Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ils nous cassent les burnes avec leurs Roms... | Page d'accueil | Proche de l'ADLE mais pas du MoDem »

mardi, 24 septembre 2013

Le raté monumental des rythmes scolaires

Je n'ai cessé de dénoncer la bêtise crasse que sous-tendait dans notre pays la réforme des rythmes scolaires. A Paris, cela vire à la catastrophe et le MoDem s'en aperçoit enfin. Ce n'est pas faute d'avoir alerté ici sur ce blogue en amont.

Dans ce pays, de toutes façons, il y a une tradition moutonnière inquiétante avec une certaine forme de buzz médiatico-intellectuel. Les Roms en font les frais actuellement, mais, dans le domaine de l'éducation, il a suffi que l'Académie de médecine rende un rapport particulièrement mal pensé et renseigné sur la fatigue des enfants à l'école pour que la machine s'emballe avec une absence de réflexion et de remise en question TOTALE.

J'ai une confidence à faire : j'ai deux enfants en maternelle et primaire à Paris et ils ne sont pas fatigués par ces nouveaux rythmes à la con. Savez-vous pourquoi ? Parce que j'investis un max d'argent dans leur bien-être. Tout d'abord, ils ont à cinq minutes de leur école à pied et ensuite, une baby-sitter va les chercher deux midis par semaine pour qu'ils puissent déjeuner, jouer et se reposer tranquillement puis, quand ils finissent l'école à 15 heures, même chose.

Tout cela me coûte évidemment bonbon. Grâce à Delanoë et Hidalgo qui ont voulu faire du zèle, mes frais de garde ont connu une hausse vertigineuse.

Vous voyez, c'est ce que je dis souvent : Hidalgo peut bien promettre de ne pas accroître les impôts, oh, ça oui. Mais vous dépenserez quand même plus à cause de tous les frais annexes que généreront les mesures socialistes.

Quant à l'UMP, elle a une autre idée débile, qu'elle partage avec l'UDI et hélas le MoDem : réduire les vacances d'été (qui ont perdu déjà trois semaines en trente ans). Encore une crétinerie qui va carboniser nos enfants et empêcher les lycéens de trouver des petits boulots d'été puis de goûter un repos mérité.

Pour ces putains de rythmes à la con, j'espère un aggiornamento du MoDem, mais le chemin sera long. J'ai eu plusieurs fois la discussion avec Jean-François, pas moyen de la convaincre du bien-fondé de mon argumentation et il a finalement soutenu cette réforme idiote. Je vais être un peu sec avec Jean-François pour lequel pourtant j'ai beaucoup d'estime, mais je n'en reviens pas qu'il ne se soit pas un seul instant posé la question de la fatigue des enfants. Cela m' semblé évident. Est-ce que vous pouvez croire une seule seconde que des enfants vont être moins fatigués sous prétexte que le temps d'école supplémentaire se fait sous la forme d'ateliers dits "ludiques" ? Évidemment non, cela coule sous le sens. La seule question que Jean-François a soulevé, c'est celle de la gratuité des ateliers...

Il ne faut rien espérer de l'UDI, ils ont marché des deux pieds avec un bel ensemble dedans. Finalement, une position relativement sensée, c'était celle d'Hervé Morin suggérant de s'en remettre à chaque communauté scolaire pour fixer son organisation, en demeurant bien sûr dans un cadre national. Bayrou avait (un peu seulement) commencé à comprendre que cette problématique était une fumisterie il y a six mois, mais il y a encore du chemin avant qu'il fasse marche arrière toutes sur le sujet.

Aujourd'hui, ce n'est pas d'une nouvelle concertation pour informer dont on a besoin, comme le réclame Marielle, mais d'un rejet massif et d'un engagement à ne pas reproduire les mêmes bêtises l'année prochaine. Évidemment, pour dézinguer cette réforme, il faudra l'attaquer au plan national. Vaste programme qui demandera de l'énergie et de sérieuses remises en question.

Pendant ce temps-là, évidemment, plus personne n'aborde les vrais problèmes de l'école : le fait que les enfants en sortent sans savoir lire ni écrire, par exemple, ce qui interpelle tout de même.

17:42 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : rythmes scolaires | |  Facebook | | | |

Commentaires

La question de l'école : tout le monde s'en fiche !Y a t-il un parti politique qui s'y intéresse ? En sera t-il question aux universités de rentrée du Mouvement Démocrate le week end prochain ? non ..........

Écrit par : Daniel54 | mardi, 24 septembre 2013

Sérieusement, faire passer la semaines de 4,5 jour à 4 jour (loi Darcos), c'est pire!!!

