Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 70 milliards d'euros pour les entreprises | Page d'accueil | m...alors, le bourdon aussi ! »

lundi, 07 juillet 2008

Les Abeilles font bzzz,buzzz aux Parlementaires

Projet de courrier (à amender : la version définitive ne sera publiée qu'après débat). Il ne s'agit que d'une proposition de courrier écrite un peu à la va-vite, mais c'est amendable, bien évidemment).

 

Madame, Monsieur le(la)Députée, Sénateur, Sénatrice,Ministre,

 Citoyens impliqués dans la vie de notre pays, et soucieux de leur environnement, nous sommes alarmés du sort des abeilles en Europe et tout particulièrement en France. 

Ces insectes, acteurs indispensables de la biodiversité et du développement rural durable sont en grave danger. Victimes avant tout des pesticides, plusieurs ruches disparaissent également, infectées par un parasite mortel.

Blogonautes, nous sommes plusieurs (Farid Taha, Marie-Isabelle Pichon,Werner, l'Hérétique (1 et 2 et 3)et Dominique Lemoine) à avoir écrit des billets sur la Toile à propos de ces menaces. L'exemple édifiant d'une région de la Chine, où les ouvriers doivent désormais polliniser à la main les poiriers a notamment suscité nos plus vives inquiétudes : nous croyons tout à fait que ce scenario est possible en France.

Nous vous invitons donc à faire de la survie des abeilles une cause nationale/européenne et à initier un débat afin d'aboutir à des mesures concrètes pour assurer la survie de cet insecte irremplaçable et nécessaire à notre auto-suffisance alimentaire. En effet, sans abeilles, toute notre production agricole pourrait se trouver très gravement affectée, et la biodiversité très menacée.

Nous vous rappelons que l'UNAF a lancé un projet afin  de sensibiliser les citoyens au rôle de l'abeille comme sentinelle de l'environnement.

A l"instar de l'association Terres d'Abeilles, nous vous faisons les propositions suivantes :

 

  • Un retrait définitif des pesticides neurotoxiques et systémiques et des produits a usage agricole contenant ces substances.
  • La plus grande rigueur pour la mise sur le marché des pesticides et des OGM, dans le respect de l'environnement et de la santé publique.
  • Un moratoire des OGM dans l'attente de la création d'un comité européen d'experts indépendants incluant des apidologues, chargés de l'évaluation de la toxicité des pesticides et des OGM.
  • Que l'abeille soit, dans la plus grande urgence, reconnue en tant qu'ingénieur écologique et indicateur biologique remarquable et acteur irremplaçable de la pérennité de la biodiversité, à la base de l'alimentation végétale.

Nous vous rappelons simplement ce qu'Albert Einstein avait un jour estimé à propos des abeilles :

Si les abeilles venaient à disparaître, l'homme n'aurait plus que quatre années a vivre...

Il n'est pas le seul à avoir célébré les abeilles : Virgile leur consacre le livre IV de ses Géorgiques :

Enfin je vais chanter le peuple industrieux
Qui recueille le miel, ce doux présent des cieux.
Mécène, daigne encor sourire à mes abeilles.
Dans ces petits objets que de grandes merveilles !

Enfin, un dossier complet sur la disparition des abeilles dans le monde, en date du 16 mai 2008, figure sur le site science du gouvernement.

Veuillez accepter, Madame, Monsieur le(la)Députée, Sénateur, Sénatrice,Ministre, l'expression de nos salutations citoyennes les plus cordiales.

 

 

 

 

Commentaires

Il faudra inclure le président de la république. Il parait qu'il a un service très fourni pour répondre aux interrogations des citoyens. Il faudra lui glisser le message qu'une action en faveur des abeilles fera remonter sa coté de popularité ;-)

Sur le site de terre d'abeilles, il y a une liste de parlementaires qui sont déjà intervenus dans ce domaine dont le Sénateur Yves Detraigne et le député Nicolas Dupont-Aignan.

En ce qui concerne les revendications, c'est bien de reprendre en compte principalement celles qui ont déjà été mises en avant par les apiculteurs.

