Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bayrou au G20 ! | Page d'accueil | Vivent les Paradis fiscaux »

mardi, 31 mars 2009

Orelsan aux prises avec la blogosphère !

Le rappeur Orelsan s'en tire à bon compte. Le printemps de Bourges a botté en touche , car le bleuglement (je n'ose parler de musique) "sale pute" ne faisait pas partie de la programmation. Le Printemps de Bourges a estimé qu'Orelsan était un artiste. Il le maintient donc dans sa programmation.

Il faut dire qu'il en tient une couche, le rappeur. Oh, certes, il avait "retiré" sa "chanson". Il n'empêche qu'elle circule largement sur la Toile et contribue à son "succès" chez la racaille des cités. Chez les autres, il y a une mode qui consiste à s'identifier à la racaille, y compris au sein de la jeunesse aisée, pour se rassurer en se donnant des airs de voyous. Si les voyous n'étaient pas constamment glorifiés par les médias, mais traités comme il le convient, c'est à dire à coup de matraque et mis en prison, cette jeunesse-là serait certainement moins tentée d'imiter ses codes.

Cela dit, j'ai pu constater avec un fort agacement que la misogynie n'était pas le privilège de nos cités de banlieues et de la racaille. Les réctions de mâles pourtant modérés que j'ai pu lire sur mon blog à la suite de mon premier article montre que cela ne les choquait pas plus que ça, "sales putes", "je vais t'avorter à l'opinel" et cetera...

[EDIT] Et hop, grâce à Antoine qui commente ce billet, un autre extrait dans une autre chanson des éructations du demeuré. Cette fois, il s'agit de comparer les filles à des truies...(Courez, Courez)...

Cherche pas, la mienne est plus grosse que la tienne,
j'parle de la chienne que j'ai fait aboyer la veille,
j'me rapelle plus d'sa téte, j'sais juste qu'elle était dégueulasse,
j'ai mal au dos, j'ai dormi par terre, parce qu'elle prenait deux places,
j'suis veilleur de nuit/ baiseur de truies

[/EDIT]

En tout cas, l'indignation s'est répandue sur la Toile, et le JT de TF1 l'a évoquée, sans compter de nombreux journaux. Seulement, voilà, ce n'est pas tout. Il se trouve que j'ai lu pas mal de  commentaires sur le blog le féminin l'emporte, là où j'avais trouvé initialement l'information, et j'ai appris qu'il existe une autre "chanson" dont le titre est "changement".

Mais que les lecteurs du blog jugent sur pièces...

«En boîte la CC circule, les pédés gesticulent,
(...)
Les mecs fashion sont plus pédés qu'la moyenne des phoques
(...)
Les mecs s'habillent comme des meufs et les meufs comme des chiennes
Elles kiffent les mecs effeminés comme si elles étaient lesbiennes»

Homophobe ? Ça y ressemble fort. Il faut dire aussi qu'il faut vraiment avoir l'esprit tordu pour inventer le mot "marie-trintigner" (J'aime pas la saint-valentin), en référence à Marie Trintignant. Je ne comprends pas que sa famille n'ait pas encore porté plainte. Elle devrait le faire. Peut-être faudrait-il l'en informer, d'ailleurs.

Cela dit, la levée de boucliers parmi les blogs féminins et les quelques blogs masculins qui se sont sentis concernés n'aura pas été sans effet : le festival bruxellois "Nuits botaniques" a annulé son concert prévu le 12 mai. La direction des Francofolies à la Rochelle réfléchit sur son cas et envisage fortement d'en faire autant. Maigre consolation, mais consolation tout de même : nos indignations à tous et à toutes n'auront pas été complètement vaines.

Ah, et un détail encore : la maison de production d'Orelsan, Wagram Music a laissé un commentaire sur le blog le féminin l'emporte (26 mars 17h35). Le voici :

Bonjour,

Suite aux différentes opinions récemment émises sur la chanson "Sale Pute" d'OrelSan et aux demandes et tentatives de déprogrammation d'OrelSan du Printemps de Bourges, l'artiste et son entourage souhaitent faire les précisions suivantes :

Cette oeuvre de fiction a été créée dans des conditions très spécifiques relatives à une rupture sentimentale. Comme Orelsan le stipule dans l'introduction de sa chanson, ce texte met en scène un jeune homme qui, apprenant que sa petite amie l'a trompé, décide de noyer son chagrin et sa colère dans l'alcool. Sous influence, il se met alors derrière son ordinateur et écrit cette lettre en forme d'exutoire de la passion qui le dévore. Nous sommes alors exclusivement dans l'expression d'une pulsion que toute personne à qui ce type de mésaventure serait arrivé aurait pu être amené à ressentir dans ce genre de situation. En aucun cas ce texte n'est une lettre de menaces, une promesse de violence ou une apologie du passage à l'acte.

Comme toute création artistique, aussi violente soit elle, cette narration ne peut et ne doit pas être sortie de son contexte.

Conscient que cette chanson puisse heurter, OrelSan a décidé il y a quelques mois de ne pas la faire figurer dans son album ni dans ses concerts, ne souhaitant l'imposer à personne.

Nous sommes désolés que ce texte ait pu choquer certaines personnes.

En aucun cas OrelSan ne se pose en agresseur de la gent féminine.


