Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Régionales en île de France : vous y comprenez quelque chose, vous ? | Page d'accueil | Transports et environnement : Bartolone-Pécresse »

mardi, 20 octobre 2015

Trente-cinq heures : la droite se plante complètement (et Macron aussi)

Je m'inquiète de l'impéritie économique de la droite et d'une partie de la gauche (les sociaux-libéraux). Les voilà tous à croire que les 35 heures sont notre problème majeur. De plus, quand j'entends les incantations des personnalités de droite sur la valeur travail, j'ai la sensation d'écouter des individus d'un autre temps. Ils ne comprennent pas le monde dans lequel nous vivons. L'objectif de société, ce n'est pas d'aller vers plus de travail, mais au contraire, vers moins. Et cet objectif est pleinement cohérent avec l'objectif économique qui est, lui, de gagner en productivité.

Chaque nouvelle majorité vient mettre le bazar dans l'arsenal de lois pourtant déjà épais de nos codes juridiques à coups de grandes réformes. On ne cesse pourtant de le dire, c'est d'abord l'instabilité fiscale et juridique qui sème le trouble dans la vie entrepreneuriale en France.

Au passage, c'est amusant (enfin, si l'on peut dire) de constater que le même phénomène se produit dans l'Éducation Nationale avec son lot de sigles, de réformes incompréhensibles et de marques de passage des différents présidents et ministres.

La sphère politique, mais aussi une partie de la sphère entrepreneuriale, ne comprend pas qu'elle ne réalisera pas les gains espérés en tuant à la tache ses cadres. Il faut arrêter les déclarations imbéciles avec les 35 heures. C'est là où on voit que les "professionnels" de la politique n'ont jamais travaillé. Les cadres de haut niveau accumulent déjà des horaires délirants : les 35 heures, c'est la théorie qui permet tout de même les RTT, mais la réalité, c'est souvent jusqu'à 70 heures de travail certaines semaines.

Et les idéologues imbéciles veulent en rajouter une couche en faisant sauter le dernier verrou ?

Au lieu de bêtement chercher à charger la mule toujours plus, la droite (et j'espère le centre) feraient bien de se concentrer sur l'organisation du travail et les mobilités qui y sont associées (les pertes de temps qu'elle induit par sa déficience sont colossales).

On ferait mieux de prendre exemple sur Google ou encore la Suède qui passe à la journée de six heures, qui ont compris que le bien-être des salariés est un facteur très important de productivité et de dynamisme pour une entreprise. Associer à des rythmes de travail efficaces un management intelligent qui reconnaît l'effort et la compétence, voilà des clefs pertinentes.

Le but, ce ne devrait pas être de travailler plus mais de travailler mieux. 

Je me demandais ce que les Régions peuvent faire dans mon dernier billet : je pense que c'est un levier sur lequel elles peuvent avoir une action à condition de le prendre au sérieux. Bien sûr, le transport est un élément très important, dans une telle optique, parce qu'on y consacre souvent beaucoup trop de temps. Il ne s'agit donc pas de pouvoir relier un point à un autre mais que cela soit très rapide, et ce, en incluant dans le décompte final le départ de chez soi jusqu'à l'arrivée sur le lieu de travail. Marielle de Sarnez et Yann Werhling proposaient dans leur document de travail de réfléchir à une articulation entre urbanisme et mobilités, faisant observer qu'il s'agissait d'une réflexion au long cours. Il ne suffit pas de le dire. Il faut le faire, et le faire sans parti pris idéologique. Sur ce point, je rappelle que seule l'automobile permet de relier directement deux points l'un à l'autre quels qu'ils soient. On devrait donc distinguer le problème de la pollution et celui de l'automobile. Le but devrait être de parvenir à des automobiles propres pas de les éliminer et de créer davantage de goulots d'étranglement. Il faudrait que ce soient des gens qui n'ont pas beaucoup de temps (et en perdent beaucoup en transports) qui soient interrogés pour construire le programme mobilités des partis politiques. Nul doute qu'ils apporteraient un sang neuf et un tout autre point de vue.

 

Mes collègues blogueurs socialistes vont se pâmer d'aise

Commentaires

je te conseille cette lecture :

La fin annoncée des transports publics en Ile-de-France

http://www.huffingtonpost.fr/aurelien-veron/la-fin-annoncee-des-transports-en-ile-de-france_b_8335750.html

Écrit par : Le Parisien Libéral | mardi, 20 octobre 2015

Salut Parisien
C'est très intéressant mais malheureusement, notre classe politique est incapable de s'emparer sérieusement de ces solutions par simple haine ordinaire de la voiture ou pâle imitation de l'opinion ordinaire du bobo moyen.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 20 octobre 2015

Ben l'Hérétique pour un libéral et centriste tu vires limite extrême gauche...tu vas finir chez les khmers verts.....( je plaisante....)

