Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Orelsan, Bayrou s'est vraiment planté en beauté ! | Page d'accueil | Europe de la culture, culture de l'Europe »

samedi, 25 avril 2009

Halte au dépeçage du Palais de la Découverte !

palaisdécouverte.jpgS'il est bien un lieu magique qui a bercé mon enfance et qui fait aujourd'hui le bonheur de ma descendance, c'est bien le Palais de la Découverte. Je m'y rends d'ailleurs toujours avec autant de plaisir. Je continue à rire en voyant les cheveux des participants se dresser sur leur tête au sens propre dans la salle d'électro-statique ou bien un morceau de caoutchouc passer du rigide au flexible selon son exposition ou non à de l'air liquide, dans la salle du même nom. Les jeunes chercheurs qui viennent là pour se confronter au public remportent de francs succès ; le public jeune et moins jeune suit avec la plus grande attention les explications scientifiques de leur maître de conférences improvisé et rit aux éclats à leurs facéties.

Le Palais de la Découverte est au coeur même de la capitale, appuyé contre le Grand Palais et à moins de 100 mètres du rond-point des Champs-Élysées. En face du Grand Palais, on trouve le Petit Palais avec son bassin intérieur, ses canards, et sa magnifique collection d'antiquités gréco-romaines et orientales au rez-de-chaussée. Si l'on traverse le Pont Alexandre III, on discerne aisément, de l'autre côté de la Seine, le toit doré des Invalides et les canons noirs de la cour d'honneur. Face aux Invalides, à la gauche du musée, on peut s'engager dans une petite rue pour rejoindre le Musée Rodin et son impressionnante et ébène Porte de l'Enfer.

C'est cette zone enchanteresse qui mélange l'ancien et le moderne, l'artistique et le scientifique qu'il s'agit de préserver. Le Palais de la Découverte en est l'un des principaux fleurons. Or, sa fusion administrative et financière avec la Cité des Sciences en menace l'intégrité physique et géographique.

J'ai pris connaissance avec colère d'une information qui m'avait échappé, mais que le Monde du 10 avril 2009 a reprise. Il s'agit d'un fait ancien : en janvier 2008, le Palais de la Découverte a perdu les 1500 m2 du Salon d'Honneur. A l'heure actuelle, il est question de lui enlever le Hall d'Antin. Je ne partage pas l'optimisme de l'AFIS.

Je crois, sur le fond, que cette histoire de fusion, sous prétexte de rationnalisation administrative et financière n'est qu'un sale coup porté au Palais, avec l'intention, à terme, d'en récupérer les locaux, fût-ce morceau par morceau, et je vois que cela a déjà commencé !

Il vient se greffer à ces mauvaises intentions un mépris : celui des élites techno-administratives qui n'admettent pas que les gens du commun fréquentent les lieux prestigieux. Les portes de Paris sont bien suffisantes pour les gueux ! Ils rêvent de récupérer ces lieux pour leur usage exclusif et d'en bouter définitivement le manant.

Soutenons ceux qui récusent l'inéluctable. La mort du Palis n'est pas une fatalité. Pour ma part, j'ai signé la pétition qui se trouve ici :

http://www.sauvonslepalaisdeladecouverte.fr/

J'ajoute un autre aspect très inquiétant : si le Palais de la Découverte devient un établissement à caractère industriel et commercial, les étudiants inscrits en thèse ne pourront plus y réaliser leur stage. Il y a là un contact permanent avec le monde de la recherche qui pourrait disparaître.

J'avais entendu dire qu'Albanel souhaitait supprimer les doublons en termes d'équipement. Par exmple, le Planetarium ? Il y en a aussi à la Cité des Sciences. Je m'y suis rendu il y moins d'un mois, et justement, l'une des lampes ne fonctionnait plus, ce qui gênait une partie de l'exposé. Touche pas à mon planétarium ni à mon palais, Albanel.

Claudie Haignere m'inspire plutôt confiance, comme individu, mais je note qu'elle n'a donné aucune assurance claire sur le futur du Palais. J'aimerais bien une initiative du MoDem et des élus MoDem à ce sujet, tant au Conseil de Paris qu'à l"Assemblée Nationale.