Cordialement,


3ème Bureau / Wagram Music

Cela dit, ce qui est insupportable, dans ce genre d'histoires, c'est de voir les pseudo-intellos à la c... prendre le relais et justifier Orelsan. Toujours sur le blog le féminin l'emporte (décidément une mine d'informations sur le sujet) on trouve un extrait de la chronique de Patrick Cohen interviewant Claude Askolovitch sur Europe 1. Askolovitch défendant Orelsan au nom de la liberté d'expression, c'est trop fort !

C.A : Non on doit s’indigner mais l’indignation c’est banal, on doit agir contre la réalité des violences faites aux femmes, on peut aussi si l’on veut s’interroger sur le danger des mots et sur l’idée même d’une censure contre le machisme pourquoi pas ?
Mais ce qui se passe autour d’Orelsan, c’est du lynchage bien pensant: ni Putes ni Soumises menace de boycotter le Printemps de Bourges si Orelsan n’est pas déprogrammé, les Francofolies de La Rochelle se demande s’il ne faut pas l’exclure, des journalistes vertueux s’indignent que d’autres journalistes mélomanes ont pu défendre ce chanteur que eux manifestement n’ont jamais écouté.
Orelsan c’est un rappeur ironique de 25 ans, pas un tueur, il brosse le portrait des perdants de sa génération, il est triste et drôle avec les mots durs de son époque.
On est en train d’en faire à tort le symbole même de la brutalité masculine, on a inventé un diable à abattre
.

Ben voyons...Askolovitch ferait bien de réfléchir avant de parler. Déclarer que c'est de la bien-pensance que de chanter les tortures et les violences que l'on peut faire aux femmes, c'est se f.... de la g.... des gens et surtout des femmes. Le bien-pensant, c'est Askolovitch qui braie avec les bobos et tout le star-system à la privation de liberté d'expression. Tiens, au fait, Askolovitch qui a jusqu'ici toujours réagi contre l'anti-sémitisme, continuerait-il à défendre la "liberté" d'Orelsan si on remplaçait "pute" par "juif", par exemple, et je me garde de trouver un équivalent plus violent, parce que ce qui correspond à pute pour une femme, c'est youpin pour un juif. Notez que je ne prise vraiment pas ce genre de comparaisons et que je conchie l'anti-sémitisme autant que le sexisme violent comme celui d'Orelsan. Et des dérapages anti-sémites, chez les rappeurs, il y en a pas mal aussi...

S'il faut élargir un jour vraiment le sujet, il faudra bien évoquer de manière plus large la talibanisation d'une frange non-négligeable des banlieues. Violence, haine des femmes, haine des différences dans un premier temps. Haine du juif dans un second temps. Conversion à l'islamisme radical dans un troisième temps pour expier les "fautes" et donner un sens à la délinquance, tout cela sous l'oeil bienveillant d'imams ultra-radicaux et auto-proclamés (qui les a reconnus ? personne si ce ne sont des Madrasas à Lahore ou à Kandahar). Oui, il faudra élargir ce sujet, parce que ce mépris des femmes dans les cités des banlieues a une source, et cette source, elle a une origine dont il faudra bien finir par dire le nom...Il y a, hélas, toujours eu de la violence contre les femmes, plus encore, d'ailleurs, dans les pays latins (voir l'Espagne, par exemple) que dans les pays nordiques. Mais la violence qui s'exerce contre les femmes aujourd'hui dans les cités  en France et qui contamine lentement toutes les banlieues a une origine exogène. Cela aussi, il faudra le dire un jour.

11:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : orelsan, violence, femme, homophobie |  Facebook | | |

Commentaires

Second degré ou pas, l'œuvre de notre Eminem normand est émaillée de propos fort peu amènes vis à vis de la gent féminine (Pute, chienne, truie, etc.). Bref, ce bouffon a de toute évidence besoin d'une psychothérapie.

Extrait de "Courez courez" (qui figure sur l'album de "l'espoir du Rap francais" (sic ou plutôt sick) :


"Cherche pas, la mienne est plus grosse que la tienne,
j'parle de la chienne que j'ai fait aboyer la veille,
j'me rapelle plus d'sa téte, j'sais juste qu'elle était dégueulasse,
j'ai mal au dos, j'ai dormi par terre, parce qu'elle prenait deux places,
j'suis veilleur de nuit/ baiseur de truies"

Écrit par : Antoine | mardi, 31 mars 2009

@ Antoine

Merci pour l'info. Zut, alors, j'aurais du le glisser dans mon billet. Je vais l'ajouter.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 31 mars 2009

"Chez les autres, il y a une mode qui consiste à s'identifier à la racaille, y compris au sein de la jeunesse aisée, pour se rassurer en se donnant des airs de voyous"
Tout à fait! Ce travers dû au suivisme et à la trouille n'a pas échappé à Eastwood dans son film Gran Torino (à ne pas louper). Son petit blanc couard (mais on le comprend!)tente la fraternisation un peu forcée et se fait renvoyer dans ses cordes sans appel: "t'es pas mon frère!". Et c'est tant mieux! Que les jeunes "normaux" restent eux-mêmes, ce qui n'est pas simple quand l'idéologie dominante protège et glorifie les "cailleras".

