« Euthanasie : liberté ou suicide ? | Page d'accueil | A trop tirer sur la corde, la gauche va tout casser... »

dimanche, 06 janvier 2013

Espérance de vie ? Vraiment ?

Je m'interroge sur la pertinence des calculs en termes d'espérance de vie : le constat amer de nos décrépitudes dans le vieil âge a conduit l'Union Européenne a prudemment mettre en place un observatoire non plus de l'espérance de vie mais de l'espérance de vie en bonne santé, il y a quelques années.

Avec ce nouvel indicateur, les choses sont désormais loin d'être roses. Nous disposons de suffisamment de données pour constater que notre espérance de vie en bonne santé stagne et même régresse depuis quelques années.

S'il fallait croire nos magazines de vulgarisation scientifique ou encore les annonces fracassantes dans les médias, nous serions aux portes de l'immortalité. Dans la réalité, aucun être humain en dépit des 7 milliards que nous sommes ne dépasse 110 ans aujourd'hui. Le nombre de centenaires n'a pas explosé contrairement à ce que l'on nous annonçait il y a quelques années et il n'est pas prêt de s'accroître sauf à maintenir de très nombreux individus dans un état végétatif.

Si ces cent dernières années sont des années de progrès continus dans le domaine de la médecine, sans conteste, il est imprudent d'imaginer que jamais les conditions n'ont été aussi optimales pour nous assurer une vie longue. Le sophiste Gorgias a vécu 109 ans sans que cela semble étonner outre mesure ses contemporains, et ce, en pleine grèce classique, c'est à dire il y a 2500 ans environ.

La France était au troisième rang mondial au début des années 2000 en espérance de vie corrigée de l'incapacité

La recherche fondamentale progresse sans doute, mais les applications pratiques tardent. Or, l'espérance de vie en bonne santé va devenir un enjeu économique majeur en Europe en raison des déséquilibres des caisses de retraite. On ne peut qu'allonger la durée de travail (de cotisation, en tout cas) mais ce n'est possible qu'à la condition d'être en état de travailler...

13:09 Publié dans Science, Société | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : espérance de vie | |  Facebook | | | |

Commentaires

A mon humble avis, l'espérance de vie tout court connaît actuellement en Occident un sommet dont elle va redescendre. Ce sommet correspond à une sorte de "parenthèse enchantée" : les années pendant lesquelles les progrès en termes de qualité de vie n'étaient pas encore compensés par la dégradation de notre environnement via les pesticides et autres cochonneries. C'est un peu comme pour la sexualité : il y a eu une "parenthèse enchantée" pour la liberté sexuelle entre l'apparition de la pilule et celle du SIDA. Depuis, c'est l'ère du caoutchouc...

Donc, je m'attends à voir l'espérance de vie régresser dans les décennies qui viennent.

Cela dit, effectivement, l'espérance de vie en bonne santé - le seul indicateur vraiment pertinent, en l'occurrence - se situe aujourd'hui aux alentours de 65 ans. Pas très encourageant, si ce n'est pour les labos pharmaceutiques et les vendeurs de retraites complémentaires ou de mutuelles... Sans compter que ce chiffre doit certainement varier d'une catégorie socio-professionnelle à l'autre, ce qui promet de belles empoignades sur le thème de l'égalité forcenée.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 06 janvier 2013

"On ne peut qu'allonger la durée de travail (de cotisation, en tout cas) mais ce n'est possible qu'à la condition d'être en état de travailler..."
Exact, c'est le nerf de la guerre. Voilà pourquoi il faut revoir toute l'organisation du travail. Robert Rochefort a fait une analyse très fine des différents paramètres de pénibilité à prendre en compte pour le calcul de la retraite dans son livre "La retraite à 70 ans ?", notamment entre les pages 106 et 111, démontrant les iniquités flagrantes dans certaines professions...
Et il conclut ainsi : "On le voit, prendre en compte tous les paramètres nécessaires est un exercice bien difficile, mais ce n'est pas une raison pour ne pas le faire."

