Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Huile de palme et nutella : halte aux hypocrisies. | Page d'accueil | Le système Descoings mis à jour »

mercredi, 21 novembre 2012

Du textile made in France à prix made in China ?!

En passant à la Fabrique Hexagonale, je viens d'avoir ma suprise consumériste de ses deux dernières années. La Fabrique mettait en exergue un fabricant français de textile : jusque là, très bien, c'est sympathique, j'essaie généralement d'acheter français, mais, il faut être honnête, c'est souvent le double ou le triple du prix des marques classiques.

Tout récemment, j'ai fait l'acquisition de deux tee-shirts storks : sympas et plutôt bien taillés. Comme la Fabrique Hexagonale annonçait une ristourne et que je n'ai pas trouvé trace de formulaire à code sur le site du fabricant, j'en ai touché un mot en commentaire. Il n'a pas fallu 24 heures pour que je sois directement contacté et que l'on me confirme la ristourne si je donnais le numéro de commande. 

Mais voilà, c'est tout de même aux alentours de 30 euros le tee-shirt. Pas donné même si la qualité est probablement là.

Sauf que là, dans l'article du 19 novembre dernier, la Fabrique promeut un autre fabricant, de lingerie, cette fois, Lemahieu.

Je me suis rendu sur le site et là, surprise : non seulement le fabricant réalise certains de ses produits à 100% en France mais de surcroît à des tarifs concurrentiels par rapport au Made in China. Jugez plutôt :

- tee-shirts thermorégulants à un peu plus de 13 euros pour homme et des tee-shirts enfants 100% coton bio filés en France pour 9 euros !

Je ne sais pas comment il fait, mais j'avoue que là, je tire mon chapeau d'autant que ce fabricant a obtenu le label Origine France Garantie pour tous ses produits, c'est à dire 50% de Made in France minimum. 

Ils sont forts tout de même : ils ont mis au point de la lingerie hydratante grâce à des micro-capsules intégrées dans le coton, même chose en accélératrices de bronzage et en raffraîchissant.

Les micro-capsules résistent à 30 cycles de lavage après quoi la lingerie redevient classique. Ces produits disposant d'une technologie très avancée n'en restent pas moins à des prix largement abordables ! Un tee-shirt pour femmes sans manche raffraîchissant à moins de 25 euros par exemple ! A peine plus cher pour un tee-shirt manches courtes accélérateur de bronzage.

Moi, ça me donne plein d'idées de cadeaux de Noël...A des tarifs pareils, on peut offrir de beaux cadeaux originaux sans devoir finir le mois en mangeant des patates ou des pâtes tous les soirs...

23:08 Publié dans Consommation et consumérisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : textile, made in france | |  Facebook | | | |

Commentaires

Défenseur du Mode In France (expression que je t'ai emprunté), je recherche des articles de mode fabriqués en France: Archiduchesse, dont tu as déjà parlé figure sur ma liste, j'ai rajouté Storks pour les tee shirt-noir.
J'ai trouvé des tee-shirts blancs chez Awakeshop. Pour 29€ non seulement on a un tee shirt de qualité mais en plus on donne du sens à sa dépense: http://www.awakeshop.fr/en/Awake-empowers-to-change-their-country
Elle est pas belle la vie ?

Écrit par : Gilles | jeudi, 22 novembre 2012

Salut Gilles
J'aime bien l'expression aussi. Je ne connaissais pas awakeshop, je vais aller voir. Là, 13 euros le tee-shirt thermo-régulant fabriqué en France, c'est tout de même de la bombe, non ?

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 22 novembre 2012

@ l'hérétique :

30€ c'est à peu près ce que me coûtent mes t-shirts "made in low cost". Dès que tu prends de la marque (généralement synonyme de qualité quand même) c'est dans ces fourchettes là, la différence entre les coûts de fabrication n'allant pas dans la poche du consommateur.

Si tu comptes en acheter tu pourrais nous donner des retours de leur technologie micro-capsules ? (évite l'auto-bronzant à noël ça risque de pas servir beaucoup ^^)

Écrit par : skunker | jeudi, 22 novembre 2012

Écrire un commentaire