Écrit par : Marine | mardi, 31 mars 2009

Très saine colère, bravo !
Il faut arrêter cette indulgence coupable sous prétexte d'une sacro-sainte liberté d'expression !
« …triste et drôle avec les mots durs de son époque… » Hélas, Claude Askolovitch, pour une fois, se trompe de combat…On ne peut pas justifier des propos infâmes par le fait qu’ils révèlent une triste réalité !....le texte d’Orelsan n’est pas une dénonciation mais une mise en musique, une sorte de reconnaissance avec tout ce que le mot à d’ambigüe, de comportements inadmissibles que personne n’ose dénoncer sous peine de se voir accuser de n’avoir rien compris à la « colère sociale de ces jeunes désespérés » !
Il faut vraiment, enfin, oser se poser les bonnes questions sur ces agissements et sur leur origine, accepter de les dénoncer clairement et sans ambigüité et surtout définir une bonne fois pour toutes ce que la Société française peut accepter comme comportements collectifs !

Écrit par : Nicolas007bis | mardi, 31 mars 2009

"Violence, haine des femmes, haine des différences dans un premier temps. Haine du juif dans un second temps. Conversion à l'islamisme radical dans un troisième temps pour expier les "fautes" et donner un sens à la délinquance"
Certes! Et haine du "pédé"...

Écrit par : Marine | mardi, 31 mars 2009

Incroyable cette "explication" de la part, sans doute, d'avocats bien rôdés de sa maison de production: "Cette oeuvre de fiction a été créée dans des conditions très spécifiques relatives à une rupture sentimentale." Alors donc c'est du vécu? Et ses "fantasmes" de barbarie font donc bien partie de son univers mental. Chouette comme excuse.

PS - Marine: J'avais déjà évoqué Gran Torino sur ce blog. En effet, à ne pas louper. Magistral Clint Eastwood!

Écrit par : pastel | mardi, 31 mars 2009

Une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec ce que dit Askolovitch...

Écrit par : Oaz | mardi, 31 mars 2009

« il y a une mode qui consiste à s'identifier à la racaille, y compris au sein de la jeunesse aisée, pour se rassurer en se donnant des airs de voyous. Si les voyous n'étaient pas constamment glorifiés par les médias, mais traités comme il le convient, c'est à dire à coup de matraque et mis en prison, cette jeunesse-là serait certainement moins tentée d'imiter ses codes. »

Ce sont les ravages de la sous-culture Canal+, Taxi, etc. Le fait que cette sous-culture d'analphabètes soit dominante dans notre société en dit long sur notre décadence. Surtout, comme tu le rappelles, que ce sont souvent des « fils de bonnes familles » qui écoutent cette sous-merde de Joey Starr. Il faut en effet cesser de glorifier ces merdes en les traitant comme ils doivent l'être : bastonnades et prison.

« Oui, il faudra élargir ce sujet, parce que ce mépris des femmes dans les cités des banlieues a une source, et cette source, elle a une origine dont il faudra bien finir par dire le nom...Il y a, hélas, toujours eu de la violence contre les femmes, plus encore, d'ailleurs, dans les pays latins (voir l'Espagne, par exemple) que dans les pays nordiques. Mais la violence qui s'exerce contre les femmes aujourd'hui dans les cités en France et qui contamine lentement toutes les banlieues a une origine exogène. Cela aussi, il faudra le dire un jour. »

Oui, il faut le dire, Hérétique. Mais autant j'approuve à 100 % cet excellent billet, autant je n'ai pas compris celui assez complaisant sur la charia, récemment.

Écrit par : Criticus | mardi, 31 mars 2009

Oui plutôt d'accord avec Askolovitch (enfin sur la censure, pas sur la partie hagiographique), mais le problème comme le dit L'hérétique, c'est qu'il n'est pas cohérent avec lui-même, si Orelsan avait parlé de juifs, Asko aurait hurlé avec les loups

Écrit par : Bob | mardi, 31 mars 2009

Salut Oaz (et Bob)
ben, dans la droite ligne de tes commentaires dans mon billet précédent. Pour moi, tu négliges tous les enjeux qu'il y a derrière cela pour la liberté. je vais écrire un autre billet sur la liberté et les relations qu'elle a avec la condition de la femme pour expliciter mes positions.
J'ajoute que la liberté d'expression, ce n'est pas l'absence de limites dans l'expression, ce à quoi Bob et toi tendez à la réduire.
@ Criticus
Parce que je pense que tu es absolument assis sur une critique radicale de l'Islam et que tu ne veux pas entendre qu'il en existe des lectures humanistes, y compris chez les musulmans traditionalistes ou conservateurs.
@ Marine
exact ! j'aurais du l'ajouter.
@ Nicolas
C'est la colère bourdieusenne et bien-pensante. En fait, quand ça vient de la banlieue, c'est bien parce que c'est le peuple et que le peuple est bon. C'est ça l'idée sous-tendue. Typique de la gauche dont le laxisme a largement contaminé le centre et une partie de la droite...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 31 mars 2009

"Mais la violence qui s'exerce contre les femmes aujourd'hui dans les cités en France et qui contamine lentement toutes les banlieues a une origine exogène. Cela aussi, il faudra le dire un jour. »
Alors disons-le!

