fait sa propre pub.

Écrit par : JF le démocrate | samedi, 25 avril 2009

Je n'aime pas la "censure" sous quelque forme que ce soit.
Mais je n'irai pas le voir ni l'applaudir pour autant, ni acheter de CD, idem pour certainES artistes du meme acabit.
La chanson incriminée est associée à une vidéo, les deux vont ensemble j'ai cru comprendre...
Les artistes sont le reflet d'une société souvent! Alors si notre société n"est pas belle, certains artistes ne le sont pas non plus! Faut-il pour autant les censurer? Cela reviendrait à se voiler la face!

Écrit par : Martine | samedi, 25 avril 2009

Vous n'avez pas compris. Bayrou défend simplement la liberté d'expression des artistes, qu'ils soient chanteurs ou écrivains. La comparaison de Bayrou ne se situe pas au niveau de la qualité d'écriture qui, pour Sade et Lautréamont est bien sûr incomparable, mais au niveau de la liberté d'expression. Au nom de quoi
devont nous interdire certains artistes plutôt que d'autres? Céline malgré son génie (absent il est vrai chez Orelsan) a écrit pas mal de bêtises (voir Bagatelles pour un massacre) La nuance est subtile -comme souvent avec Bayrou- mais elle est là.

Écrit par : Mire | samedi, 25 avril 2009

Il est quand même au printemps de Bourges...c'est se moquer du monde.
Sinon, oser apposer les noms de Céline et d'Orelsan dans leurs dérives, c'est osé. L'un est quand même un des plus grands génies littéraires du XXéme siècle, reconnu de tous ou presque, l'autre est un infâme minus qui ne mérite pas la pub qui lui est faite.

Écrit par : Marine | samedi, 25 avril 2009

@ Marine

Il est invité au Printemps de Bourges, oui, et il a donné sa garantie de ne pas chanter la chanson en question.

Interdire la chanson, interdire l'artiste, là on est dans la censure.

Écrit par : Nicolas | samedi, 25 avril 2009

"Dans tous les cas, donner une telle reconnaissance à cet abruti de rappeur avec sa "culture" de taliban de banlieue de merde, j'en suis vert de rage. Bayrou aurait mieux fait de se taire, ce jour-là."

Je ne suis pas pro-Orelsan, plutôt l'inverse, je ne l'ai jamais trouvé très malin, le fond de ses textes laisse à désirer. Pas de commentaire à propos du président du MoDem...
Quant à toi, toi, pour dire des conneries pareilles... Tu devrais autant t'abstenir que François, dans le genre "Je décridibilise le mouvement féministe", tu fais très fort. Heureusement, tu as moins d'audience que les personnes citées dans ton article.

Écrit par : Evan | samedi, 25 avril 2009

@Evan,
Suis femme, certains mouvements féministes actuels je ne m'y retrouve pas.
Il faudrait cesser de se dresser les uns contre les autres. Tous sombrent dans les excès.

Écrit par : Martine | samedi, 25 avril 2009

Parole et paroles ...
Entendez mais n'écoutez pas.
Les paroles d'Orelsan ne sont que paroles et ne méritent pas d'être retranscrites.
Combien d'interprètes de bleuettes seraient à blâmer et de provocateurs invétérés avec un coeur d'artichaut.
Orelsan ne s'adressera jamais qu'à ceux qui voudront bien l'entendre. De là à l'écouter, il y a un pas et quant à l'aduler ...
Provoquez, il en restera quelque chose.

Écrit par : anamo | samedi, 25 avril 2009

Article catastrophique, tapissé de raccourcis et insultant.

Orelsan ne restera - à juste titre - pas dans les annales de la littérature française, mais il suffit d'un mot pour accabler ce post : "fiction".