Personnellement j'essaye de démontrer aussi à mon entourage qu'il faut partir à la retraite le plus tard possible pour justement garder le plus longtemps possible une meilleure santé. Je sais ça peut paraître paradoxal mais si l'on évite les métiers extrêmement dangereux, càd si l'on améliore sans cesse les conditions de travail, c'est l'ensemble de la société qui s'en porte mieux.

Tu as raison, le principal ce n'est pas de mourir vieux mais plutôt le plus tard possible naturellement mais en relative bonne santé, tant qu'on peut agir sur elle. Et pour cela il faut préparer le futur.
François Bayrou a dit "Pouvoir c'est prévoir !" Dans ce domaine aussi, plus que jamais il a raison.
Le gouvernement actuel a-t-il la volonté de réaliser ce genre de réorganisation ? C'est la question... La mienne en tout cas.

Écrit par : Françoise Boulanger | dimanche, 06 janvier 2013

Pendant que l'on disserte sur l'espérance de vie des humains, qui se préoccupe du sort des éléphantes tuberculeuses ?!

Écrit par : pinpon | dimanche, 06 janvier 2013

Cependant, lorsqu’il y a une bonne décision de prise, l’honnêteté intellectuelle veut qu’on la salue. Alors j’ose le dire ! Oui, je suis très satisfaite de la déclaration de François Hollande lors de ses vœux devant le Conseil Constitutionnel : « J'entends mettre fin au statut de membre de droit du Conseil Constitutionnel des anciens présidents de la République. Je proposerai donc d'y mettre un terme mais uniquement pour l'avenir. »
« Il reprend ainsi l'une des propositions du rapport de la commission Jospin pour moderniser la vie publique française », précise L’Express.
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/conseil-constitutionnel-hollande-veut-mettre-fin-au-statut-de-membre-de-droit-des-ex-presidents_1206334.html

Ce qui signifie que le Président de la République ne souhaite plus d’un Conseil de Sages dont certains seraient à la fois « juge et partie », ce qui est une grande avancée éthique. Il se montre ici exemplaire, et c’est précisément ce qu’on lui demande. Il fallait le souligner.

D'ailleurs c'est ce qu'a dit François Bayrou ce matin à Christophe Barbier sur i>TELE !
En attendant, ce n'est pas parce que le président de la République a fait "une chose" de bien, que le gouvernement peut s'autoriser à faire tout le reste de travers...

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 08 janvier 2013

Mince, je me suis trompée de billet ! Le commentaire ci-dessus faisait suite à mes dires sur ton billet suivant. Rien de grave, tes lecteurs, l'Hérétique l'auront compris et après tout se moquent certainement de tout ce que je peux dire... Ils ont raison ! ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 08 janvier 2013

Rhooo, Spaulding en plein TP t'a répondu...
Tu devrais passer le lire^^^

Écrit par : Martine | mardi, 08 janvier 2013

Ci-join-t :o))) Le lien:
http://diag-avec-la-psy.over-blog.com/article-pervers-narcissique-a-vendre-113900783.html
MB a eu finalement raison de m'expédier un mail réponse^^^Meme si réponse il n'y avait pas...Bonne année à lui. :)

Écrit par : Martine | mardi, 08 janvier 2013

@l'héré,
Dslée, me suis souvenue de votre billet "bigorneaux" aussi n'ai pas su résister...;))

Écrit par : Martine | mardi, 08 janvier 2013

Dslée Pangloss;
http://lamecaniquedelorange.hautetfort.com/archive/2010/01/05/besson-champion-toutes-categories-ou-traite-de-la-mathematiq.html
J'ai un blog donc je suis? Telle est la question?
Vous m'explosez de rire, bon courage à PZ ou PZéro à ne pas confondre avec PZorro.
Salut!

Écrit par : Martine | vendredi, 11 janvier 2013

M'sieur Pangloss,
Si d'aventure vous souhaitez mesurer le domaine de "l'extension de la manipulation" c'est assez facile, yaka visionner le machinbiduletrucmuche qui sert à représenter soulimachin...Etrange sensation d'une récup de photos de moi quand jeune ou à présent^^^.
Si preuve vous avez besoin, cela ne me posera aucun souci ni problème.

Écrit par : Martine | samedi, 12 janvier 2013

Écrire un commentaire