Écrit par : Marine | mardi, 31 mars 2009

Cela a même donné lieu à un article dans le monde ! : http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/03/28/polemique-autour-de-la-chanson-sale-pute-d-orelsan_1173779_3246.html

Écrit par : polluxe | mardi, 31 mars 2009

Et son ex-copine, rappeuse elle-aussi, a fait une réponse, hihi :-) : http://chiennesdegarde.com/ActionMars2009-Orelsan.html

Écrit par : polluxe | mardi, 31 mars 2009

Et son ex-copine, rappeuse elle aussi, a fait une réponse :-) : http://chiennesdegarde.com/ActionMars2009-Orelsan.html

Écrit par : polluxe | mardi, 31 mars 2009

à polluxe
oui, j'avais lu cet article. Notons, d'ailleurs, que l'individu est le fils d'une institutrice et d'un directeur d'école. Il correspond bien à la contamination que j'évoque...
Quant à ses explications...on trouve ses beuglements contre les femmes dans plusieurs de ses textes, qu'il ne nous joue pas le coup de l'artiste à la Orange mécanique (que perso, je n'ai jamais reconnu comme un bon film, et ce, à aucun égard...juste un film pour que la jeunesse bourgeoise trop gâvée joue à se faire peur).

Écrit par : L'hérétique | mardi, 31 mars 2009

@ polluxe

hé hé, comme j'en ai fait déjà pas mal ici, ton info a été publié sur un autre support à l'instant...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 31 mars 2009

Il faut quand même remettre les choses dans le contexte, personnellement ça fait deux ans que je connais cette chanson, elle est horrible, j'ai détesté, mais enfin réfléchissons, deux ans !!!
Il suffit que quelqu'un commence à être connu pour qu'on ressorte une chanson pareil. Il faut savoir que Orelsan avait déjà décidé, est c'est pareil pour le morceau "st valentin" de ne pas les mettre sur son album bien avant toute sortie. écouter ces paroles ou même lire un extrait de "courez courez" sortie du contexte, ça n'a aucun sens, dans courez courez la vanne est destinée à une auto dérision total, le rappeur ce vanne lui même tout le long de la chanson.
Lire ces paroles et porter un jugement ce serait comme regarder la scène de la tronçonneuse dans "scarface" et dire merde il faut interdire ce film sans regarder ce qui se passe avant ou après juste en disant "ce film est trop violent".

Il suffit d'écouter certaine chanson de booba, ou même de nombreuse chanson qui peuvent passer sur skyrock comme "candy shop" de 50 cent, meme si par exemple pour candy shop les paroles sont en anglais, croyez moi, c'est pas vraiment une belle image de la femme qui est ici véhiculé. Je suis d'ailleurs surpris de ne jamais avoir entendu de groupe ou d'association ce plaindre à se sujet.

pour reparler de la chanson "courez courez", vous pensez vraiment quelle compte comme single prêt à sortir à la radio, c'est la dernière de l'album, plus un égo trip qu'autre chose. Tout album de rap comporte ce genre de chanson que la plupart des auditeur n'entendrons jamais de leur vie. Il faut donc replacé certaine chose la ou elle doivent être et ne pas s'égarer à décortiquer chaque morceau de l'album pour trouver la petite bête. ça ne rime a rien. Parce que sinon j'attrape le premier album de Serge Guinsbourg qui me passe sous la main et on en à pour la journée ....

Il est clair qu'il ne faut pas s'étonner de voir certain groupe s'insurger contre cette chanson qui doit, c'est sur, être retiré des plates formes, mais il faut aussi savoir que de nombreuse personne du sexe féminin soutiennent Orelsan en temps qu'artiste (aller faire un tour sur son facebook par exemple).

De plus il est vraiment dommage de parler de ce rappeur via cette chanson qu'il n'a, rappelons le, jamais souhaitait mettre sur son album, alors qu'il y à 14 autre titre tous mieux les uns que les autres sur son CD.

pour finir je trouve accès exaspérante la façon dont vous traiter l'information et la relater, parler d'homophobie à la première phrase que vous trouvez en rapport avec le sujet, parler de racaille et de "jeunesse aisée" avec un jugement aussi arrêté sur les jeunes, me rappelle qu'il ne faut pas sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine ...

Écrit par : simon | mardi, 31 mars 2009

les excès du White Trash made in France ou l’histoire d’un mauvais remake

White Trash.
Le terme sera la coquetterie des prochains jours dans la presse ignorante ou en déficit d’adulescence.
Le phénomène a été sociologiquement marqueté par un spécimen quelconque dans une maison de disque, major ou indépendante, il n’y a plus de différence. Il n’y en a jamais eu.
Puisque le but principal des organes de production culturelle est de fournir une solution adaptée à toutes les niches de population, alors autant tirer avantage de la paupérisation ambiante qui unit les enfants de prolétaires high tech et de la bourgeoisie vintage dans une middle class pseudo universitaire.
White Trash. Là où l’on pourrait trouver l’expression raciste comme bamboula® ou bougnoule, on y trouve une forme méliorative d’acceptation socialo-artistique qui émoustillera les mêmes illuminés qui ont mis au panthéon l’illettrisme d’Abd Al Malik.
La suite :
http://souklaye.wordpress.com/2009/02/16/white-trash-made-in-france-ou-l’histoire-d’un-mauvais-remake/