Écrit par : Kenny | samedi, 25 avril 2009

@ Fulrad
Je trouve que Bayrou est justement à côté de la plaque en comparant le cas Orelsan avec de la littérature.
@ Nicolas
Euh, oui, bon, mon écriture a dépassé ma pensée. Sade n'a jamais commis aucun crime, enfin, pas à ma connaissance. Il n'en reste pas moins qu'on le sanctifie bien au-delà de ce qu'il vaut littérairement.
@ Martine
Je ne suis pas favorable non plus à la censure, mais de là à en appeler à la liberté d'expression pour les beuglements d'Orelsan...
@ Mire
D'accord, mais en la circonstance, elle n'est pas menacée, sa liberté d'expression. De plus, quoi qu'il en dise, son texte pue la légitimation des violences faites aux femmes et le sexisme le plus rétrograde (d'où ma comparaison avec les Talibans : nous avons les nôtres en France...)
@ Marine
Céline est un écrivain reconnu. De là à dire que c'est un génie...Je trouve, là encore, qu'on en fait trop sous prétexte qu'il sent le souffre.
@ Evan
Ce qui me fait rire, c'est votre prétention à parler au nom du mouvement féministe. Ensuite, je parle en mon nom propre et n'ai jamais prétendu énoncer un autre avis que le mien, et je le garde.
Enfin, expliquer que quelqu'un dit des conneries, ça ne vole pas haut. Il faudra être un peu plus précis(e) à ce sujet. Quoi exactement ?
@ anamo
Oui et non. Bien sûr, ceux qui ne s'y retrouvent pas ne se laisseront pas influencer. Mais pernicieusement, sous couvert de "création artistique" il y a des messages subliminaux qui passent et qui aggravent les convictions d'un certain nombre d'individus, dans notre pays, particulièrement dans les banlieues à problème, où il fait de moins en moins bon être une femme.
@ Kenny
Et d'un adjectif pour qualifier votre commentaire : creux.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 25 avril 2009

@l' hérétique,
Oreslan ne "beugle" que de part l'interventionnisme pas toujours adapté sur les blogs.

Écrit par : Martine | samedi, 25 avril 2009

A ce compte là on peut être "furieux" et "vert de rage" contre n'importe qui et n'importe quand.

Écrit par : Chui Kalm | dimanche, 26 avril 2009

Tout ce qui est excessif est insignifiant(Talleyrand) ...
Bon, et les paroles de la marseillaise ... elles te choquent pas ?
on s'en fiche d' Orselan ... pas la peine de lui faire encore de la pub !

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 26 avril 2009

@ L'Hérétique
Dire que Céline n'est pas un génie montre votre méconaissance de la littérature. Que vous le vouliez ou non, Céline fait partie des grands noms comme Proust, Hugo ou Sade.
Je trouve l'époque actuelle hypocrite et glaçante par sa propension à tout vouloir interdire ou aseptiser (voir la pipe de Tati). La chanson en question -à prendre au 3ème degré- montre la douleur exprimée après une rupture amoureuse et je trouve les réactions disproportionnées face à ce qui n'est au demeurant qu'une chanson.

Écrit par : Mire | dimanche, 26 avril 2009

ferme ta geule sale chien de la casse, bayrou c'est un bon sale chien de l'UMP, enfoirée avec ton commentaires de merde, degage de là clochard qui pue du cul

Écrit par : francois | dimanche, 26 avril 2009

La liberté d'expression n'a pour limite que celles fixées par la loi, et dans le cas présent Orselan est dans le cadre.

Après que cela plaise ou non, ce n'est pas le débat.

Un bon petit billet de réac

Au fait qui nous dit que c'est un gars de banlieu, taliban de surcroit ???

Pas mal de préjugés, cela se soigne

Écrit par : Farid L | dimanche, 26 avril 2009

@ Mire
J'ai évidemment les trois auteurs que je cite.
Je ne parle pas d'aseptiser, mais de là à promouvoir publiquement sur nos impôts, il y a un pas.
Je ne vous suis absolument pas quand vous dites que ce texte montre la douleur amoureuse de l'auteur...
Je voudrais juste vous faire remarquer, Mire, que vous admettrez avec moi que le commentaire de françois, qui est juste en dessous et qui vous est adressé, est tout à fait légitime et montre sa douleur aussi de lire votre opinion, non ?
Ce n'est pas moi qui l'ai écrit, je le découvre ce matin, mais il ne me paraît pas pire que le texte d'Orelsan...
@ Farid L
Il vient de la banlieue de Caen, et c'est le fils d'une institutrice et d'un directeur d'école. Un Gaulois, comme on dit dans les cités. Pour le reste, je ne peux pas te faire une explication de texte si tu ne comprends rien à rien à chaque fois. J'ai écrit un billet il y a peu où je précisais que lutter contre les Talibans et pour les libertés des femmes en Afghanistan, c'était bien, mais qu'il fallait songer aussi aux violences que subissent les femmes dans notre propre pays...
Mais bon, toi, je sais comment te faire venir...