Comme une interdiction de pesticides ne se fera par instantanément, je suggère de demander des contraintes d'affichage sur les emballages (cf les cigarettes).

Écrit par : Werner | lundi, 07 juillet 2008

@ l' hérétique,
La lettre,à première lecture, me parait OK!
"Nous croyons... que ce scénario est possible", j'aurai plutot dit que "tous les signaux avant-coureurs du meme phénomène sont actuellement visibles en Europe et dans notre pays.
"nécessaire": indispensable ( en Chine main d'oeuvre pas chère pour l'instant!)
Pour l'association 'Terres d'Abeilles' avons-nous des contacts avec eux? Quid de leur pétition? Serait-elle ok pour s'associer? (Il faut etre prudent) car nous récupérons leur projet...ATTENTION!!!
Le reste rien à redire.
Rassurez moi, vous n'allez pas ' mettre la charrue avant les boeufs' n'est-ce-pas?
Le sujet est important, mais il ne faut pas confondre 'vitesse et précipitation'.
Je pense qu'il faut établir un dossier sérieux en premier lieu, ensuite contact avec l'asso évoquée, et confier le tout à qui vous a été suggéré, ensuite poser des jalons et se préoccuper de la lettre...Pour etre efficace une action doit etre menée avec réflexion, conjointement et avec souci de l'environnement, dans son sens le plus large .

Écrit par : Champomy | lundi, 07 juillet 2008

rassurez-vous, ce n'est qu'un brouillon : cela dit, nous avons pas mal d'éléments en mains. peut-être y-a-t-il plus pertinent que Terre d'abeilles ; il faut voir du côté des assoc d'apiculteurs.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 07 juillet 2008

@ l' hérétique,
Oui, nous avons 'pas mal d'éléments en mains', mais il va falloir les regrouper, et établir un dossier cohérent et qui 'tienne la route' pour étayer et soutenir le projet, sinon il est voué à l'échec, j'aime cette émulation et enthousiasme, mais il faut apprendre à se canaliser et à ne pas se disperser...Je suis désolée de jouer les troubles-fetes, mais je me dois de le dire, il ne faut pas bruler les étapes, meme si le thème parait urgent, il faut savoir garder le cap et la tete 'froide'.

Écrit par : Champomy | lundi, 07 juillet 2008

@ L'Hérétique,
Je suis a priori, d'accord avec le fond de cette ébauche de lettre ouverte, mais comme le rappelle justement Champomy, il ne faudrait pas agir dans la précipitation. C'est courir le risque de prêter le flanc à la critique.
Ton courrier meriterait quelques retouches sur la forme.
Par exemple, je t'ai indiqué dans un précédent commentaire que la citation attribuée à Albert Einstein ne serait qu'un apocryphe (ou hoax) dont l'apparition n'est attestée que récemment auprès d'apiculteurs belges. Certes l'image est parlante, elle confère l'onction d'un grand scientifique à la cause apicole. Mais en l'espèce je préfèrerai la citation que que j'ai extraite du rapport de la FAO.
Pour ce qui qui est des associations de professionnels de la filière apicole, j'attends que mon ami me fournisse des contacts.
Plus généralement, cher Hérétique, dois-je préciser qu'une telle action ne se prépare pas à mon avis à blog ouvert.
Il est vrai que notre mlouvement a pris un énorme retard à l'allumage dans le lancement de groupes thématiques. Mais nous, les militants, devons y pallier en adoptant une démarche "automotrice" et discrète (autant que faire se peut) dans la phase de préparation en amont.
J'étais en train de plancher sur l'ébauche d'un rapport circonstancié me voilà joli maintenant ! LOOOOL
bzzz @ toutes et tous

Écrit par : Thierry P. | lundi, 07 juillet 2008

@L ' hérétique,
Je suis d'accord avec Thierry, pour info de l'ONU
http://www.youtube.com/watch?v=5JvVf1piHXy

