Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Amnistie fiscale, on crache sur 5 à 10 milliards ? | Page d'accueil | J'imagine mal Bayrou devenir 1er ministre de Hollande »

dimanche, 07 avril 2013

Trop drôle de voir le PS s'aligner sur une proposition de Bayrou...

Si la situation n'était pas si grave je me laisserais aller à de cinglantes observations envers les Socialistes.

Harlem Désir, 1er secrétaire du PS, sous la pression du scandale, se range donc à l'une des principales propositions de François Bayrou : moraliser la vie publique en passant par la voie référendaire.

Mais il ne fait cette proposition que sous l'effet de la nécessité quand cette dernière était pour Bayrou au coeur de l'action politique.

Allez, un petit flash back : vous rappelez-vous les six premiers mois que Bayrou annonçait s'il devait gouverner ? Non ?

Les voilà : ils sont ici.

Voyons voyons, penchons-nous sur le programme de Bayrou : 10 juin 2012, premier tour des élections législatives, les Français votent par référendum la loi de moralisation de la vie publique.

C'était la première mesure que Bayrou voulait faire passer. C'est dire à quel point il a été, une fois de plus, sage, lucide et visionnaire.

Évidemment, je ne vais pas dire non à la proposition d'Harlem Désir. Je pense même que c'est la meilleure chose que puisse faire le PS car, quelle que soit son impopularité, c'est un vote qu'il peut gagner assez haut la main, ce qui redorerait son blason.

Mais je doute qu'Hollande ait le courage politique nécessaire pour affronter les caciques de son parti. Au cas où il se rangerait toutefois à la proposition de Bayrou, il aura évidemment tout mon soutien. Et probablement celui de beaucoup de sympathisants du MoDem.

En attendant, Bayrou et le MoDem ont bien sûr réitéré leur proposition et appelé les Français à prendre leur destin en mains en signant une pétition à cet effet. Il y a en deux à trois jours près de 28 000 signataires. 

Profond soupir quand je reconsidère le projet politique de Bayrou...Pas de blabla, rien de grandiloquent, mais partout l'essentiel, c'est à dire des mesures pragmatiques, dans le vif du sujet. Des lois pour l'emploi avec le produire en France, des lois pour les entreprises et des lois pour la dette. A cela s'ajoutait une démarche prudente et empirique pour l'école et les fondations institutionnelles avec la loi de moralisation de la vie publique.

Nous sommes coincés, aujourd'hui, avec tout juste deux députés. Mais si les Français s'avisaient de nous soutenir aux prochaines élections, municipales puis européennes, nul doute que notre parole aurait nettement plus de poids, d'autant que les programmes municipaux et européens, même s'ils ont des colorations locales, n'en feront pas moins émerger les mêmes problématiques de fond tant elles traversent tout le territoire national et européen.

00:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : bayrou, désir, modem, ps, moralisation |  Facebook | | |

Commentaires

+1
La version PS serait une version light par rapport à celle du Modem ;)
Je crois que j'ai entendu aussi que la droite était pour un référendum.

Écrit par : AG59 | dimanche, 07 avril 2013

Attention... Bayrou lance sa pétition jeudi, et Désir (et Cambadélis, 2 fois 6 mois de sursis pour abus de biens sociaux, voir sa fiche Wikipédia) reprennent l'idée d'un référendum vendredi. Ils parlent d'un référendum en 4 ou 5 points. Ils veulent garder leurs 577 députés et leurs 35 ministres. Vous remarquerez à quel point ils évitent soigneusement de faire quelque référence que ce soit au projet Bayrou. Le but est de reprendre l'idée à leur compte en la transformant en coquille quasi-vide. Et de faire un peu de bruit pour contrer l'affaire Cahuzac. C'est de la com, comme d'hab... Très bonne idée, cette pétition, en tout cas ! J'espère qu'elle cartonnera et qu'elle mettra Bayrou au centre du débat.