Écrit par : walkmindz | mardi, 31 mars 2009

@ simon
quel jugement arrêté sur les jeunes ? Je me suis bien gardé d'une généralisation à toute la jeunesse, contrairement à vous.
Pour le reste, le mépris et la haine des différences sont récurrents dans les chansons d'Orelsan. Ce qu'il chante correspond bien au fond de sa pensée. Et je peux aisément vous trouver d'autres extraits d'autres chansons. Il suffit de creuser...Pour l'homophobie, j'ai une habitude, ici, c'est d'appeler un chat un chat...
@ walkmindz
J'avais vu et lu votre lien chez le féminin l'emporte. Point de vue intéressant.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 31 mars 2009

même si je rejoins ta révolte, l'Hérétique, j'ai du mal avec l'expression "chez la racaille des cités." ainsi qu'avec "Si les voyous n'étaient pas constamment glorifiés par les médias, mais traités comme il le convient, c'est à dire à coup de matraque et mis en prison, cette jeunesse-là serait certainement moins tentée d'imiter ses codes."
Je pense vraiment que la matraque et la prison ne feraient que durcir la violence. Au contraire, certains "recherchent" l'expérience des 'durs' et cela passe par la prison :o/ Mais c'est une minorité.

Chacun-e ses opinions, moi je crois + à la démolition de ces cités, la réhabilitation des banlieues, l'éducatif, et ça peut passer par la musique, jsutement, la télé.

Orelsan lui, n'est pas des cités. Les jeunes en bande, pour peu qu'ils soient non-blancs sont déjà stigmatisés. Or, pour quelques mauvaises personnes, il y a plein de glandeurs et aussi des gens qui travaillent dans les cités.
Tous ceux qui peuvent partir, partent.
Il y a beaucoup de filles, la moitié des jeunes dans les cités ;o) ... voilà j'ai un peu de mal. J'ai vécu 25 ans en banlieue ... ;o) la réalité de la violence de quelques groupes rejaillit sur toute personne des cités. C'est dommage. C'est pourquoi quand il y a un truc bien, j'essaie aussi d'en parler ;o)

Écrit par : emelire | mardi, 31 mars 2009

@ emelire

c'est bien pour cela que je prends soin de distinguer les voyous et les pauvres gens (l'écrasante majorité) qui les subit

Écrit par : L'hérétique | mardi, 31 mars 2009

Je suis atterré par le lynchage d’Orelsan au nom de lèse politiquement correct. Le problème quand les imbéciles se penchent sur la culture (heureusement assez rarement), c'est qu'alors naissent des débats qui n'en sont pas.

Écrit par : Paul | mercredi, 01 avril 2009

@ Paul
Vous allez nous faire pleurer...je suis atterré par la bien-pensance qui se répand comme une lèpre dans nos sociétés modernes. Je suis atterré aussi par le lynchage des femmes dans le milieu du rap, lynchage qui ne se fait pas qu'en paroles, d'ailleurs...

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 01 avril 2009

@ emelire
Je n'ai pas eu le temps de préciser ma pensée dans mon dernier commentaire, mais, utiliser la répression ne signifie pas se désintéresser de la manière dont elle est conduite. Je pense la prison efficace à condition qu'elle soit humanisée.
J'ajoute que ce ne sont pas les cités que je stigmatise, mais ceux qui y font régner la peur, et je ne souhaite qu'une chose, c'est que la peur change de camp.
En ce qui concerne les bandes, les dernières études montrent que contrairement aux idées reçues, elles ne sont justement pas ethniques.
Ce qui disqualifie ces jeunes-là, c'est leur parler, leurs codes et leur violence, pas leur origine ethnique.

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 01 avril 2009

@ emelire

Un dernier point, ce n'est pas non plus étonnant que l'on diverge pour une autre raison : notre révolte envers les violences faites aux femmes est commune, mais après, je pense que tu penches à gauche et moi à droite...Nous ne proposons donc pas exactement les mêmes solutions à ces violences...

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 01 avril 2009

écoute donc " la peur de l'échec " ici il parle et se justifie sans meme le vouloir ...vous êtes tous marrant à détourner les propos des auteurs et à faire ceci à votre sauce tu veux te faire connaitre fais quelque chose de concret au lieu de couler des artistes derrière ton clavier ( si ceci est ton seul talent go te pendre -_-' )

Écrit par : Pierre | mercredi, 01 avril 2009

@ pierre
ah bon ? j'ai détourné des propos, moi ? lesquels ?

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 01 avril 2009

Les borborygmes de la "chanson" d'Orelsan sont répugnants de violence et de bêtise machiste et homophobe. En le stigmatisant lui, nous espérons que les jeunes dont il est dit ici dans les commentaires qu'ils ne se reconnaissent pas dans ces propos et qu'ils sont aux antipodes de cette haine anti-tout, ne lui feront pas un pont d'or en achetant ses albums. Ce serait la meilleur façon de prouver qu'ils ne partagent rien avec lui. En ce qui concerne les filles, je n'ai pas de soucis, c'est la réaction des garçons et des bandes qui va être intéressante. S'il pond une horreur pareille, ce n'est pas par désespoir d'amour (ce que veut nous faire avaler sa prod), c'est plutôt parce qu'il sait que c'est porteur en renommée et en fric. Et ça marche pour la première partie de son programme; voyons ce qu'il adviendra de la seconde, même si ce titre ne figure pas sur son album (disent-ils).

