Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Travail : Bayrou face à Macron | Page d'accueil | Modération sur les commentaires à dater d'aujourd'hui »

dimanche, 12 février 2017

L'apothéose du divin Macron.

Je me mets à la place de la rédaction du Gorafi. Ils doivent halluciner quand la fiction et la satire se voient rattrapées par la réalité. Souvenez-vous, le 24 janvier dernier, le magazine titrait "Emmanuel Macron confirme qu'il ne révélera son programme que s'il est élu". Le croiriez-vous ? Le même Macron vient d'indiquer au JDD aujourd'hui que "le programme n'est pas le coeur de la campagne".

Ce n'est pas tout : j'ai cru d'ailleurs avoir été trollé par une nouvelle satire du Gorafi, mais non, c'était bien le JDD. Le promoteur d'En marche a aussi expliqué qu'il ne reniait pas la dimension christique même s'il ne la revendiquait pas. On a trouvé une génération pour moquer François Bayrou en l'accusant d'avoir déclaré avoir vu la Vierge alors qu'il n'a jamais tenu de propos semblables de toute son existence politique et on a un Emmanuel Macron qui tranquillement se prend pour le Christ, comprenez le Sauveur....Mélenchon lui avait pourtant dit de ne pas forcer sur les champignons hallucinogènes...

Jusqu'ici je me disais que Bayrou avait quand même peu de chances mais avec des zozos pareils, en effet, le jeu présidentiel demeure vraiment ouvert.

Macron qui a vraiment pris le melon commence à déconner à plein tube. Fillon est rattrapé par son sens très particulier de la famille et Mélenchon et Hamon cherchent à se dévorer l'un l'autre. Je doute qu'Hamon résiste longtemps à la rhétorique et à l'expérience de Mélenchon qui a pour lui de ne pas avoir été ministre de Hollande entre autres et de s'être opposé aux Socialistes de longue date, contrairement à son adversaire...

Quant à Marine Le pen, elle reste coincée derrière son plafond de verre dont la nature est très claire : le FN ne peut gagner une élection majeure sans allié or le FN n'a pas d'alliés...

23:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : macron, bayrou, fillon |  Facebook | | |

Commentaires

C'est clair : ils sont tous dans l'excès et donc le mensonge, nécessités par l'appât du gain. La soif de pouvoir. Oui tous, à gauche comme à droite !
- Macron et son "faux centre" créé pour empêcher Bayrou de prendre la place qui lui revient. Macron et sa suffisance propulsés (ils sont deux : lui et Dieu) en toute impartialité par des médias complices...
- Fillon, assis sur sa moralité, agrippé à son pactole, refusant de se casser au profit de Juppé...
- Hamon si pressé de faire le prince qu'il en oublie de laisser Valls finir son élégant discours d'adieu...
- Mélenchon et son hologramme (là aussi ils sont deux ; c'est d'ailleurs la faute à Bayrou qui avait traité Macron d'hologramme, alors que moi je le comparerais plutôt à un ballon de baudruche !) apportant ses indignations très travaillées...
- Et mamzelle Marine paradant avec son "ignorance satisfaite" sous les caméras complaisantes...

Pourquoi les médias laissent-ils MLP s'exprimer en toute quiétude alors qu'ils savent pertinemment pour certains qu'elle ne pourra jamais être présidente(+) ? C'est simple : ils sont pratiquement tous dépendants de puissants financiers.

(+) Lire l'excellent édito de Joël Aubert sur ce sujet. Il ose, lui, dire les choses en face : "Marine Le Pen présidente ? Le gouvernement improbable voire impossible" http://www.aqui.fr/edito/marine-le-pen-presidente-le-gouvernement-impossible,15134.html

Est-ce qu'il est possible de réagir sainement à ce stade de déséquilibre en France ? Situation catastrophique qui risque de tomber au point de non retour si on la laisse en l'état.
Oui si l'on comprend d'où vient le mal.
Et la réponse est très simple : c'est uniquement dû à l'INCULTURE des responsables politiques actuels !!!

Bayrou le dit très bien dans son entretien avec Philippe Bilger du 17 octobre 2015.
Ecoutez sa réponse à la question "Au-delà des opinions politiques, vous ne pensez pas que la grande fracture aujourd’hui, gauche et droite confondues, se site entre les personnalités qui ont de la culture et celles qui n’en ont aucune ?
https://www.youtube.com/watch?v=itFLcBW3gEc

Je ne sais pas ce que tu en penses l'Hérétique mais j'ai une idée qui pourrait peut-être apporter une solution efficace.
- J'ai toujours trouvé nécessaire de mettre du pluralisme partout dans toutes les collectivités territoriales. Ni plus ni moins de l'opposition en interne.
- Et je me suis toujours demandée pourquoi on avait "accepté" (de mauvaise grâce) de faire par deux fois sous la Ve République de la cohabitation entre le président et le gouvernement mais qu'on n'envisageait absolument pas de le faire d'emblée, en choix délibéré et serein. En pleine confiance.

C'est pourquoi moi simple petite citoyenne -juste experte "ès vie réelle"- je voudrais inciter, encourager, François Bayrou à présenter sa candidature à la Présidentielle en faisant une liste de futurs ministres de sensibilités différentes.