Écrit par : Evelyne | dimanche, 07 avril 2013

Mmmouais... C'est le même emballage, mais quid du contenu ? Et il me semble (je l'ai déjà dit lors de la campagne présidentielle) que l'idée est très difficile à mettre en pratique. Soit on fait un référendum avec une question unique (ce qui ne rime à rien), soit on fait un référendum à questions multiples avec autant de "Oui/Non" que de questions. Et là, bonjour le dépouillement et l'application...

J'y crois peu, à cette histoire.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 07 avril 2013

biensur que pour le PS, le Référendum doit être un désamorçage de l'affaire Cahuzac, même un blanchiment du PS et du gouvernement, mais ils ne veulent pas changer le système actuel qui leurs est favorable.

Écrit par : AG59 | dimanche, 07 avril 2013

La pétition passe à l'instant les 35000 signatures.

Écrit par : Anne | dimanche, 07 avril 2013

Oui, elle était à 30 683 à 14h04. Il a été très bon aux infos sur la 2. (il est 15h48, elle est à 35200 et quelques)

Écrit par : Evelyne | dimanche, 07 avril 2013

Et à quoi elle va servir, la pétition ? Evidemment que dans le contexte actuel, une pétition sur "la moralisation de la vie politique" va trouver preneur. On pourrait tout aussi bien faire une pétition sur "le comblement du déficit de la Sécu" ou sur "l'amélioration des performances de l'Education nationale". Ça veut tout dire et rien dire... Sans compter que c'est un peu démago : qu'auriez-vous dit si cette initiative était venue du FN ?

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 07 avril 2013

@Christian
Non, ce n'est pas démago : c'était le premier point du programme d'action de Bayrou.
Je suis en effet favorable à un QCM et apparemment, c'est ce à quoi pensent aussi certains Socialistes.
Je ne vois pas ce qui est difficile à appliquer.
35 000, c'est bien, mais si on veut cartonner, il faut arriver à 100 000.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 07 avril 2013

A Christian
Ma réponse concernant votre question : qu'auriez-vous dit (fait) si cette initiative était venue du FN ?
Je n'aurais pas signé car le FN ne m'inspire pas confiance. Il est bien trop démago.
J'aurais regretté qu'un démocrate n'en soit pas l'initiateur.
Ceci dit d'une manière générale il n'est pas nécessaire de se poser systématiquement des questions sur ce que nous devrions faire dans les cas contraires à ce qui se passe.

Écrit par : Jacques Berthe | dimanche, 07 avril 2013

Bof,
L'Christian essaie de défendre le "délit de parjure" un secret de Polichinelle!
Une option trèès "made in avocat" Très atlantiste aussi...
N'ai strictement rien contre les avocats, certains les aiment comme lors de certaines affaires, par exemple celle d'un certain hypodrome.

Écrit par : Martine | dimanche, 07 avril 2013

Rhoo, les aime, bien sur.

Écrit par : Martine | dimanche, 07 avril 2013

l'mégère ferait mieux de se taire. Elle a déjà fait beaucoup de mal à la fréquentation de ce site

Écrit par : Jacques Berthe | dimanche, 07 avril 2013

@Jacques,
Quand à vous sans commentaire^^^.

Écrit par : Martine | dimanche, 07 avril 2013

Je sais bien Jacques que la boulangère est votre idole, mais pas la mienne, l'ai trop subie...
Je sais aussi qu'elle essaie de rebondir sur ce que j'ai pu semer, ici et ailleurs, et cherche soutien qu'elle ne trouvera plus de ma part, de toute facon me suis chargée de sa "pub", ce qu'elle voulait nan?

Écrit par : Martine | dimanche, 07 avril 2013

D'ailleurs Jacques, aucun lien vers la pétition sur son blog...N'en suis pas étonnée.
Bien sur? ai asticoté Fred, mais il a su répondre présent lui! Comme d'autres quand aux histoires Vénitiennes, pour moi une grande preuve d' intelligence, meme si nous ne sommes pas toujours d'accord, mais au moins ont-ils compris que mes commentaires peuvent etre parfois justifiés et justifiables et constructifs.
Alors, la boulangère? Rien de rien...
Me souviens des interventions chez elle d'un mécano et de JF complètement vaines^^^.
Salut!

