Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Google Earth, le pas de géant | Page d'accueil | Redistribuer le capital ? »

mercredi, 04 février 2009

Evêque et négationniste, c'est non, dixit le Vatican !

Je l'attendais, et c'est bien pour cela que je me suis gardé de hurler au loup avec le reste de la Toile : un centriste en vadrouille me le confirme, le Vatican a clairement rejeté les déclarations de Richard Williamson.

En fait, je m'apprêtais à écrire une explication de texte des décisions du Pape : excommunier et ne pas reconnaître un évêque, c'est deux choses distinctes. Ainsi, réintégrer la Fraternité Pie XII dans l'église ne signifie pas pour autant que l'on adhère à son propos. Pour donner une image plus claire, l'Église n'excommunie pas les criminels, elle reçoit même ceux qui veulent se convertir quand bien même leurs crimes seraient épouvantables, et pourtant, elle n'approuve en aucune manière ces mêmes crimes.

On peut analyser la position du Pape vis-à-vis des Intégristes un peu dans les mêmes termes logiques. Et le Pape Benoît XVI a à cet égard habilement oeuvré, car il n'a rien lâché sur Vatican II. En clair, si les évêques intégristes veulent demeurer évêques au sein de l'Église, ils devront faire acte de contrition et se plier aux conclusions de Vatican II (messes en langue vernaculaire, rejet de la désignation de déicide pour le peuple juif). Pour le cas particulier de Williamson, il devra en plus faire amende honorable sur son négationnisme.

Je sais Benoît XVI un homme cultivé et intelligent ; je me suis bien gardé de lui écrire une lettre en latin, comme pour l'archevêque de Saint-Domingue, parce que j'avais prévu qu'il réagirait ainsi. Personnellement, en tant qu'agnostique (l'une des exteras nationes à rassurer que j'évoquais dans ma lettre à propos de Nicolas Lopes), la réaction de l'Église me convient tout à fait.

L'évêque intégriste négationniste Richard Williamson doit "prendre sans équivoque et publiquement ses distances" avec ses déclarations sur la Shoah avant d'être admis aux fonctions épiscopales dans l'Eglise catholique, a déclaré mercredi le Vatican dans un communiqué.

Le Vatican a assuré que ces déclarations faites à une chaîne de télévision suédoise n'étaient "pas connues" du pape Benoît XVI "au moment de la levée de l'excommunication" des quatre évêques intégristes de la fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX).

Le communiqué émanant de la secrétairerie d'Etat, le "gouvernement" de l'Eglise catholique au Vatican, pose également comme "condition indispensable à une future reconnaissance de la FSSPX la pleine reconnaissance du concile Vatican II et des papes" qui ont suivi ce concile.

Voili-voilou, CQFD

Commentaires

L'excommunication est levée mais la pleine communion avec l'Eglise ne sera en effet effective que lorsque les critères que tu cites seront remplis. Pour le moment, aucun diocèse n'a été affecté à Williamson et ses amis.
Merci en tout cas de replacer ces vérités et de dépassionner le débat, j'en ai marre de lire tout et n'importe quoi sur le sujet, et je regrette le manque d'engagement des catholiques sur ce point, même s'il est vrai que cette question est plus politique qu'autre chose et ne représente pas le quotidien de la foi..

Écrit par : un centriste en vadrouille | mercredi, 04 février 2009

L'affaire fait actuellement un très grand bruit en Allemagne et Angela Merkel vient de demander de façon officielle et publiquement au Pape de rejeter lui même et de façon claire le déni d'holocauste.

Les allemands me disent qu'en Allemagne on peut à peu près tout dire, sauf nier l'holocauste, même de façon très partielle, c'est absolument interdit et choquant!

A travers cette la maladresse des plus stupides qui consiste pour un pape allemand, qui a appartenu aux jeunesses hitlériennes, à réintégrer un évêque négationniste , les allemands ont l'impression que le sort s'acharne sur eux et qu'ils ne doivent collectivement pas laisser passer cette affaire sans rien dire.

C'est pour cela qu'ils approuvent tous l'exhortation lancée par Angela au Pape afin qu'il s'explique des plus clairement sur cette affaire. C'est une question d'honneur National!