Moi en ce qui me concerne je suis en phase avec Fillon ( pour une fois....)
http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/18/2179896-fillon-propose-de-supprimer-la-reference-aux-35-heures.html

la suppression des 39H dans la fonction publique a été « une vraie connerie »surtout à l'hôpital, milieu que je connais bien!!!!

De plus si on se réfère au rapport de la cour des comptes bon nombre de fonctionnaires ne sont déjà plus au 35H, et certains étaient déjà aux 35H alors que la durée légale était à 39H …..
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/fonctionnaires-vivement-les-35-heures-11-09-2015-1963810_2134.php
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/06/17/20002-20140617ARTFIG00073-fonctionnaires-les-salaires-et-le-temps-de-travail-dans-le-collimateur.php

En ce qui me concerne de plus pour les enseignants je serais pour cela
http://www.sudouest.fr/2015/03/04/enseignement-la-cour-des-comptes-veut-changer-le-temps-de-travail-des-profs-1848345-4688.php
La Dame Blanche du Poitou Charente n'en avait-elle pas déjà parlé en off(en 2006).....

Pour le privé oui au 39H, voire moins suivant la pénibilité.....mais pour certains métiers travailler plus de 40H ne serait pas un problème ( la durée légale en Europe est de 48H.....

C'est l'augmentation de l’activité liée à la productivité qui crée de l'emploi.... la diminution du temps travail pour tous est une mauvaise approche. L'objectif :
- est d'augmenter en premier lieu le chiffre d'affaire....
-pour dans un second temps dégager des bénéfices....
-puis en réinvestir une bonne partie dans la RetD et la modernisation de l'outil de travail
-pour gagner des parts de marché et innover
-pour dans un dernier temps créer de l’emploi......

Donc le but est plus d'augmenter « le gâteau » plus que de diviser ce dernier en part égale d'autant plus que le « gâteau français » a plus tendance à rétrécir.....

Écrit par : Europium | mercredi, 21 octobre 2015

Vaut-il mieux travailler 35h payées comme 35h ou travailler 39h payées comme 39h ? Parce que ceux qui croient qu'ils vont pouvoir travailler 35h ou moins tout en étant payés 39h, ce sont de futurs déçus...

Écrit par : MaxF | mercredi, 21 octobre 2015

@L'héré,
Le sujet des 35h à déjà été abordé chez vous, il y a quelques années déjà.
Vous savez ce que j'en pense, une calamité pour sa mise en place dans le secteur service et surtout à la personne^^^, "les bouts de ligne".
En ce qui concerne les cadres, bien sur qu'ils font beaucoup d'heures, enfin certains, mais surtout du fait de leur servitude volontaire, qu'ils étaient sympas les tels et ordi fournis par leurs cies ou administ... avec qu'elle contre-partie? Obligation de se connecter meme en repos ou vacances n'est-ce-pas? A défaut mise sur la touche...
Suis en harmonie avec votre billet, vous devez vous en douter, me suis énervouillée chez vous lors des municipales.
Aucune réponse au com d'Euromachin, bien sur que je pourrai démolir son argumentation, mais ce qu'il souhaite, trop lisible entre ses lignes, donc bonne nuit Europium ;op
Sinon question pratique: Comment a été financé le passage au trente cinq heures?
Comment le sera celui à trente neuf? Hum?
Bonne soirée l' héré :)

Écrit par : Martine | mercredi, 21 octobre 2015

De toutes façons il faut dépasser le débat pour ou contre mais s'adapter comme c'est très bien expliqué dans le lien ci-dessous...surtout le passage sur la santé des salariés...cet article oublie juste de parler du burn-out des chefs entreprises( les petites surtout ) et des cadres qui a engendré parfois la création de cellules spéciales pour eux au niveau de la médecine du travail.....
http://business.lesechos.fr/directions-juridiques/droit-du-travail/contrat-de-travail/0204044470552-depasser-le-debat-pour-ou-contre-les-35-heures-107278.php

sinon certains proposent des solutions....
http://www.lesechos.fr/18/12/2014/LesEchos/21838-040-ECH_comment-sortir-des-35-heures.htm

Les Suisses il y a 3 ans ont refusé d'avoir plus de vacances même si la durée légale du temps de travail varie de 40 à 45H...... il ont intelligemment rejeté l'exemple français.....ils ne s'emportent que mieux....
http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/03/11/les-suisses-refusent-deux-semaines-de-vacances-supplementaires_1656166_3214.html

