Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'Europe est notre avenir ! | Page d'accueil | Orelsan, Bayrou s'est vraiment planté en beauté ! »

samedi, 25 avril 2009

La bombe nucléaire ne doit pas tomber entre les mains des Talibans !

La situation au Pakistan est très préoccupante.Les Talibans qui ont toujours su utiliser la poreuse frontière entre Pakistan et Afghanistan ont réalisé que le Pakistan était en fait militairement très faible. Ils n'ont donc pas tardé à mettre à profit l'absence de décision et de résolution à Islamabad et se sont enfoncés dans la vallée du Swat.
La réflexion stratégique occidentale a longtemps vécu avec l'impression que la supériorité technologique suffisait, même dans une guerre conventionnelle, pour venir à bout de l'adversaire. Or, rien n'est moins sûr : en Afghanistan et au Pakistan, la guerre que mène les Talibans n'est pas seulement une guerre de guérilla, comme on aimerait le croire, mais par moments, une vraie guerre conventionnelle. Les Français qui ont perdu 10 soldats il y a peu dans un épisode de guerre classique ont vocation à être les premiers à y réfléchir. A Dien Bien phû, à sa grande suprises, l'armée régulière française s'est fait battre à plat de couture dans une bataille tout à fait conventionnelle.
Avec un armement suffisant, même s'il n'est pas technologiquement avancé, il se pourrait bien que les forces talibanes soient capables de battre l'OTAN dans le cadre d'une guerre conventionnelle.

Nous ne devrions pas écarter d'un oeil dédaigneux une telle hypothèse, mais la prendre très au sérieux. Au Pakistan, la bombe nucléaire a tenu en respect l'Inde pendant des années, mais elle est sans effet face aux Talibans.

Le silence de l'armée pakistanaise est extrêmement surprenant : les Talibans sont à 100 kilomètres au plus du centre de commandement militaire du Pakistan, et pourtant, le gouvernement se contente d'un improbable cessez-le-feu !

Le monde civilisé ne peut pas prendre le risque d'attendre que les Talibans s'emparent des armes nucléaires du Pakistan. Il ne le peut à aucun prix. Je ne sais pas si les Américains ou les Européens ont prévu un plan B, mais ils feraient bien de s'interroger très vite.

Hilary Clinton va devoir user de tous ses talents de diplomate pour oeuvrer à restaurer la sécurité de la région. Zardari, sans surprise, et le PPP sont le manifeste même de l'incompétence, de la corruption et du népotisme. On a présenté le Parti du Peuple Pakistanais comme une force de progrès. J'ai eu l'occasion de dire ce que je pensais de Benazir Buttho et de son clan sur ce blog. Une famille qui maintient le servage dans son fief ne saurait constituer une force de progrès.

La situation est très grave. Je ne suis ni stratège ni tacticien, ni militaire de carrière, mais il y a au Pakistan les ingrédients d'un cocktail explosif et nucléaire. Le programme iranien, à côté, c'est du pipi de chat.

L'armée pakistanaise a les yeux rivés vers l'Inde, sans prendre garde que le scorpion que ses services secrets ont nourri s'apprête à la piquer. Étrange paradoxe que le sort de ces malheureux pakistanais : les dernières élections ont montré que l'islamisme fanatique reculait là-bas. Les attentats incessants des suppôts des Talibans ont retourné l'opinion publique Pakistanaise contre l'Islam radical et terroriste. Mais les Pakistanais sont tétanisés et attendent en silence, comme hypnotisés par un cobra, leur mort.

Si le terrorisme islamique s'empare des armes nucléaires, il les utilisera. Nous ne pouvons courir ce risque. Ne faut-il pas se préparer d'ores et déjà pour la première fois depuis 60 ans à une véritable guerre ? Non une guerre de guérilla, non une guerre coloniale ou néo-coloniale, mais à une vraie guerre ?

Post scriptum : en farfouillant à droite et à gauche, j'ai trouvé dans un magazine israélien qu'il y aurait un plan se secours : déménager l'arsenal nucléaire en lieu sûr !

Commentaires

La bonne petite propagande sionisto-néoconservatrice, t'es lourdé mon pote, on est à l'épisode suivant.

Écrit par : Farid L | dimanche, 26 avril 2009

@ Farid L
Ah, ce qui est fort, c'est que les Talibans ont des relais dans l'opinion en France, maintenant, avec toi...
Tu es un grand malade. Tu vois du sionisme et du conservatisme partout. Il est grand temps pour toi de te faire soigner, je crois qu'il existe des solutions médicales pour les obsessions.

