Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 novembre 2012

Du textile made in France à prix made in China ?!

En passant à la Fabrique Hexagonale, je viens d'avoir ma suprise consumériste de ses deux dernières années. La Fabrique mettait en exergue un fabricant français de textile : jusque là, très bien, c'est sympathique, j'essaie généralement d'acheter français, mais, il faut être honnête, c'est souvent le double ou le triple du prix des marques classiques.

Tout récemment, j'ai fait l'acquisition de deux tee-shirts storks : sympas et plutôt bien taillés. Comme la Fabrique Hexagonale annonçait une ristourne et que je n'ai pas trouvé trace de formulaire à code sur le site du fabricant, j'en ai touché un mot en commentaire. Il n'a pas fallu 24 heures pour que je sois directement contacté et que l'on me confirme la ristourne si je donnais le numéro de commande. 

Mais voilà, c'est tout de même aux alentours de 30 euros le tee-shirt. Pas donné même si la qualité est probablement là.

Sauf que là, dans l'article du 19 novembre dernier, la Fabrique promeut un autre fabricant, de lingerie, cette fois, Lemahieu.

Je me suis rendu sur le site et là, surprise : non seulement le fabricant réalise certains de ses produits à 100% en France mais de surcroît à des tarifs concurrentiels par rapport au Made in China. Jugez plutôt :

- tee-shirts thermorégulants à un peu plus de 13 euros pour homme et des tee-shirts enfants 100% coton bio filés en France pour 9 euros !

Je ne sais pas comment il fait, mais j'avoue que là, je tire mon chapeau d'autant que ce fabricant a obtenu le label Origine France Garantie pour tous ses produits, c'est à dire 50% de Made in France minimum. 

Ils sont forts tout de même : ils ont mis au point de la lingerie hydratante grâce à des micro-capsules intégrées dans le coton, même chose en accélératrices de bronzage et en raffraîchissant.

Les micro-capsules résistent à 30 cycles de lavage après quoi la lingerie redevient classique. Ces produits disposant d'une technologie très avancée n'en restent pas moins à des prix largement abordables ! Un tee-shirt pour femmes sans manche raffraîchissant à moins de 25 euros par exemple ! A peine plus cher pour un tee-shirt manches courtes accélérateur de bronzage.

Moi, ça me donne plein d'idées de cadeaux de Noël...A des tarifs pareils, on peut offrir de beaux cadeaux originaux sans devoir finir le mois en mangeant des patates ou des pâtes tous les soirs...

mercredi, 05 janvier 2011

J'ai failli me la garder...

lordson-lord.jpgÇa faisait un moment que je devais un cadeau à mon frérot cadeau. Je lui avais acheté il y a quelques mois une chemise Arthur en lin, mais trop grande pour lui. Du coup, je l'ai récupérée pour mon compte. Mais il lui fallait bien une compensation.

Comme je l'ai dit récemment, je suis déterminé à acheter français aussi souvent que cela me sera possible.

J'ai fait la découverte d'un fabriquant de chemises extra : bon, ça coûte bonbon, mais franchement, magnifique les chemises.

Comme je ne refuse rien à mon frérot, je me suis dit que j'allais lui offrir un super-cadeau. Et paf, j'ai investi la somme nécessaire dans l'achat de cette chemise de Lord anglais, un travail spécifique à Lordson. Élégante, racée et stylée, non ?

Bon, ça a été dur : je suis resté à baver devant la chemise pendant un bon 1/4 d'heure, pesant si je donnerais comme adresse de livraison plutôt mon adresse ou celle de mon frérot. Le sens du devoir l'a emporté.

Outre le plaisir d'offrir un chouette cadeau à mon frérot, il y a aussi le plaisir savouré de savoir que l'argent investi ira dans la poche d'ouvriers du textile français. Comme mon frérot ignore l'existence de mon blog, je peux bien m'épancher ici, il ne risque pas de tomber là-dessus sauf improbable coup du hasard. Onze emplois qui vont se partager le magot. On achète tellement de c****ries, que franchement, ça vaut bien le coup de se faire plaisir, de faire plaisir, et de faire circuler la monnaie sonnante et trébuchante en Gaule !

Bref, dès que j'aurais suffisamment thésaurisé (l'ignoble capitaliste exploiteur du peuple que je suis, réactionnaire et pré-fasciste nationaliste a un raisonnement parfois anti-économique au possible), je sens que je vais m'en payer une pour aller parader me pavaner dans ma basse-cour.

Tiens, en visitant l'espace presse de Lordson, j'ai découvert qu'il existait un portail des enseignes vestimentaires de la mode française ! Lordson y figure, évidemment. Attention, je ne suis pas sûr que les marques qui y figurent soit forcément du made in France. Mieux vaut se fier à Hexaconso ou à la Fabrique hexagonale pour acheter en terrain sûr (et gaulois).

Bien le bonjour à Saint-Marcel dans l'Indre, bon travail, les gars et les filles !