Je l'avais déjà écrit.
http://philippegibault.wordpress.com/2013/02/06/je-suis-contre-la-semaine-de-4-jours/

Écrit par : Phil | mercredi, 25 septembre 2013

@ l'Heretique:A force d'être le poil à gratter sur ton blog tu vas finir par me haïr...
Je constate qu'au delà des rythmes scolaires, ce sont les résultats de l'école et du lycée qui ne te conviennent pas, comme d'ailleurs à une majorité de français et ce à juste titre. Tu dis :" plus personne n'aborde les vrais problèmes de l'école : le fait que les enfants en sortent sans savoir lire ni écrire" et je suis bien d'accord avec cela.
Je m'interroge sur ces résultats scolaires dans l'ensemble déplorables.
Ce que j'ai constaté avec mes enfants tient en quelques lignes:

1/ La philosophie qui consiste à penser que les élèves, dans les toutes petites classes sont tellement gentils que l'instit n'est pas là pour les contraindre mais pour les amuser en travaillant (s'ils en ont envie).
2/ la discipline. elle est déplorable avec des élèves perturbateurs qui empêchent toute une classe de travailler. Mais pour quelle raison, un enfant qui n'était que turbulent au départ et qu'on à "laissé faire" changerait ses habitudes ensuite? Pourquoi?
3/ Les parents, qui se désintéressent des résultats de leurs enfants sauf quand le dit enfant se plaint! Et rares sont les enfants qui se plaignent de la qualité de l'enseignement ou de leurs propres résultats, non, quand ils se plaignent c'est en général d'avoir reçu une punition ou des notes "injustes". A ce sujet, j'ai remarqué qu'en général les parents qui suivent la scolarité de leurs enfants sont presque sans exception les parents des meilleurs éléments. Hasard?
4/ Et même si ce n'est pas l'avis général, j'ai eu globalement affaire à des enseignants de qualité, plus ou moins bons pédagogues, plus ou moins expérimentés mais (à part une instit en CP carrément à la gauche de Mellenchon) bref des professionnels désarmés face à des classes qu'ils n'arrivent pas à maîtriser.
Voila ou je veux en venir: Je ne mets pas au même niveau tous les services de l'état, si je crois que la santé publique devrait être également prodiguée sur le territoire et à tous et que l'état en est le seul responsable, je crois en revanche que l'éducation nécessite voire oblige les parents à un minimum d'implication.
Je pense qu'en majorité les français se comportent (souvent de bonne foi) comme des consommateurs vis à vis de l'éducation nationale, d'ailleurs je suis favorable à remplacer "éducation" par "instruction nationale" bien que l'association de ces deux mots ne soit pas particulièrement heureuse!
Alors, peut-être est-il temps de donner des leçons de civisme et de savoir-vivre aux parents, voire pour certains, dans le cadre de la formation continue (pourquoi pas?) de leur donner un enseignement général qu'ils n'ont pas eu pour diverses raisons et qui leur fait cruellement défaut.
J'ai condensé pour ne pas être long, mais ce sujet me semble très important et devrait dépasser les clivages politiques si, ce qui ne me semble pas être le cas, les objectifs étaient de tirer le pays vers le haut. Je n'attends rien ni du PS ni de l'UMP dans ce domaine tant leurs vues sont éloignées de l'intérêt national, mais le centre me déçoit par la vacuité de son programme...

Écrit par : michel | jeudi, 26 septembre 2013

Bonjour Michel,
Moi aussi je vais faire mon poil-à-gratter :-) Concrètement, comment comptes-tu donner ces leçons de civisme aux parents ?

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 26 septembre 2013

En ce qui me concerne, je suis absolument d'accord avec le commentaire de Michel.

Alors comment faire l'éducation des parents?
Je ne sais pas.

Par contre, si on explique que à l'école, ce qui est fait, c'est sérieux, qu'à l'école, on n'est pas là pour rigoler, qu'à l'école, on n'est pas là pour s'amuser, alors, je pense que les parents finiront par comprendre.

Comme le dit Brighelli, finalement, il faut sacraliser l'école.

Sur ce point, passer de 4,5 à 4 jour a été une catastrophe.

Vivement que l'on revienne à la semaine de 4.5 jours, même si on doit le faire de façon autocratique.

Écrit par : Phil | vendredi, 27 septembre 2013

Concrètement, comment comptes-tu donner ces leçons de civisme aux parents ?

Vaste programme comme aurait dit le général...
Je crois aux vertus de l'exemplarité! Pour les hommes politiques et plus généralement pour tous ceux qui sont exposés au regards dans l'étrange lucarne. Le aussi sport à perdu toute vertu éducative..
Bon, enfin, je suis un vieux c..

Écrit par : michel | vendredi, 27 septembre 2013

Le sport aussi à perdu toute vertu éducative..
(désolé)

Écrit par : michel | vendredi, 27 septembre 2013

@michel
tsss, ce n'est pas une réponse...Je réitère ma question...

Écrit par : l'hérétique | samedi, 28 septembre 2013

Écrire un commentaire