Écrit par : Philippe, | mercredi, 04 février 2009

@Philippe,
Que dire, l'élection de ce Pape m'a consternée, je me suis accrochée à son age...Dieu si vous existez, venez nous en aide!!!
Je comprends le peuple Allemand et Angela qui semble savoir l'écouter.
Ils sont tous devenus fous! Toutes religions confondues!

Écrit par : F | mercredi, 04 février 2009

Benoît XVI est un conservateur, mais pas un fou. Je pense qu'il n'était pas au courant, en effet, des propos de Williamson. Désormais, il n'a plus d'autre choix que de faire plier les intégristes.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 05 février 2009

On peut dire que Benoit XVI est maladroit, mais lui reprocher d'avoir appartenu aux jeunesses hitlériennes, c'est un peu exagéré, étant entendu que le libre arbitre à cet age là reste un peu limité...

Écrit par : un centriste en vadrouille | jeudi, 05 février 2009

.... et que ses parents étaient anti-hitlériens comme lui-même ... mais l'appartenance à la HJ était tout simplement obligatoire.

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 05 février 2009

tout à fait. Il est bon de rappeler tout cela.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 05 février 2009

N'empêche que ce pape est assez maladroit pour ne pas dire assez stupide! Il semble peu connaître les hommes, et se montre aussi nul en politique pratique qu'il est bon en théorie spirituelle.

Première stupidité: Réintégrer des intégristes et déjuger ainsi Jean Paul II le pape le plus populaire du XX siècle , qui les avait excommuniés pour de bonnes raisons...

Deuxième stupidité: Un intégriste est un extrémiste par définition, et tout extrémiste par la force des choses sens la poudre et cache plus d'un cadavre dans son placard. Alors, même s'il est de bonne foi et qu'il voulait simplement pardonner (ce dont je doute), il faut au moins fouiller dans les placards....

Écrit par : Philippe, | jeudi, 05 février 2009

@ Philippe

Mais une église n'est pas un parti politique. Tu ne peux pas raisonner de la même manière, et surtout, attention : c'est simplement l'excommunication qu'il a levée. Il ne réintègre pas les intégristes comme évêques. C'est ça que les journalistes ne comprennent pas.

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 05 février 2009

Il les réintègre dans l'Eglise, strapontin ou pas.
Quel 'thriller'! Vont-ils accepter le 'deal' et surtout le respecter?
Suite au prochain numéro
Ok, je sors :)

Écrit par : Champomy | vendredi, 06 février 2009

Le pape est aussi un chef d´état et l´histoire montre que les décisions des papes ont toujours été politiques ou politiquement interprétées. Effectivement, si Benoît XVI n´a pas compris cela alors tout s´explique...

"Il ne réintègre pas les intégristes comme évêques".
Peu importe seule la symbolique de la descision compte...

Écrit par : philippe | vendredi, 06 février 2009

Je viens d'écrire un post sur mon blog, "la politique allemande pour les Nuls" :

Tango dangereux entre pouvoir politique et religion en Allemagne

La récente mise en demeure du Vatican par Angela Merkel suite à la réintroduction de l'évêque négationniste Williamson dans l'Eglise catholique montre en quoi l'Allemagne n'a pas tranché dans le débat sur la place de la religion dans la société, ou plutôt a tranché à l'envers.

L'Eglise conserve une place prépondérante dans la vie politique allemande, et l'ingérence de Mme Merkel ainsi que le tollé soulevé en Allemagne par cette affaire montrent la perversité de la situation.

Il est logique que la population et le gouvernement allemands soient choqués : mais leur choc est-il plus dû aux propos scandaleux de Willamson ou au fait que « leur » Eglise est concernée, eux qui proclamaient par l'intermédiaire du quotidien populaire Bild « nous sommes le Pape » lors de l'intronisation de Benoît XVI.

Mais pourquoi ne pas simplement condamner l'évêque en question et laisser l'Eglise catholique vivre sa vie ? Si l'Eglise réintègre des négationnistes, est-ce le problème des politiques ? Un Etat indépendant des religions n'a pas à se soucier de cela. En revanche, et c'est là où la bât blesse, politique et religion en Allemagne sont si imbriquées que l'Etat allemand se paye même le luxe de percevoir auprès des citoyens le denier du culte, que les religions possèdent une grande partie des hôpitaux, des maisons de retraite ou des jardins d'enfants, qu'enfin le parti principal du pays a le mot « chrétien » dans son appellation.