Écrit par : Marine | jeudi, 02 avril 2009

P.S. Je ne vois pas comment on pourrait détourner ses "paroles" (avec plein de guillemets). Elles sont suffisamment explicites pour ne pas pouvoir prêter à confusion. Et qu'on ne nous parle pas de 2ème ou de 3ème degré! C'est un argument éculé.
@L'hérétique:vous dites:
"En ce qui concerne les bandes, les dernières études montrent que contrairement aux idées reçues, elles ne sont justement pas ethniques." Je voudrais des précisions la-dessus. Je crois que vous voulez dire qu'elles ne sont pas ethniquement homogènes, contrairement à celles des USA. Mais je pense qu'elles se veulent ethniques, pluri-ethniques, contre les "Gaulois" (avec quelques "Gaulois" collabos parce qu'il faut bien survivre, et surtout quand on a une petite soeur...)

"Ce qui disqualifie ces jeunes-là, c'est leur parler, leurs codes et leur violence, pas leur origine ethnique." Bien évidemment, mais bon!...On va dire qu'ils se disqualifient tout seuls, se mettent en retrait dans leurs "quartiers" (re guillemets) en se drapant de leur origine ethnique pour se victimiser et se la jouer rebelles. Il faudrait pourtant qu'ils réalisent que quelques héros/héroines veulent les sortir de là (Le jour de la jupe...) avant qu'il ne soit trop tard.

Écrit par : Marine | jeudi, 02 avril 2009

ORESLAN, je ne le connaissais pas, le buzz fait autour de sa chanson l'a fait connaître. N'aurait-il pas mieux valu ne pas en parler.....

Écrit par : europium | jeudi, 02 avril 2009

@ europium
C'est toujours la difficulté, en effet. En même temps, s'il se fait déprogrammer...le but est aussi atteint. être connu ne veut pas dire être apprécié. Le pen est connu, est-il apprécié ?
@ Marine
Il y a du vrai, mais attention : les bandes ne sont pas réductibles à de l'anti-gaulois. Et elles ne se drapent pas toutes non plus dans leur origine ethnique. D'ailleurs, elles passent aussi beaucoup de temps à s'affronter. En réalité, elles se définissent bien plus localement qu'autre chose.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 02 avril 2009

Moi non plus je ne le connaissais pas. Je ne le connais pas plus. Pas envie de faire plus ample connaissance.

Écrit par : Marine | jeudi, 02 avril 2009

Les haines se déchaînent sur le terrain favorable enqu'est cette periode de crise.
Chacun se défoule sur ce qu'il peut.
C'est un phénonème de société très grave et qui risque d'aboutir à une explosion sociale.
Et il n'y a pas qu'en France...

Écrit par : aliciabx | samedi, 11 avril 2009

Pétition "pas 1 seul euro d'argent public pour Orelsan"

http://www.mesopinions.com/Pas-1-seul-euro-d-argent-public-pour-donner-une-tribune-a-la-violence-contre-les-femmes--Collectivites-territoriales--petition-petitions-04222a08f485f7119ed3ef6ec8d5d121.html

Écrit par : Lamiel | lundi, 13 avril 2009

vous mélangez tout , c'est triste ... Vous critiquer un milieu aussi bien critiquable que le votre . Vous parlez de tolérance mais désigner une jeunesse en manques de repères de méprisable , a exclure est complètement odieux ! Si des artistes tels que orelsan (que je n'apprécie pas d'ailleur) ont un certain succès , c'est qu'il y a une bonne raison . Si des jeunes DEVIENNENT délinquants , il y en a une aussi . Ne soyez pas de mauvaises foi par pitié ...

Écrit par : Thomas | jeudi, 02 février 2012

M'sieur Spaul and co, sortez de ce corps! :ppp
Z'etes moches, vous avez le bourdon? Votre problème...Dslée, effet miroir quand je l'avais après avoir beaucoup aidé et que la vie m'a rouée de coups, z'étiez là?
Le reflet de vous meme ne vous convient plus? Pas une raison d'essayer de salir les autres.

Écrit par : Martine | jeudi, 02 février 2012

Eh voui, quand il s'agissait de me déshabiller pour habiller elle(s) au pluriel...Z'aviez pas d'état d'ame!
Com ca la vie, dslée pour vous d'avoir été réaliste et devenue insensible à vos prétendus "bourdon".
Dslée, il fait froid alors mes vétements, j'y tiens!

Écrit par : Martine | jeudi, 02 février 2012

Oups, pour info suis Martine du Mouvement Démocrate, aucunement à confondre avec Martine Aubry.
Qui peut aboyer tout son saoul sur les ondes, mais comment dire...?

Écrit par : Martine | jeudi, 02 février 2012

Bon, petit cours de rattrapage pour ceux à qui la culture hip-hop passe au dessus de la tête (oui oui c'est de toi que je parle l'hérétique).

