Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le page rank des blogs politiques a sévèrement reculé | Page d'accueil | Le raté monumental des rythmes scolaires »

mardi, 24 septembre 2013

Ils nous cassent les burnes avec leurs Roms...

Voilà, c'est le sujet à la mode depuis quelques mois : les Roms. Comme si les Roms étaient l'alpha et l'oméga de nos problèmes en France. Le pompon, c'est la sortie de NKM à Paris, suivie, à vrai dire, par Hidalgo, qui, sous couvert de protester, a largement embrayé sur le sujet.

Je ne sais pas, moi, on pourrait plutôt parler de la circulation, du coût de la vie, des pseudo-logements sociaux qu'Hidalgo assure pouvoir créer, des milliards dépensées en voirie, des millions en fêtes de toute sorte, ou encore des impôts.

Parlons-en de la fiscalité à Paris : je rigole bien. Hidalgo a assuré ne pas vouloir augmenter les impôts. On parie ce que vous voulez que toutes les autres prestations vont voir leur prix exploser : les places de stationnement vont continuer à se réduire et nous allons payer plus cher ce dernier et plus cher les amendes, le prix des crèches va augmenter, ceux des centres d'animation et tout de cet acabit. Pour faire social, Hidalgo garantira des prix bas aux défavorisés, mais comme il n'y en a plus à Paris, cela ne coûtera pas grand chose. Il y aura une grosse redistribution forcée consistant à ponctionner les classes déjà pressurées pour continuer à assister une clientèle minoritaire mais fidélisée.

On devrait en parler de tout ça, non ? 

Et la santé, au fait ? Je le redis, les coûts explosent tandis que des spécialités se font la malle. Ce n'est plus aussi aisé, désormais, d'obtenir un rendez-vous avec un spécialiste et je ne parle pas des hôpitaux engorgés et mal administrés qui absorbent d'énormes crédits pas forcément à bon escient. Loin de moi de vouloir réduire leurs moyens, mais plutôt que de leur réclamer du chiffre, et si, comme le suggère avec beaucoup de bon sens Marielle de Sarnez, on leur adossait des maisons de santé ?

Tout ça pour vous dire que j'en ai un peu rien à f..., moi des Roms, et que j'aimerais qu'on cesse de me casser les couilles avec les Roms. La dernière trouvaille, c'est la carte des Roms en France, riche idée de l'Opinion, média qui se voulait crédible. Ben ça commence mal. S'il y a bien une polémique artificielle, c'est bien celle de la présence des Roms ou non en France. 

J'aime bien le sujet de la santé, à titre perso, parce que je ne sais pas où nous allons et je m'inquiète de l'avenir. Je ne sais pas, moi, mais je me serais attendu à ce qu'un journal sérieux et proche des gens publie la carte des pharmacies ouvertes tard le soir, par exemple, ou propose des analyses de fond sur le fonctionnement de nos hôpitaux et compare ce que disent à ce sujet les futurs candidats à la mairie de Paris.

Ben non. On a le droit à la carte des Roms à la place. Passionnant.

Bernard Debré assure que les Roms sont un problème à Paris même s'il se défend de vouloir stigmatiser cette communauté. Il pointe les mineurs, les mendiants, les escrocs et cetera.

C'est un faux problème. Les Roms ne sont ni plus ni moins une menace à Paris que d'autres communautés. Il y a un problème avec l'insécurité et ce problème est global, touchant le traitement de la délinquance quelle que soit l'origine des délinquants. Il y a un problème avec les mineurs délinquants, oui. Avec la mendicité agressive, oui.

Voilà, c'est tout : pas la peine de blablater sur les Roms, que le gouvernement fasse son boulot et la mairie le sien (par exemple, réaffecter les donneurs de PVs à la sécurité sur la voirie, par exemple...).

Lâchez-nous avec les Roms, les amis. S'il n'y avait que les Roms comme seul problème en France, ce serait la fiesta tous les jours. Pas de pot, là, c'est plutôt la berezina...

00:10 Publié dans Paris, Société | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : roms, santé |  Facebook | | |

Commentaires

Marielle de Sarnez parle de maisons de santé depuis longtemps dit elle : "Ma proposition depuis longtemps c’est que l’on crée des maisons de santé adossées aux hôpitaux où les Parisiens qui ont un problème de santé ne relevant pas de l’urgence puissent être pris en charge par des équipes mixtes, comprenant des médecins de ville."
Oui c'est une excellente idée ! De toute façon la coopération du privé et du public se fera de plus en plus.
Il me semble que cette bonne idée avait été élaborée par le docteur Geneviève Darrieussecq, maire MoDem de Mont-de-Marsan (dans les Landes !)...