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 26 avril 2009

Malgré la chape de "silence démocrate" à l'entretien de laquelle, au sein du Mouvement (dit) Démocrate il est bon de contribuer pour tenter d' étouffer l' "Affaire Marseillaise" (qui continuera à le ronger jusqu'à ce que le coupable soit soit ouvertement sanctionné), on avait déjà remarqué l'indulgence de François Bayrou pour les manifestations violentes :http://fantomette.hautetfort.com/.
Il sait faire fi des valeurs et principes, censés être les fondements de textes statutaires, quand ils font obstacle à l'image qu'il veut donner en d'autres circonstances.

Fantômette

Écrit par : Fantômette | dimanche, 26 avril 2009

"...avec sa "culture" de taliban de banlieue de merde..."

C'est cela qui me fait venir, je pense même que le billet n'est que le prétexte à gerber ce genre de formule qui fait partie de la boite à outils des idéologies de merde.

Écrit par : Farid L | dimanche, 26 avril 2009

faudrait ptet replacer la chanson dans son contexte, à savoir une rupture, un chagrin d’amour, et aucun cas un appel à la mysoginie ou à la violence faut arrêter d’halluciner !!! en tout cas c’est bien vous lui faîtes de la pub vous êtes vraiment pas malins PTDR !!!!! C’est pas le meilleur rappeur loin de là mais il n’est pas mauvais du tout, ses rimes apportent du sang neuf au rap français. Que le buzz continu !!!!!!!! Vive orelsan^^

Écrit par : snake14 | dimanche, 26 avril 2009

La chanson d'Orelsan n'est pas une attaque personnelle mais une création artistique contrairement au commentaire de François répréhensible par la loi. De plus, vous vous dites choqué par Orelsan mais cela ne vous empêche pas de laisser des commentaires injurieux sous votre article.

Écrit par : Mire | lundi, 27 avril 2009

@ Mire
Je suis d'accord avec vous, en ce qui concerne ces commentaires, Mire, mais vous voyez donc bien que c'est choquant !
Quand quelqu'un commente et balance des insultes, comme je ne sais jamais où ça commence et où ça s'arrête, je les laisse comme preuve, en cas de judiciarisation. Voilà pourquoi je ne l' ai pas enlevé, sait-on jamais.
Il est évident que l'françois est un tantinet taré sur les bords, mais bon, on apprend à gérer ce genre d'individus, avec le temps.
En ce qui concerne Bayrou, c'est quelqu'un que j'aime beaucoup et de longue date. Je considère qu'il fait une lourde erreur pour Orelsan, mais cela n'enlève pas pour autant l'affection et le soutien que je lui porte en règle générale, tant cette histoire est épisodique au regard de ses très grands mérites.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 27 avril 2009

Non mais on fait une chasse à la sorcière sur Orlesan alors que des chanteurs tenant des propos xenophobe et sexiste chantent comme Sardou.

Alors ce combat là, franchement, c'est manquer de couilles, allez porter ces critiques sur un mec comme Sardou ou Barbelivien et on en reparlera

Écrit par : Albin | lundi, 27 avril 2009

@ Albin
On peut en savoir un plus à propos de Sardou et Barbelivien ? Je ne suis pas au courant.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 27 avril 2009

Pour barbelivien tu prends l'album Vendée 93 et pour Sardou "ils ont le pétrole mais c'est tout" "je suis pour" ou d'autre et tu verra bien que les paroles sont d'autant plus choquantes qu'ils les pensent

