Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« LME : le petit commerce peut se gratter... | Page d'accueil | Knol, knolerie,clownerie et connerie »

vendredi, 25 juillet 2008

Affaire Tapie, l'UMP ne manque pas d'air

Alors là, l'UMP et Dominique  Paillé ne manquent pas d'air : faire la leçon à Bayrou à propos de l'affaire Tapie parce que Peyrelevade a été PDG du Crédit Lyonnais au moment de l'affaire Executive Life !!! C'est l'Etat qui a mal géré cette affaire et qui a préféré transiger avec la justice californienne, contre l'avis de Peyrelevade, sans doute d'ailleurs pour épargner des individus qui étaient certainement compromis dans des pratiques douteuses. A l'époque, le type le plus honnête, Peyrelevade, a payé pour tout le monde les pots cassés.

Je copie ce qu'a répondu très justement Marianne République sur le site du Figaro :

Ces Messieurs feraient bien de se renseigner avant de dire des bêtises. L'Etat a accepté de payer même 525 millions de dollars (et cela fait même plus au total, presque 1 milliard !) en acceptant un arbitrage à l'amiable avec la justice californienne pour éviter un jury populaire, alors que Jean Peyrelevade déconseillait à l'Etat de la faire car le dossier était bon. François Pinault lui n'a pas transigé et le jugement, qui a donc eu lieu, lui a donné raison.

Jean Peyrelevade s'est vu accusé d'avoir dissimulé des faits qui se sont déroulés bien avant sa prise de fonctions, il n'a pas été entendu malgré ses nombreuses mises en garde auprès des pouvoirs publics et s'est retrouvé seul devant la justice américaine. Et en conclusion. les contribuables français ont payé un milliard de dollars pour rien ! Executive Life est l'exemple type des disfonctionnements de l'Etat français à tous les niveaux.

Monsieur Peyrelevade n'a donc pas de leçon à recevoir de ces Messieurs !

Ne déplaçons pas le problème. La faute du gouvernement et l'implication de l'Elysée est criante dans cette affaire Tapie qui est un "TapieGate".

Ceci constitue un manquement aux obligations de gouvernants, passibles de destitution selon l'article 68 du titre IX de la constitution, devant la Haute Cour de Justice !

Voilà : et paf, très justement répondu.

Commentaires

Vous vous souvenez des déclarations des élus RPR de l'époque? Beaucoup sont encore élus de l'UMP... que disent-ils aujourd'hui?

Écrit par : Aurélien | vendredi, 25 juillet 2008

"M. Jean-Pierre Aubert a simplement rappelé que s'agissant de l'affaire Executive Life, M. Peyrelevade était le défenseur le plus acharné d'un accord amiable jusqu'au 15 septembre 2003. Sur ce sujet, il convient d'éviter toute polémique."

à qui se fier !?
(source : audition 2006, AN
http://www.assemblee-nationale.fr/12/cr-cfiab/05-06/c0506046.asp )

Écrit par : g_Tabouis | samedi, 26 juillet 2008

En ce qui concerne l'affaire Executive Life, je vous invite à lire le livre de Jean Peyrelevade: "Seul face à la justice américaine"
http://www.amazon.fr/Seul-face-justice-am%C3%A9ricaine-Executive/dp/2259204325/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1217060487&sr=1-1

Pourquoi le président d'une banque alors publique, le Crédit Lyonnais, se retrouve-t-il seul face à la justice américaine? Pourquoi l'accuse-t-on d'avoir dissimulé des faits qui se sont déroulés bien avant sa prise de fonctions?

Et pourquoi malgré ses nombreuses mises en garde auprès des pouvoirs publics n'a-t-il pas été entendu?

.
Jean Peyrelevade, interrogé par Jean-Marie Pontaut, remonte le fil de ce que l'on a appelé l'Affaire Executive Life, du nom d'une compagnie d'assurances américaine acquise par François Pinault sur proposition du Crédit Lyonnais.

Conclusion.
Les contribuables français ont payé un milliard de dollars pour rien. Un thriller à la française... tristement exemplaire.
Executive Life est l'exemple type des disfonctionnements de l'Etat français à tous les niveaux.

" Peut-être certains ont-ils essayé de se faire oublier voire de se protéger en offrant des coupables et des gages à la justice américaine ", constate Jean Peyrelevade.

Écrit par : Danièle Douet | samedi, 26 juillet 2008

J Peyrelevade vient d'être évoqué par Mediapart:
http://www.mediapart.fr/journal/france/260708/affaire-tapie-les-accusations-de-jean-peyrelevade
EXCELLENT !

Au fait, Mediapart est un journal qui fait des recherches approfondies et fondées, un bon journalisme, déjà cité par plusieurs médias.

J'encouragerais tout lecteur désireux de s'informer de s'abonner à ce journal pour 9€ par mois, bien moins que tout ce que l'on paie pour les "feuilles de chou" qui nous manipulent à longueur d'année...

Écrit par : Danièle Douet | samedi, 26 juillet 2008

Merci à l'Hérétique de relayer la parole de la République.
J'ai fait dans mon élan blogueur et frondeur une faute de frappe à "dysfonctionnement", que vous me pardonnerez !

Écrit par : Marianne Republique | samedi, 26 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.