Il m'apparait comme évident qu'il devrait réunir autour de lui d'un côté Alain Juppé et de l'autre Manuel Valls... Deux anciens premier ministres expérimentés et modérés, "prudemment" (impitoyablement) éjectés à cause de cela lors des primaires par les plus durs.

Cette "Unité nationale" n'aurait-elle pas enfin une allure de démocratie à la française ?!!

Écrit par : Françoise Boulanger | lundi, 13 février 2017

Bonjour Françoise,
C'est une idée intéressante mais j'imagine mal les deux principaux intéressés se désolidarisant de leurs partis respectifs pour accepter un tel deal...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 13 février 2017

@Françoise
L'idée de se présenter à la présidentielle en nommant tout de suite ses futurs ministres est une excellente idée.
Cela casse d'emblée les "mauvaises langues" et donne immédiatement les perceptives d'avenir sans qu'on puisse lui reprocher de voguer entre deux eaux.
De plus cela élargit au niveau des medias la communication en retirant à Bayrou d'être notre seul représentant.
Excellente idée !

Écrit par : jacques Berthe | lundi, 13 février 2017

Bonjour
A signaler une trop brève mais remarquable analyse du cas Macron aux infos de France Culture aujourd'hui à partir de 12h30, rattrapable j'espère en ré-écoute.

Écrit par : François leChat | lundi, 13 février 2017

Concernant les ministres : cela peut à la rigueur concerner le gouvernement de transition. Pour rappel, ensuite, cela dépend de la configuration de l'Assemblée, qui sera renouvelée quelque temps après la présidentielle.

Concernant Macron, autant le dire très directement : il ne serait pas là où il est si Hollande ne l'avait pas nommé ministre de l'économie, et maintenant il ne "nie pas la dimension christique" de son engagement...

Ma parole.

Bref, que Bayrou candidate. Les éclaireurs sont déjà au travail et j'espère que les autres retrouveront leur énergie.

Écrit par : Ascagne | lundi, 13 février 2017

Il faut croire que le candidat du Centre est toujours un candidat de droit divin.

Macron a été interrogé par le JDD sur sa posture christique, qui fait référence à ses bras en croix lors du meeting du 10 décembre. Il a donc répondu: "La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas". La formule "Posture christique" était ambigüe, il est tombé dans le piège du double sens.

Pasqua a rapporté dans le Parisien en 2007 que Bayrou lui avait dit que "la Sainte Vierge lui était apparue (etc.)". Cohn-Bendit a repris l'idée lors d'un meeting pour les Européennes à Toulouse en 2009 ("Touché par la Vierge"). Il ne faut surement pas trop faire confiance à Pasqua et Cohn-Bendit qui avaient alors de grand intérêts à calomnier Bayrou.

Des rumeurs mystiques...

Écrit par : MaxF | lundi, 13 février 2017

@MaxF : Qu'y aurait-il d'ambigu dans la formule utilisée par Macron ?
Voilà ce qui se passe quand on est propulsé sans vraiment le mériter sur le devant de la scène, à l'âge où d'autres commencent à songer à être ministres.

Écrit par : Ascagne | lundi, 13 février 2017

La posture christique peut faire référence à la position physique (étendre les bras en croix) ou à la position idéologique (se prendre pour le messie). Bien évidemment si une personne adopte une position physique de bras en croix, cela ne fait pas d'elle un messie.
Il reste que cette formule est toujours utile pour taper sur Macron.

Écrit par : MaxF | lundi, 13 février 2017

@MaxF : Il parle de "dimension" christique. Il n'y a pas de confusion entre le physique et le spirituel ici. ;)

Écrit par : Ascagne | lundi, 13 février 2017

Cher Hérétique je me permets de signaler ici une info utile pour ceux qui sont intéressés :

« Chers amis,

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre avis de citoyen après avoir découvert le dernier ouvrage de François Bayrou, #RésolutionFrançaise. Sur les grandes questions qui se posent à notre pays, ce livre se veut une feuille de route précise, déterminée et optimiste. Vos messages -qu’ils aient été publiés sur cette page, exprimés par tweet, transmis par mail ou bien rédigés sur papier- ont retenu toute notre attention et bien souvent même notre sourire.

François Bayrou tient à vous remercier et livrera ce mercredi 15 février à 18h30 au siège du Mouvement Démocrate (133 bis, rue de l’Université | 75007) une séance de dédicaces. Il en profitera pour répondre à toutes vos questions !

Très respectueusement,
L’équipe de François Bayrou »

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 14 février 2017

@F. Boulanger : "c'est uniquement dû à l'INCULTURE des responsables politiques actuels" Pour ce qui les concerne vous avez sans doute en partie raison, cependant ce qui est autrement plus inquiétant c'est les manque de culture politique de l'ensemble des votants (pour ne pas dire le peuple)et même au-delà, simplement le manque de curiosité qui les fait voter pour des slogans! Ce qui ne fait pas les affaires de F.B. mais parfaitement celles d'un Macron.

Écrit par : michel | mercredi, 15 février 2017

Les commentaires sont fermés.