Écrit par : Champomy | lundi, 07 juillet 2008

Le lien envoyé ne va pas, il ne dirige pas directement vers ce qui m'a interpelée, je me penche sur la question, il s'agissait une enfant around 12 yrs old, posant des questions si pertinantes et dérangeantes à la fois sur l'environnement et demandant aux adultes de dire la vérité s'ils n'ont pas de réponses valables sur les enjeux, ni projections cohérentes. Poignant, dès que je trouve le moyen, soyez en certains je vous l'adresse. Désolée

Écrit par : Champomy | lundi, 07 juillet 2008

Le bon lien, mea culpa: http://www.youtube.com/watch?v=5JvVf1piHXg

Écrit par : Champomy | lundi, 07 juillet 2008

@ toutes et tous pour avis
Projet de courrier - Proposition 2

**************************************************

[…L'apiculture garantit la continuité du capital naturel par le biais de la pollinisation des plantes agricoles et sauvages. Les plantes à fleurs et les abeilles entretiennent une relation d'interdépendance: l'une ne peut pas exister sans l'autre. Les abeilles récoltent leur nourriture en butinant les fleurs et leur activité pollinisatrice assure la perpétuation des générations futures de plantes pour les générations futures d'abeilles, ainsi que pour l'homme…]
Extrait de la brochure "Apiculture et moyens d’existence durables" par Nicola Bradbear (FAO, 2005)
http://www.fao.org/docrep/008/y5110f/y5110f00.htm#Contents
(NDR à mettre en lien hypertexte avec le titre de la brochure ?)


Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire,
Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche,
Madame la Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,
Mesdames et Messieurs les députés


Citoyens impliqués dans la vie de notre pays, et soucieux de leur environnement, nous sommes alarmés du sort des abeilles en Europe et tout particulièrement en France.
Ces insectes, acteurs indispensables de la biodiversité et du développement rural durable sont en grave danger.
Victimes avant tout des pesticides, plusieurs ruches disparaissent également, infectées par un parasite mortel.
Nous sommes plusieurs Blogonautes, à avoir publié dernièrement des billets au sujet des menaces qui pèsent sur les abeilles :
[Farid Taha, Marie-Isabelle Pichon,Werner, l'Hérétique (1 et 2 et 3) et Dominique Lemoine].

L'exemple édifiant d'une région de la Chine, où les ouvriers doivent désormais polliniser à la main les poiriers pour pallier à la disparition des abeilles a notamment suscité nos plus vives inquiétudes. Sans vouloir céder au catastrophisme, nous ne souhaiterions pas que notre pays connaisse une telle situation.

Aussi, nous avons l’honneur de bien vouloir vous inviter à agir à votre niveau de responsabilités pour faire de la survie des abeilles une cause nationale/européenne.
Par ailleurs, nous estimons que cette cause mériterait légitimement de faire l’objet d’un débat national afin d'aboutir à des mesures concrètes pour assurer la survie de cet insecte irremplaçable et nécessaire à notre autosuffisance alimentaire.
En effet, sans abeilles, toute notre production agricole pourrait se trouver très gravement affectée, et la biodiversité serait menacée.

Nous nous permettons de vous rappeler que l'UNAF a lancé un projet afin de sensibiliser les citoyens au rôle de l'abeille comme sentinelle de l'environnement.

En relais de la préconisation de mise en œuvre de mesures avancées par l'association Terres d'Abeilles nous avons l‘honneur de vous soumettre les propositions suivantes :
- Etablissement d’un calendrier conduisant à terme au retrait définitif du marché des pesticides neurotoxiques et systémiques et des produits à usage agricole contenant ces substances.
- Application du principe constitutionnel de précaution dans la procédure de mise sur le marché des pesticides et des OGM, mesures de respect de l'environnement d’une part, et la santé publique d‘autre part.
- Instauration d’un moratoire sur les cultures des OGM en plein champ dans l'attente de la création d'un comité européen d'experts indépendants incluant des apidologues, chargés de l'évaluation de la toxicité des pesticides et des OGM.
- Reconnaissance de l'abeille en tant qu'ingénieur écologique et indicateur biologique remarquable et comme acteur irremplaçable de la pérennité de la biodiversité, à la base de l'alimentation végétale.
- Généralisation à l’ensemble du territoire national du dispositif de suivi de la situation des abeilles actuellement opérationnel dans trois régions (Aquitaine, Rhône Alpes, et Midi Pyrénées).
- Création d’une Agence européenne apicole qui aurait vocation à fédérer et coordonner les initiatives nationales des Etats membres de l’Union en matière de préservation des abeilles. Ce volet pourrait être inscrit à l'ordre du jour des négociations qui vont s'ouvrir dans le cadre de la révision de la politique agricole commune.

