Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 16 janvier 2008

MoDem : Etéocle et Polynice à Strasbourg

On connaît la tragédie célèbre du dramaturge grec Eschyle, les Sept contre Thèbes. L'histoire est simple et tragique : elle met aux prises les deux fils d'Oedipe, Eteocle et Polynice. Le premier, qui est devenu roi de Thèbes, ne veut pas céder le trône pour 7 ans à son frère. De rage, Polynice, à la tête d'une armée étrangère, tente de prendre le pouvoir et assiège sa cité d'origine. Une haine inexpiable oppose les deux frères, et en dépit de la médiation de leur mère Jocaste ,  (tout du moins dans les Phéniciennes , la version d'Euripide, le troisième grand dramaturge grec), ils finissent par s'entretuer.

Eh bien il est navrant de constater que 2500 après, rien n'a changé. Il suffit de voir comment s'écharpent Arnaud Lheman et Daniel Riot, ainsi que leurs "alliés" blogopshériens, à propos de la constitution de la liste MoDem de Strasbourg, qui a longuement opposé Chantal Cutajar d'un côté, à Ludmilla Hug-Kalinkova et Jean-Claude Petitdemange de l'autre côté. C'est d'autant plus navrant que les ennemis d'hier ont accepté de faire cause commune désormais. Mais sur la Toile, on n'en a cure, apparemment, et on se répand en invectives plus ridicules les unes que les autres, le champ lexical de l'inquisition étant plutôt bien représenté dans les dites invectives...