Avant de s'occuper des affaires de l'Eglise, et plutôt que d'essayer de façonner une Eglise telle que les allemands aimeraient qu'elle soit, ils pourraient adopter une réponse laïque, à base d'un slogan : « nous respectons les religions qui sont respectables ». Le négationnisme n'étant pas respectable, abject même, l'Eglise catholique aurait perdu ses galons.

Soutenir l'Eglise a un coût, et l'Etat allemand est en train de le payer. Le Vatican a lui, vu le problème (et notamment les citoyens allemands menaçant de quitter l'Eglise et de ne plus acquitter l'impôt), et a condamné les propos de Williamson.

Cette victoire à la Pyrrhus de Merkel confirme l'Eglise catholique dans son poids politique en Allemagne. Encore une occasion de ratée de rendre la société allemande plus laïque.

Vatican 1 – Allemagne 0

Écrit par : florian_germany | samedi, 07 février 2009

@Florian,

Tu as mal compris le malaise de l'Allemagne, le tollé n'est pas dû au fait que le pape soit allemand, mais au fait que la Shoah soit allemande.

Bien plus que dans le reste du monde, en Allemagne le nazisme et la Shoah sont des sujets auxquels personne ne peut porter atteinte. La mémoire exacte est entretenue « religieusement ».

Personne en Allemagne n'oserait porter atteinte à la mémoire de la Shoah....sauf qui?...sauf qui? ...sauf le pape Allemand, qui trahi ainsi par maladresse et par stupidité politique toute l'Allemagne, sa propre patrie...et met par terre un effort énorme de travail de mémoire sur eux même, sur leur histoire. Aujourd'hui peu de gens les stigmatisent encore en les traitant de Nazi, sauf les Hollandais...(là c'est un autre sujet). Et voilà que le pape Allemand, par sa maladresse, remet en scelle les « stigmatiseurs » ceux qui disent que le nazisme est inscrit dans les gènes des allemands... voilà la raison essentielle de ce tollé.

Écrit par : Philippe, | samedi, 07 février 2009

@Philippe : ton analyse est juste et pas incompatible avec la mienne.
Je cherche par cet événement à mettre en perspective le rapport du politique au religieux Outre-Rhin.

Écrit par : florian_germany | dimanche, 08 février 2009

Le Pape porte atteinte à la Shoah ? c'est une blague ? En quoi est-il responsable des propos scandaleux de Williamson...?

Faut-il rappeller tout ce que le Pape a déjà dit sur la Shoah et l'antisémitisme ?...

L'antisémitisme dont "Aucune justification théologique n'est recevable.
Etre antisémite, c'est être antichrétien" ( septembre 2008, Paris à la commnauté Juive")

""C'est aujourd'hui le 70 anniversaire du triste événement qui a eu lieu dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, lorsque s'est déchaînée en Allemagne la furie nazie contre les juifs. Les commerces, les bureaux, les habitations, et les synagogues furent attaqués et détruits, et de nombreuses personnes furent également tuées, ce qui fut le début de la persécution violente et systématique des juifs qui déboucha sur la Shoah. Aujourd'hui encore, je ressens avec douleur ce qui est arrivé en cette tragique circonstance, dont le souvenir doit servir à faire en sorte que des horreurs semblables ne se répètent plus jamais et que l'on s'engage, à tous les niveaux, contre toute forme d'antisémitisme et de discrimination, en éduquant surtout les jeunes générations au respect et à l'accueil réciproques. J'invite en outre à prier pour les victimes d'alors et à vous unir à moi en manifestant une profonde solidarité avec le monde juif." (Novembre 2008)