Pour votre information, nous vous signalons l‘existence d’un dossier complet sur la disparition des abeilles dans le monde mis en ligne en date du 16 mai 2008 sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Nous insistons sur le fait que notre initiative est affranchie de toute considération partisane.
Elle émane de citoyens inquiets du risque majeur de mise en danger de l’équilibre de la biodiversité que la raréfaction voire la disparition des colonies d’abeilles engendreraient.

Nous avons donc l’honneur de proposer l’idée d’ouvrir un débat national ouvert à tous les acteurs concernés par ce dossier. Ce débat s’inscrirait dans le droit-fil du large débat public et consensuel ouvert à l’occasion du Grenelle de l’environnement.

Nous citerons pour conclure le poète latin Virgile qui évoqua le sort des abeilles au Livre IV des Géorgiques :
"…Comme nous cependant ces faibles animaux
Eprouvent la douleur et connaissent les maux…"

Nous vous remercions, Mesdames et Messieurs, de toute l’attention que vous voudrez bien accorder à notre démarche et nous vous prions de bien vouloir accepter nos salutations citoyennes les plus cordiales.

**********************************************

Qu'en pensez-vous ?
@mitiés

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

Je trouve ta proposition de courrier excellente. J'attends quelques réactions et je la publie. Il ne restera plus qu'à l'envoyer.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 juillet 2008

@Thierry,

Je préfère car tous les aspects du problème sont évoqués, et un reflet de notre réflexion commune.

@l' hérétique,

Parti 'butiner'?? lol ;-)

Écrit par : Champomy | mardi, 08 juillet 2008

Bonjour l'hérétique, Bonjour Thierry,

J'ai lu avec attention le projet de lettre 2 et je constate avec plaisir que ce projet prend forme. Je vous livre mes remarques et interrogations qui portent principalement sur la forme.

1.
Afin d'améliorer la continuité de l'exposé et le rythme de lecture, je déplacerais 3 phrases intercalées dont au moins les deux dernières ont pour moi plutôt un caractère de "note" :
* Nous sommes plusieurs Blogonautes, à avoir publié dernièrement des billets au sujet des menaces qui pèsent sur les abeilles :
[Farid Taha, Marie-Isabelle Pichon,Werner, l'Hérétique (1 et 2 et 3) et Dominique Lemoine]."
* "Nous nous permettons de vous rappeler que l'UNAF a lancé un projet afin de sensibiliser les citoyens au rôle de l'abeille comme sentinelle de l'environnement."
* "Pour votre information, nous vous signalons l‘existence d’un dossier complet sur la disparition des abeilles dans le monde mis en ligne en date du 16 mai 2008 sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche."

2.
J'ai noté la demande de de CAP21 de "Réduire de 50 % l’usage des pesticides en 5 ans " . Je suggère de le prendre en compte dans la rubrique "calendrier", éventuellement sans mentionner CAP21 pour respecter l'esprit "non-partisan",
3.
Je suis contre la prolifération des OGM. Par contre, je ne suis pas convaincu de la nécessité de combiner la thématique "abeilles" avec celle des OGM qui relève, selon moi, d'un autre combat.
4.
Suite à "Création d'une agence..." j'ajouterais "Dès maintenant, mise à niveau des moyens alloués à la recherche au niveau national et européen qui devront être à la hauteur de enjeu que constitue le danger de la disparition des abeilles"

@+
Werner

Écrit par : Werner | mardi, 08 juillet 2008

@ Werner,

J'ai le meme plaisir...Les garcons, lorsque le projet rapport compris, sera finalisé, envoyez moi une copie...L' hérétique, vous avez mon adresse mail, n'hésitez pas à vous en servir.