En ce qui me concerne je serais pour supprimer « de façon transitoire sur une période +/-courte( après évaluation objective en fonction des secteurs) » de passer aux 39H payées 35 ou de supprimer des jours fériés voire un semaine de vacances avec en contre partie une amélioration des conditions de travail :
-du temps pour faciliter la transmission dans les services hospitaliers(et pour passer un peu plus de temps avec les patients....) ou autre services publiques travaillant H24.... logique du bien-être et estime des soi.....
-une autre approche des cadences dans le secteur industriel( problèmes de santé publique et coûts pour la sécu et l'entreprise elle même)....logique du bien-être.....et donc amélioration de la vie familiale !!!!
-une autre approche du travail à faire à domicile pour les cadres( problème de santé publique et coûts pour la sécu et l'entreprise elle même)...logique du bien-être.....et donc amélioration de la vie familiale !!!!
-pour moins de pression et de stress ( problème de santé publique et coûts pour la sécu et l'entreprise elle même)....logique du bien-être.....et donc amélioration de la vie familiale !!!
-pour dans certains secteurs faciliter la formation des jeunes (même diplômés) que l'on croient nuls mais qui sortent de leur formation avec des lacunes liées au fait que le système éducatif( secondaire et supérieur) ne permet pas toujours,faute de moyens, d'être à jour des évolutions techniques.....
-pour que certains secteurs qui ne trouvent pas de candidats puissent changer leur management afin d' être plus attractifs en ayant une meilleure réputation....
-pour développer une gestion du temps de travail en fonction de l'activité comme en Suisse p.e....
-etc....

Écrit par : Europium | jeudi, 22 octobre 2015

je rajouterais ceci
http://www.europe1.fr/societe/addictions-au-travail-85-des-patrons-preoccupes-2533929

Écrit par : Europium | jeudi, 22 octobre 2015

je rajouterais ceci
http://www.europe1.fr/societe/addictions-au-travail-85-des-patrons-preoccupes-2533929

Écrit par : Europium | jeudi, 22 octobre 2015

Vous ne connaissez visiblement ni le monde des cadres, ni celui de la compétitivité dans une atmosphère mondialisée, ni même celui des entreprises. C'est ce que je me dis à la lecture de votre article.

Si je comprends bien votre pensée, pas toujours claire ou pas clairement exprimée, tout devrait être nivelé à 35 heures par semaine, sans qu'aucune tête ne dépasse. Vous ne vivez pas dans le mode contemporain ou alors vous êtes prof...

L'entreprise, c'est des coups de bourre suivis de coups de mou... La productivité, c'est quand un type sait faire quelque chose, lui faire refaire et refaire toujours la même chose. Je suppose que vous avez déjà fait changer un pneu de bagnole? 5 minutes chrono en main, tellement les types ont l'habitude de faire. L'entreprise, c'est un peu pareil, quand un dossier est brûlant sur le feu comme le lait en train de bouillir, c'est utiliser toujours les mêmes personnes pour aboutir (celles qui sont au courant, pas les autres, parce que le temps de les mettre au courant le truc est déjà parti...). Un temps, deux temps, 5 temps, 10 temps s'il le faut. Tout ça parce que l'entreprise n'a pas le choix si elle veut survivre à la compétitivité.

Les 35 heures en entreprise dès que quelqu'un influence quelque chose sans être immédiatement remplaçable, constituent un cadre bien trop rigide et de ce fait totalement inapplicable sauf éventuellement en moyenne. Et au final, seule la FLEXIBILITE compte.

Voir les commentaires précédents et les liens auxquels ils se réfèrent, pour voir le danger "physique" de ces comportements de stress imposés par la mondialisation.

Écrit par : batman | vendredi, 23 octobre 2015

@Europium,
Vous ai suggéré il y a longtemps d'opter pour une paire de lentilles, c'est dommage que vous n'ayez pas suivi mon conseil^^^.
Ensuite, je comprends aujourd'hui, pour quelles raisons vos "amis" vous avaient baptisé ainsi...
Si j'en crois les sites scientifiques, cela pollue un max! :o))
@L'héré,
V'la t'y pas que débarque un super héro...Super juge sorti de nulle part! Qui semble connaitre le monde de l'entreprise que par les "on-dit"; pour aider Eurobidule, qui doit s'imaginer que comme autrefois je serai une bonne fille à proposer des soluces pour alimenter des programmes.
J'ai déjà prévenu de longue date que ce serait NON, et n'ai pas changé d'avis.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 23 octobre 2015