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 24 septembre 2013

Marielle de Sarnez dit aussi "Je pense au contraire que les Parisiens auraient tout à gagner à voir la ville dirigée dans un tout autre état d’esprit que celui qui règne depuis des années, plus rassembleur, et moins partisan. Je crois à la constitution d’équipes réunissant des sensibilités diverses autours de projets de changement pour la ville. Je ferai tout pour favoriser ce changement d’état d’esprit."
Elle a parfaitement raison, c'est ce qu'il faut à tout prix réaliser dans toutes les villes. C'est ce que je prône en tout cas depuis le début du MoDem et j'espère que nous allons y arriver dans ma ville. Parce que les listes plurielles reflètent bien mieux la réalité de la vraie vie. Comme dans les villages. C'est ce que nous devons copier.
Les différents quartiers ou arrondissements d'une ville ne sont-ils pas comparables finalement à de petits ou gros villages ?!

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 24 septembre 2013

"Pressurer", ce sont les avions qu'on "pressurisé", pas les gens !

Écrit par : Estelle92 | mardi, 24 septembre 2013

Moi, j'ai juste une question idiote. Les Roms, ce sont bien des nomades, c'est à dire qu'ils peuvent aller où il leur plaît du jour au lendemain ? et en tant que ressortissants de l'UE (puisque Roumanie et Bulgarie sont entrées dans l'UE), ilsont tout l'espace Schengen à leur disposition ?

Alors, si vraiment la France est si méchante, cruelle, stigmatisante, raciste et inhospitalière à leur égard, qu'est-ce qui les empêche de se tirer ailleurs ? Et s'ils y restent, qu'est-ce qui les y retient ?

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 26 septembre 2013

Je ne crois pas qu'on en fasse trop sur les roms, malgré l'emballement médiatique.

Vous allez me dire que les problèmes posés par la délinquance et la mendicité roms ne sont pas insurmontables : des petits vieux et des personnes charitables se font arnaquer, d'autres se font voler tandis que les roms exploitent leurs propres enfants et vivent dans des conditions sanitaires déplorables. Ma foi, pas de quoi émouvoir les cyniques!

Mais même si vous faites partie des personnes qui tiennent ce type de raisonnement, il y a quelque chose qui doit vous interpeller : c'est qu'il serait en fait possible d'éviter ces problèmes.

Bien sûr, ce n'est pas facile. Mais des mesures sont possibles : la police pourrait faire cesser la mendicité aggressive, faire fermer les camps, pourchasser et mettre en prison les voleurs roms dont le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils sont facilement repérables et ne nécessite pas de travail d'enquête poussé tellement leur nullité et leur sans gêne est évident.

Surtout, mesure simple et qui ferait cesser nombre de problèmes, il faudrait tout simplement remettre une frontière et empêcher les roms de gagner un pays où ils n'ont rien à y faire.

Mais ça, c'est impossible dans le cadre de l'Union Européenne actuelle comme l'a rappelé Viviane Reding, qui visiblement voue une haine inextingible à notre pays pour je ne sais quelle raison.

Pourtant, il n'aurait pas été difficile de se remettre au travail et de règler les problèmes au sein de l'UE. Ce en adapatant les règles de libre circulation dogmatiques et qui se sont révélées dangereuses et en contraignant enfin la Roumanie et la Bulgarie à agir pour règler le problème Rom dans leurs pays plutôt que de s'en décharger sur leurs voisins.

Je comprends donc votre gêne sur le sujet, car l'Europe est bien une source de blocage majeur dans la source du problème rom. Et comme vous ne souhaitez pas toucher à l'Europe, vous préférez masquer le problème. C'est typiquement le genre d'attitude qui favorise les extrêmes.

Plus que le problème rom, c'est l'impuissance des pouvoirs publics à faire respecter la loi qui exaspère. Et cette impuissance provient en grande partie des règles européennes, qui empêche le contrôle aux frontières, solution qui règlerait une bonne part - mais non toute - du problème!

Bien à vous,

Tythan

Écrit par : Tythan | jeudi, 26 septembre 2013

à Françoise

Madame Darrieussecq est Modem pour autant que le Modem qu'elle est censée diriger dans les Landes existe encore.( jusqu'a plus ample information;;;;) mais élue sur une liste de droite comprenant moults UMP constituée sans consulter les militants Modem de l'époque.
Mais cela ne doit pas choquer grand monde sur ce blog qui se droitise et se vulgarise beaucoup ces jours ci.
Mais a trop vouloir travailler avec tout le monde on finit par oublier qu'un homme politique et a fortiori un elu, rest en periode d'election..... un homme politique

A l'hérétique:
Bon conseil: si tu n'as rien a foutre des roms n'en parle pas....