Écrit par : Champomy | mardi, 08 juillet 2008

@ Werner,
Merci pour ta relecture.
Je reprends le texte en y intégrant tes remarques ô combien pertinentes. Je collerai la version 3 ici dans un petit moment.
En espérant que MIP Farid et Dominique n'auront pas trop de remarques à formuler à leur tour. ;-))

@ Champomy,
Merci d'accompagner pas-àpas cet exercice de maïeutique !
Recevoir un mail de L'Hérétique himself ? il va y avoir des envieux ;-) Les centaines de lecteurs de notre hôte vont se ruer sur leurs claviers pour attirer l'attention de notre hôte.

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

Je suis d'accord avec tout.
Une seule question: pourquoi faire un courrier au nom de quelques blogonautes directement au ministère avant d'essayer de passer par quelqu'un comme Corinne Lepage qui pourrait porter cette cause au nom du MoDem?

Écrit par : Aurélien | mardi, 08 juillet 2008

Mais non :
on va faire le courrier à divers députés ainsi qu'au ministère et puis également communiquer auprès de la presse.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 juillet 2008

@ Aurélien & L'Hérétique
Rien n'empêchera de la mettre en CC ;-))

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

En tout cas je vous fais confiance pour porter ce message aussi haut et fort (forcément sur ce blog) que possible.

N'oubliez pas les députés européens ni la commission européenne.
Et voici le lien pour la pétition de Terre d'abeilles:

http://sd2384.sivit.org/cote-image/sauvons_les_abeilles/squelettes/formulaire_petition.html

Écrit par : Aurélien | mardi, 08 juillet 2008

VERSION 3 ! On avance... pour avis ;-)

[…L'apiculture garantit la continuité du capital naturel par le biais de la pollinisation des plantes agricoles et sauvages. Les plantes à fleurs et les abeilles entretiennent une relation d'interdépendance: l'une ne peut pas exister sans l'autre. Les abeilles récoltent leur nourriture en butinant les fleurs et leur activité pollinisatrice assure la perpétuation des générations futures de plantes pour les générations futures d'abeilles, ainsi que pour l'homme…]
Extrait de la brochure "Apiculture et moyens d’existence durables" par Nicola Bradbear (FAO, 2005)
http://www.fao.org/docrep/008/y5110f/y5110f00.htm#Contents
(à mettre en lien hypertexte avec le titre de la brochure)


Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire,
Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche,
Madame la Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,
Mesdames et Messieurs les députés


Citoyens impliqués dans la vie de notre pays, et soucieux de leur environnement, nous sommes alarmés du sort des abeilles en Europe et tout particulièrement en France.
Ces insectes, acteurs indispensables de la biodiversité et du développement rural durable sont en grave danger (1).
Victimes avant tout des pesticides, plusieurs ruches disparaissent également, infectées par un parasite mortel.
Nous sommes plusieurs Blogonautes, à avoir publié dernièrement des billets au sujet des menaces qui pèsent sur les abeilles (2).

L'exemple édifiant d'une région de la Chine, où les ouvriers doivent désormais polliniser à la main les poiriers pour pallier à la disparition des abeilles a notamment suscité nos plus vives inquiétudes. Sans vouloir céder au catastrophisme, nous ne souhaiterions pas que notre pays connaisse une telle situation.

Aussi, nous avons l’honneur de bien vouloir vous inviter à agir à votre niveau de responsabilités pour faire de la survie des abeilles une cause nationale/européenne.
Par ailleurs, nous estimons que cette cause mériterait légitimement de faire l’objet d’un débat national afin d'aboutir à des mesures concrètes pour assurer la survie de cet insecte irremplaçable et nécessaire à notre autosuffisance alimentaire.
En effet, sans abeilles, toute notre production agricole pourrait se trouver très gravement affectée, et la biodiversité serait menacée.