Ce qui me fait bondir, c'est la déclaration de ce genre de hauts fonctionnaires dont je dénonçais l'action plus haut. Je cite son intervention dans le magazine Connaissance des Arts le 06 avril dernier :

Dans un souci de rationalisation des moyens, les missions du Palais de la Découverte doivent être en cohérence avec celles de la Cité des sciences et de l’industrie et non plus en concurrence. Aussi j’avais proposé que les missions de chacun des établissements soient redéfinies, idée que j’ai défendue jusqu’à mon départ en 2004. Pour la Cité des sciences: formation et enseignement des sciences. Pour le Palais de la Découverte: la vitrine de la recherche actuelle (innovations, vie des laboratoires). Pour la Cité des sciences, il s’agit donc d’accueillir des jeunes, des scolaires et des familles; quant au Palais de la Découverte, un public averti, de professionnels. Bien sûr, l’emprise du Palais de la Découverte devrait, dans ce schéma, être revue à la baisse et se recentrer sur le Palais d’Antin tout en laissant la libre circulation est-ouest (vers la grande nef). Le hall d’honneur, dans cette redistribution des espaces, devrait être réaffecté à la grande nef, comme les accès le suggèrent.

Illustration exacte de ce que je disais plus haut ! Ras le bol de voir des incapables à la tête d'établissements prestigieux et utiles ? t'as vu le nombre de signatures d'enfants sur les banderoles de sauvegarde du palais, Dugenou ? Moi j'y suis allé encore hier avec ma petite famille et ma nièce. Elle était enchantée et se voit chimiste dans l'avenir. T'en connais, toi, des lieux comme celui-là qui donnent le goût de la science ? Elle a été particulièrement séduite par les exposés des jeunes chercheurs dans les ateliers.

Au pilori, le Bernard Gérard, c'est tout ce qu'il mérite. Au piquet avec un bonnet d'âne pour sa "riche" idée !

Il faut dire que ce même magazine Connaissance des Arts aura remporté la palme de l'idée la plus c.... de tous les temps pour relancer la science. Simple, ils  vantent d'avoir lancé le débat ces c...

Qui aura le courage de bouter le palais de la Découverte hors les murs, puisque la Cité des sciences joue très bien son rôle de vulgarisateur des recherches scientifiques ?

Serez-vous surpris, chers lecteurs, d'apprendre que Connaissance des Arts appartient au groupe LVMH depuis 2000. Et c'est qui LVMH ? C'est Bernard Arnault, grand copain et témoin de mariage de...Nicolas Sarkozy ! Faut pas chercher loin, hein ?...

Commentaires

tiens, j'y suis allée justement mardi avec mes enfants puisque c'est les vacances. c'est vrai que ça les a amusés et interessés (et je ne m'en lasse pas). Mais c'est réservé aux parisiens, qu'ont d'équivalent les provinciaux ?

Écrit par : olympe | samedi, 25 avril 2009

Mes enfants adorent ce Palais...bien davantage que la cité des sciences. Consternant !

Écrit par : Martine | samedi, 25 avril 2009

les excès du White Trash made in France ou l’histoire d’un mauvais remake

White Trash.
Le terme sera la coquetterie des prochains jours dans la presse ignorante ou en déficit d’adulescence.
Le phénomène a été sociologiquement marqueté par un spécimen quelconque dans une maison de disque, major ou indépendante, il n’y a plus de différence. Il n’y en a jamais eu.
Puisque le but principal des organes de production culturelle est de fournir une solution adaptée à toutes les niches de population, alors autant tirer avantage de la paupérisation ambiante qui unit les enfants de prolétaires high tech et de la bourgeoisie vintage dans une middle class pseudo universitaire.
White Trash. Là où l’on pourrait trouver l’expression raciste comme bamboula® ou bougnoule, on y trouve une forme méliorative d’acceptation socialo-artistique qui émoustillera les mêmes illuminés qui ont mis au panthéon l’illettrisme d’Abd Al Malik.
La suite :
http://souklaye.wordpress.com/2009/02/16/white-trash-made-in-france-ou-l’histoire-d’un-mauvais-remake/