Déjà Orelsan, personne ne l'écoute dans les quartiers, c'est pas l'ambiance.
Si tu veux du son de caillera :

http://www.youtube.com/watch?v=mchkeBlTbw4
http://www.youtube.com/watch?v=S6RCCYVras8
http://www.youtube.com/watch?v=-Dds48lrrMA
http://www.youtube.com/watch?v=uU-fx0eOsRU
http://www.youtube.com/watch?v=VT5UVEUuDCI
http://www.youtube.com/watch?v=hM0vJ2LL3Iw
http://www.youtube.com/watch?v=fBkbkgMAac0
http://www.youtube.com/watch?v=UwKC2dRubyA
http://www.youtube.com/watch?v=bYw0ZqyV7bM
http://www.youtube.com/watch?v=KoWGSnSDTUI

Après le rap à la base ça veut dire rythm and poetry, et à ce niveau là le rap français est reconnu dans le monde entier.

http://www.youtube.com/watch?v=O5qpCh3fAB0
http://www.youtube.com/watch?v=BilFJB3H10s
http://www.youtube.com/watch?v=SYNeFxSrjHU
http://www.youtube.com/watch?v=j3bbEscHwHE
http://www.youtube.com/watch?v=Fg-l7tDw5_8
http://www.youtube.com/watch?v=qkVUXmrQXFc
http://www.youtube.com/watch?v=1PhrvI6ecRs
http://www.youtube.com/watch?v=wMK7NQsV6aQ
http://www.youtube.com/watch?v=pHbLkX9Ji1E
http://www.youtube.com/watch?v=-x8ykcvHs2g

De même que nos rappeurs engagés sont connus et reconnus.

http://www.youtube.com/watch?v=mGPKH6fUp3U
http://www.youtube.com/watch?v=5HWLoFNzAcM
http://www.youtube.com/watch?v=0uGLw5ToU7I
http://www.youtube.com/watch?v=2bkOZCWsQuc
http://www.youtube.com/watch?v=_Bf1p13wTi4
http://www.youtube.com/watch?v=B4h9Yn-ZuA8
http://www.youtube.com/watch?v=6W1xdEsbEYk
http://www.youtube.com/watch?v=4tkDXc0gCTo
http://www.youtube.com/watch?v=E4vg-ND56gg
http://www.youtube.com/watch?v=NAfSrk-xgr4

La dernière je l'ai mise juste pour te montrer que le hip-hop c'est tellement vaste que c'est vraiment stupide de l'approcher avec des préjugés.
J'espère que tu prendras le temps d'écouter les textes.
Orelsan c'est un buzz internet rien de plus, rien de moins. Il fait de l'argent en faisant parler de lui par n'importe quel moyen, comme Mickaël Vendetta en fait.

Écrit par : skunker | jeudi, 02 février 2012

@Skunker,
L' héré à cette époque (2009 à remettre dans le contexte, MSégoR etc) , était un tantinet provocateur pour favoriser les débats...
Merci, d'etre passé et d'avoir fourni matière. :)

Écrit par : Martine | vendredi, 03 février 2012

@martine
Etrange , si on retire le "t" de votre prénom sa fait Marine ... Vous me semblez bien sûre de vous pour m'écrire de cette façon , vous ne savez pas qui je suis et quel métier j'exerce . Beaucoup de gens se cachent derrière leurs écrans à faire les scandaleux, prêchant la bonne parole mais plus on vous lis , plus on remarque que vous vivez dans la peur et la haine ... Puisqu'on parle de saints , les évangiles nous l'ont dis ; Jean 4:12-16 , Galates 3:28 .
Je suis venu défendre les jeunes que vous avez stigmatisés et englobés car entres nous , je vous trouve bien culottée . Heureusement que le pardon reste une de mes valeurs que mes parents "racailles" m'ont apprises car l'idiot ne sait qu'il a tord ...

Écrit par : Thomas | vendredi, 03 février 2012

Rhooo, ne vous ai pas écrit, pour autant que je sache.
Ensuite, suis MarTine et absolument pas Marine.
Le reste de votre com, je n'en ai mais alors strictement rien à faire, les menaces voilées ( ouhlala je tremble, j'ai peur... :o))) et pour le reste...Vous ne savez strictement rien de moi.
Qui donc ai-je stigmatisé?
Allez donc dormir.

Écrit par : Martine | vendredi, 03 février 2012

Je vis au canada madame , ne vous inquiétez pas de mon sommeil , je vous en serais reconnaissant .
Je suis éducateur dans un centre pour jeunes délinquants et j'ai vécu toute ma jeunesse à Roubaix .
Vous ne savez absolument pas de quoi vous parlez marine , pour venir rédiger un commentaire peu de temps après le mien alors que ça fais 3 ans que plus personnes n'est venu pointer le bout de son nez .
Allez donc dormir, madame

Écrit par : Thomas | vendredi, 03 février 2012

Monsieur, mon prénom est Martine (pas Aubry) et non pas Marine.
Consternée de devoir vous le préciser à nouveau, pour le reste les intervenants et visiteurs sur ce blog savent lire...
Dslée, personne ne vous a donc expliqué que difficile de me retourner comme une crèpe? :o))) De plus s'y essayer en période de chandeleur...Rhooo :o)))
Bye, bye.

Écrit par : Martine | vendredi, 03 février 2012

Me serais-je grillé tout seul ?
Je suis peut-être même en survêt' qui sais.
Surpris ?