Nous portons à votre connaissance deux initiatives émanant du monde associatif qui ont pour finalité de sensibiliser le grand public au rôle majeur que jouent les abeilles en matière de préservation de la biodiversité. Il s’agit du projet de l’Union nationale de l’apiculture Française UNAF (3) d’une part, et des actions menées par l’association "Terre d’abeilles" (4) d’autre part.

En relais de la préconisation de mise en œuvre de mesures avancées par les associations, nous avons l‘honneur de vous soumettre les propositions suivantes :
- Etablissement d’un calendrier conduisant à terme au retrait définitif du marché des pesticides neurotoxiques et systémiques et des produits à usage agricole contenant ces substances. Dans l‘immédiat, il serait opportun de réfléchir à l’élaboration d’un premier plan de réduction de 50 % l’usage des pesticides sur cinq ans.
- Application du principe constitutionnel de précaution dans la procédure de mise sur le marché des pesticides et des OGM, mesures de respect de l'environnement d’une part, et de santé publique d‘autre part.
- Instauration d’un moratoire sur les cultures des OGM en plein champ dans l'attente de la création d'un comité européen d'experts indépendants incluant des apidologues, chargés de l'évaluation de la toxicité des pesticides et des OGM. A cet égard, nous prenons note de la décision de modifier le fonctionnement de l’Agence européenne de sécurité des aliments (actée lors de la réunion informelle du 4 juillet 2008 par les 27 ministres de l’environnement).
- Reconnaissance de l'abeille en tant qu'ingénieur écologique et indicateur biologique remarquable et comme acteur irremplaçable de la pérennité de la biodiversité, à la base de l'alimentation végétale.
- Généralisation à l’ensemble du territoire national du dispositif de suivi de la situation des abeilles actuellement opérationnel dans trois régions (Aquitaine, Rhône Alpes, et Midi Pyrénées).
- Au niveau européen, nous avançons l’idée de la création d’une Agence européenne apicole qui aurait vocation à fédérer et coordonner les initiatives nationales des Etats membres de l’Union en matière de préservation des abeilles. Ce volet pourrait figurer dans le cadre de la révision de la politique agricole commune qui va être initiée.
- Sans plus attendre, il conviendrait d’évaluer le niveau des crédits à allouer à la recherche tant au niveau national qu’au niveau européen. Ces crédits devront être à la hauteur de l’enjeu que constitue le danger de la disparition des abeilles.

Nous insistons sur le fait que notre initiative est affranchie de toute considération partisane.
Elle émane de citoyens inquiets du risque majeur de mise en danger de l’équilibre de la biodiversité que la raréfaction voire la disparition des colonies d’abeilles engendreraient.

Nous avons donc l’honneur de proposer l’idée d’ouvrir un débat national ouvert à tous les acteurs concernés par ce dossier. Ce débat s’inscrirait dans le droit-fil du large débat public et consensuel ouvert à l’occasion du Grenelle de l’environnement.

Nous citerons pour conclure le poète latin Virgile qui évoqua le sort des abeilles au Livre IV des Géorgiques :
"…Comme nous cependant ces faibles animaux
Eprouvent la douleur et connaissent les maux…"

Nous vous remercions, Mesdames et Messieurs, de toute l’attention que vous voudrez bien accorder à notre démarche et nous vous prions de bien vouloir accepter nos salutations citoyennes les plus cordiales.



Notes :
(1) Pour information, un dossier complet sur la disparition des abeilles dans le monde est disponible sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (mis en ligne le 16 mai 2008)
(2) (Farid Taha, Marie-Isabelle Pichon, Werner, l'Hérétique (1 et 2 et 3) et Dominique Lemoine).
(3) UNAF : projet afin de sensibiliser les citoyens au rôle de l'abeille comme sentinelle de l'environnement.
(4) L’association Terres d'Abeilles, reconnue d’intérêt général, est parrainée par l’Institut européen d’écologie

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

@ Aurélien
Merci du soutien ;-)
Pour info, la pétition est accessible par le lien sur Terre d'abeilles => mais oups il ne passe pas avec le copié-collé.