Écrit par : walkmindz | samedi, 25 avril 2009

@ waklmindz
Vous êtes prié de respecter les thèmes des articles, svp, et de ne pas spammer. J'ai bien compris votre message, cela fait plusieurs fois que vous me le pondez sur mon blog.
@ Olympe
alors on s'est peut-être croisé sans le savoir :-) Je suis sinon bien d'accord avec toi. Je crois qu'il n'y a malheureusement pas grand chose d'équivalent en province, du moins, à ma connaissance.
@ Martine
En confidences, je suis entièrement d'accord avec vous. Je trouve que le Palais a bien plus de fond que la Cité.

Écrit par : L'hérétique | samedi, 25 avril 2009

Je ne suis pas bien d'accord avec vos réticences. D'abord il ne faut pas être plus royaliste que le roi. Je suis membre de la société des amis du palais de la découverte (Sapade) ou la Sapade partage ce que vous appelez "l'optimisme de l'AFIS". Ensuite, je ne pense pas qu'il soit judicieux d'opposer Palais de la découverte et Cité des sciences ; les deux sont utiles et font de l'excellent travail. Enfin, je m'interroge vraiment sur pourquoi l'agitation au Palais perdure et je me demande si finalement ceux qui soufflent sur les braises ne seraient pas les chefs de département du Palais qui craignent de perdre l'autonomie qui est la leur (je vous rappelle que du temps de la gauche déjà la "balkanisation" du palais et l'abandon dont le palais avait à souffrir de son ministre de tutelle étaient dénoncés.

Écrit par : Daniel | dimanche, 26 avril 2009

Ma p'tite famille est allée (sans moi) au Palais de la découverte il y a quelques jours et a été enthousiasmée. Ils avaient été aussi à la Cité des sciences il y a quelques mois et avaient trouvé les expositions très intéressantes également. Deux structures pour la découverte des sciences en Ile-de-France, est-ce trop ? Il faudrait en juger d'après la fréquentation.

Écrit par : FrédéricLN | dimanche, 26 avril 2009

@ Daniel
Tenez, j'escompte justement y adhérer. Je m'occupe de cela actuellement. Je ne cherche pas à les opposer, les deux établissements répondent simplement à des vocations différentes. Entièrement d'accord avec vous sur leur utilité chacun dans leur domaine.
Pour les braises, dès lors que le Ministère de la Culture n'exprime pas clairement son intention de ne plus toucher à cm2 du Palais, je pense qu'elles cesseront de reprendre...
Je suis d'accord aussi avec vous pour estimer que cette situation n'est pas nouvelle.
@ Fred
Elles ne sont pas de trop. La fréquentation est bonne pour les deux structures, et de toutes façons, le Palais de la Découverte est bien trop précieux et unique pour que l'on puisse envisager de le fermer.

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 26 avril 2009

@FredericLN
Il n'y a pas deux structures pour la découverte des sciences en île de France mais quatre : certes le palais et la cité, mais aussi le musée d'histoire naturelle (et les deux parcs zoologiques, jardin des plantes et zoo de vincennes, qui y sont rattachés et pourraient être valorisés pour développer la pédagogie de la zoologie, de l'éthologie, de la systématique et plus généralement de la théorie de l'évolution), et le musée des arts et métiers ; la fusion du palais et de la cité n'a jamais été un projet de regroupement sur un même site, même si de la désinformation persiste sur ce thème ; c'est d'une fusion administrative (une administration pour deux sites) et d'un projet scientifique et culturel conservant les identités qu'il est question.
@ l'hérétique
très honnêtement, je crois que la communication sur le thème "le ministère de la culture veut récupérer des m2 et cela signifie la mort du palais de la découverte" est "out of proportion" ; ce qui compte c'est bien le projet et le maintien des deux espaces; après, tout se discute toujours, ou alors c'est que les véritables enjeux ne sont pas là où il est communiqué qu'ils sont(j'ai progressivement acquis la conviction que la campagne est menée sur un front pour protéger d'autres enjeux)