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 26 avril 2009

C'est quoi "l'épisode suivant" selon Farid?

Écrit par : pastel | dimanche, 26 avril 2009

@ pastel

"...C'est quoi "l'épisode suivant" selon Farid?..."

C'est qu'il va être de plus en plus difficile pour les israéliens d'enfumer les usa (et donc les moutons d'européens) pour les embarquer dans leur croisade et leur faire faire le sale boulot contre tout ce qui porte une barbe et est lié de près ou de loin à l'islam.

@ l'hérétique

c'est toi qui l'a écrit "...j'ai trouvé dans un magazine israélien...", aucun doute pour moi que ton billet est teinté de tes malsaine lectures sionisto-néocon.

Le jour ou les montagnards en pickup que nos chers médias nous montre en boucle, censés faire trembler la mènagère de + 50 ans seront en mesure de mettre hors détat l'armée pakistanaise, prendre en charge et gérer un complexe militaro-nucléaire, je m'inquiéterais, et on en est très très loin.

Écrit par : Farid L | dimanche, 26 avril 2009

à farid: l'hérétique parlait des talibans. Il me semblent qu'ils portent un barbe et sont bien liés à l'islam. Pour le coup, Israël n'y est pour rien. Mais visiblement vous êtes aveuglé par la haine. Il faut beaucoup de tolérance pour que l'hérétique accepte encore de publier vos commentaires qui ne sont que le témoignage de passions exacerbées et meurtrières...

Écrit par : pastel | dimanche, 26 avril 2009

@ Pastel

l'hérétique, démocrate déclaré, accepte naturellement la divergence de vue.

C'est certain que cela ne serait pas le cas, s'il était ou devenait un militant borné et conditionné.

Écrit par : Farid L | dimanche, 26 avril 2009

@ Farid
Vous avez des alertes google ou quoi ? C'est bien ce que je dis, c'est maladif. La seule information que donne le journal israélien, c'est qu'il y aurait un plan pour déplacer l'arsenal nucléaire, c'est tout. C'est ce qui m'intéressait dans l'article.

Les montagnards en pick-up, comme vous dites, ont sérieusement modernisé leur matériel, et je vous rappelle qu'ils font partie de ceux qui ont mis en échec l'une des armées les plus puissantes du monde (ex-URSS). J'avais trouvé un article sur un des blogs d'Alliance stratégique qui évoquait la nouvelle situation des guérillas face aux armées régulières, mais pas moyen de le retrouver.

@ pastel
eh, oui, je suis très tolérant et crois à la confrontation des idées et des faits. De toutes façons, je suis convaincu que l'argumentation et le ton que Farid adoptent ruinent complètement sa thèse aux yeux des lecteurs (et ils sont nombreux : sur mon blog, les commentaires représentent 60% du temps de lecture totale !!!)

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 26 avril 2009

Les tribus au pakistan (celle concernée par le sujet du billet) n'ont rien à voir avec celles d'Afghanistan.

Et en Afghanistan, les talibans n'était qu'une composante de la résitance à l'occupation soviétique, cette résitance a bénéficié des conseillers militaires mase in usa, du matériel made in usa, des renseignement made in usa, ce qui lui apermis au prix de gros sacrifices de se débarrassé de l'occupant soviet.

Donc rien à voir avec la situation des chefs tribaux qui ont fait la récente incursion en direction de la capitale Pakistanaise, peut être impatient de recevoir le backchich promis et qui n'arrive toujours pas.

"...ruinent complètement sa thèse aux yeux des lecteurs..." cela, comme le dit si bien un proverbe arabe, seul dieu le sait.

Écrit par : Farid L | lundi, 27 avril 2009

@ Farid L
Vous pouvez donner des précisions et des sources pour cette histoire de backchich ?

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 27 avril 2009

C'est de notoriété publique que c'est comme cela que l'on maintient le calme dans les zones tribales, cela se fait en Afghanistan, en Irak. Le Pakistan serait une exception ?

Cette démonstration n'avait aucun autre objectif que faire pression sur les autorités pour qu'elle passe à la caisse ou au bailleur de fonds des autorités.

Allez savoir, dans ces coin là, ils ont des coutumes très tenace. personnellement, ce sont plutôt les nationalistes qui m'inquiéterait, plus structurés et parfaitement formés pour prendre en main le pays, contrairement aux chefs tribaux talibanesque.

Écrit par : Farid L | lundi, 27 avril 2009

Les commentaires sont fermés.