Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 07 octobre 2008

Jean-Marie Beaupuy écrit à Nicolas Sarkozy

Voilà la lettre de l'euro-député MoDem Jean-Marie Beaupuy à propos du maintien de Strasbourg comme siège du parlement européen :

Monsieur le Président de la République,

En septembre, notre Parlement européen vient de tenir deux sessions plénières exceptionnelles à Bruxelles en raison de l’effondrement du plafond du Parlement de Strasbourg.

Vous n’ignorez pas qu’il y aurait 80% des députés européens favorables au maintien de cette situation et qu’en outre une pétition en ce sens a déjà recueilli plus d’un million de signatures.

Bien sûr les Traités en vigueur obligent au maintien du siège à Strasbourg, mais cette disposition légale va être de plus en plus difficile à tenir face aux pressions générales.

Par ailleurs, le Traité de Lisbonne, dont nous souhaitons la mise en application dès 2009, doit pouvoir naturellement être complété par une nouvelle organisation des institutions européennes.

Comme je l’indique dans mon article publié le 23 septembre 2008 dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, doit-on regrouper l’ensemble des institutions à Bruxelles, avec la quasi certitude d’accentuer le réflexe anti-Bruxelles de l’ensemble des Européens et de leurs représentants, ou doit-on imaginer et mettre en place une nouvelle organisation pour l’ensemble des institutions (dont la Banque Centrale Européenne, la Cour de Justice des Communautés européennes, les agences exécutives de la Commission européenne ...) actuellement réparties dans une vingtaine d’Etats membres ?

Il parait bien évident que l’éclatement actuel de ces multiples organisations ne peut en aucune manière apporter une réponse satisfaisante à la nécessaire efficacité de notre Europe face aux enjeux actuels et à venir.

Dans le cadre de la Présidence Française de l’Union européenne, et avant que les campagnes électorales du premier semestre 2009 n’offrent aux détracteurs du Parlement européen de Strasbourg l’occasion de campagnes agressives, je me permets d’en appeler à votre intervention.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’hommage de mon profond respect,

Jean Marie BEAUPUY Député européen Conseiller Municipal de la Ville de Reims

mercredi, 16 janvier 2008

MoDem : Etéocle et Polynice à Strasbourg

On connaît la tragédie célèbre du dramaturge grec Eschyle, les Sept contre Thèbes. L'histoire est simple et tragique : elle met aux prises les deux fils d'Oedipe, Eteocle et Polynice. Le premier, qui est devenu roi de Thèbes, ne veut pas céder le trône pour 7 ans à son frère. De rage, Polynice, à la tête d'une armée étrangère, tente de prendre le pouvoir et assiège sa cité d'origine. Une haine inexpiable oppose les deux frères, et en dépit de la médiation de leur mère Jocaste ,  (tout du moins dans les Phéniciennes , la version d'Euripide, le troisième grand dramaturge grec), ils finissent par s'entretuer.

Eh bien il est navrant de constater que 2500 après, rien n'a changé. Il suffit de voir comment s'écharpent Arnaud Lheman et Daniel Riot, ainsi que leurs "alliés" blogopshériens, à propos de la constitution de la liste MoDem de Strasbourg, qui a longuement opposé Chantal Cutajar d'un côté, à Ludmilla Hug-Kalinkova et Jean-Claude Petitdemange de l'autre côté. C'est d'autant plus navrant que les ennemis d'hier ont accepté de faire cause commune désormais. Mais sur la Toile, on n'en a cure, apparemment, et on se répand en invectives plus ridicules les unes que les autres, le champ lexical de l'inquisition étant plutôt bien représenté dans les dites invectives...

samedi, 22 décembre 2007

Yann Wehrling rejoint le MoDem et Chantal Cutajar à Strasbourg

eb782e22b39089412fe3401e83665716.jpgYann Wehrling, porte-parole national des Verts, a accepté vendredi de figurer en deuxième position sur la liste du Mouvement démocrate (MoDem) aux municipales à Strasbourg, menée par Chantal Cutajar.

"J'accepte cette proposition" faite par Mme Cutajar, a affirmé l'ancien secrétaire national des Verts. Il se dit d'autant plus conforté dans cette idée que la tête de liste MoDem est convaincue par l'écologie et qu'en troisième position, figure une représentante du mouvement écologiste Cap 21.
"Cela me conforte dans l'idée que la troisième voie --une alliance du Centre et des écologistes, qu'il faut qu'on propose à Strasbourg et au-delà, au niveau national, peut être une équation gagnante", déclare Yann Wehrling.

"Cela peut marcher à Strasbourg, parce qu'il y a une équipe sortante (UMP, ndlr) qui est très critiquée et une équipe socialiste qui n'a pas convaincu".
M. Wehrling continue à "être Vert", même s'il s'attend à être suspendu de ses fonctions. Cependant, pour lui, cette "troisième voie" "appelle une vraie discussion sur cette stratégie. "Si la seule réponse, c'est de m'enlever mes fonctions et mon statut de Verts, c'est une mauvaise réponse".

Les Verts avaient estimé jeudi que si la présence de M. Wehrling sur une liste Modem se confirmait, alors qu'il y a une liste autonome Verts à Strasbourg, il serait "forcément suspendu de ses fonctions au collège exécutif et de porte-parolat".
M. Wehrling, adhérent des Verts depuis 1988, secrétaire national en 2005-06, avait annoncé le 11 décembre avoir retiré sa candidature aux municipales à Strasbourg sur la liste des Verts, ayant été désavoué par les Verts locaux, pour engager un "dialogue avec le Modem".

165f9d08494139ffc29f62962d7e523e.jpg Chantal Cutajar, ancienne adjointe au maire de Strasbourg Fabienne Keller (UMP) et tête de liste du MoDem à Strasbourg, avait annoncé mercredi que Yann Wehrling devrait occuper la 2e place sur sa liste, pour une campagne axée sur l'écologie, le logement, l'emploi et l'Europe.

On peut retrouver Chantal Cutajar sur le blog Strasbourg je t'M. Elle y évoque son engagement politique et commente l'actualité de Strasbourg.

Mais on trouve aussi un certain nombre de ses analyses et travaux sur son blog personnel. J'invite notamment les lecteurs de ce blog à y lire une synthèse, qu'a rédigée Chantal Cutajar, très complète, sur la question du blanchiment des capitaux et les réponses à apporter à ce grave problème. Il faut préciser que Chantal Cutajar est une sépicaliste de ces thèmes et plus particulièrement du financement du terrorisme.  Nous y reviendrons d'ailleurs certainement ici.