Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Haro sur le baudet Morano | Page d'accueil | Tous ensemble, tous ensemble contre la réforme du collège ! »

mardi, 06 octobre 2015

Affaire Maître Eolas : ça devient difficile de faire de l'humour en France...

Pour être très direct, je n'ai jamais aimé Maître Eolas que j'ai toujours jugé arrogant et prétentieux. Cela ne l'empêchait pas pour autant de rendre des avis plutôt éclairés quoiqu'orientés. Une chose est l'individu, une autre est de l'empêcher de s'exprimer. Condamné parce qu'il a jugé bidon le compteur de l'IPJ et parce qu'il a affirmé ne pas vouloir se torcher avec de peur de salir ses excréments, c'est sûr que ce n'est pas aimable, de là à ce que ça soit un délit, il ne faut pas pousser non plus.

Quand j'y pense, j'ai écrit dix fois pire sur mon blog...

Ça sent de plus en plus le sapin pour la liberté d'expression. Je vois qu'un autre avocat, Sous la Robe, a dû cesser de s'exprimer sur twitter parce que ses commentaires drôles et ironiques gênaient son conseil de l'ordre local, je trouve que ça commence à aller loin.

On ne va pas dans le bon sens. Sans verser dans l'injure, on doit pouvoir continuer de se moquer, esprit bien français, dans la tradition de notre sens de l'humour.

On risque d'aboutir à ce qu'il ne soit plus possible de critiquer ou de commenter quelque forme d'action publique que ce soit.

Commentaires

Arrogant, prétentieux et partisan, voilà en peu de mots l'exact portrait de l'individu. Qu'il conchie l'IPJ, rien d'étonnant à cela, c'est la moderne version, versant avocat, du nuisible Marc Ancel, voire s'Oswald Baudot, qui influencèrent la justice française avec leur fameuse doctrine, la défense sociale nouvelle, je cite Baudot, substitut du procureur à l'époque de sa fameuse harangue aux jeunes magistrats : " «Soyez partiaux, écrivait-il. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d'un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d'un côté. (…) Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l'enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l'ouvrier contre le patron, pour l'écrasé contre la compagnie d'assurances de l'écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice. "

Est-ce cela la justice, une parodie partisane sur fond de communisme honteux ? C'est pourtant cela que défend Mètre Eolas.

Écrit par : Koltchak91120 | mardi, 06 octobre 2015

@Koltchack
Eolas est un avocat, il est libre de dire et penser ce qu'il veut. Je maintiens que les décisions de justice m'inquiètent pas mal depuis un moment sur des affaires de ce type.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 06 octobre 2015

Oh mais il est libre de penser et dire ce qu'il veut, ce n'est pas moi qui lui ferais un procès pour pensée déviante incompatible avec la doxa progressiste. La vraie question serait plutôt de savoir ce qu'il aurait fait et dit si l'IPJ avait été débouté, voire condamné. Je gage que la note aurait été salée. C'est toujours le même problème avec les salauds de gauche, la liberté n'est que pour ceux qui pensent comme eux. Du coup, le crétin condamné fait la moue et part bouder dans son coin en quittant Twitter. Comme si cela allait impressionner qui que ce soit, comme si le chœur des pleureuses allait entonner la mélopée. Quant aux décisions de justice, cela fait bien des années qu'elles sont inquiétantes et pas que sur le sujet de la liberté d'expression.

Écrit par : Koltchak91120 | mardi, 06 octobre 2015

twitter est un mode d'expression stupide car il n'y a pas de mise en contexte et d'argumentations......le condamner pour cela est pathétique car il y a pire sur twitter et dans nombreux blogs.....s'il fallait condamner tous les " messages de types haters" de tous poils sur twitter il faudrait créer une cellule juridique rien que pour cela...a ne servirait a pas grand chose ne fin de compte.....

Pourquoi les humoristes qui sont parfois plus violents sont si peu inquiétés....cf la dame en rouge et noir le dimanche en fin d'après midi sur le service public....elle me faire fait rire mais c'est souvent cruel...de même que les humoristes d'Ardissons.....

Sur le fond et la forme je suis d'accord avec l'Hérétique....étonnant non, car depuis quelque temps j'étais plutôt en contradiction avec ses prises de positions...

Écrit par : Europium | mercredi, 07 octobre 2015

Ceci dit, histoire de contextualiser, l'IPJ était la cible favorite de l'avocat le plus célèbre du net, à défaut d'être le plus pertinent. Ses charges contre cet institut sont légion et peut-être, je ne connais pas assez cette histoire pour juger, que le tweet incriminé a été la charge de trop. Comme tout en ce bas monde, la patience a aussi ses limites. Eolas, comme Cyrano, aimait bien les "bons mots" à la seule condition que ce soit lui qui les serve.

Monsieur boude, fort bien, l'air est plus respirable. Qu'il se rassure, il reste suffisamment de xénophiles, de zélateurs de la culture de l'excuse, du police-bashing, pour que son absence passe inaperçue.

Écrit par : Koltchak91120 | mercredi, 07 octobre 2015

@koltchack
Eolas n'aimait pas les bons mots quand ils le visaient, ça, c'est sûr, mais il se contentait de filtrer ceux qui l'indisposaient, il ne faisait pas un procès pour ce genre de choses.
@Europium
ça, pour être stupide comme mode d'expression...
Cela dit, oui, c'est clair qu'il y a 1000 fois pire que ce qui est reproché à Eolas...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 07 octobre 2015

@ Koltchack
Ce que vous dites est faux, archi faux. Baudot, que vous citez, c'est tout le contraire de cette baderne d'Éolas (moi non plus je ne l'aime pas trop, Éolas, mais pour d'autres raison que vous). Certes, Éolas avait ses causes (les sans papiers par exemple), mais en ce qui concerne le fonctionnement de la Justice, il affirmait, contre toutes les évidences, qu'il n'y avait pas de justice de classe.

Écrit par : Gilbert Duroux | mercredi, 07 octobre 2015

tiens , y a d'autres décisions de djustiss étonnantes et préoccupantes
par exemple , l'interdiction à priori des spectacles de dieudonné
et ça ne gêne personne
pas que j'aime dieudo à la folie , hein
mais peut on prouver à priori la volonté de pousser à la discrimination en raison d'une appartenance à une religion, une race ( qui n'existe pas , bien sûr)ou un sexe ?

Écrit par : kobus van cleef | mercredi, 07 octobre 2015

@kobus
Oui, on peut le prouver, c'est bien pour cela que ses spectacles ont été interdits.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 octobre 2015

@L'héré,
Je passe rapidement car maison en travaux...
En ce qui concerne l'objet du billet, je pense avoir tenté de lui dire chez Claudio, il y a quelques années à présent.
Bon courage à lui et à ses fantomettes, de l'époque aidées et soutenues par l'ump.
Sinon, pour les sujets qui me touchent, bien sur que FB a raison de demander un référendum interne à AF. Bye bye Mr Juniac dont personne ne rève de l'avoir comme patron que ce soit en France ou ailleurs!
Oups, sinon la grande malade PZ a enfin réussi à entrer dans la blog-roll de Corto, certainement suite à un malentendu concernant les chasseurs, faut avouer que les hyènes, sont fortiches dans les rayons fossoyeurs.

Écrit par : Martine | jeudi, 08 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.