"Au XXe siècle, au temps le plus sombre de l’histoire allemande et européenne, une folle idéologie raciste, fut à l’origine de la tentative, projetée et systématiquement mise en œuvre par le régime, d’exterminer le judaïsme européen : se déroula alors ce qui est passé à l’histoire sous le nom de Shoah. Les victimes de ce crime inouï, et jusque-là inimaginable, s’élèvent dans la seule ville de Cologne à 7.000 personnes dont le nom est connu ; en réalité, elles ont certainement été beaucoup plus nombreuses." (Aout 2005)

"Dans le camp d’Auschwitz-Birkenau, ainsi que dans d’autres camps semblables, Hitler fit exterminer plus de six millions de juifs. A Auschwitz-Birkenau moururent également environ 150.000 Polonais et des dizaines de milliers d’hommes et de femmes d’autres nationalités. Les potentats du Troisième Reich voulaient détruire le peuple hébraïque dans sa totalité, l'éliminer de la liste des peuples de la terre. » (Mai 2006)

Bref...ce ne son que quelques exemples qui n'ont même pas à être rappellé...tant le pape que ce soit comme théologien, cardinal ou pape a toujours été clair...

En Allemagne pas mal de voix se sont aussi élevées pour dénoncer les amalgames grossiers et instrumentalisation tout juste pour se lacher enfin contre le "panzercardinal" ( car tout allemand qu'il est, son élection n'a pas enthousiasmé outre mesure l'ensemble de ses compatriotes sauf en Bavière,terre profondément catholique et "papiste") dans un pays trés "libéral" , à moitié protestant et ou le catholicisme est lui même trés "protestantisé".

Tout le monde sait en allemagne, du moins les gens qui le connaissent et parmi les intellectuels ils sont nombreux, que le pape n'est ni antisémite ni négationniste...
Le reste c'est surtout de la politique d'Eglise.

Écrit par : thierry | lundi, 09 février 2009

@ thierry

Personnellement, je n'en doute pas. En revanche, il s'est fait piéger par Williamson (qui a tout de même été destitué par la Fraternité Pie XII, sur ce point, il a réussi).

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 09 février 2009

Suite et prochainement fin de l'affaire...

Faisant suite à ses propos négationnistes de Mgr Williamson, la direction du District "Amérique du Sud" de la FSSPX (Fraternité Sacerdotale Saint Pie X), par la voix du Père Christian Bouchacourt, à annoncé dans un communiqué cité par l'agence de presse argentine DYN dans la nuit de samedi à dimanche avoir destitué le sulfureux prélat de ses fonctions de directeur de son séminaire de La Reja, à 40 km à l'ouest de Buenos-Aires en Argentine.

Cette décision, certes tardive, et de portée limitée, est cependant intéressante pour la Vatican, où l’on se posait la question du « Comment punir l’évêque négationniste sans se fâcher avec tout le reste de la Congrégation ? ».

En effet, si le pape hésitait à punir sévèrement ces propos, de peur de donner l’impression de remettre en cause la réintégration de la FSSPX dans l’Eglise ; le fait que Williamson ait été « lâché » par ses pairs (sûrement avec la bénédiction voire à la demande du Supérieur de la FSSPX Mgr Fellay), va lui donner le signal que celui-ci attendait pour punir celui qui a failli faire capoter le rapprochement.

De plus, le pape doit effectuer dans la semaine une importante entrevue avec des responsables Israélites, et a tout intérêt à régler « ce cas là » rapidement, en tout cas avant cette rencontre.

Il est donc à prévoir que la sanction va arriver très vite, et il même possible que finalement, Richard Williamson ne fasse qu’un passage très rapide au sien de la grande communauté des Communiants.

Écrit par : Eric Marroule | mardi, 10 février 2009

Le chef de la communauté intégriste de la Fraternité Saint Pie X demande à l'évêque négationniste de rectifier ses propos sur la Shoah.
Le supérieur général de la communauté intégriste de la Fraternité Saint Pie X, Mgr Bernard Fellay, interdit à Mgr Williamson de faire des apparitions publiques sans son accord et lui demande de rectifier ses propos négationnistes "le plus tôt" possible, mardi 10 février, dans l'édition en ligne du Spiegel.
Mgr Fellay et Mgr Williamson sont deux des quatre évêques dont l'excommunication a été levée par le Vatican en janvier.

Écrit par : catherine | mercredi, 11 février 2009

Les commentaires sont fermés.