Bises quand meme

Paul

Écrit par : paulo40 | jeudi, 26 septembre 2013

@paulo
Toi, tu as dû te contenter de lire le titre et ne pas lire l'article, je pense. Je pense que tu n'as dû manifestement lire aucun de mes articles sur les Roms, étant une des rares voix de droite à rejeter la stigmatisation dont ils sont l'objet, mais c'est pas grave...
@Tythan
Il y a un problème avec la Roumanie et la Bulgarie, pas spécifiquement avec les Roms.
Même chose pour la délinquance : il y a un problème avec la délinquance en général, pas spécifiquement la délinquance des Roms.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 26 septembre 2013

@Christian
Je ne comprends pas comment vous pouvez verser vous aussi dans un simplisme affligeant en matière de Roms.
Les Roms sont présents en France depuis des siècles et des siècles. Il y a peut-être un problème avec l'immigration roumaine et bulgare, même si je temps à penser qu'il y a surtout un problème là-bas, mais arrêtons de dire que les Roms en général sont un problème.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 26 septembre 2013

@Tythan
L'impuissance des pouvoirs publics à faire respecter la loi ne provient pas de l'Europe mais de l'absence de volonté dans ce domaine dans notre pays.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 26 septembre 2013

@ L'hérétique

Ce que vous dites est inexact à plusieurs titres.

Il y a un problème rom, particulièrement important en Roumanie et en Bulgarie, où ces populations sont stigmatisées et souffrent d'importantes discriminations.

En France aussi, il y a un problème spécifiquement rom, puisqu'un nombre très important (je n'ose pas dire la très grande majorité de peur de passer pour un vilain de droite) de roms sont en fait des délinquants ou des mendiants et ne travaillent pas, vivant sur la bête.

La délinquance spécifiquement rom est un problème particulier, tous les policiers vous le diront (même si moi je n'en connais qu'un), très différents des autres délinquances.

Et vous avez tort de dire que les roms sont présents depuis des siècles en France. Car il ne faut absolument pas confondre les tsiganes, minorité extrêmement peu nombreuse en général très bien intégrée (et sédentarisée très largement) d'une part, les gens du voyage qui sont des gens le plus souvent comme vous et moi qui ont choisi une vie itinérante d'autre part (et où il y a, il faut aussi le dire, quelques problèmes de délinquances) et enfin les roms, population venues très récemment de Roumanie, et qui ne sont pas français (ni ne le parlent).

Enfin, l'impuissance des pouvoirs publics à faire respecter la loi tient, comme je vous l'ai expliqué, en premier lieu à l'incapacité de fermer nos frontières aux émigrants roms, qui arrivent très souvent par avion, bus grandes lignes ou des minibus aisément identifiables. Car l'UE nous l'interdit et nous tance, avec un culot monstre (cf. Viviane Reding).


Là où vous avez raison, c'est qu'il y a également une absence de volonté manifeste des pouvoirs publics dans ce domaine, et que l'UE, si elle joue sur cette fibre, n'en est pas la seule responsable!

Bien à vous et bravo pour votre blog,

Écrit par : Tythan | jeudi, 26 septembre 2013

@ L'Héré

Je ne vois pas très bien en quoi la questio que je pose "verse dans le simplisme". La plupart des Roms sont des nomades, oui ou non ? Du fait de leur nomadisme, ils peuvent aisément se déplacer, oui ou non ? Du fait des accords de Schengen, ils pourraient donc, s'ils le souhaitaient, quitter sans difficultés la France pour quelque autre pays plus accueillant, oui ou non ? Dès lors, s'ils ne le font pas, c'est bien qu'ils trouvent leur compte à rester en France et que par conséqent, malgré tout ce que peuvent affirmer de belles âmes en mal de révolte, nous ne les traitons pas si mal que ça. C'est tout, et je ne vois pas ce qu'il y a de "si^mpliste" à enchaîner cette suite d'évidences.

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 26 septembre 2013

@Tythan
Il est clair que le problème vient d'abord de Roumanie et de Bulgarie.
En ce qui concerne le mot Rom, il ne désigne pas spécifiquement des Roumains.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roms
@Christian
Le problème n'est pas le traitement mais la publicité qu'on en fait et la manière dont on parle des Roms.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 28 septembre 2013

@ L'Héré

Je vous l'accorde, mais cela ne répond pas à ma question et ne justifie pas l'accusation de "simplisme affligeant" que vous portez contre mon commentaire.

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 28 septembre 2013

@Christian
Bon, je la retire, cela vous va ?

Écrit par : l'hérétique | samedi, 28 septembre 2013

@ L'Héré

Oui, ça me va. ;-)

On peut donc en revenir au traitement de ma question initiale : si les Roms, qui pourraient aisément quitter le France, décident d'y rester et même pour nombre d'entre eux d'y revenir, qu'es-ce qui les attire chez nous ? Peut-on en conclure qu'ils ne sont pas si mal traités que ça ?

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 28 septembre 2013

Christian, s'ils reviennent ici, c'est qu'ils y trouvent un intérêt assurément.
Cela dit, pourquoi se sentent-ils contraints de partir de Roumanie et de Bulgarie ?...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 29 septembre 2013

Ils nous cassent les burnes en France avec leurs cinemas de clowns en haut ! :o)

La population francaise est ne train de crever dans la misere comme lui donne du pez !!!!

Écrit par : noamie | samedi, 11 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.