@ L'hérétique
Je ne t'envoie pas tout de suite cette Version 3 avec sa mise en forme, j'attends un peu pour voir s'il y aura encore des modifications à y apporter. pas trop quand même siouplé ;-)

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

Je serai plutot pour confier entre de bonnes mains en interne first ;-)
Et ensuite établir une stratégie de com...
Ne jouez donc pas les 'jeunes chiens' vous etes plein de fougue certes, mais sachez un peu faire confiance.
Si j'ai demandé une copie, j'ai mes raisons pour cela ;-)) Rapport inclus s'il vous plait...Vous avez intéret à ce qu'il soit bon!!!! rires

Écrit par : Champomy | mardi, 08 juillet 2008

@ Champomy
Merci :-( pour la comparaison avec le chihuaha ! LoL
Des noms à associer aux mains ! Siouplé !
Ne pas se méprendre toutefois, il s'agit à mon avis d'une initiative citoyenne et doit peut-être le rester.
Me trompé-je ?
@+

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

A vous de vous concerter et d'y réfléchir...Les initiatives Citoyennes aboutissent peu malheureusement, de plus j'ai été si heureuse de voir que vous avez tous oublié vos querelles, et avez su partager...
Que dire, votez!!!! Je me soumettrai à votre décision

Écrit par : Champomy | mardi, 08 juillet 2008

c'est bon pour moi je valide cette lettre. Désolée pour le retard.

Écrit par : MIP | mardi, 08 juillet 2008

@ MIP
Merci.
A charge pour nous de démontrer ultérieurement à Champomy que cette initiative citoyenne aura au final un petit impact !
@mitiés

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

@ Thierry,

Ouiiii !!!!
Je suis curieuse de pouvoir mesurer l'impact..! Face aux enjeux que vous allez affronter, d'autres avant vous s'y sont mesurés...
Mon envoi concernant l'allocution à l'ONU, n' était pas anodin.
Si je peux etre utile pour faire grimper l'audimat de l' Hérétique, ;-)) pas de souci...! lol Que tous se ruent sur leur clavier...plus d'interventions il y aura, plus d'idées circulerons, de plus en plus heureuse j'en serai...! A condition toutefois que l'esprit reste mordant certes parfois mais surtout constructif.
Je suis passée sur le site de Farid aujourd'hui, j'aime sa plume, meme si je ne suis pas toujours en accord, j'ai de l'indulgence car un réel plaisir à le lire...
En ce qui concerne les noms 'scioux plait' , lol, autorisez-moi cette liberté que m'offre mon pseudo.
Bizzz à tous

Écrit par : Champomy | mardi, 08 juillet 2008

@ Champomy ?

1. Kézako ce message à l'ONU ?

2. "En ce qui concerne les noms 'scioux plait' , lol, autorisez-moi cette liberté que m'offre mon pseudo"
LoL ! Belle pirouette et ruse de sioux. ;-)

3. S'agissant de l'impact de cette lettre, certes à court terme, c'est pas gagné. Mais si on n'agissait que pour des causes gagnées d'avance, on ne ferait plus grand chose.
La théorie des petits ruisseaux me convient toujours. Et se rappeler d'Archimède qui a dit en son temps "Donnez-moi un levier et je soulèverai le monde". Idéalisme ? Non pas !

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

@ Thierry,
2. riiires, mais pardonnez-moi, mon passé récent n'a pas été simple,mais facile à trouver...!
3. Gagné d'avance, effectivement, je suis d'accord et ne fonctionne pas ainsi, mon but est tout simplement de pouvoir utiliser tous les moyens possibles pour voir aboutir notre cause commune, en tout réalisme. Les abeilles sont un levier... ;-))

Écrit par : Champomy | mardi, 08 juillet 2008

@ Champomy
Et oui, pour les abeilles c'est aujourd'hui qu'il importe d'agir. D'aucuns objecteront que ce n'est pas une action prioritaire. Tant qu'ils n'auront pas saisi tous les enjeux du problème, il nous appartiendra de répéter notre message d'alarme.