Écrit par : Daniel | lundi, 27 avril 2009

@ Daniel
Non, ce n'est pas hors de proportion. Le premier à lever le lièvre, je le rappelle, a été le Canard Enchaîné. Ensuite, c'est un projet qui traîne dans les cartons depuis fort longtemps.
La dimension des espaces ne se discute pas à mes yeux. Céder là-dessus, c'est signer l'arrêt de mort du palais. J'ai bien compris que d'aucuns ont des intérêts évidents à faire du Grand Palais une grande zone d'exposition, au détriment, bien sûr, du Palais.
Les Parisiens en seraient les dindons de la farce...
«Avec 600 000 visiteurs par an, dont 120 000 élèves et étudiants, la fréquentation du Palais est, rapportée à sa surface, comparable à celle de la Cité et supérieure à celle du Louvre. Or la subvention par mètre carré est 4 fois moindre que celles du Muséum National d'Histoire naturelle, du Musée des Arts et Métiers ou de la Cité des Sciences. De plus, les billets sont moins chers et le Palais n'a pas de recettes publicitaires.»
Cela me semble éloquent, non ?
http://www.mediapart.fr/club/edition/les-invites-de-mediapart/article/060309/sauvons-le-palais-de-la-decouverte
Ah, et puis, tiens, je viens de découvrir un nouveau document plus précis :
http://palais-decouverte.eitic.org/menaces/espace_page2.html
Je vais écrire un second billet, du coup.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 27 avril 2009

@ l'hérétique
Bonjour,
Non, je suis sincérement désolé, mais cela ne me semble pas éloquent ; si vous soufflez un grand coup et relisez ce que vous avez écrit je ne pense pas que l'on puisse sérieusement porter crédit à une phrase comme "la dimension des espaces ne se discute pas, (...), céder là-dessus c'est signer l'arrêt de mort du palais". Pour reprendre l'expression québécoise, cela n'a pas de bon sens. L'enjeu ne peut pas être la disparition du palais. Cela n'a aucun sens. Je le connais le site "eitic", c'est même le premier qui a été créé. Sortons des lectures du type "théorie du complot" cherchant les intentions cachées présupposées mauvaises des autorités ; et si, conformément à l'usage scientifique, on faisait appel au principe de parcimonie en cherchant les hypothèses suffisantes ? et si, en restant dans la tradition de Platon suivant lequel nul n'était méchant volontairement on essayait un regard sans biais ? C'est bien ce qu'ont essayé de porter, si je comprends bien leur démarche, la SAPADE et l'AFIS : dénonçant dans un premier temps des ambiguïtés pouvant sembler menaçantes puis semblant rassurées en instruisant sur la base des déclarations d'abord et des premières décisions ensuite : http://www.innovationlejournal.com/spip.php?article4187

Écrit par : Daniel | mercredi, 29 avril 2009

@ Daniel
Oui, mais le même Platon que vous citez a écrit un dialogue où il met en scène un certain Cratyle, qui se réclame d'Héraclite, déclarant qu'on ne peut pas tenir un discours faux parce qu'on ne peut pas parler de quelque chose qui n'existe pas, voyez-vous... Et puis il me semble bien que Socrate oppose à Cratyle l'usage conventionnel des mots et notamment les erreurs d'attribution...
Ensuite, puisque vous faites allusion au Gorgias, je me rappelle aussi de la thèse de Polos déclarant qu'on peut faire le mal dès lors que personne ne s'en rend compte...
Plus généralement la machine bureaucratique ignore totalement les notions de bien et de mal. Elle n'est même pas perverse, elle est amorale et exécute avec un certain nombre de distorsions les voeux des dirigeants telle qu'elle les interprète.
Il y a bien un conflit d'intérêts entre ceux qui souhaitent étendre les activités du Grand Palais et ceux qui désirent conserver son caractère particulier au Palais de la Découverte. Eh bien pour ma part, je le dis sans ambages, je suis du côté du Palais de la Découverte.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 29 avril 2009

