Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Propositions libérale et socialiste, pas d'aide aux femmes harcelées ! | Page d'accueil | Affaire Maître Eolas : ça devient difficile de faire de l'humour en France... »

samedi, 03 octobre 2015

Haro sur le baudet Morano

Je suis toujours stupéfié par l'effet de meute du landernau médiatique chaque fois que se profile une bonne occasion de s'indigner chez les gens d'entre-soi. Le problème c'est que tous ces individus ne perçoivent pas à quel point l'opinion se contrefiche, au fond, de leurs ridicules polémiques.

Contrairement à ce que dit Bruno Roger-Petit Nadine Morano évoquait le Général de Gaulle pour faire valoir à peu près la même opinion que ce dernier.

Il est évidemment absurde d'évoquer une race alors que les biologistes ont désormais établi qu'il n'en reste plus qu'une dans l'espèce humaine, c'est un point incontestable.

En revanche, ce que voulait poser Nadine Morano sur la table avec sa maladresse coutumière, c'est la question de la composition de la France et de son identité.

Dans de nombreux pays la présence de communautés très différentes aboutit à de fortes tensions ou même des guerres civiles sauf quand ces communautés ont construit ensemble et volontairement leur nation comme c'est le cas des USA.

Compte-tenu de la structure de nos soldes migratoires il est donc pertinent de s'interroger sur l'origine culturelle, religieuse, sociale et géographique de ceux qui veulent s'établir chez nous.

Si l'accueil de réfugiés ne souffre pas de distinction (nous avons signé une convention sur les réfugiés politiques), d'autant que NKM a très brillamment démontré que c'étaient ceux qui s'intégraient le mieux, il n'est pas anodin de s'interroger sur les autres et le faire en amont me semble essentiel. Ce n'est pas à la première génération mais souvent à la deuxième ou la troisième que ceux qui sont issus des migrations se posent la question de leurs origines.

Nous sommes un pays judéo-chrétien, c'est vrai, Nadine Morano a raison, et j'ajouterai que le socialisme avec ses rêves d'égalité  est l'avatar laïc le plus direct du christianisme. Nous sommes de culture européenne, et, plus largement occidentale et démocratique, encore un fait évident.

Quand nous absorbons des populations, nous avons tout intérêt à avoir présentes à l'esprit ces données au lieu de chercher à les occulter comme le fait actuellement la gauche et une très large partie de l'intelligentsia, sous prétexte que les valeurs démocratiques et laïques s'imposeraient par génération spontanée (donc sans histoire) et comme une évidence culturelle et morale.

 

Commentaires

La L'Héré tu vas trop loin, car la Morano a un lourd passif sur des propos plus ou moins analogues....et ses dérapages contrôlés ou pas ne sont la que pour la faire exister médiatement …..

Ce qui m'étonne le plus dans ton texte c'est que tu parles des origines judéo-chrétiennes de la France...Ne fais-tu pas parti d'un parti et d'un pays qui ( en majorité) se sont opposés au fait que soit inscrit en préambule du TCE (devenu en suite le traité de Lisbonne) les origines judéo-chrétiennes de l'Europe ( la Pologne en particulier).....

Quand tu parles de race relies ici (https://fr.wikipedia.org/wiki/Race_humaine) la définition ou cette notion n'existe pas d'un point de vue biologique mais uniquement d'un point de vue politique.....

La composition de la France est multiple et elle a évoluée au cours de son histoire en fonction des immigrations et des émigrations comme dans ne nombreux pays.....de nombreux immigrants judéo-chrétiens n'ont ils pas eu des problèmes d'intégrations au cours de notre histoire....

La posture Moradinesque n'est qu'un positionnement politique pour tenter de créer un courant porteur en période de crise au sein des républicains( maudits sondages)

La diversité est nécessaire pour évoluer positivement et le repli sur soi ( approche nationaliste identitaire) a toujours mal terminé.....

Tous les français ne se reconnaissent pas dans les origines judéo-chrétiennes car la laïcité est une bonne règle défendue autant par la droite et la gauche,....

Quand tu écris :
« Compte-tenu de la structure de nos soldes migratoires il est donc pertinent de s'interroger sur l'origine culturelle, religieuse, sociale et géographique de ceux qui veulent s'établir chez nous », il faudrait rappeler que le modèle d'intégration français a souvent été catastrophique..... ce n'est pas à partir d'un échec qu'il faut décrier le multiculturalisme......et imposer une seule façon de vivre et de penser!!!!!!!

Écrit par : Europium | dimanche, 04 octobre 2015

Salut Europium
Morano n'en est pas à sa première bêtise. De là à en faire tout un foin...
C'est une chose de l'intégrer dans une réflexion politique et une autre d'en faire un élément fondateur dans une charte. Je suis tout à fait opposé à sa mention dans un traité de type TCE parce que je ne vois pas ce que cela apporte.
Il ne s'agit pas de décrier le multiculturalisme mais il ne faut pas non plus être naïf. Il n'y a qu'aux USA que cela a relativement bien fonctionné.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 04 octobre 2015

lire aussi

Ce que l’affaire Morano cache et dont on n’osera jamais vous parler

https://leblogduduff.wordpress.com/2015/10/04/ce-que-laffaire-morano-cache-et-dont-on-nosera-jamais-vous-parler/

Écrit par : Le Parisien Libéral | mardi, 06 octobre 2015

oui le parisien, il y a des choses intéressantes dans l'article en lien mais est aussi d'autres moments caricaturaux......

Suis d'accord avec Zelectron sur le contrôle des élus par les citoyens.....Mais la "dame blanche du Poitou-Charente" l'avait déjà proposé en 2007 et les élus de tous bords l'avait renvoyée dans ses 22......

Écrit par : Europium | mercredi, 07 octobre 2015

"En revanche, ce que voulait poser Nadine Morano sur la table avec sa maladresse coutumière, c'est la question de la composition de la France et de son identité".
C'est c'est ça qu'elle voulait poser, pourquoi refuse-t-elle obstinément à préciser sa pensée, comme ses camarades, qui défendent au fond la même chose (Sarkozy étant même le pionnier, l'exemple de Morano sur la question de l'identité nationale), le lui demande ? Au lieu de quoi elle préfère s'enfoncer avec sa race blanche.
J'ai l'impression que c'est elle qui veut aller au clash pour fédérer autour d'elle les plus droitiers de son parti (en perspective des primaires ?)

Écrit par : Gilbert Duroux | mercredi, 07 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.