Écrit par : Albin | lundi, 27 avril 2009

@ Albin
Qu'est-ce qu'il y a exactement dans Vendée 93 ? Je viens de jeter un oeil sur ce que l'on trouve à ce sujet sur la Toile, mais je ne vois pas.
Pour Sardou, je suis pour, je suis perso contre, parce que je suis contre la peine de mort, mais cela ne constitue pas une atteinte contre un groupe de personnes en particulier en raison de leurs origines, sexe, ethnie, et cetera...
Pour ils ont le pétrole, qu'est-ce qu'il y a de choquant ? c'est franchouillard, mais ça ne va pas plus loin.
Les paroles sont ici :
http://www.sardou.com/discographie/paroles/ils-ont.htm

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 27 avril 2009

"Ils ont le petrole mais c'est tout" juste franchouillard ????
"Vendée 93" juste royaliste peut être

Je voulais juste mettre en évidence que vous critiquiez un rappeur alors que des chanseurs de variétoche ont le droit à des paroles au moins aussi choquantes qui plus est sont dit de manières sérieuses.

Orlesan a fait une chanson y a 2 ans sur un type bourré qui bat sa femme, ce n'est en aucun cas lui ni une apologie de la violence, au contraire ça la dénonce, ce n est pas en se voilant la face sur des sujets tels que les choses avanceront.

Écrit par : Albin | lundi, 27 avril 2009

@ Albin
Ben oui, qu'est-ce que vous voulez que ce soit d'autre ?
Vendée 93 est royaliste, ok, et alors ?
Vous minimisez outrageusement les propos d'Orelsan? Et ses propos sur les gays et les lesbiennes, comparées à des chiennes, cela ne vous choque pas non plus, j'imagine...

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 27 avril 2009

Ecoute tout et tu verra qu'il y a bcp de second degrés etc, j'en juste marre du politiquement correct.

Mais bon vu que pour ils ont le pétrole mais c'est tout. . .

Écrit par : Albin | lundi, 27 avril 2009

@ Albin
Ben justement j'ai lu avec attention, et le second degré, on ne le sent pas. De plus, dans pas mal de cités, c'est justement "politiquement correct" ce qu'il dit.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 27 avril 2009

Bandes de nazes!!! Si vous aimez pas, vous écoutez pas et puis c'est tout!!! Écouter donc son album "Perdu d'avance", album excellent qui renouvelle le rap avant de le critiquer à cause d'une ou deux chansons. Bayrou, enfin quelqu'un qui a compris le pourquoi du comment. IL EST FINALEMENT MOINS CON QUE CERTAINS GENS DU PS ET DE L'UMP....

Ciao!!!

Écrit par : dedecent | jeudi, 30 avril 2009

Orelnas pense avoir le droit de faire taire les femme ! Erreur, nous crierons de plus en plus fort.

"
communiqué de presse du CNDF
Collectif National pour les Droits des Femmes)
[info à faire circuler si vous le pouvez, texte dont je publie l'intégralité ici,
texte en caractère gras repris tel] fichier .pdf_ICI_


Le 21 avril 2009, le rappeur OrelSan était programmé à la MJC de Rennes. Pendant les semaines précédant le concert, de nombreuses associations ont alerté le directeur de la MJC et les élu/es de la ville de la nocivité des textes de ce rappeur qui se plaît à détailler avec complaisance des violences infligées à des femmes et à des mineures.

Deux semaines auparavant, OrelSan devait se produire à Poitiers. Mais, face à l’extrême violence de ses chansons et à leur ambivalence, les responsables du Confort Moderne ont décidé de le déprogrammer.

A Rennes, le responsable de la MJC et les élu/es se sont réfugiés derrière une pseudo-liberté d’expression qui ne connaîtrait aucune limite pour maintenir le concert d’OrelSan. La liberté d’expression, telle qu’elle est internationalement reconnue, connaît pourtant une limite : l’appel à la haine et au meurtre.

Dans leur volonté de protester contre cette conception de la liberté d’expression qui ne respecte ni l’humain ni le vivre-ensemble, quatre associations ont appelé à un sit-in le jour du concert devant la MJC : Pulsart, association nationale d’actions artistiques auprès des jeunes en difficulté, et trois associations locales qui agissent pour les droits et l’autonomie des femmes. L’entrée de la salle a été bloquée pendant une heure par quelques manifestant/es, retardant ainsi le concert. Cette action s’est déroulée sans violence. Pendant le blocage, les participant/es, des militant/es d’associations et des étudiant/es de Rennes 2, ont discuté avec le public pour leur faire prendre connaissance de la teneur des textes d’OrelSan et de leur gravité.