Écrit par : Martine | lundi, 08 avril 2013

@ Martine : si vous me mettez dans le "ils" de la phrase " ils (ont- compris que mes commentaires peuvent etre parfois justifiés et justifiables et constructifs", je vous confirme que j'en suis convaincu, mais que j'en attends la preuve.

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 08 avril 2013

Tiens, la foldingue est à peine revenue qu'elle se répand déjà en commentaires ineptes ou en délires compréhensibles d'elle seule. Faut croire que le traitement n'aura pas été bien efficace. Incurable, la malheureuse.

"Il n'y a rien à en tirer ;
Y'a vraiment plus qu'à la laisser crever..."
(B. Vian)

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 08 avril 2013

@ Jacques Berthe

D'accord avec vous sur le fait qu'il n'est pas bien utile de raisonner juste sur des figures fausses.

Et d'accord avec vous sur le fait de ne pas signer de pétitions émises par des gens en qui vous n'avez pas (ou plus) confiance et qui vous paraissent vouloir instrumentaliser les principes qu'ils prétendent servir. C'est pourquoi je ne signerai ni ne relaierai la pétition de Bayrou.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 08 avril 2013

la pétition est un moyen d'expression du citoyen qu'il est pour ou contre quelque chose et de montrer aux puissants que les petits s'unissent dans un objectif. C'est le seul moyen d'expression direct pour toucher réellement les politiques et le gouvernement.
Ici, l'objectif est de dire qu'il faut mettre un sacré coup d'accélérateur sur la moralisation mais quelle ne doit pas être fait entre les politicards car les Français ne verraient d'un mauvais oeil et ne verrai pas la crédibilité du projet. Seul le référendum peut être perçu comme crédible.
Donc, si tu n'es pas d'accord sur le référendum, ok mais faut-il comprendre que tu ne veux pas que le système bouge.

Écrit par : AG59 | lundi, 08 avril 2013

"Vous ne signez pas ma pétition donc vous ne voulez pas que le système bouge".

"Vous êtes opposé au mariage pour tous donc vous êtes homophobe".

"Vous refusez de manifester contre la corrida donc vous faites partie de ceux qui se réjouissent d'assister à la souffrance animale".

"Vous ne protestez pas contre la violation des Droits de l'Homme en Iran donc vous êtes du côté des mollahs".

Pfff...

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 08 avril 2013

@Christian
C'est en effet une question de confiance. Je n'irais pas non plus signer une pétition d'Harlem Désir.
Mais Bayrou, j'ai confiance...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 08 avril 2013

Bayrou est un homme qui est je pense une référence à ce niveaux ci mais c'est clair que si c'était Harlem Désir qui avait fait la pétition, je me serais posé de la légitimité de celui-ci.

Écrit par : AG59 | lundi, 08 avril 2013

Analyse intéressante de cette histoire de référendum

http://communication.blogs.liberation.fr/politique/2013/04/le-ballon-dessai-du-r%C3%A9f%C3%A9rendum.html

A noter l'attitude bizarre de Mélenchon...

Écrit par : Evelyne | lundi, 08 avril 2013

Bien sûr, un referendum sur la moralisation de la vie publique, voilà une idée qu'elle est bonne. Dans le projet présidentiel de Bayrou, tout y était (cf)!
Ce dont les Français ont le plus besoin ce ne sont pas des idées ou des paroles, mais des actes !
Je ne crois pas qu'en l'état actuel de la popularité du gouvernement et de F.Hollande, ce dernier accepte un referendum, car la réponse du peule serait très certainement un Non. Non à la politique actuelle du PS, sans pour autant répondre à la question posée sur la moralisation du monde politique.
Et nous, les citoyens ne serions pas plus avancés.
Quel dommage tout ce temps perdu. Quel dommage que les Français ne sachent choisir au bon moment, les hommes politiques dont ils ont besoin.
Actuellement, Bayrou manque cruellement de pouvoir : son parti est trop petit et il n'est plus le représentant du peuple à l'Assemblée. Que peut-il faire ?