Ouai je suis une "racaille". Jusqu'ici vous n'aviez pas tellement l'air de le remarquer.

On nous laisse grandir au milieu du bordel ambiant, personne ce bouge pour nous. Ici c'est la grosse misère bien crade qui tache et vous colle aux pieds.
Votre paix sociale elle tient aux trafiques en tout genre et à la solidarité, et le jour où ça vous claquera dans les pattes c'est pas des voitures qui bruleront.
A votre avis comment ça ce fait que les têtes de réseaux ne tombent jamais ?
Parce que personne n'a envie d'avoir une révolte sur les bras. Alors on arrête des petits galériens et on les met en prison à 4 dans 3 m² histoire de dire qu'on fait quelque chose.

Pour fignoler le tableau on nous envoie les salopes de la bac; ceux qui pour remplir leurs putains de quotas sont bien obligés de provoquer outrages et rébellions. Ça joue les gros bras armés jusqu'aux dents. Moi j'ai peur de sortir le soir et c'est pas à cause de mes potes dans le hall. Je me fait fouiller facilement une fois par jour quand ce n'est pas plus, avec en général au moins quelques réflexions bien senties sinon des insultes. "Les bâtards", c'est comme ça qu'ils nous appellent là où je vis.
La police tue et après on trouve bizarre que des commissariats brulent ...

On est les petites victimes de l'état, les zonards, les déchets de la société, mais ne vous y trompez pas, on est comme vous nous avez fait !
Nous aussi on a besoin de manger, de se chauffer, de s'éclairer, de se loger, mais on nous en donne pas les moyens, alors on fait avec ce qu'on a.
Vous croyez que ça nous amuse de passer nos journées dans un hall à attendre des toxicos, que ça nous amuse de rendre le monde plus mauvais jour après jour, que ça nous amuse de nous demander en permanence ce qu'on va faire de nos vies et si c'est pas aujourd'hui qu'on se fera descendre par un concurrent ???

Bah non, ça nous amuse pas. Étonnant je sais.

Mais il faut bien vivre, et quand les portes ce ferment simplement à cause de votre adresse, ça devient vite urgent de trouver de l'argent. On fera pas la manche, on aimerait bien garder le peu de dignité qu'il nous reste. Devenir une "racaille", c'est pas un choix, c'est une nécessité; tous les karcher du monde n'y changeraient rien.
Et si on est violent, c'est juste pour montrer qu'on est pas là pour rire ou ce donner un genre, le remplissage du frigo en dépend.

La seule réponse qu'on donne à nos problèmes, c'est plus de répression, plus de prison, plus d'armes pour la police, plus de reportages à la télé, plus plus plus plus plus, et toujours dans le même sens ...

On est censé aimer la France (ou la quitter) en plus ?
Elle nous a pas encore assez baisé pour ça faut croire.
Certains ont tellement la rage de leur vie de merde qu'ils deviennent complètement tarés ... ça arrive souvent quand on ce dit qu'au point où on en est on a plus rien à perdre. On en veut à la terre entière parce qu'on ne peut en vouloir à personne en particulier.
C'est toujours les mêmes qui pleurent et qui en chient leur race dans ce putain de pays.

Bon, là je gueule; désolé c'est parce que j'ai un peu les glandes, on vient de me tirer dessus au flashball alors que j'étais sortit fumer une clope en bas de l'immeuble. Même pas vu d'où le coup est partit, du coup bah je vais plutôt fumer par la fenêtre maintenant, tan pis pour le papier peint qui jaunit. Faut être philosophe dans la vie y parait.



PS :

@ martine :

Savoir lire est une chose, vous comprendre en est une autre. A la limite si c'est pour vous écouter parler autant la fermer. Et la ténacité dont vous semblez être si fier n'a rien d'une qualité quand vous l’exercez à être stupide.
J'espère que j'ai bien fournis la matière là, après tout c'est comme ça que je gagne ma croûte.

Écrit par : skunker | vendredi, 03 février 2012

Marine , si je vous surnomme Marine , c'est pour vous taquiner , vous ne semblez pas le comprendre ... Skunker a pu exprimer parfaitement ce que je pensais .
Il est temps pour moi d'aller dormir maintenant ;-)

Écrit par : Thomas | vendredi, 03 février 2012

Bonne nuit ;)

Écrit par : Martine | vendredi, 03 février 2012

Vous avez vraiment rien compris au travail de cette artiste ! Ses chanson, et je revendique ce terme, démontrent des sentiments ressentis par tous. Sa manière de l'exprimer est certe très "forte" mais en aucun cas les termes exprimés dans ses chansons ne devraient en découler des jugements aussi naïf. La société actuelle se diversifie en terme de musique est c'est très bien! Nous ne devrions pas nous limiter à un "type" représentatif pour faire plaisir à certains abrut** qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez.
Sur ce, bonne nuit

Écrit par : Typhene | lundi, 20 mai 2013

Mais non : c'est un gros c... de rappeur réac, comme le sont trois quarts des rappeurs au demeurant ; simplement, la bonne petite société bourgeoise qui s'ennuie s'est entichée de lui, c'est tout.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 20 mai 2013

Les commentaires sont fermés.