Écrit par : Thierry P. | mardi, 08 juillet 2008

@ Thierry, vous me décevez..
bizzz

Écrit par : Champomy | mercredi, 09 juillet 2008

@ Champomy,
En quoi vous pourrais-je vous décevoir chère Madame ? ;-)))
Tâchons de ne point trop nous égarer de l'objectif initial de ce billet. Nous aurons tout loisir de badiner en d'autres occasions ;-) Pour l'heure, soyons sérieux (dans la bonne humeur) ! lol

@ L'Hérétique,
Je t'envoie cette version 3 dans la matinée...

Bonne journée

Écrit par : Thierry P. | mercredi, 09 juillet 2008

@Thierry,
Je suis désolée que vous m'ayez mal entendue. Cela n'est pas grave :-)

Écrit par : Champomy | jeudi, 10 juillet 2008

@ Champomy,
Ne soyez pas contrite ;-)
Mon précédent commentaire était juste pour dire qu'il y a un temps pour tout. Et n'était-ce pas en cela vous démontrer qu'il n'y a pas que des "jeunes chiens fougueux" comme vous l'écrivîtes supra.

@ L'Hérétique
Et cette initiative ? Elle en est où ? Comme tu vois je suis de retour... je constate qu'il ne manquerait que l'avis de Farid.
Tu continues ? Ou devra-t-on classer cette initiative à la catégorie de simple butinage estival générateur d'audience ?
Poursuivre, il faut en prendre conscience demandera de l'assuidité. Laquelle n'est pas spécialement porteuse (à court terme) en terme d'audience de blog. Assurer la diffusion (en réel) de ce courriel demandera beaucoup de travail. Partant ou pas ?
C'est toi qui voit ;-)
@mitiés

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 11 juillet 2008

Contrite n'est pas le terme...
Quid d'Aurélien et Dominique? Pourquoi Farid?

Écrit par : champomy | vendredi, 11 juillet 2008

@ Champomy
Si vous revenez par ici ;-)
Pour Werner, n'ayez crainte ! Ma question n'en était pas une !
Tient tant que j'y suis et que je vous ai en ligne de mire (LOL) ! je vais vous mettre à contribution (les autres aussi sont les bienvenus !) ;-)
Votre mission, Champomy, si toutefois vous l'acceptez, sera de réfléchir à comment on va bien pouvoir le signer ce courrier.
Je pensais à :
"Des internautes s'engagent pour les abeilles"
Mais suis ouvert à toute suggestion.
@ votre imagination ;-)

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 11 juillet 2008

@ Champomy
Bien évidemment Farid T. et Dominique sont associés.
Si vous avez bien lu le courrier vous aurez sans doute fort à propos noté qu'il fait partie des blogonautes cités (Cf. note 2 en bas de page du courrier version 3 => (Farid Taha, Marie-Isabelle Pichon, Werner, l'Hérétique (1 et 2 et 3) et Dominique Lemoine)
Bonne réflexion pour trouver une signature LoooL

Écrit par : Thierry P. | vendredi, 11 juillet 2008

@ Les internautes ont 'les abeilles', expression imagée de mon pays, reflétant parfaitement mon état d'ame! lol

Écrit par : Champomy | vendredi, 11 juillet 2008

Joli travail collectif

Écrit par : Champomy | vendredi, 11 juillet 2008

Oui, joli travail collectif qui aurait pu aboutir mieux.

Écrit par : Champomy | mardi, 28 octobre 2008

Edifiant...!

Écrit par : Shalimar | lundi, 18 mai 2009

Vraiment intéressant, je crois que je vais visiter tout le mois de Juillet mais aussi les suivants!

Écrit par : Shalimar | lundi, 18 mai 2009

Les commentaires sont fermés.