Écrit par : Gilou | lundi, 08 avril 2013

@ L'Hérétique

Voilà précisément où nous divergeons : moi, Bayrou, je n'ai plus confiance. Son histoire de pétition sent bien trop l'opportunisme ; et il est clair à mes yeux qu'il se rêve un destin gaullien et doit mettre chaque jour des cierges à Sainte-Barbe pour que la situation politique et sociale française explose, escomptant apparaître à cette occasion comme l'homme providentiel et messianique qu'il croit être.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 08 avril 2013

Christian
Vous parlez d'opportunisme alors que c'était dans ses propositions pour les présidentielles avec un référendum prévu en même temps que les législatives.
Si être constant est maintenant synonyme d'opportuniste on en arrive à ce que les mots n'aient plus de sens.

Écrit par : Jacques Berthe | lundi, 08 avril 2013

@Christian
Étrange d'affirmer cela alors qu'il n'a cessé de mettre en garde contre le danger que vous annoncez.
Vous perdez toute objectivité dès que vous parlez de lui...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 08 avril 2013

@ L'Héré et Jacques Berthe

Je ne crois pas. Ce qui est opportuniste (et même démago) c'est de ressortir ça à l'occasion de l'affaire Cahuzac et surtout de lancer cette pétition.

Pour en juger, imaginez qu'à l'occasion d'un meurtre particulièrement choquant et crapuleux commis par un Tunisien ou un Marocain en France, le FN lance une pétition contre le droit de vote des étrangers aux élections locales. Diriez-vous "C'est normal et cohérent, ils ont toujours défendu cette position" ou bien trouveriez-vous l'opération un brin opportuniste et même démago ?

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 09 avril 2013

oui, mais c'est quand le fer est chaux qu'on peut le forger... Donc c'est quand il y a une crise qu'on peut travailler sur le sujet sinon cela passe à l'as et ceci est vrai pour tous les sujets.

Écrit par : AG59 | jeudi, 11 avril 2013

@Christian
C'est quand même un des fondamentaux de ses programmes politiques depuis toujours et quasiment l'objet principal des trois derniers livres qu'il a écrits...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 11 avril 2013

Certes, mais ça n'empêche rien. Je pourrais vous dire la même chose du FN en reprenant mon exemple : "ce sujet fait partie de leurs fondamentaux et constitue un thème récurrent de leurs discours depuis des dizaines d'années". Est-ce que ça rendrait la démarche moins démago ou moins opportuniste ?

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 11 avril 2013

@Christian
Il y a un discours du FN qui est " tous pourris", mais, aucune posture morale en contre-partie.
Bayrou est dans le schéma exactement inverse...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 11 avril 2013

Plus l'on avance, et plus l'on constate la valeur de l'idée de référendum "immédiat" proposée par Bayrou lors de la dernière présidentielle.
Je suis surpris de voir des accusations d'"opportunisme". Le problème avec le terme, c'est que dans l'usage, il s'est coloré négativement, surtout en politique, alors qu'il n'est certainement pas vrai que tout ce qui est opportun est mauvais. Premièrement, il y a une différence entre un homme politique qui sort de son chapeau magique une réforme à point nommé, *alors qu'il n'en avait pas parlé auparavant*, et un homme politique qui soutient un projet depuis pas mal d'années et en démontre la validité en prenant pour exemple les événements. Il faut nécessairement être opportuniste (au sens neutre) dans ce genre de situation.

Lorsque la situation est grave, il me semble difficile de regarder négativement les propositions qui ont pour objet de sortir de la crise !

Écrit par : Mairon | samedi, 13 avril 2013

Les commentaires sont fermés.