@ l'hérétique
OK, bien noté votre point de vue ; je n'arrive pas quant à moi à adopter ces postures de guerre de tranchée ; j'aime le grand palais, aussi bien le palais de la découverte - dont je vous rappelle que je suis membre de la société des amis - que la grande verrière et les deux galeries d'exposition - j'ai apprécié celle d'Andy waril et moins celle d'une image qui en cache une autre ; j'avouerai fréquenter moins le commissariat ;-) ; mais j'aime aussi la cité des sciences, et les expos epidemiks ou crime expo en cours sont très réussies ; pour moi la culture est un tout ; et au sein de la culture, la culture scientifique et technique est irremplaçable ; je préfère tirer l'ensemble vers le haut que suivre des querelles, dont, très sincèrement, je pense que la culture est absente, et la défense d'intérêts corporatiste, elle bien présente. Ceci dit, ne vous méprenez pas, je trouve parfaitement légitime qu'un individu défende ses intérêts ; j'essaie simplement de ne pas me laisser manipuler ; et là je crains fort de l'être. Portez-vous bien.
Daniel

Écrit par : Daniel | mercredi, 29 avril 2009

@ Daniel
Justement, je m'apprête à rejoindre la SAPADE. On sera au moins deux :-)
Ce n'est pas une guerre des tranchées. J'aime beaucoup le Grand Palais aussi. Tant qu'il ne mord pas sur le Palais de la Découverte...
IL est vrai que je me rends rarement à la Cité des Sciences, mais je trouve très bien son existence. En revanche, compte-tenu de ses objectifs, j'estime qu'elle remplit des missions différentes de celles du Palais de la Découverte.
Pour que le Palais se développe, il doit conserver non seulement sa surface, mais également son volume... le genre de différences qu'un enfant peut apprendre dans la salle de Mathématiques du Palais de la découverte, par exemple...

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 29 avril 2009

Bonjour

Tout d'abord je tiens a exprimer mon soutien total au Palais de la Decouverte tel qu'il est maintenant: les contenus et le contenant compris. Bien qu'habitant en province, plus ou moins éloignée de Paris au des changements de travail, nous nous sommes toujours debrouille pour visiter le Palais et la Cite des Sciences a plusieurs reprises avec nos enfants. Je trouve qu'il n'y a pas de doublons entre les deux et nous aimons autant l'un que l'autre! Quant au planétarium c'est tant mieux s'il y en a deux! Ce n'est pas l'équipement qui fait la différence mais les programmes!
Je suis d'accord avec l'idée que la place du Palais en plein coeur de Paris lui donne une valeur toute particuiere surtout dans le contexte d'éducation culturelle des enfants. Une visite en famille ou avec la classe peut toujours devenir une occasion pour admirer et apprendre l'une des plus belles villes (non, La plus belle, mais il ne faut pas le dire ;-) ) du monde.
Enfin, s'il s'agit véritablement d'une simplification administrative de la gestion des moyens publiques de vulgarisation scientifique, je n'y vois pas mal. Mais alors tout cela devrait rester totalement transparent au public qui pourra toujours continuer a profiter des deux sites. Ce que je trouve très alarmant c'est l'idée qui consiste a réserver la Cite a l'accueil du grand public (nous, les simples mortels) et faire du Palais une vitrine pour les professionnels. Ce serait du grand n'importe quoi! De quels professionnels peut on parler? Les scientifiques?Mais ils ont des congrès, conférences et autres écoles d'été pour se tenir au courent des derniers progrès! Les industriels? Ils ont déjà plein de structures pour les echancrs avec le monde de la recherche. J'imagine bien un groupe de dirigeants industriels en visite au "Nouveau" Palais. "regardez, les enfants, voici les dix derniers chffres du nombre Pi decouverts". J'ai les cheveux qui se dressent tous seuls sur la tête rien qu'a y penser! Pas étonnant que des idées pareilles provoquent des foudres parfois! C'est un phénomène tout a fait naturel ;-)

Écrit par : Anya | mercredi, 29 avril 2009

PS. Désolée pour les fautes et les accents qui manquent dans mon texte: les moyens techniques que j'utilise pendant mes déplacements ont leurs limites

Écrit par : Anya | mercredi, 29 avril 2009

Bonjour Anya

J'ai exactement la même position que vous. Bien parlé !

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 29 avril 2009

Les commentaires sont fermés.