Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les militants UMP plus à droite que leur électorat ? | Page d'accueil | Du textile made in France à prix made in China ?! »

mardi, 20 novembre 2012

Huile de palme et nutella : halte aux hypocrisies.

Il y a un haro général  sur le nutella depuis trois quatre ans et sur l'huile de palme en général. Je juge particulièrement hypocrite de taxer l'huile de palme au prétexte qu'elle serait dangereuse pour la santé.

De deux choses l'une : soit elle est vraiment dangereuse et interdisons-là, soit elle ne pose pas de problèmes et dans ce cas, le projet de taxation est surtout un bon prétexte pour remplir les caisses de l'État à peu de frais sur le dos des consommateurs.

Le Nutella est devenu le nouvel emblème du diable oléagineux. En fait, le surcoût pourrait entraîner des consommateurs à se tourner vers des pâtes à tartiner toujours plus low-cost. Pas sûr que notre pays y soit gagnant en termes de santé publique.

L'huile de palme est à l'origine un aliment traditionnel truffé de bêta-carotènes (donc, un bonheur pour favoriser la protection contre le cancer). Le vrai problème n'est pas l'aliment en tant que tel mais sa préparation dans notre alimentation qui en détruit les vertus et en favorise les aspects néfastes.

La production massive d'huile de palme tend également à réduire la bio-diversité et à provoquer des déforestations massives de palmeraie quand les palmiers sont devenus trop haut.

Il vaut mieux, dans ces conditions, mettre en avant les nécessités d'un commerce équitable et environnementalement respectueux. Mais ça, c'est l'affaire des associations. Si l'État veut jouer un rôle positif, à lui de créer un environnement juridique et fiscal amical pour les associations de consommateurs.

Unico, une enseigne que j'apprécie généralement, a choisi de court-circuiter l'information culinaire et diététique en renvoyant à l'huile de palme les maux qui assaillent nos sociétés d'abondance avec un message simple pour ne pas dire simpliste.

Il vaudrait mieux s'engager sur la manière dont l'huile est extraite et sa préparation. C'est la cuisson et l'ajout d'autres produits qui la rendent néfaste.

Au fond, toute cette polémique qui s'est déplacée sur le terrain économique et moral relève pourtant d'une science élémentaire bien connue de nos Anciens : la diététique.

Ce n'est pas de consommer du nutella qui est fâcheux pour la santé. C'est d'en consommer trop. Et il en va ainsi de la plupart des aliments.

On peut alors se demander si la gestion des caractéristiques de notre alimentation est une responsabilité individuelle ou collective (donc étatique).

Je persiste pour ma part à considérer que le consommateur est raisonnable à condition qu'il dispose des informations adéquates. C'est sur ce terrain, bien opaque, qu'il convient de se battre.

Cette bataille n'est pas fondamentalement différente de celle que je mène pour le made in France et plus généralement le marquage d'origine. Ce par quoi nos marchés pèchent, c'est par l'opacité des informations qui devraient figurer sur chaque produit et les mesures en, catimini votées dans d'obscures commissions.

Apprenons aux enfants à lire les étiquettes des aliments, contraignons par la loi les entreprises agro-alimentaires à afficher vraiment ce qu'elles glissent dans leurs produits, mais finissons-en avec ces farces grotesques autour des taxes ou alors, que le gouvernement ait le courage de dire qu'il cherche à équilibrer les comptes de la nation et que sa taxe sur l'huile de palme a vocation à l'y aider...

15:13 Publié dans Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

D'accord avec toi sur le fait que les consommateurs doivent être responsables de leur consommation, et que les taxes huile de palme / soda / etc sont une foutaise si elles ont pour but d'encourager une alimentation plus saine. Cependant, d'un point de vue écologique, l'exploitation actuelle de l'huile de palme est un désastre, et qu'on tente de limiter son utilisation, fût-ce par une taxe, tant qu'on n'aura pas de garanties sur les ocndition de production me parait une bonne chose.

Écrit par : Grégory Wanlin | mardi, 20 novembre 2012

Le Nutella est un mauvais produit à plus titre. Il est mauvais par sa teneur en mauvaise graisse, c'est-à-dire en l'huile de palme hydrogénée. Il est mauvais aussi par sa teneur en sucre industriel. La quantité totale de sucre blanc et de graisse de palme hydrogénée atteint le chiffre étourdissant de 73 %. La quantité de noisette est par contre faible (13%). A signaler enfin la présence d'un phtalate dangereux pour la santé.
Il vaut mieux acheter une pâte à tartiner bio dont la teneur en noisette est autour des 45 % et dont le sucre est roux et non raffinée, sans oublier la présence de vanille naturelle. Sinon rien de plus simple que de préparer la pâte à tartiner à la maison.
Le Nutella comme le Coca Cola ne sont pas produits que l'on trouvera un jour dans mes placards de cuisine.

Écrit par : Pierre | mardi, 20 novembre 2012

Mangez de la ganjah, c'est plein d'oméga 3.

Écrit par : skunker | mercredi, 21 novembre 2012

A noter que taxer un produit encore et encore (surtout un produit "famous" et commun) n'en baisse ni la consommation ni le taux de fabrication. Ca ne fait que baisser (encore plus) le peu de pouvoir d'achat des francais. Regardez les cigarettes (BEAUCOUP plus dangereuses que n'importe quelle malbouffe).

Sinon j'suis bien d'accord avec les pates a tartiner bio tiens.

Écrit par : Elphyr | mercredi, 21 novembre 2012

C'est vrai qu'en matière d'alimentation, comme ailleurs (n'est pas les centristes ?) tout est affaire d'équilibre !
A l'UMP, ils ont un peu abusé du Nutella et Fillon a voulu faire l'écureuil : il s'est fait rafflé ses noisettes.
Pourtant, un peu d'huile de palme dans le Fillon...

Écrit par : Erasmus Tharnaby | mercredi, 21 novembre 2012

facepalme

Écrit par : skunker | mercredi, 21 novembre 2012

Excellent article. Le projet de taxe sur le Nutella vient d'être abandonné, mais il faut rester vigilant. En attendant, je vous invite à rejoindre mon groupe.
http://www.facebook.com/pages/Touche-pas-à-mon-pot-Non-à-la-taxe-Nutella/373347612752994

Écrit par : Nathalie Mana | mercredi, 21 novembre 2012

Il semblerait que l'huile de Palme se retrouverait dans des pains industriels ...
Pour lire les étiquettes il faut avoir de très bons yeux et encore!!!...

Écrit par : Catherine Lemoine | mercredi, 21 novembre 2012

Écrire un commentaire