@Europium,
Vous ai suggéré il y a longtemps d'opter pour une paire de lentilles, c'est dommage que vous n'ayez pas suivi mon conseil^^^.
Ensuite, je comprends aujourd'hui, pour quelles raisons vos "amis" vous avaient baptisé ainsi...
Si j'en crois les sites scientifiques, cela pollue un max! :o))
@L'héré,
V'la t'y pas que débarque un super héro...Super juge sorti de nulle part! Qui semble connaitre le monde de l'entreprise que par les "on-dit"; pour aider Eurobidule, qui doit s'imaginer que comme autrefois je serai une bonne fille à proposer des soluces pour alimenter des programmes.
J'ai déjà prévenu de longue date que ce serait NON, et n'ai pas changé d'avis.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 23 octobre 2015

Logiquement d'accord avec Batman

Quand à "la Martine" si vous aviez au minimum 10% du cerveau "d'Anto" ou "Quindi" vous auriez compris depuis belle lurette a quoi fait référence mon pseudo....que j'ai moi-même créé!!!!!N'est pas pro-Européen qui veut....

Sinon pour vous "défouler" il existe des sites spécialisés
https://duckduckgo.com/?q=site+de+haters&t=ffsb&ia=video

Écrit par : Europium | samedi, 24 octobre 2015

@Europium,

Mon cerveau va très bien, merci de vous en inquiéter...Plus Euro que moi, c'est difficile à trouver sur la toile. :p

Sinon, savez-vous que j'ai toujours préféré les originaux au pales copies? Et Claudio pour les volets éco?

N'ai jamais lu ici, la moindre de vos interventions si ce n'est que pour semer la zizanie.

Bonne nuit

Écrit par : Martine | dimanche, 25 octobre 2015

Si je ne faisais que dénigrer comment ce fait-il que notre hôte m'a cité plusieurs fois ou a repris intégralement un de mes commentaires sue l"économie....

http://heresie.hautetfort.com/archive/2008/10/16/crise-de-pauvres.htm

Écrit par : Europium | mardi, 27 octobre 2015

Z'avez vu, le lien est passé aux oubliettes, notre hote sait etre taquin :) CQFD...
Bonne nuit Europium

Écrit par : Martine | mardi, 27 octobre 2015

@Europium
C'est une bonne idée de citer le système suisse en référence. Mais il ne faut pas oublier de considérer tout le système suisse. Les Suisses usent et abusent du temps partiel. Beaucoup de travailleurs sont à 80%, 50% ou d'autres taux divers et variés. Ils peuvent se le permettre parce que les salaires sont élevés. Mais ces hauts salaires apparents masquent les carences de l'assurance santé ou la faiblesse des prestations sociales...

Écrit par : MaxF | mercredi, 28 octobre 2015

@batman
Pour le compte, c'est vous qui n'avez pas l'air de connaître le monde des cadres et de la vie en entreprise. Vous croyez que tout le monde fait 35 heures chaque semaine ? Vous rêvez ou quoi ? Ça ne marche évidemment pas comme cela.
En réalité, ce qu'ont apporté aux cadres les 35 heures, ce ne sont pas les 35 heures elles-mêmes mais les RTT qui vont avec. Si les 35h sont supprimées, les RTT disparaîtront de suite, ça me paraît évident.
Les cadres vos 35 heures, ils les font souvent en une demi-semaine, et croyez-moi, je connais bien ce monde-là, particulièrement le cas des cadres hors-convention...
@Europium
Je ne suis pas d'accord avec vos solutions même si dans l'absolu, je suis bien évidemment favorable à ce qu'elles recommandent.
Des évolutions comme celles que vous citez se font sur la durée et se produisent quand les entreprises finissent par réaliser qu'elles sont à leur avantage (ex : Google).
Ce n'est donc pas interchangeable avec les 35 heures.
Quant à enlever une semaine de vacances...Je me demande si vous vous rendez compte des conditions de travail des cadres en entreprise et de la pression qu'ils subissent (sans parler de leurs volumes horaires)...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 29 octobre 2015

@L'Hérétique
Etudiez le modèle suisse et vous vous rendriez peut-être compte qu'une autre vision de l'approche de la gestion du temps de travail dans une logique de bien-être améliore la productivité...

De plus les RTT c'est bien lorsque qu'a 35-40 ans on a fait son trou, mais quand on démarre dans la vie professionnelle, récupérer en RTT des heures sup c'est pas souvent apprécié car les jeunes préfèrent que les heures sup soient logiquement payées pour s'installer.....

les 35H dans le monde réel sont vraiment une vraie connerie...

Écrit par : Europium | dimanche, 01 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.