Jeudi dernier, 30 avril, Pulsart et d’autres associations ont reçu une lettre de l’avocat d’OrelSan en date du 22 avril qui les met « en demeure d’interrompre immédiatement toutes [leurs] actions de nature à porter atteinte au bon déroulement de la carrière d’OrelSan ».

L’avocat du champion de la liberté d’expression intime donc aux associations de se taire sous menace de poursuites.

Nous soutenons toutes les associations mises en demeure.
Ces mises en demeure concernent aussi chacune de nos associations :
c’est notre liberté de manifestation et d’expression qui est menacée.

Par ailleurs, l’avocat d’OrelSan émet toute une série d’accusations mensongères qu’il est bien sûr dans l’impossibilité d’étayer par quelque fait réel. La manœuvre vise à faire pression pour imposer le silence aux associations féministes.

L’avocat avance aussi : « la chanson dont vous dénoncez les paroles n’est ni contenue dans l’unique album d’OrelSan, ni interprétée lors de ses prestations sur scène ».

OrelSan ne chante plus « Sale Pute » sur scène, mais il continue à chanter « Suce ma bite pour la Saint-Valentin » où il menace (déjà !) sa copine de la « marie-trintigner » si elle ne se tait pas (décidément, c’est une manie !). De plus, ces chansons, parmi les plus haineuses de son répertoire, sont toujours accessibles sur internet : le rappeur et ses producteurs refusent de les retirer.

Nous rappelons enfin que plusieurs autres de ses chansons sont porteuses d’un message de haine contre les femmes, les gays et les lesbiennes. Pour n’en citer que deux, « Courez, courez » et « Différent » comptent parmi les chansons de son album qui portent atteinte à la dignité humaine.

OrelSan use et abuse de la liberté d’expression,
mais dénie à celles et à ceux qui rejettent ses chansons le droit de s’exprimer.

Nous refusons le chantage et le silence qu’il veut nous imposer.

Nous dénonçons les accusations mensongères proférées par son avocat.

Nous affirmons que la liberté d’expression n’appartient pas qu’aux «artistes» : la liberté d’expression appartient à chacun/e d’entre nous.

OrelSan ne nous fera pas taire !


Signataires :
Association Droits des Femmes XXe, Chiennes de Garde, « Cineffable, Quand les lesbiennes se font du cinéma », Collectif de pratiques et de réflexions féministes « Ruptures », Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), Collectif 13 Droits des Femmes, Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception (CADAC), Coordination française pour le Lobby européen des femmes (CLEF), Coordination Lesbienne en France (CLF), CQFD-Fierté Lesbienne, Elu/es Contre les Violences faites aux Femmes (ECVF), Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), « Femmes Libres » - Radio Libertaire, Femmes Solidaires, La Meute, Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie (LFID), Ligue du Droit International des Femmes (LDIF), Mix-Cité Paris, Mouvement français pour le planning familial (MFPF), Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Paroles de femmes Massy, Parti de Gauche, Pluri’elles Algérie...

Camomille

Écrit par : Camomille | vendredi, 08 mai 2009

@ Camomille
Je vais me renseigner et relayer cela au mieux. J'ai aussi un profil sur Le Post. je pense que ce sera certainement un meilleur support, en termes de fréquentation, que mon blog.

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 08 mai 2009

Merci

Écrit par : camomille | vendredi, 08 mai 2009

Si l’on met de côté le titre qui fait polémique, Orelsan a du talent et est en tournée. Il sera à Lyon le 23 mai prochain, à la salle du Kao, avec Bless & Wal’s, Yace Grow et Le Myster.
J’ose abuser en donnant un lien vers plus d’infos et de son. Merci:
http://kao-konnection.blogspot.com/2009/05/samedi-23-mai-orelsan-bless-yace-grow.html

Écrit par : KaoKonnection | mardi, 12 mai 2009

Les commentaires sont fermés.