Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 novembre 2008

Et si Gilles Artigues devenait euro-député ?

artigues.jpgTiens tiens...je viens de faire un tour sur le blog de Chantal, qui prend l'excellente initiative de faire le tour des candidats MoDem possible pour les prochaines élections européennes, notamment dans la région Rhône-Alpes. Je n'ai pas d'avis particulier en ce qui concerne les noms qu'elle énumère, à l'exception d'un seul : Gilles Artigues.

J'ai, et depuis fort longtemps, la plus grande sympathie pour Gilles Artigues. J'ai eu l'occasion de le dire à plusieurs reprises sur ce blog, et de faire valoir quelle avait été son action. Je n'ai notamment pas oublié que sa dernière intervention, lors de la législature précédente, à l'Assemblée Nationale, avait été pour les veuves, ni qu'il a longtemps été le soutien fidèles des oubliés et des solitaires. Je n'oublie pas non plus le courage politique qui est le sien en toutes circonstances depuis le début de sa carrière en politique.

Gilles Artigues n'est pas du genre à lâcher un ami en rase campagne. Il a aussi des qualités humaines d'écoute et de dialogue qui sont déjà rares en soi, mais encore plus rares au sein de le classe politique.

Je le crois donc non seulement le candidat MoDem le meilleur, pour les Européennes, mais, bien plus encore, le meilleur candidat purement et simplement, toutes candidatures confondues en Rhône-Alpes, d'autant que ses fonctions à la mairie de Saint-Étienne pendant plusieurs années, font qu'il connaît très bien le tissu de la région Rhône-Alpes.

Je verrais avec une très grande joie Gilles Artigues prendre la tête d'une liste démocrate aux européennes en Rhône-Alpes. Je ne sais pas quel est le processus de désignation, mais je ne doute pas que les adhérents et les militants auront une ardeur redoublée s'ils apprennent que c'est lui qui s'engage pour le MoDem en Europe.

Bien sûr, tout ce que je dis là n'engage que moi.